Bourseul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bourseul
Bourseul
Le château de Beaubois.
Blason de Bourseul
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Dinan
Canton Plancoët
Intercommunalité Communauté d'agglomération Dinan Agglomération
Maire
Mandat
Philippe Dauly
2014-2020
Code postal 22130
Code commune 22014
Démographie
Gentilé Bourseulais, Bourseulaise
Population
municipale
1 134 hab. (2016 en augmentation de 3,28 % par rapport à 2011)
Densité 51 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 29′ 17″ nord, 2° 15′ 30″ ouest
Altitude Min. 5 m
Max. 121 m
Superficie 22,23 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Bourseul

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Bourseul

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bourseul

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bourseul

Bourseul [buʁsœl] est une commune française située dans le département des Côtes-d'Armor en région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Son nom vient, d'après Bernard Tanguy, en s'appuyant sur les graphies médiévales Borsoult au XIIIe siècle, Boursout au XIVe, du vieux breton borr que l'on retrouve avec un sens de protubérance, bosse, gros, important et soult (« domaine appartenant au fisc »)[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
Écartelé, au 1) d'argent à un chêne de sinople englandé de gueules; au 2) de gueules à trois étoiles d'argent posées 2 et 1; au 3) de gueules à une hermine passante d'argent colletée de la jarretière de Bretagne; au 4) coupé émanché d'azur et d'hermines.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2007 en cours Philippe Dauly[2] DVG Employé
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2016, la commune comptait 1 134 habitants[Note 1], en augmentation de 3,28 % par rapport à 2011 (Côtes-d'Armor : +0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 3471 3751 2711 3261 3681 3661 3001 3911 379
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 4401 4861 5101 4601 5021 5011 5611 5391 532
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 5371 5291 5091 2191 2041 2021 1711 1161 102
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1 0601 0068939519479211 0091 0221 123
2016 - - - - - - - -
1 134--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Bourseul compte 3 monuments classés Monuments Historiques :

Église Saint-Nicodème
  • L'Église Saint-Nicodème, du XIIe siècle, comprenant un porche sud conservant une porte romane, avec entrée à double meneau central. Des masques ornent les chapiteaux. Inscrit MH (1964)[7]
  • La Croix de cimetière du XVIIIe siècle, situé au pied de l'église, reposant sur un socle portant les signes sculptés des quatre évangélistes.
  • Le Château de Beaubois du XVIIe siècle.

Moulin du Pont Loyer[modifier | modifier le code]

[1]

Le moulin est mis en service en 1821.

Jean-Baptiste Chesnais, propriétaire, est un authentique meunier qui a fait son apprentissage en 1936 aux côtés de son oncle. L'arrivée de l'électricité en 1959 a mis fin à l'activité de meunier.

Monsieur Chesnais n'a jamais vu tourner ni même connu la roue d'origine de ce moulin à posons qui a cessé son activité en 1920. Mais après bientôt un siècle de sommeil, M. Chesnais et son beau-fils ont reconstruit cette roue que vous pouvez contempler aujourd'hui.

Histoire du moulin du Pont Loyer

1821 : moulin 1827 : bief 1891 : bataille pour la restauration du moulin

Descriptif : 2 roues à palettes en chêne. 1 de 7 m. de diamètre avec 48 palettes, côté rive droite, refait. de 5 m de diamètre avec 32 palettes, côté rive gauche, refait en 1988.

Technique : Les moulins du Pont-Loyer puisent leur énergie motrice dans la rivière de l'Arguenon. 400 mètres en amont, un déversoir y est construit, c'est un petit barrage, il mesure 25 cm de long et est prolongé par un vannage de 5 m environ. Ce déversoir permet d'alimenter les moulins, en déviant le cours de l'Arguenon vers ceux-ci, grâce à un petit cours d'eau appelé bief.

Aux abords de ce moulin, se trouve un vannage : le vannage de décharge. Il doit être fermé (barrant ainsi le cours du bief) afin de respecter un niveau d'eau nécessaire au bon fonctionnement des moulins.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Apolline de Bédée, né à Bourseul en 1726, mère de François-René de Chateaubriand[8].
  • Désiré Letort né à Bourseul a disputé huit Tours de France et a porté le maillot jaune en 1969 : il le revêt à l'issue de la cinquième étape disputée entre Nancy et Mulhouse et le cède le lendemain à Eddy Merckx à l'issue de la 6e étape au Ballon d'Alsace.

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Hervé Abalain, « Noms de lieux bretons - Page 58, Editions Jean-paul Gisserot, ISBN 2877474828 » (consulté le 26 juin 2015)
  2. « Les maires élu du 1er tour », Dimanche Ouest-France, no 534,‎ , p. 10-12 (ISSN 1285-7688)
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. « Église Saint-Nicodème », notice no PA00089039, base Mérimée, ministère français de la Culture
  8. Le Pays de Dinan, 1996, p. 89

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :