Richard Shelby

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Richard Shelby
Illustration.
Fonctions
Sénateur des États-Unis
En fonction depuis le
(33 ans, 10 mois et 26 jours)
Élection 4 novembre 1986
Réélection 3 novembre 1992
3 novembre 1998
2 novembre 2004
2 novembre 2010
8 novembre 2016
Circonscription Alabama
Législature 100e, 101e, 102e, 103e, 104e, 105e, 106e, 107e, 108e, 109e, 110e, 111e, 112e, 113e, 114e, 115e et 116e
Groupe politique Démocrate (jusqu'en 1994)
Républicain (depuis 1994)
Prédécesseur Jeremiah Denton
Représentant des États-Unis

(8 ans)
Élection
Réélection

Circonscription 7e district de l' Alabama
Législature 96e, 97e, 98e, 99e,
Prédécesseur Walter Fleurs
Successeur Claude Harris Jr.
Sénateur de l'Alabama

(7 ans, 11 mois et 16 jours)
Circonscription 16e district
Prédécesseur Clint Reid
Successeur Ryan DeGraffenried
Biographie
Nom de naissance Richard Craig Shelby
Date de naissance (86 ans)
Lieu de naissance Birmingham (Alabama, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti républicain
Diplômé de Université de l'Alabama
Profession Juriste
Religion Presbytérianisme

Signature de Richard Shelby

Richard Craig Shelby, dit Dick Shelby, né le à Birmingham (Alabama), est un homme politique américain. Membre du Parti républicain, il est sénateur de l'Alabama au Congrès des États-Unis depuis 1987.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Juriste dans un cabinet de Tuscaloosa de 1963 à 1978, Shelby est procureur de 1963 à 1971 et magistrat fédéral de 1966 à 1970 dans le nord de l'Alabama. Il est membre de l'Association américaine du barreau et de celle de l'Alabama.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Richard Shelby saluant le général Joseph Dunford avant son audition au Sénat, en 2018.
Rencontre entre le sénateur Shelby et Amy Coney Barrett, avant le vote de confirmation du Sénat sur sa nomination à la Cour suprême.

De 1971 à 1979, Shelby est élu au Sénat de l'Alabama dans le 16e district pour le Parti démocrate. En 1978, il est élu à la Chambre des représentants des États-Unis pour le 7e district congressionnel de l'État, où il demeure jusqu'en 1986, date à laquelle il est élu de justesse au Sénat des États-Unis après avoir battu le sénateur sortant Jeremiah Denton, membre du Parti républicain, par 50,2 % des voix contre 49,7 % à Denton. Réélu en 1992 avec 64,8 % des voix, il devient vite un pourfendeur de l'administration du président Bill Clinton, pourtant issu du même parti politique que lui.

Shelby reste cependant affilié à la droite idéologique et conservatrice du Parti démocrate, ceux que l'on appelle les « Dixiecrats ». Il résilie le son adhésion au Parti démocrate et rejoint la nouvelle majorité républicaine élue au Sénat la veille. En 1998, il est confortablement réélu avec 63,2 % des suffrages contre le démocrate Clayton Suddith, mais pour la première fois sous les couleurs républicaines. En 2004, il est réélu avec plus de 67 % des voix contre Wayne Sowell.

Lors des élections de 2010, il est réélu avec 65 % des voix face au démocrate Ron Sparks. En 2016, il est réélu avec près de 64 % des voix face à Ron Crumpton. Lors de l'élection spéciale de 2017 visant à remplacer Luther Strange, nommé sénateur par le gouverneur Robert J. Bentley en raison de la démission de Jeff Sessions pour devenir procureur général des États-Unis, Shelby annonce qu'il ne votera pas pour Roy Moore, candidat du Parti républicain, en raison d'accusations de harcèlement sexuel auxquelles il fait face[1]. Le démocrate Doug Jones remporte l'élection.

Shelby est membre de plusieurs commissions et de sous-commissions sénatoriales, telles que la défense, la sécurité nationale, la santé, l'éducation, les opérations à l'étranger, les transports ou le trésor.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Avec son épouse Annette, Richard Shelby a deux enfants.

Prises de position[modifier | modifier le code]

Sénateur sudiste connu pour ses positions ultra-conservatrices, Shelby est opposé au contrôle des armes à feu, à l'avortement et est favorable à un amendement constitutionnel interdisant le mariage homosexuel et à une loi imposant l'anglais comme langue officielle des États-Unis. C'est un partisan convaincu des baisses d'impôts pratiqués par le gouvernement de George W. Bush.

Shelby est cependant considéré comme un homme politique indépendant et libre d'esprit. Cet ancien « Dixiecrat » est ainsi membre de la coalition centriste du Sénat qui regroupe des démocrates et des républicains modérés.

Accusations[modifier | modifier le code]

En 2004, Shelby est officiellement accusé par une enquête fédérale d'avoir divulgué à Fox News des informations classifiées sur les attentats du 11 septembre 2001 lorsqu'il était membre de la commission des services secrets du sénat.

Si des charges criminelles n'ont pas été retenues contre lui, le dossier a été transmis à la commission d'éthique du Sénat qui aurait pu prendre des sanctions politiques contre lui.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]