Chuck Schumer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schumer.

Chuck Schumer
Illustration.
Portrait officiel de Chuck Schumer (2017).
Fonctions
Chef des démocrates au Sénat
des États-Unis
En fonction depuis le
(2 ans, 3 mois et 14 jours)
Prédécesseur Harry Reid
Vice-président du groupe démocrate au Sénat des États-Unis

(10 ans)
Président Harry Reid
Prédécesseur Fonction créée
Successeur Mark Warner
Elizabeth Warren
Sénateur des États-Unis
En fonction depuis le
(20 ans, 3 mois et 14 jours)
Élection 3 novembre 1998
Réélection 2 novembre 2004
2 novembre 2010
8 novembre 2016
Circonscription État de New York
Législature 106e, 107e, 108e, 109e, 110e, 111e, 112e, 113e, 114e, 115e
et 116e
Prédécesseur Alfonse D'Amato
Représentant des États-Unis

(18 ans)
Circonscription 16e district de l'État de New York (1981-1983)
10e district de l'État de New York (1983-1993)
9e district de l'État de New York (1993-1999)
Législature 97e, 98e, 99e, 100e, 101e, 102e, 103e, 104e et 105e
Prédécesseur Elizabeth Holtzman (16e district)
Mario Biaggi (10e district)
Thomas Manton (9e district)
Successeur Charles Rangel (16e district)
Ed Towns (10e district)
Anthony Weiner (9e district)
Biographie
Date de naissance (68 ans)
Lieu de naissance Brooklyn (New York, États-Unis)
Nationalité Américain
Parti politique Parti démocrate
Père Abraham Schumer
Mère Selma Rosen
Diplômé de Université Harvard
Religion Judaïsme
Site web schumer.senate.gov

Charles Ellis Schumer, dit Chuck Schumer (nom prononcé en anglais : [ˈʃuːmər]), né le à New York, est un homme politique américain, membre du Parti démocrate et sénateur de l'État de New York au Congrès des États-Unis depuis 1999. Chef du groupe démocrate au Sénat depuis 2017, il est auparavant élu à la Chambre des représentants des États-Unis de 1981 à 1999.

Biographie[modifier | modifier le code]

Chambre des représentants des États-Unis[modifier | modifier le code]

Chuck Schumer est membre de l'Assemblée de l'État de New York de 1975 à 1980 pour le 45e district. Il représente à partir de 1981 le 16e district congressionnel de l'État à la Chambre des représentants des États-Unis, le 10e à partir de 1983 et le 9e de 1993 à 1999. Lors des élections de 1998, il est élu avec surprise au Sénat des États-Unis en battant le sortant Alfonse D'Amato, membre du Parti républicain.

Sénat des États-Unis[modifier | modifier le code]

Chuck Schumer à la marche des fiertés de New York, en 2009.
Schumer accueillant le président Barack Obama lors d'un déplacement à New York, en 2013, après l'atterrissage de son hélicoptère dans le Prospect Park (Brooklyn).

Lors des élections de 2004, Schumer est réélu avec 71 % des voix contre 25 % au candidat républicain Howard Mills. Sa victoire est alors le plus grand score obtenu à une élection sénatoriale fédérale dans l'État de New York[1]. Schumer est membre de plusieurs commissions du Sénat, notamment celles des finances et de la justice.

La propension de Shumer à souvent se mettre en avant et à rechercher l'attention des médias télévisés fait l'objet d'une remarque sarcastique de l'ancien sénateur du Kansas, Bob Dole selon lequel « la place la plus dangereuse à Washington, D.C. est celle située entre Charles Schumer et une caméra de télévision »[2]. Avec la sénatrice démocrate de Californie Dianne Feinstein, Schumer est un opposant à la National Rifle Association (NRA) pour être l'auteur du bannissement provisoire de certains types d'armes d'assaut en 1994. Schumer s'investit également dans le contre-terrorisme, la confirmation des juges fédéraux ou le développement économique de New York. Au sein du groupe démocrate, Schumer est responsable du recrutement des candidats pour les élections sénatoriales en 2006. En , en s'interrogeant dans une lettre ouverte à l'Office of Thrift Supervision sur la solvabilité de la banque californienne IndyMac, il provoque un mouvement de panique et une crise de liquidité de la banque qui la conduit à la faillite le .

Chuck Schumer lors d'une audition sénatoriale sur la sécurité intérieure, en 2016.

Avec Dianne Feinstein, ils s'associent avec le représentant du Massachusetts Ed Markey pour déposer une proposition de loi visant à l'interdiction du Bisphénol A pour tout contenant de boisson en 2010[3]. Il est réélu pour un troisième mandat à la fin de l'année par 66 % des voix contre 33 % au candidat républicain Jay Townsend.

Le chef de la minorité sénatoriale Harry Reid apporte son soutien à Schumer pour prendre sa place après les élections de 2016, au cours desquelles Schumer est réélu sénateur par 70 % des voix contre 27 % à Wendy Long, candidate du Parti républicain. Le , il est élu chef de la minorité démocrate du Sénat à l'unanimité[4]. Mark Warner et Elizabeth Warren sont élus vice-présidents de groupe. Schumer s'oppose à de nombreuses reprises au président Donald Trump et à son administration. Il décrit notamment le décret présidentiel 13769 comme « mean-spirited » (traduisible en français par « mesquin »).

Il est cousin issu de germains du père de l'humoriste Amy Schumer[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Michael Slackmann, « Schumer Returns to Senate, and With a Record Margin », sur nytimes.com, (consulté le 17 novembre 2016).
  2. (en) Chuck Schumer and that most dangerous joke, The Washington Post, 1er avril 2015.
  3. Lyndsey Layton, Reversing itself, FDA expresses concerns over health risks from BPA, The Washington Post, .
  4. (en) Ed O'Keefe et Mike DeBonis, « Schumer is next top Senate Democrat, adds Sanders to leadership ranks », sur washingtonpost.com, (consulté le 17 novembre 2016).
  5. (en) Jason Zinoman, « Amy Schumer’s Comedy Central Show, From the Inside », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 15 décembre 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]