Saint-Samson-sur-Rance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Samson-sur-Rance
Saint-Samson-sur-Rance
La mairie.
Blason de Saint-Samson-sur-Rance
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Dinan
Canton Pleslin-Trigavou
Intercommunalité Dinan Agglomération
Maire
Mandat
Jean-Marie Lorre
2014-2020
Code postal 22100
Code commune 22327
Démographie
Population
municipale
1 567 hab. (2015 en augmentation de 3,09 % par rapport à 2010)
Densité 250 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 29′ 32″ nord, 2° 01′ 47″ ouest
Altitude 64 m
Min. 4 m
Max. 78 m
Superficie 6,27 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Saint-Samson-sur-Rance

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Saint-Samson-sur-Rance

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Samson-sur-Rance

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Samson-sur-Rance
Liens
Site web Site officiel de la commune de Saint-Samson-sur-Rance

Saint-Samson-sur-Rance [sɛ̃ sɑ̃sɔ̃ syʁ ʁɑ̃s] est une commune française située dans le département des Côtes-d'Armor en région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située sur les bords de Rance, à proximité de Dinan, à une vingtaine de kilomètres de Dinard et de Saint-Malo, à trois quarts d'heure de Saint-Brieuc et de Rennes.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Persona Sanctus Sansonis juxta Livetum vers 1330, Ecclesia Sanctus Samsonis de Lyveto en 1396, Sanctus Samson juxta Livet à la fin du XIVe siècle, Saint-Sampson en 1426, La Chapelle Sainct-Samson en 1472 et en 1513, Sainct-Sanson en 1480 et en 1513[1].

Son nom vient de Samson de Dol[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La présence du beau menhir de la Tremblais laisse à penser que les lieux étaient habités au moins depuis le Néolithique.

La paroisse de Saint-Samson-jouxte-Livet, enclavée dans l'évêché de Saint-Malo, faisait partie du doyenné de Dol relevant de l'évêché de Dol et était sous le vocable de saint Samson.

Après avoir pris le nom de Saint-Samson, la paroisse est érigée en commune en 1790. Le 25 juillet 1962, la commune est renommée sous le nom de Saint-Samson-sur-Rance.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Saint-Samson-sur-Rance Blason Parti : au premier coupé au I échiqueté d'argent et de gueules de quatre tires de cinq points et au II de gueules au chevron d'or, au second d'azur au menhir d'or penché en barre soutenu de cinq trangles ondées d'argent ; sur le tout au chef d'hermine.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 mars 2014 René Régnault PS Sénateur (1980-1998)
mars 2014 en cours Jean-Marie Lorre[2] UMP-LR Ingénieur retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2015, la commune comptait 1 567 habitants[Note 1], en augmentation de 3,09 % par rapport à 2010 (Côtes-d'Armor : +1,14 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
449451497528523556593655691
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
673684695645667711710636591
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
607616595546508502501507540
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
4944775488741 1801 1511 4291 4691 531
2015 - - - - - - - -
1 567--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

La commune compte deux monuments historiques :

Autres lieux et monuments :

  • L'écluse de la Hisse située sur la Route du cidre.
  • L'église Saint-Samson.
  • Le port de la Hisse.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Yves Castel, Le menhir de la Tiemblaye, dans Le Pays de Dinan, 1981, p. 97-99.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]