Renault Scénic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Renault Mégane Scénic, puis Renault Scénic, développé par le constructeur français Renault, est l'une des premières automobiles de la famille des monospaces compacts. Devancé par la Fiat 600 Multipla (1956), le Mitsubishi Space Wagon (1983) et le Mitsubishi Space Runner (1991), le Mégane Scénic est néanmoins le premier à connaître le succès. Quatre générations de Scénic se sont succédé depuis les années 1990.

Origines[modifier | modifier le code]

Le nom « Scénic » a été imaginé pour Renault par la société spécialisée en création de noms Bessis[1].

Première génération (1996-2003)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Renault Scénic I.

Nettement plus petit que son grand frère, le Renault Espace, à l'origine du concept de monospace, la première génération de Mégane Scénic est dévoilée en 1991 sous la forme d'un concept-car puis officiellement en 1995. Reposant sur la plate-forme technique de la Mégane berline apparue un an auparavant, il en reprend également le style. Le châssis, les boîtes de vitesses JB et les moteurs F sont donc dérivés des Renault 9 et 11.

Malgré des prix plus élevés que la berline, le succès est immédiat et dépasse les prévisions du constructeur, qui est obligé d'augmenter sa capacité de production. Le Mégane Scénic permet à Renault de se sortir d'une période de crise financière et de préparer sereinement la fusion avec Nissan. Nommé Voiture européenne de l'année 1997, le Mégane Scénic I sera vendu à près de 2,8 millions d'exemplaires. À partir du restylage de 1999, Scénic 1 phase 2 (nouveaux phares avant notamment), le nom « Mégane » n'apparaît plus sur le hayon mais reste inscrit sur le montant des vitres latérales arrière.

Deuxième génération (2003-2009)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Renault Scénic II.

Restylé en 1999, le Mégane Scénic I est remplacé en 2003 par un monospace dérivé de la deuxième génération de Mégane, dénommé logiquement Scénic II. À la suite du succès de la première génération, le concept du monospace compact est largement repris amélioré par les autres constructeurs automobiles si bien que le Scénic doit désormais faire face à la concurrence. L'Opel Zafira et la Citroën Xsara Picasso sont ses principales rivales.

Contrairement à la précédente génération, le Scénic II est décliné en deux versions : une version courte 5 places de 4,30 m et une version longue 7 places de 4,50 m. À peine plus long, moins haut et beaucoup plus large, le Scénic II opte pour une silhouette plus dynamique tout en préservant l'habitabilité.

Le nom « Mégane » apparaît toujours sur le montant des vitres latérales arrière.

Troisième génération (2009-2016)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Renault Scénic III.

Le Renault Scénic III, présenté en avant première en mars 2009 au Salon international de l'automobile de Genève 2009, est la troisième génération du monospace Renault. Pour répondre à la concurrence, et notamment face au Citroën C4 Picasso dont le succès ravit la première place des ventes de monospace en France à Renault, le Scénic fait peau neuve. Sans vraiment révolutionner son design qui fit le succès des précédentes générations, il bénéficie des lignes arrondies de la Renault Mégane III.

Cette nouvelle génération de Scénic abandonne désormais le nom « Mégane ».

Quatrième génération (2016-)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Renault Scénic IV.

Le Renault Scénic est présenté en 2016 au Salon international de l'automobile de Genève et est inspiré du concept R-Space dévoilé en 2011. Il dérive de la Mégane IV et repose sur la plate-forme CMF-C utilisée par les Renault Espace V, Nissan Pulsar et Renault Kadjar[2]. Le design évolue pour prendre en compte la concurrence des SUV et rendre le concept du monospace compact plus séduisant et ce notamment grâce à des jantes de 20 pouces personnalisables sur toute la gamme, une première en la matière.

Notes et références[modifier | modifier le code]