Maggie Hassan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maggie Hassan
Portait officiel de Maggie Hassan, 2017.
Portait officiel de Maggie Hassan, 2017.
Fonctions
Sénatrice des États-Unis
pour le New Hampshire
En fonction depuis le
(2 mois et 26 jours)
Prédécesseur Kelly Ayotte
81e gouverneure du New Hampshire

(3 ans 11 mois et 30 jours)
Prédécesseur John Lynch
Successeur Chuck Morse (intérim)
Membre du Sénat du New Hampshire
pour le 23e district

(6 ans)
Prédécesseur Russell Prescott
Successeur Russell Prescott
Biographie
Nom de naissance Margaret Wood Hassan
Date de naissance (59 ans)
Lieu de naissance Boston (Massachusetts, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate
Père Robert C. Wood
Diplômée de Brown University
Northeastern University
Religion Protestantisme

Maggie Hassan
Gouverneurs du New Hampshire

Margaret Hassan dite Maggie Hassan, née Wood le à Boston, est une femme politique américaine, membre du Parti démocrate. Elle est gouverneure du New Hampshire de 2013 à 2017 et sénatrice fédérale de l'État depuis cette date.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et famille[modifier | modifier le code]

Maggie Hassan est la fille de Robert Coldwell Wood et de Margaret Wood. Elle a une sœur, Frances, et un frère Frank[1]. Elle grandit à Lincoln, dans la banlieue de Boston ; son père est alors professeur au Massachusetts Institute of Technology[2].

Elle est diplômée de l'université Brown en 1980 et de la faculté de droit de la Northeastern University en 1985[3],[4]. Elle rencontre son futur mari Thomas Hassan à Brown. Ils ont ensemble un fils, Ben, atteint d'infirmité motrice cérébrale. Alors qu'elle est avocate, Hassan se bat pour que l'école de son fils soit accessible. En 1999, elle est nommée par la gouverneure Jeanne Shaheen à la commission consultative sur l'éducation du New Hampshire[5].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

En 2002, Hassan se présente au Sénat du New Hampshire mais est battue par le républicain sortant Russell Prescott[2]. Deux ans plus tard, elle prend sa revanche et entre à l'assemblée[3]. Elle est réélue deux fois, dans le 23e district, et reste en poste de janvier 2005 à décembre 2010. Elle est également élue chef de la majorité démocrate au Sénat en 2008[4], avant de quitter cette fonction lorsqu'elle perd son mandat de sénatrice en 2010 face à Prescott[2].

Gouverneur du New Hampshire[modifier | modifier le code]

Quand le gouverneur John Lynch annonce qu'il ne sera pas candidat à sa réélection, Hassan est la première démocrate à déclarer sa candidature pour la fonction en octobre 2011[3]. Elle bat la sénatrice locale Jacalyn Cilley dans la primaire démocrate et fait face à l'avocat Ovide Lamontagne, candidat républicain, lors de l'élection de 2012 pour le poste[6]. Elle remporte 55 % des suffrages[7] et prête serment le . Candidate à un deuxième mandat lors de l'élection du , elle est réélue avec 52,5 % des voix face au républicain Walt Havenstein[8],[9].

Durant son mandat, elle n'occupe pas la résidence du gouverneur (en) mais reste domiciliée à la Phillips Exeter Academy, où son mari est principal[5].

Sénatrice[modifier | modifier le code]

En 2016, toujours gouverneure, elle annonce sa candidature au Sénat des États-Unis dans le cadre des élections fédérales en vue d'affronter la républicaine sortante Kelly Ayotte[10]. Les deux femmes sont populaires et sont au coude-à-coude dans les sondages. Hassan remporte l'élection avec 1 019 voix d'avance, sur un total de 738 000 bulletins[11].

Le , elle commence son mandat de sénatrice, après avoir démissionné de celui de gouverneur[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Douglas Martin, « Robert Wood, Education Expert, Dies at 81 », sur nytimes.com,‎ (consulté le 3 janvier 2017).
  2. a, b et c (en) Emily Corwin, « Childhood Experiences And Parenthood Led Maggie Hassan To Politics », sur nhpr.org,‎ (consulté le 3 janvier 2017).
  3. a, b et c (en) Kevin Landrigan, « Former state Sen. Maggie Hassan making bid for governor: First Democrat to declare candidacy », sur fosters.com,‎ (consulté le 3 janvier 2017).
  4. a et b (en) « HASSAN, Margaret (Maggie), (1958 - ) », sur Biographical Directory of the United States Congress (consulté le 5 janvier 2017).
  5. a et b (en) Molly Ball, « How She Does It », sur theatlantic.com,‎ (consulté le 3 janvier 2017).
  6. (en) Jake Berry et Maryalice Gill, « Hassan defeats Cilley for Democratic gubernatorial nod, will face Lamontagne », sur nashuatelegraph.com,‎ (consulté le 3 janvier 2017).
  7. (en) « Hassan wins N.H. governor's race », sur fosters.com,‎ (consulté le 3 janvier 2017).
  8. (en) Kathleen Ronayne, « Hassan wins second term as N.H. governor », sur bostonglobe.com,‎ (consulté le 3 janvier 2017).
  9. (en) New Hampshire Secretary of State, « Governor - 2014 General Election », sur sos.nh.gov (consulté le 3 janvier 2017).
  10. (en) « Maggie Hassan Will Run for Senate in New Hampshire » [vidéo], sur Roll Call,‎ (consulté le 7 septembre 2016).
  11. (en) Burgess Everett, « Ayotte concedes to Hassan in New Hampshire », sur Politico,‎ (consulté le 10 novembre 2016).
  12. (en) The Associated Press, « Hassan set to resign as governor for US Senate swearing in », sur chron.com,‎ (consulté le 3 janvier 2017).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :