Pat Toomey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Toomey.
Pat Toomey
Image illustrative de l'article Pat Toomey
Fonctions
Sénateur des États-Unis
pour la Pennsylvanie
En fonction depuis le
Prédécesseur Arlen Specter
Représentant des États-Unis
Circonscription 15e district de Pennsylvanie
Prédécesseur Paul McHale
Successeur Charlie Dent
Biographie
Nom de naissance Patrick Joseph Toomey
Date de naissance (55 ans)
Lieu de naissance Providence, Rhode Island (États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti républicain
Diplômé de Université Harvard
Religion Catholicisme
Site web toomey.senate.gov

Patrick Joseph Toomey dit Pat Toomey, né le à Providence (Rhode Island), est un homme politique américain membre du Parti républicain. Il est l'un des élus de la Pennsylvanie à la Chambre des représentants de 1999 à 2005 et au Sénat depuis 2011.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pat Toomey est élu à la Government Study Commission de la ville d'Allentown en 1994[1]. En 1998, il se présente à la Chambre des représentants des États-Unis dans le 15e district de Pennsylvanie. Il est élu avec 55 % des voix face au démocrate Roy Afflerbach. Il est réélu en 2000 et 2002 avec respectivement 53,3 % et 57,4 % des suffrages face au démocrate Edward O'Brien[2].

En 2004, il choisit de quitter la Chambre des représentants pour se présenter au Sénat[1]. Lors de la primaire républicaine, il affronte le sénateur sortant Arlen Specter. Il se présente en adversaire conservateur de Specter qu'il juge « trop libéral ». Le sortant est cependant soutenu par le Président George W. Bush et le sénateur ultraconservateur Rick Santorum[3],[4]. À l'approche de la primaire, Toomey se rapproche de Specter dans les enquêtes d'opinion[5]. Il est battu de justesse par Specter, avec 49,18 % des suffrages[4], soit un écart de 17 000 voix sur un total d'un million[6]. Specter est facilement réélu lors de l'élection générale avec 53 % des voix contre 42 % pour le démocrate Joe Hoeffel[4].

Au printemps 2009, après le vote de Specter en faveur du plan de relance économique d'Obama, Pat Toomey annonce qu'il sera à nouveau candidat face au sénateur. Il est alors le favori des sondages pour la primaire républicaine, la plupart des républicains modérés de Pennsylvanie ayant rejoint le Parti démocrate[7]. Quelques semaines plus tard, Specter quitte le Parti républicain et rejoint les démocrates. Tandis que Toomey remporte facilement la primaire républicaine avec 81 % des suffrages, Arlen Specter est battu par le représentant Joe Sestak, qui le concurrençait sur sa gauche[8]. L'élection devient l'une des plus serrées du pays[9]. Toomey arrive cependant en tête des sondages durant la campagne[10]. Porté par la vague républicaine nationale, il est élu avec 51 % des voix contre 49 % pour Sestak[2],[9].

Il est candidat à un second mandat en 2016. Il est considéré comme en danger dans un État qui a voté pour les démocrates à chaque élection présidentielle depuis 1992[11]. Il affronte la démocrate Katie McGinty, qui bat Sestak lors de la primaire démocrate. Durant la campagne, McGinty tente de lier Toomey à Donald Trump. De son côté, le sénateur tente de se démarquer de Trump tout en liant McGinty à Hillary Clinton. Même si les deux candidats à l'élection présidentielle sont impopulaires, Clinton devance largement Trump dans les sondages en Pennsylvanie. Si Toomey réalise un meilleur score que Trump dans les enquêtes d'opinion réalisées au mois d'août, il est souvent donné battu par McGinty[12]. L'avance de McGinty reste cependant dans la marge d'erreur et l'élection, indécise, est considérée comme celle pouvant faire basculer le Sénat[13]. Toomey réussit à être réélu, notamment porté par ses bons scores dans la banlieue de Philadelphie. Trump remporte également la Pennsylvanie de justesse, mais il profite de ses résultats dans les parties plus rurales l'État[14].

Positions politiques[modifier | modifier le code]

Se présentant comme conservateur lors des primaires de 2004 et 2010, Pat Toomey se montre par la suite plus modéré[15],[16].

Il est notamment considéré comme un modéré sur la question des armes à feu au sein du Parti républicain. Après la tuerie de l'école primaire Sandy Hook, il propose avec le sénateur démocrate Joe Manchin une loi pour augmenter les contrôles lors de la vente d'armes à feu, notamment sur internet et lors des gun shows. La loi n'atteint cependant pas les 60 voix nécessaires à son adoption par le Sénat[17],[18]. Après la tuerie d'Orlando, il se prononce en faveur d'une législation empêchant les personnes soupçonnées de terrorisme d'acheter une arme[18].

Lors des primaires présidentielles de 2016, il soutient son collègue Marco Rubio[19]. Lorsque celui-ci se retire de la course, Toomey choisit de voter pour Ted Cruz[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Pat Toomey » (voir la liste des auteurs).

  1. a et b (en) « TOOMEY, Patrick Joseph, (1961 - ) », sur Biographical Directory of the United States Congress (consulté le 4 octobre 2016).
  2. a et b (en) « Sen. Patrick J. Toomey (R-Pa.) », 2014 Member Profile Page, sur Roll Call, (consulté le 4 octobre 2016).
  3. (en) Laura Vecsey, « Santorum says he endorsed Specter against Toomey in 2004 because of Specter pledge to back Bush Supreme Court nominees », sur pennlive.com, (consulté le 4 octobre 2016).
  4. a, b et c (en) Ian Swanson, « Toomey: Specter faces tougher road in 2010 », sur The Hill, (consulté le 4 octobre 2016).
  5. (en) The Associated Press, « Poll shows Toomey surging as GOP Senate primary nears », sur USA Today, (consulté le 4 octobre 2016).
  6. (en) Michelle Levi, « 2004 Primary Opponent To Run Against Specter Again », sur CBS News, (consulté le 4 octobre 2016).
  7. (en) Katharine Q. Seelye, « Challenger to Specter From Right of His Party », sur The New York Times, (consulté le 4 octobre 2016).
  8. (en) Katharine Q. Seelye et Jeff Zeleny, « Pennsylvania Senate Profile », Election 2010, sur The New York Times, (consulté le 4 octobre 2016).
  9. a et b (en) « Pennsylvania election 2010 results: Joe Sestak defeated by Pat Toomey », sur The Washington Post, (consulté le 4 octobre 2016).
  10. (en) « Pennsylvania Senate - Sestak vs. Toomey », sur Real Clear Politics, (consulté le 4 octobre 2016).
  11. a et b (en) Chris Cillizza, « Pat Toomey voted for Ted Cruz over Donald Trump in Pennsylvania today. That’s important. », sur The Washington Post, (consulté le 4 octobre 2016).
  12. (en) Steven T. Dennis, « Toomey Battles Trump Effect as GOP Seeks to Hold Senate », sur Bloomberg, (consulté le 4 octobre 2016).
  13. (en) Jonathan Tamari, « Poll: Katie McGinty 43, Pat Toomey 38 in Pa. Senate race », sur philly.com, (consulté le 4 octobre 2016).
  14. (en) Laura Olson, « Pat Toomey, Donald Trump take different paths to statewide wins in Pennsylvania », sur mcall.com, (consulté le 6 octobre 2017).
  15. (en) Benjamin Sarlin, « The Forgotten Tea Partier », sur The Daily Beast, (consulté le 4 octobre 2016).
  16. (en) Patrick Kerkstra, « Pat Toomey Is Surprisingly Moderate », sur phillymag.com, (consulté le 4 octobre 2016).
  17. (en) David Sherfinski, « Pat Toomey, Mark Kirk endorsed by Gabrielle Giffords’ gun control group », sur The Washington Times, (consulté le 4 octobre 2016).
  18. a et b (en) Amber Phillips, « Why Sen. Pat Toomey is trying to pull the GOP to the middle on guns », sur The Washington Post, (consulté le 4 octobre 2016).
  19. (en) Laura Olson, « Pat Toomey endorses Marco Rubio for president », sur The Morning Call, (consulté le 4 octobre 2016).