Élections sénatoriales américaines de 2020

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Élections sénatoriales américaines de 2020
35 sièges sur 100 du Sénat
Type d’élection Sénatoriales
Corps électoral et résultats
Votants 80 821 083
Mitch McConnell 2016 official photo (cropped).jpg Parti républicain – Mitch McConnell
Voix 39 834 647
49,29 %
Sièges obtenus 20 en diminution 3
Total sénateurs élus 50 en diminution 3
Chuck Schumer official photo (cropped).jpg Parti démocrate – Chuck Schumer
Voix 38 011 916
47,03 %
Sièges obtenus 15 en augmentation 3
Total sénateurs élus 48 en augmentation 3
Transparent - replace this image male on Infobox lightgrey background.svg
Indépendants
Voix 255 768
0,32 %
Sièges obtenus 0
Total sénateurs élus 2 en stagnation
Chef de la majorité au Sénat
Sortant Élu
Mitch McConnell
Républicain
Chuck Schumer
Démocrate

Les élections sénatoriales américaines de 2020 (en anglais : 2020 United States Senate elections) ont lieu le afin de renouveler pour six ans 35 des 100 sièges du Sénat, la chambre haute du Congrès des États-Unis. Sur ce total, 33 sièges dits de « classe 2 » sont renouvelés de manière ordinaire, tandis que les deux autres sont dus à des élections partielles en Arizona et en Géorgie.

Le même jour se tiennent plusieurs élections, dont notamment l'élection présidentielle et les élections à la Chambre des représentants.

Malgré un basculement attendu en faveur des démocrates, les élections ne voient qu'une poignée de sièges changer de main. L'élection du démocrate John Hickenlooper et celle du démocrate Mark Kelly à la partielle organisée dans l'Arizona sont en partie contrebalancées par la victoire du républicain Tommy Tuberville en Alabama, le Grand Old Party disposant avant le scrutin d'une majorité de trois sièges.

La victoire de Joe Biden à la présidentielle assure néanmoins à sa colistière et future vice-présidente Kamala Harris la présidence du Sénat, permettant aux démocrates d'obtenir la majorité absolue en cas d'égalité parfaite des deux principales formations et leurs alliés. Les deux second tours organisés le en Géorgie entre candidats démocrates et républicains prennent ainsi une importance décisive, les démocrates ayant besoin de les remporter tous les deux pour décrocher le contrôle de la chambre haute. Leur double victoire à ces second tours entraine une alternance avec le basculement de la chambre sous contrôle démocrate.

Contexte[modifier | modifier le code]

Avant les élections, les républicains disposaient de 53 sénateurs, contre 45 pour les démocrates et deux indépendants apparentés à ces derniers. Sur les 35 sièges à renouveler, 23 sont occupés par des républicains et 12 par les démocrates. Lors des précédentes élections de cette classe, en 2014, les républicains avaient conquis neuf sièges démocrates.

Système électoral[modifier | modifier le code]

Intérieur du Sénat à Washington.

Le Sénat des États-Unis est la chambre haute de son parlement bicaméral. Il est composé de 100 sièges pourvus pour six ans mais renouvelés au tiers tous les deux ans au suffrage universel direct. Chacun des cinquante États des États-Unis se voit attribuer deux sénateurs, qui, sauf cas exceptionnel, ne sont pas renouvelés au cours du même scrutin. Tous les États ont recours au scrutin uninominal majoritaire à un tour, à l'exception du Maine qui utilise le vote alternatif, et de la Louisiane et de la Géorgie, qui utilisent le scrutin uninominal majoritaire à deux tours, avec des seconds tours éventuels respectivement le et le . Les candidats doivent être âgés d'au moins trente ans, avoir la citoyenneté américaine depuis au moins neuf ans, et résider dans l'État où ils se présentent[1].

Un total de 33 sièges de sénateurs étaient normalement à pourvoir en 2020, avant que deux sièges ne s'y ajoutent finalement en raison d'élections partielles en Arizona et en Géorgie, respectivement à la suite du décès de John McCain et à la démission de Johnny Isakson, pour raisons de santé. Le retrait de ce dernier conduit ainsi la Géorgie à renouveler ses deux sénateurs simultanément. Les sénateurs élus lors de ces élections spéciales ne le sont cependant que pour le restant de la durée du mandat de leur prédécesseurs, soit jusqu'en .

Le mandat des 35 sénateurs élus en 2020 débutera le , pour finir le pour les 33 sénateurs élus de manière ordinaire.

Campagne[modifier | modifier le code]

Un basculement du Sénat vers une majorité démocrate est jugé très probable par les instituts de sondage[2].

Résultats nationaux[modifier | modifier le code]

Résultats des sénatoriales américaines de 2020[3]
États-Unis Sénat 2020.svg
Partis Voix % Sièges
Total
avant
En
jeu
Élus Total
après
+/-
Parti républicain 39 834 647 49,29 53 23 20 50 en diminution 3
Parti démocrate 38 011 916 47,03 45 12 15 48 en augmentation 3
Parti libertarien 1 454 128 1,80 0 0 0 0 en stagnation
Parti vert 258 348 0,03 0 0 0 0 en stagnation
Parti de la Constitution 110 851 0,14 0 0 0 0 en stagnation
Autres partis 794 479 0,98 0 0 0 0 en stagnation
Indépendants 255 768 0,32 2 0 0 2 en stagnation
Candidat par écrit 100 946 0,12 0 0 0 0 en stagnation
Total 80 821 083 100 100 35 35 100 en stagnation

Situation par État[modifier | modifier le code]

Aucun candidat n'ayant réunis la majorité absolue en Géorgie, les deux sièges de sénateurs de cet état sont en jeu lors d'un second tour organisé le entre les candidats républicains et démocrates.

Résultats des élections sénatoriales de 2020 par État
État Sortant Élu
Sénateur Parti Élu en Sénateur Parti
Alabama Jones, Doug Doug Jones Démocrate 2017 Tuberville, Tommy Tommy Tuberville Républicain
Alaska Sullivan, Dan Dan Sullivan Républicain 2014 Sullivan, Dan Dan Sullivan Républicain
Arizona (partielle) McSally, Martha Martha McSally Républicain 2019[4] Kelly, Mark Mark Kelly Démocrate
Arkansas Cotton, Tom Tom Cotton Républicain 2014 Cotton, Tom Tom Cotton Républicain
Caroline du Nord Tillis, Thom Thom Tillis Républicain 2014 Tillis, Thom Thom Tillis Républicain
Caroline du Sud Graham, Lindsey Lindsey Graham Républicain 2002 Graham, Lindsey Lindsey Graham Républicain
Colorado Gardner, Cory Cory Gardner Républicain 2014 Hickenlooper, John John Hickenlooper Démocrate
Dakota du Sud Rounds, Mike Mike Rounds Républicain 2014 Rounds, Mike Mike Rounds Républicain
Delaware Coons, Chris Chris Coons Démocrate 2010 Coons, Chris Chris Coons Démocrate
Géorgie Perdue, David David Perdue Républicain 2014 Ossoff, Jon Jon Ossoff Démocrate
Géorgie (partielle) Kelly Loeffler Républicain 2019[5] Warnock, Raphael Raphael Warnock Démocrate
Idaho Risch, Jim Jim Risch Républicain 2008 Risch, Jim Jim Risch Républicain
Illinois Durbin, Dick Dick Durbin Démocrate 1996 Durbin, Dick Dick Durbin Démocrate
Iowa Ernst, Joni Joni Ernst Républicain 2014 Ernst, Joni Joni Ernst Républicain
Kansas Roberts, Pat Pat Roberts[a] Républicain 1996 Marshall, Roger Roger Marshall Républicain
Kentucky McConnell, Mitch Mitch McConnell Républicain 1984 McConnell, Mitch Mitch McConnell Républicain
Louisiane Cassidy, Bill Bill Cassidy Républicain 2014 Cassidy, Bill Bill Cassidy Républicain
Maine Collins, Susan Susan Collins Républicain 1996 Collins, Susan Susan Collins Républicain
Massachusetts Markey, Ed Ed Markey Démocrate 2013 Markey, Ed Ed Markey Démocrate
Michigan Peters, Gary Gary Peters Démocrate 2014 Peters, Gary Gary Peters Démocrate
Minnesota Smith, Tina Tina Smith Démocrate 2018 Smith, Tina Tina Smith Démocrate
Mississippi Hyde-Smith, Cindy Cindy Hyde-Smith Républicain 2018 Hyde-Smith, Cindy Cindy Hyde-Smith Républicain
Montana Daines, Steve Steve Daines Républicain 2014 Daines, Steve Steve Daines Républicain
Nebraska Sasse, Ben Ben Sasse Républicain 2014 Sasse, Ben Ben Sasse Républicain
New Hampshire Shaheen, Jeanne Jeanne Shaheen Démocrate 2008 Shaheen, Jeanne Jeanne Shaheen Démocrate
New Jersey Booker, Cory Cory Booker Démocrate 2013 Booker, Cory Cory Booker Démocrate
Nouveau-Mexique Udall, Tom Tom Udall[a] Démocrate 2008 Ray Luján, Ben Ben Ray Luján Démocrate
Oklahoma Inhofe, Jim Jim Inhofe Républicain 1994 Inhofe, Jim Jim Inhofe Républicain
Oregon Merkley, Jeff Jeff Merkley Démocrate 2008 Merkley, Jeff Jeff Merkley Démocrate
Rhode Island Reed, Jack Jack Reed Démocrate 1996 Reed, Jack Jack Reed Démocrate
Tennessee Alexander, Lamar Lamar Alexander[a] Républicain 2002 Hagerty, Bill Bill Hagerty Républicain
Texas Cornyn, John John Cornyn Républicain 2002 Cornyn, John John Cornyn Républicain
Virginie Warner, Mark Mark Warner Démocrate 2008 Warner, Mark Mark Warner Démocrate
Virginie-Occidentale Moore Capito, Shelley Shelley Moore Capito Républicain 2014 Moore Capito, Shelley Shelley Moore Capito Républicain
Wyoming Enzi, Mike Mike Enzi[a] Républicain 1996 Lummis, Cynthia Cynthia Lummis Républicain

Liste des élections par état[modifier | modifier le code]

Alabama[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 en Alabama
Voir et modifier les données sur Wikidata
Tommy-Tuberville-Coaches-Tour-5-29-08-(cropped).jpg Tommy Tuberville – Parti républicain
Voix 1 392 067
60,1 %
Senator Doug Jones official photo (cropped 2).jpg Doug Jones – Parti démocrate
Voix 920 478
39,7 %
Sénateur des États-Unis pour l'Alabama
Sortant Élu
Doug Jones
Parti démocrate
Tommy Tuberville
Parti républicain

Le démocrate sortant Doug Jones a été élu lors d'une élection partielle en 2017, battant de peu le candidat républicain Roy Moore. Jones est candidat pour son premier mandat complet en tant que sénateur. L'ancien entraîneur-chef de football de l'Université d'Auburn, Tommy Tuberville, a battu l'ancien sénateur et procureur général Jeff Sessions lors d'un second tour le pour obtenir l'investiture républicaine. Sessions a occupé le siège jusqu'en 2017, date à laquelle il a démissionné pour devenir procureur général de l'administration Trump. Le candidat républicain de 2017 Roy Moore, l'évangéliste Stanley Adair, le représentant Bradley Byrne, le représentant de l'État Arnold Mooney et l'activiste communautaire Ruth Page Nelson ont été vaincus lors de la primaire républicaine du . L'Alabama est l'un des États les plus républicains du pays et la victoire de Jones était en partie due à des allégations d'agression sexuelle contre Moore lors des élections spéciales. La plupart des analystes s'attendent à ce que le siège revienne au contrôle du Parti républicain alors que Jones fait face à une opposition beaucoup plus forte de Tuberville. Malgré quelques sondages concurrentiels, de nombreux membres du Parti démocrate considèrent le siège de Jones comme une cause perdue.

Le , Doug Jones est battu par Tommy Tuberville.

Résultats en Alabama[6]
Candidats Partis Voix %
Tommy Tuberville Républicain 1 379 222 60,21
Doug Jones Démocrate 907 484 39,62
Candidat write-in 3 836 0,17
Votes valides 2 290 542 99,30
Votes blancs et nuls 16 045 0,70
Total 2 306 587 100
Abstention 1 402 217 37,81
Inscrits / participation 3 708 804 62,19

Alaska[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 en Alaska
Voir et modifier les données sur Wikidata
Senator Dan Sullivan official (cropped).jpg Dan Sullivan – Parti républicain
Voix 190 772
54,0 %
Transparent - replace this image male on Infobox lightgrey background.svg
Al Gross – Indépendant
Voix 145 813
41,3 %
Sénateur des États-Unis pour l'Alaska
Sortant Élu
Dan Sullivan
Parti républicain
Dan Sullivan
Parti républicain

Le républicain Dan Sullivan a été élu en 2014, battant le démocrate sortant Mark Begich. Il se présente pour un second mandat. Les candidats démocrates potentiels comprenaient Begich, qui était le candidat démocrate au poste de gouverneur de l'Alaska en 2018, et le maire d'Anchorage Ethan Berkowitz, qui était le candidat démocrate au poste de gouverneur de l'Alaska en 2010. Un démocrate, Edgar Blatchford, a déposé sa candidature avant le 1er juin. Le , Al Gross, chirurgien orthopédiste et pêcheur, a déclaré sa candidature en tant qu'indépendant. Dans une primaire conjointe pour le Parti démocrate, le Parti libertarien et le Parti de l'indépendance de l'Alaska, il a remporté l'investiture en tant qu'indépendant soutenu par le Parti démocrate. Sullivan a battu Gross de 13,7 points.

Le , Dan Sullivan est réélu.

Résultats en Alaska[7]
Candidats Partis Voix %
Dan Sullivan Républicain 191 112 53,90
Al Gross Démocrate 146 068 41,19
John Wayne Howe Indépendance alaskaine 16 806 4,74
Candidat write-in 601 0,17
Votes valides 354 587 98,14
Votes blancs et nuls 6 704 1,86
Total 361 291 100
Abstention 234 356 39,34
Inscrits / participation 595 647 60,66

Arizona (partielle)[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 en Arizona
Voir et modifier les données sur Wikidata
Mark Kelly (2016).jpg Mark Kelly – Parti démocrate
Voix 1 716 467
51,2 %
Sen. Martha McSally official Senate headshot 116th congress (cropped).jpg Martha McSally – Parti républicain
Voix 1 637 661
48,8 %
Sénateur des États-Unis pour l'Arizona
Sortant Élu
Martha McSally
Parti républicain
Mark Kelly
Parti démocrate

Le républicain John McCain a été réélu en 2016, mais est décédé en fonction le . Le gouverneur républicain Doug Ducey a nommé l'ancien sénateur Jon Kyl pour occuper le siège temporairement. Après que Kyl ait démissionné à la fin de l'année, Ducey a nommé la représentante américaine sortante Martha McSally pour le remplacer. McSally se présente aux élections spéciales de 2020 pour remplir les deux dernières années du mandat. L'astronaute à la retraite Mark Kelly a remporté l'investiture démocrate. Autrefois un État solidement républicain, l'Arizona a eu une tendance plus violette ces dernières années. La républicaine sortante Martha McSally a été nommée au siège de feu John McCain deux mois après avoir perdu l'élection du Sénat américain de l'Arizona en 2018 face au démocrate Kyrsten Sinema. Son adversaire démocrate, l'astronaute Mark Kelly (qui est marié à l'ancienne représentante Gabrielle Giffords), a collecté beaucoup plus d'argent et la mène généralement de 5 à 15 points dans les sondages. McSally souffre également de faibles taux d'approbation en raison de sa forte allégeance à Trump, qui est impopulaire en Arizona malgré sa victoire de 3,5 points dans l'État en 2016.

Le , Martha McSally est battue par Mark Kelly.

Résultats en Arizona[8]
Candidats Partis Voix %
Mark Kelly Démocrate 1 716 467 51,16
Martha McSally Républicain 1 637 661 48,81
Candidat write-in 1 189 0,03
Votes valides 3 355 317 98,09
Votes blancs et nuls 65 248 1,91
Total 3 420 565 100
Abstention 860 736 20,10
Inscrits / participation 4 281 301 79,90

Arkansas[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 en Arkansas
Voir et modifier les données sur Wikidata
Tom Cotton official Senate photo (cropped).jpg Tom Cotton – Parti républicain
Voix 793 871
66,5 %
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Ricky Dale Harrington – Parti libertarien
Voix 399 390
33,5 %
Sénateur des États-Unis pour l'Arkansas
Sortant Élu
Tom Cotton
Parti républicain
Tom Cotton
Parti républicain

Le républicain Tom Cotton a été élu en 2014 après avoir passé deux ans à la Chambre des représentants des États-Unis, battant le sénateur démocrate sortant Mark Pryor par une marge confortable. Cotton est candidat pour un deuxième mandat. Joshua Mahony, le candidat démocrate pour 2018 au Congrès dans le 3e district de l'Arkansas, a déposé sa candidature à l'investiture démocrate, mais a abandonné juste après la date limite de dépôt. Aucun autre démocrate n'a déposé de candidature dans les délais de dépôt. Le militant progressiste Dan Whitfield s'est présenté comme indépendant mais a suspendu sa campagne le , après avoir échoué à se qualifier pour le scrutin. Le missionnaire chrétien Ricky Dale Harrington Jr. se présente comme candidat libertarien.

Le , Tom Cotton est réélu.

Caroline du Nord[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 en Caroline du Nord
Voir et modifier les données sur Wikidata
Thom Tillis Official Photo.jpg Thom Tillis – Parti républicain
Voix 2 665 598
48,7 %
James "Cal" Cunningham (cropped 2).jpg Cal Cunningham – Parti démocrate
Voix 2 569 965
46,9 %
Sénateur des États-Unis pour la Caroline du Nord
Sortant Élu
Thom Tillis
Parti républicain
Thom Tillis
Parti républicain

Le républicain Thom Tillis a été élu en 2014 après avoir passé huit ans à la Chambre des représentants de l'État, battant de justesse le démocrate sortant Kay Hagan. Il a été confronté à un défi principal de trois candidats différents. La sénatrice d'État Erica D. Smith, le commissaire du comté de Mecklenburg Trevor Fuller et l'ancien sénateur d'État Cal Cunningham se sont présentés à l'investiture démocrate. Le , Tillis et Cunningham ont remporté les primaires de leurs partis. Le Parti libertarien et le Parti de la Constitution ont des candidats au scrutin général. Tillis est devenu impopulaire parmi les républicains centristes et conservateurs en raison de son soutien incohérent à Trump. Il souffre également d'une faible notoriété, et la Caroline du Nord a une tendance plus violette, élisant un gouverneur démocrate en 2016. Tillis affronte le démocrate Cal Cunningham aux élections générales. Cunningham mène légèrement dans les sondages.

Le , Thom Tillis est réélu.

Caroline du Sud[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 en Caroline du Sud
Voir et modifier les données sur Wikidata
Lindsey Graham, official photo, 113th Congress.jpg Lindsey Graham – Parti républicain
Voix 1 369 137
54,4 %
Jaime Harrison (2017).jpg Jaime Harrison – Parti démocrate
Voix 1 110 828
44,2 %
Sénateur des États-Unis pour la Caroline du Sud
Sortant Élu
Lindsey Graham
Parti républicain
Lindsey Graham
Parti républicain

Le républicain Lindsey Graham a été réélu en 2014 et brigue un quatrième mandat. Il a vaincu trois candidats à la primaire républicaine du . Après l'abandon de ses principaux opposants, l'ancien président du Parti démocrate de Caroline du Sud, Jaime Harrison, n'a pas eu d'adversaire dans sa course à l'investiture démocrate. Bill Bledsoe remporte l'investiture du Parti de la Constitution. Le , Bledsoe abandonne la course et soutient Graham, mais il reste sur le bulletin de vote comme l'exige la loi de l'État. Malgré la tendance républicaine significative de l'État, les sondages indiquent que l'élection du Sénat est compétitive, avec un scrutin d'été allant d'une égalité à un avantage modeste pour Graham. La popularité de Graham a baissé en raison de sa relation étroite avec Trump, renversant sa critique ouverte de Trump lors de la campagne de 2016.

Le , Lindsey Graham est réélu.

Colorado[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 dans le Colorado
Voir et modifier les données sur Wikidata
John Hickenlooper June 2019.jpg John Hickenlooper – Parti démocrate
Voix 1 731 022
53,5 %
Cory Gardner official Senate portrait (cropped).jpeg Cory Gardner – Parti républicain
Voix 1 429 392
44,2 %
Sénateur des États-Unis pour le Colorado
Sortant Élu
Cory Gardner
Parti républicain
John Hickenlooper
Parti démocrate

Le républicain Cory Gardner a été élu en 2014 après avoir passé quatre ans à la Chambre des représentants des États-Unis, battant de justesse le démocrate sortant Mark Udall. Gardner brigue un deuxième mandat. L'ancien gouverneur du Colorado, John Hickenlooper, est le candidat démocrate et mène généralement de 10 à 20 points dans les sondages, de nombreux experts le considérant déjà comme le favori. Gardner est le seul responsable républicain du Colorado à l'échelle de l'État, et l'État autrefois violet a tendance à devenir de plus en plus démocrate depuis la victoire étroite de Gardner en 2014. Gardner a également de faibles taux d'approbation en raison de sa forte allégeance au président Donald Trump, qui a perdu le Colorado en 2016 contre Hillary Clinton, de 4,9 %. Hickenlooper a également collecté beaucoup plus d'argent que Gardner.

Le , Cory Gardner est battu par John Hickenlooper.

Dakota du Sud[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 dans le Dakota du Sud
Voir et modifier les données sur Wikidata
Mike Rounds official Senate portrait (cropped).jpg Mike Rounds – Parti républicain
Voix 276 232
65,7 %
Transparent - replace this image male on Infobox lightgrey background.svg
Dan Ahlers – Parti démocrate
Voix 143 987
34,3 %
Sénateur des États-Unis pour le Dakota du Sud
Sortant Élu
Mike Rounds
Parti républicain
Mike Rounds
Parti républicain

Le républicain Mike Rounds a été élu en 2014 après avoir servi deux mandats en tant que gouverneur du Dakota du Sud. Il a été confronté à un défi principal du représentant de l'État Scyller Borglum. L'ancien représentant de l'État du Dakota du Sud, Dan Ahlers, n'avait pas d'adversaire à la primaire démocrate. Un candidat indépendant (Clayton Walker) s'est présenté, mais n'a pas réussi à se qualifier.

Le , Mike Rounds est réélu.

Delaware[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 dans le Delaware
Voir et modifier les données sur Wikidata
Chris Coons, official portrait, 112th Congress (cropped).jpg Christopher Coons – Parti démocrate
Voix 291 804
59,4 %
Transparent - replace this image female on Infobox lightgrey background.svg
Lauren Witzke – Parti républicain
Voix 186 054
37,9 %
Sénateur des États-Unis pour le Delaware
Sortant Élu
Christopher Coons
Parti démocrate
Christopher Coons
Parti démocrate

Le démocrate Christopher Coons a été réélu en 2014 ; il a pris ses fonctions pour la première fois après avoir remporté une élection partielle de 2010, qui a eu lieu après que le sénateur de longue date Joe Biden a démissionné pour devenir vice-président des États-Unis. Il a été confronté à un défi majeur de la part de la directrice de la technologie Jessica Scarane. La militante conservatrice Lauren Witzke et l'avocat Jim DeMartino se sont présentés à l'investiture républicaine. La primaire du Delaware a eu lieu le .

Le , Chris Coons est réélu.

Géorgie[modifier | modifier le code]

Ordinaire[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 en Géorgie
Voir et modifier les données sur Wikidata
Jon Ossoff 2020 2 (cropped 2).jpg Jon Ossoff – Parti démocrate
Voix au 1er tour 2 374 519
47,95 %
Voix au 2e tour 2 257 118
50,53 %
David Perdue, Official Portrait, 114th Congress (cropped).jpg David Perdue – Parti républicain
Voix au 1er tour 2 462 617
49,73 %
Voix au 2e tour 2 209 776
49,47 %
Sénateur des États-Unis pour la Géorgie
Sortant Élu
David Perdue
Parti républicain
Jon Ossoff
Parti démocrate

Le républicain David Perdue a été élu en 2014. Il brigue un second mandat. L'ancien maire de Columbus Teresa Tomlinson et la candidate au lieutenant-gouverneur en 2018 Sarah Riggs Amico ont perdu la nomination démocrate au profit de l'ancien candidat au Congrès Jon Ossoff, un producteur de films documentaires et journaliste d'investigation. (Parmi les autres candidats démocrates potentiels qui ne se sont pas présentés, figuraient l'ancien sénateur d'État Jason Carter et le représentant de l'État Scott Holcomb) Le républicain sortant David Perdue affronte Jon Ossoff, qui a remporté la reconnaissance de son nom national tout en perdant la course à la Chambre la plus chère de l'histoire des États-Unis en 2017. Le scrutin, qui prend la forme en Géorgie d'une Primaire ouverte non partisane à deux tours, a lieu le . Aucun candidat ne remporte la majorité absolue des suffrages. David Perdue et Jon Ossoff étant arrivés en tête, un second tour a lieu le pour les départager.

Résultats[9],[10]
Candidats Partis Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Jon Ossoff Démocrate 2 374 519 47,95 2 257 118 50,53
David Perdue Républicain 2 462 617 49,73 2 209 776 49,47
Shane T. Hazel Libertarien 115 039 2,32
Votes valides 4 952 175 4 466 894
Votes blancs et nuls
Total 100 100
Abstention
Inscrits / participation 7 233 584

Partielle[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 en Géorgie
Voir et modifier les données sur Wikidata
Raphael Warnock for Senate (cropped).jpg Raphael Warnock – Parti démocrate
Voix au 1er tour 1 617 035
32,90 %
Voix au 2e tour 2 276 218
50,96 %
Kelly Loeffler (cropped).jpg Kelly Loeffler – Parti républicain
Voix au 1er tour 1 273 214
25,91 %
Voix au 2e tour 2 190 730
49,04 %
Doug Collins, Official portrait, 113th Congress.jpg Doug Collins – Parti républicain
Voix au 1er tour 980 454
19,9 %
Transparent - replace this image female on Infobox lightgrey background.svg
Deborah Jackson – Parti démocrate
Voix au 1er tour 324 118
6,6 %
Sénateur des États-Unis pour la Géorgie
Sortant Élu
Kelly Loeffler
Parti républicain
Raphael Warnock
Parti démocrate

Le sénateur Johnny Isakson a annoncé qu'il démissionnerait du Sénat à la fin de 2019, invoquant des problèmes de santé. Le gouverneur de Géorgie, Brian Kemp, a nommé la républicaine Kelly Loeffler pour remplacer Isakson jusqu'à ce qu'une élection puisse avoir lieu ; Loeffler a pris ses fonctions le et a participé aux élections de . D'autres républicains qui ont couru pour le siège incluent Wayne Johnson, ancien directeur de l'exploitation du Bureau de l'aide fédérale aux étudiants, et le représentant américain Doug Collins. Contrairement à l'élection ordinaire, l'élection spéciale s'est déroulée comme une primaire dans la jungle : tous les candidats étaient inscrits sur le même bulletin de vote indépendamment de l'appartenance à un parti, mais aucun candidat n'a obtenu plus de 50 % des voix, les deux premiers se sont qualifiés pour un second tour le . Les démocrates qui ont couru pour le siège incluent Raphael Warnock, Matt Lieberman, Ed Tarver, et Richard Dien Winfield. D'éminents démocrates nationaux et le Comité sénatorial national démocrate ont approuvé Warnock.

Le scrutin, qui prend la forme en Géorgie d'une Primaire ouverte non partisane à deux tours, a lieu le . Aucun candidat ne remporte la majorité absolue des suffrages. Raphael Warnock et Kelly Loeffler étant arrivés en tête, un second tour a lieu le pour les départager.

Résultats[11],[10]
Candidats Partis Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Raphael Warnock Démocrate 1 617 035 32,90 2 276 218 50,96
Kelly Loeffler Républicain 1 273 214 25,91 2 190 730 49,04
Doug Collins Républicain 980 454 19,95
Deborah Jackson Démocrate 324 118 6,60
Matt Lieberman Démocrate 136 021 2,77
Tamara Johnson-Shealey Démocrate 106 767 2,17
Jamesia James Démocrate 94 406 1,92
Derrick Grayson Républicain 51 592 1,05
Joy Felicia Slade Démocrate 44 945 0,91
Annette Davis Jackson Républicain 44 335 0,90
Kandiss Taylor Républicain 40 349 0,82
Wayne Johnson Républicain 36 176 0,74
Brian Slowinski Libertarien 35 431 0,72
Richard Dien Winfield Démocrate 28 687 0,58
Ed Tarver Démocrate 26 333 0,54
Allen Buckley Indépendant 17 954 0,37
John Fortuin Vert 15 293 0,31
Al Bartell Indépendant 14 640 0,30
Valencia Stovall Indépendant 13 318 0,27
Michael Todd Greene Indépendant 13 293 0,27
Votes valides 4 914 361 4 466 948
Votes blancs et nuls
Total 100 100
Abstention
Inscrits / participation 7 233 584

Idaho[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 dans l'Idaho
Voir et modifier les données sur Wikidata
Mike Rounds official Senate portrait (cropped).jpg Jim Risch – Parti républicain
Voix 537 456
62,6 %
PauletteJordanIF17 (cropped).JPG Paulette Jordan – Parti démocrate
Voix 285 864
33,3 %
Sénateur des États-Unis pour l'Idaho
Sortant Élu
Jim Risch
Parti républicain
Jim Risch
Parti républicain

Le républicain Jim Risch a été facilement réélu en 2014. Le , il a annoncé qu'il briguerait un troisième mandat. L'ancienne candidate au poste de gouverneur, Paulette Jordan, a remporté l'investiture démocrate dans une primaire contre le policier à la retraite Jim Vandermaas.

Le , Jim Risch est réélu.

Illinois[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 dans l'Illinois
Voir et modifier les données sur Wikidata
Richard Durbin official photo (cropped).jpg Dick Durbin – Parti démocrate
Voix 3 262 360
54,9 %
Transparent - replace this image male on Infobox lightgrey background.svg
Mark Curran – Parti républicain
Voix 2 306 891
38,8 %
Sénateur des États-Unis pour l'Illinois
Sortant Élu
Dick Durbin
Parti démocrate
Dick Durbin
Parti démocrate

Le démocrate Dick Durbin, le whip de la minorité sénatoriale, réélu en 2014, brigue un cinquième mandat. Mark Curran, qui a été shérif du comté de Lake de 2006 à 2018, remporte la primaire républicaine avec 41,5 % des voix et affronte Durbin aux élections générales. La militante anti-guerre Marilyn Jordan Lawlor et la représentante de l'État Anne Stava-Murray allaient défier Durbin à la primaire démocrate, mais toutes deux se sont retirées. Les républicains qui ont couru incluent l'homme d'affaires Casey Chlebek, vétéran de la marine américaine et ancien officier de police Peggy Hubbard, vétéran de la guerre du Vietnam, médecin et candidat principal démocrate de 2018 pour le gouverneur de l'Illinois Robert Marshall, Omeed Memar, un dermatologue reconnu coupable de fraude en matière de soins de santé en 2018, Preston Gabriel Nelson, Dean Seppelfrick, et Tom Tarter. L'homme d'affaires et candidat à la mairie de Chicago en 2019, Willie Wilson, se présente également en tant que membre du « Willie Wilson Party », avec le soutien d'une poignée d'échevins de Chicago et du Chicago Police Union.

Le , Dick Durbin est réélu.

Iowa[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 dans l'Iowa
Voir et modifier les données sur Wikidata
Joni Ernst, official portrait, 116th Congress 2 (cropped).jpg Joni Ernst – Parti républicain
Voix 864 997
51,8 %
Theresa Greenfield.jpg Theresa Greenfield – Parti démocrate
Voix 754 859
45,2 %
Sénateur des États-Unis pour l'Iowa
Sortant Élue
Joni Ernst
Parti républicain
Joni Ernst
Parti républicain

La républicaine Joni Ernst a été élue en 2014 après avoir passé quatre ans au Sénat de l'Iowa. Elle sollicite un deuxième mandat. Theresa Greenfield a remporté l'investiture démocrate, battant l'ancien vice-amiral Michael T. Franken, l'avocat Kimberly Graham et l'homme d'affaires Eddie Mauro à la primaire. La popularité d'Ernst a chuté dans les sondages, prétendument en raison du soutien aux tarifs commerciaux de Trump qui ont eu un impact sur les agriculteurs de l'Iowa. Mais les démocrates ont eu du mal à gagner dans tout l'État de l'Iowa ces dernières années, perdant de peu l'élection du gouverneur en 2018. Donald Trump a remporté l'État de 9 % en 2016 après que Barack Obama l'eut emporté en 2008 et 2012. Les démocrates détiennent dans l'Iowa trois des quatre sièges au Congrès, ramassant deux d'entre eux en 2018. Ernst et Greenfield, candidat pour la première fois, sont au coude à coude pour les élections générales dans les sondages, mais Greenfield manque de reconnaissance de nom, malgré la collecte de plus d'argent qu'Ernst.

Le , Joni Ernst est réélue.

Kansas[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 dans le Kansas
Voir et modifier les données sur Wikidata
Roger Marshall official portrait (cropped).jpg Roger Marshall – Parti républicain
Voix 714 708
53,6 %
Barbara Bollier cropped portrait.jpg Barbara Bollier – Parti démocrate
Voix 553 362
41,5 %
Sénateur des États-Unis pour le Kansas
Sortant Élu
Pat Roberts
Parti républicain
Roger Marshall
Parti républicain

Le républicain Pat Roberts prend sa retraite et ne se représente pas. L'ancien secrétaire d'État Kris Kobach, le président de la Turnpike Authority de l'État (et ancien chef défensif de Kansas City) Dave Lindstrom, le représentant américain Roger Marshall, le plombier et homme d'affaires Bob Hamilton, le membre du Conseil de l'éducation du Kansas Steve Roberts, la présidente du Sénat de l'État, Susan Wagle et le républicain Brian Matlock ont tous annoncé leur candidature. Wagle s'est ensuite retiré. Parmi les autres candidats potentiels (qui ne se sont finalement pas présentés) figuraient le procureur général de l'État Derek Schmidt et le riche homme d'affaires et ancien candidat au poste de lieutenant-gouverneur en 2018, Wink Hartman. Le trésorier de l'État du Kansas, Jake LaTurner, avait précédemment demandé la nomination, mais avait annoncé le qu'il abandonnerait la course au Sénat pour se présenter à la Chambre des représentants des États-Unis. Il y avait beaucoup de spéculations sur une candidature au Sénat de Mike Pompeo (le secrétaire d'État des États-Unis, ancien directeur de la Central Intelligence Agency et ancien représentant des États-Unis pour le 4e district du Congrès du Kansas), mais il ne s'est pas présenté. Parmi les démocrates, l'ancienne républicaine devenue sénatrice d'État démocrate Barbara Bollier s'est présentée et a affronté Robert Tillman, candidat pour le 4e district du Congrès du Kansas en 2012 et candidat en 2016 et 2017. L'ancien avocat américain Barry Grissom, maire de Manhattan Usha Reddi, et l'ancienne membre du Congrès Nancy Boyda ont annoncé leur candidature, mais se sont retirés avant la primaire. L'ancienne gouverneure Kathleen Sebelius a refusé de se présenter. Marshall et Bollier ont remporté leurs primaires et s'affrontent donc aux élections générales.

Le , Roger Marshall est élu pour succéder à Pat Roberts.

Kentucky[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 dans le Kentucky
Voir et modifier les données sur Wikidata
Mitch McConnell 2016 official photo (cropped).jpg Mitch McConnell – Parti républicain
Voix 1 233 315
57,8 %
Amy McGrath Event- (49220643717) 1.jpg Amy McGrath – Parti démocrate
Voix 816 257
38,2 %
Sénateur des États-Unis pour le Kentucky
Sortant Élu
Mitch McConnell
Parti républicain
Mitch McConnell
Parti républicain

Le républicain sortant Mitch McConnell, qui est leader de la majorité au Sénat depuis 2015 et sénateur du Kentucky depuis 1985, est candidat à sa réélection pour un septième mandat. Il affronte le candidat démocrate : la pilote de chasse des Marines américaines Amy McGrath et le libertarien Brad Barron.

Le , Mitch McConell est réélu.

Louisiane[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 en Louisiane
Voir et modifier les données sur Wikidata
Bill Cassidy official Senate photo (cropped).jpg Bill Cassidy – Parti républicain
Voix 1 228 908
59,3 %
Transparent - replace this image male on Infobox lightgrey background.svg
Adrian Perkins – Parti démocrate
Voix 394 049
19,0 %
Transparent - replace this image male on Infobox lightgrey background.svg
Derrick Edwards – Parti démocrate
Voix 229 814
11,1 %
Sénateur des États-Unis pour la Louisiane
Sortant Élu
Bill Cassidy
Parti républicain
Bill Cassidy
Parti républicain

Le républicain Bill Cassidy a été élu en 2014 après avoir servi six ans à la Chambre des représentants des États-Unis, battant la démocrate sortante Mary Landrieu. Il se représente. Plusieurs candidats démocrates sont en lice, mais le comité de campagne sénatoriale démocrate a approuvé le maire de Shreveport, Adrian Perkins.

Le scrutin, qui prend la forme en Louisiane d'une Primaire ouverte non partisane à deux tours, a lieu le . Bill Cassidy remporte la majorité absolue dès le premier tour.

Maine[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 dans le Maine
Voir et modifier les données sur Wikidata
2015 Susan Collins crop.jpg Susan Collins – Parti républicain
Voix 417 645
51,0 %
Transparent - replace this image female on Infobox lightgrey background.svg
Sara Gideon – Parti démocrate
Voix 347 223
42,4 %
Lisa Savage Headshot for AP (cropped).jpg Lisa Savage – Indépendant
Voix 40 579
5,0 %
Sénateur des États-Unis pour le Maine
Sortant Élu
Susan Collins
Parti républicain
Susan Collins
Parti républicain

La républicaine Susan Collins a été réélue largement en 2014. Elle brigue un cinquième mandat. La verte indépendante, éducatrice et militante Lisa Savage est candidate. Les démocrates en lice comprennent la présidente de la Chambre des représentants de l'État, Sara Gideon, l'avocat Bre Kidman, et l'activiste et candidate au poste de gouverneur de 2018 Betsy Sweet. Gideon a remporté la nomination. Collins est au coude à coude avec ou légèrement derrière Gideon dans les sondages. Elle n'a jamais fait face à une élection compétitive au cours de ses 24 années au Sénat, même si le Maine penche pour démocrate, car elle a projeté une image centriste. Mais elle fait face à une impopularité croissante en raison de son bilan de vote de plus en plus conservateur et de ses votes pour confirmer Brett Kavanaugh à la Cour suprême et pour acquitter Donald Trump dans son procès de destitution. Gideon a collecté plus de trois fois plus d'argent que Collins au premier trimestre de 2020.

Le , Susan Collins est réélue.

Massachusetts[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 dans le Massachusetts
Voir et modifier les données sur Wikidata
Edward Markey, official portrait, 114th Congress.jpg Ed Markey – Parti démocrate
Voix 2 357 809
66,2 %
Transparent - replace this image male on Infobox lightgrey background.svg
Kevin O'Connor – Parti républicain
Voix 1 177 765
33,0 %
Sénateur des États-Unis pour le Massachusetts
Sortant Élu
Ed Markey
Parti démocrate
Ed Markey
Parti démocrate

Le démocrate Ed Markey a été réélu en 2014; il a remporté une élection partielle en 2013 pour remplacer le titulaire de longue date John Kerry, qui a démissionné pour devenir secrétaire d'État des États-Unis. Il se représente pour un second mandat. Joe Kennedy III, représentant américain pour quatre mandats pour le quatrième district du Massachusetts et petit-fils de l'ancien sénateur américain et procureur général des États-Unis, Robert Francis Kennedy, a défié en vain Markey pour la nomination démocrate. Le célèbre théoricien du complot Shiva Ayyadurai, candidat indépendant au Sénat américain en 2018, s'est présenté sans succès contre l'avocat Kevin O'Connor pour la nomination républicaine. Le , Vermin Supreme a lancé une campagne écrite pour l'investiture libertarien, mais a reçu trop peu de votes pour se qualifier pour le scrutin des élections générales.

Le , Ed Markey est réélu.

Michigan[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 dans le Michigan
Voir et modifier les données sur Wikidata
Gary Peters official photo 115th congress.jpg Gary Peters – Parti démocrate
Voix 2 734 568
49,9 %
John James 3 (1).png John James – Parti républicain
Voix 2 642 233
48,2 %
Sénateur des États-Unis pour le Michigan
Sortant Élu
Gary Peters
Parti démocrate
Gary Peters
Parti démocrate

Le démocrate Gary Peters a été élu en 2014 après avoir passé six ans à la Chambre des représentants des États-Unis. Il brigue un second mandat. Le candidat au Sénat de 2018, John James, a remporté l'investiture républicaine. Il a fait face à l'opposition symbolique pour l'investiture républicaine du candidat éternel : Bob Carr. Le Michigan est l'un des États les plus compétitifs aux élections nationales. James est venu de manière inattendue sur le point de renverser l'autre sénateur démocrate du Michigan, Debbie Stabenow, en 2018.

Le , Gary Peters est réélu.

Minnesota[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 dans le Minnesota
Voir et modifier les données sur Wikidata
Tina Smith, official portrait, 116th congress (cropped).jpg Tina Smith – DFL
Voix 1 566 522
48,7 %
Jason Lewis, official portrait, 115th congress (cropped).jpg Jason Lewis – Parti républicain
Voix 1 398 145
43,5 %
Sénateur des États-Unis pour le Minnesota
Sortant Élue
Tina Smith
DFL
Tina Smith
DFL

La démocrate sortante Tina Smith a été nommée au Sénat américain pour remplacer Al Franken en 2018 après avoir servi en tant que lieutenant-gouverneur, et a remporté une élection partielle plus tard en 2018 pour servir le reste du mandat de Franken. Le , elle a remporté l'investiture démocrate pour un mandat complet. L'ancien membre du Congrès Jason Lewis est le candidat républicain, après avoir battu les candidats mineurs Cynthia Gail, John Berman, Bob Carney et James Reibestein aux primaires républicaines.

Le , Tina Smith est réélue.

Mississippi[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 dans le Mississippi
Voir et modifier les données sur Wikidata
Cindy Hyde-Smith official photo.jpg Cindy Hyde-Smith – Parti républicain
Voix 709 539
54,1 %
Mike Espy 20120223-OCE-RBN-1281 (cropped 2).jpg Mike Espy – Parti démocrate
Voix 578 806
44,1 %
Sénateur des États-Unis pour le Mississippi
Sortant Élu
Cindy Hyde-Smith
Parti républicain
Cindy Hyde-Smith
Parti républicain

Le sénateur républicain Thad Cochran a démissionné en . Le gouverneur républicain Phil Bryant a nommé la commissaire d'État à l'agriculture Cindy Hyde-Smith pour lui succéder jusqu'à ce qu'une élection partielle puisse avoir lieu plus tard dans l'année. Hyde-Smith a remporté l'élection partielle de pour remplir le reste du mandat de Cochran, qui se termine en . Hyde-Smith se présente pour un mandat complet. Elle était sans adversaire à la primaire républicaine. L'ancien secrétaire à l'Agriculture des États-Unis et candidat au Sénat de 2018, Mike Espy, a remporté la primaire démocrate avec 93,1 % des voix. Le candidat libertarien Jimmy Edwards a également fait le tour des élections générales.

Le , Cindy Hyde-Smith est réélue.

Montana[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 dans le Montana
Voir et modifier les données sur Wikidata
Steve Daines, Official Portrait, 116th Congress.jpg Steve Daines – Parti républicain
Voix 333 237
54,9 %
Steve Bullock by Gage Skidmore.jpg Steve Bullock – Parti démocrate
Voix 272 531
45,0 %
Sénateur des États-Unis pour le Montana
Sortant Élu
Steve Daines
Parti républicain
Steve Daines
Parti républicain

Le républicain Steve Daines a été élu en 2014 après avoir passé deux ans à la Chambre des représentants des États-Unis. Il sollicite un deuxième mandat. Daines est opposé à la primaire républicaine au directeur de la quincaillerie Daniel Larson et l'ancien président démocrate de la Chambre des représentants du Montana, John Driscoll, qui a changé de parti en 2020. Le gouverneur du Montana sortant Steve Bullock a remporté l'investiture démocrate, battant l'ingénieur nucléaire et vétéran de la marine américaine John Mues. Les candidats des partis libertarien et vert devaient figurer sur le bulletin de vote pour les élections générales, mais les libertariens ont refusé de nommer un remplaçant après le retrait de leur candidat et la disqualification du candidat des Verts. Autrefois considéré comme susceptible de rester entre les mains des républicains, le siège de Daines est maintenant compétitif en raison de l'entrée de dernière minute de Bullock. Daines mène Bullock de peu dans les sondages, tandis que Bullock a collecté plus d'argent que Daines. Le Montana a également réélu Jon Tester, un démocrate, au Sénat en 2018, de 4 %. Daines a été élu pour un premier mandat avec une marge confortable en 2014.

Le , Steve Daines est réélu.

Nebraska[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 dans le Nebraska
Voir et modifier les données sur Wikidata
Ben Sasse official portrait (cropped).jpg Ben Sasse – Parti républicain
Voix 583 507
64,6 %
Transparent - replace this image male on Infobox lightgrey background.svg
Chris Janicek – Parti démocrate
Voix 227 191
25,1 %
Transparent - replace this image male on Infobox lightgrey background.svg
Gene Siadek – Parti libertarien
Voix 55 115
6,1 %
Sénateur des États-Unis pour le Nebraska
Sortant Élu
Ben Sasse
Parti républicain
Ben Sasse
Parti républicain

Le républicain Ben Sasse a été élu au Sénat en 2014 après avoir été président de l'Université de Midland. Il brigue un deuxième mandat. Sasse a battu l'homme d'affaires et ancien président du Parti républicain du comté de Lancaster, Matt Innis, à la primaire républicaine avec 75,2 % des voix. L'homme d'affaires et candidat au Sénat américain en 2018, Chris Janicek, a remporté la primaire démocrate avec 30,7 % des voix, battant six autres candidats. Le candidat libertarien Gene Siadek figure également sur le bulletin de vote des élections générales. Après les élections primaires, le parti démocrate du Nebraska a retiré son soutien à Janicek lorsque des allégations selon lesquelles il aurait harcelé sexuellement un membre du personnel de campagne ont émergé. Janicek a refusé de quitter la course malgré le soutien de l'État partie à son ancien adversaire principal, ce qui a conduit l'ancien membre du Congrès démocrate Brad Ashford à annoncer une campagne write-in le . Après que Janicek eut juré de rester dans la course de toute façon, Ashford s'est retiré le , invoquant un manque de temps et de ressources nécessaires pour mener une campagne au Sénat américain. Le Parti démocrtate de l'État a par la suite apporté son soutien à l'activiste de longue date du Nebraska, Preston Love Jr., qui a déclaré une candidature write-in pour le siège.

Le , Ben Sasse est réélu.

New Hampshire[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 dans le New Hampshire
Voir et modifier les données sur Wikidata
Jeanne Shaheen, official Senate portrait cropped.jpg Jeanne Shaheen – Parti démocrate
Voix 450 778
56,6 %
Transparent - replace this image male on Infobox lightgrey background.svg
Corky Messner – Parti républicain
Voix 326 229
41,0 %
Sénateur des États-Unis pour le New Hampshire
Sortant Élu
Jeanne Shaheen
Parti démocrate
Jeanne Shaheen
Parti démocrate

La démocrate Jeanne Shaheen a été réélue de justesse en 2014. Elle brigue un troisième mandat. L'ancien général de brigade de l'armée américaine Donald C. Bolduc, le candidat éternel Andy Martin et l'avocat Corky Messner se sont présentés pour l'investiture républicaine. Messner a remporté l'investiture le . Le libertarien Justin O'Donnell figure sur le bulletin de vote pour les élections générales.

Le , Jeanne Shaheen est réélue.

New Jersey[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 dans le New Jersey
Voir et modifier les données sur Wikidata
Cory Booker, official portrait, 114th Congress.jpg Cory Booker – Parti démocrate
Voix 2 541 171
57,2 %
Transparent - replace this image male on Infobox lightgrey background.svg
Rik Mehta – Parti républicain
Voix 1 817 042
40,9 %
Sénateur des États-Unis pour le New Jersey
Sortant Élu
Cory Booker
Parti démocrate
Cory Booker
Parti démocrate

Le démocrate Cory Booker a été réélu en 2014 ; il a pris ses fonctions pour la première fois en remportant une élection partir, le en 2013 après avoir été maire de Newark pendant sept ans. Booker a demandé l'investiture de son parti à la présidence des États-Unis en 2020. Bien que l'État lui permette de se présenter simultanément à la présidence et au Sénat, Booker a suspendu sa campagne présidentielle le et a confirmé son intention de briguer un deuxième mandat au Sénat. Les candidats républicains comprenaient l'ingénieur Hirsh Singh, la candidate indépendante au Sénat américain en 2018 Tricia Flanagan, la candidate indépendante au Sénat américain en 2018 Natalie Lynn Rivera et Eugene Anagnos. Le parti a finalement nommé un pharmacien, un professeur de droit à l'Université de Georgetown et un avocat Rik Mehta. La candidate du Parti vert Madelyn Hoffman et deux candidats indépendants figurent également sur le bulletin de vote des élections générales. Le New Jersey n'a pas élu de sénateur républicain depuis 1972. Booker mène largement dans les sondages.

Le , Cory Booker est réélu.

Nouveau-Mexique[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 dans le Nouveau-Mexique
Voir et modifier les données sur Wikidata
BenLujan2016 (cropped).jpg Ben Ray Luján – Parti démocrate
Voix 474 483
51,7 %
Mark Ronchetti.jpg Mark Ronchetti – Parti républicain
Voix 418 483
45,6 %
Sénateur des États-Unis pour le Nouveau-Mexique
Sortant Élu
Tom Udall
Parti démocrate
Ben Ray Luján
Parti démocrate

Le démocrate Tom Udall est le seul sénateur démocrate américain sortant à ne pas se représenter en 2020.Le représentant américain Ben Ray Luján était sans adversaire pour la nomination démocrate. Parmi les républicains, l'ancien fonctionnaire du département américain de l'Intérieur Gavin Clarkson et la directrice exécutive de l'Alliance pour la vie du Nouveau-Mexique Elisa Martinez, se sont présentés. Ils ont perdu lors de la primaire face à l'ancien météorologue en chef du KRQE, Mark Ronchetti. Le libertartien Bob Walsh figure également sur le bulletin de vote des élections générales.

Le , Ben Ray Luján est élu pour succéder à Tom Udall.

Oklahoma[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 en Oklahoma
Voir et modifier les données sur Wikidata
Jim Inhofe official portrait.jpg James Inhofe – Parti républicain
Voix 979 140
62,9 %
Transparent - replace this image female on Infobox lightgrey background.svg
Abby Broyles – Parti démocrate
Voix 509 763
32,8 %
Sénateur des États-Unis pour l'Oklahoma
Sortant Élu
James Inhofe
Parti républicain
James Inhofe
Parti républicain

Le républicain James Inhofe a été facilement réélu en 2014. Il brigue un cinquième mandat. J.J. Stitt : un fermier et propriétaire d'un magasin d'armes, Neil Mavis : un ancien candidat du Parti libertarien et John Tompkins ont défié en vain Inhofe pour l'investiture républicaine. Les démocrates dans la course à l'investiture comprenaient l'avocate Abby Broyles, la candidate pérenne Sheila Bilyeu, la candidate au 5e district du Congrès 2018 : Elysabeth Britt et Joe Cassity Jr. Broyles a remporté la nomination. Le candidat libertarien Robert Murphy et deux indépendants figurent également sur le bulletin de vote des élections générales. L'Oklahoma est l'un des États les plus solidement républicains et Inhofe mène largement dans les sondages

Le , Jim Inhofe est réélu.

Oregon[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 en Oregon
Voir et modifier les données sur Wikidata
Jeff Merkley, 115th official photo (cropped).jpg Jeff Merkley – Parti démocrate
Voix 1 321 047
56,9 %
Jo Rae Perkins.png Jo Rae Perkins – Parti républicain
Voix 912 814
39,3 %
Sénateur des États-Unis pour l'Oregon
Sortant Élu
Jeff Merkley
Parti démocrate
Jeff Merkley
Parti démocrate

Le démocrate Jeff Merkley a été réélu avec une marge confortable en 2014. Merkley, qui était considéré comme un possible candidat à la présidentielle de 2020, brigue plutôt un troisième mandat au Sénat et n'a pas eu d'adversaire à la primaire démocrate. Il a également reçu les investitures du Parti indépendant de l'Oregon et du Working Families Party. Le Sénat américain de 2014 et le candidat à la Chambre des représentants des États-Unis en 2018, Jo Rae Perkins, est le candidat républicain[Quoi ?], battant trois autres candidats avec 49,29 % des voix à la primaire républicaine. Elle soutient QAnon. Ibrahim Taher est également sur le bulletin de vote des élections générales, représentant le Parti vert du Pacifique et le Parti progressiste de l'Oregon. Gary Dye représente le Parti libertarien.

Le , Jeff Merkley est réélu.

Rhode Island[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 à Rhode Island
Voir et modifier les données sur Wikidata
Senator Jack Reed official photo (cropped).jpg Jack Reed – Parti démocrate
Voix 328 574
66,6 %
Waters4Senate.jpg Allen Waters – Parti républicain
Voix 164 855
33,4 %
Sénateur des États-Unis pour Rhode Island
Sortant Élu
Jack Reed
Parti démocrate
Jack Reed
Parti démocrate

Le démocrate Jack Reed a été facilement réélu en 2014. Il brigue un cinquième mandat et n'a pas eu d'adversaire à la primaire démocrate. Le consultant en investissement Allen Waters était sans adversaire pour l'investiture républicaine. Un candidat indépendant s'est présenté aux élections.

Le , Jack Reed est réélu.

Tennessee[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 dans le Tennessee
Voir et modifier les données sur Wikidata
Ambassador Hagerty.jpg Bill Hagerty – Parti républicain
Voix 1 139 364
60,7 %
Marquita Bradshaw at Morristown (cropped).jpg Marquita Bradshaw – Parti démocrate
Voix 1 849 791
37,4 %
Sénateur des États-Unis pour le Tennessee
Sortant Élu
Lamar Alexander
Parti républicain
Bill Hagerty
Parti républicain

Le républicain Lamar Alexander a été réélu en 2014. Il a annoncé en qu'il ne briguerait pas un autre mandat. Aidé par une approbation de Trump, l'ancien ambassadeur au Japon Bill Hagerty a remporté l'investiture républicaine. Le chirurgien orthopédiste Manny Sethi a également couru pour l'investiture , comme l'ont fait 13 autres républicains. James Mackler, un vétéran de la guerre en Irak et avocat de Nashville, a couru pour l'investiture démocrate avec le soutien du Comité de campagne sénatoriale démocrate mais a été bouleversé dans la primaire par l'activiste environnementale Marquita Bradshaw de Memphis. Neuf candidats indépendants figurent également sur le bulletin de vote des élections générales.

Le , Bill Hagerty est élu pour succéder à Lamar Alexander.

Texas[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 dans le Texas
Voir et modifier les données sur Wikidata
John Cornyn (cropped).jpg John Cornyn – Parti républicain
Voix 5 962 283
53,5 %
MJHegar (cropped).jpg Mary Jennings Hegar – Parti démocrate
Voix 4 868 764
43,9 %
Sénateur des États-Unis pour le Texas
Sortant Élu
John Cornyn
Parti républicain
John Cornyn
Parti républicain

Le républicain John Cornyn a été réélu en 2014 avec une large marge et cherche à obtenir un quatrième mandat. Il a battu quatre candidats à la primaire républicaine avec 76,04 % des voix. Les démocrates MJ Hegar, un vétéran du combat de l'Armée de l'air qui était le candidat démocrate 2018 pour le 31e district du Congrès du Texas, et le sénateur d'État Royce West étaient les deux meilleurs obtenteurs de voix dans un champ de 13 candidats à la primaire démocrate et ont avancé à une élection primaire le pour décider de la nomination. Hegar l'a finalement emporté. Les partis verts et libertairien figurent également sur le bulletin de vote des élections générales. Les candidats du Parti des droits de l'homme et du Parti du peuple pour la politique et trois indépendants ne se sont pas qualifiés. Les courses dans tout l'État du Texas sont devenues plus compétitives ces dernières années, et les sondages ont donné à Cornyn une avance de 4 à 10 points sur Hegar, avec une fraction importante de l'électorat toujours indécise.

Le , John Cornyn est réélu.

Virginie[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 en Virginie
Voir et modifier les données sur Wikidata
Mark Warner 113th Congress photo.jpg Mark Warner – Parti démocrate
Voix 2 466 500
56,0 %
Daniel Gade (cropped).jpg Daniel Gade – Parti républicain
Voix 1 934 199
43,9 %
Sénateur des États-Unis pour la Virginie
Sortant Élu
Mark Warner
Parti démocrate
Mark Warner
Parti démocrate

Le démocrate Mark Warner a été réélu avec une marge très étroite en 2014 après avoir gagné facilement en 2008. Il brigue un troisième mandat et n'a pas eu d'adversaire à la primaire démocrate. Les républicains ont investi le professeur et vétéran de l'armée américaine Daniel Gade. La primaire comprenait également l'enseignante Alissa Baldwin et le vétéran de l'armée américaine et officier du renseignement Thomas Speciale.

Le , Mark Warner est réélu.

Virginie-Occidentale[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 en Virginie-Occidentale
Voir et modifier les données sur Wikidata
Shelley Moore Capito official Senate photo (cropped 2).jpg Shelley Moore Capito – Parti républicain
Voix 547 454
70,3 %
Transparent - replace this image female on Infobox lightgrey background.svg
Paula Jean Swearengin – Parti démocrate
Voix 210 309
27,0 %
Sénateur des États-Unis pour la Virginie-Occidentale
Sortant Élu
Shelley Moore Capito
Parti républicain
Shelley Moore Capito
Parti républicain

La républicaine Shelley Moore Capito a été facilement élue après avoir passé 14 ans à la Chambre des représentants des États-Unis. Elle a été contestée sans succès dans la primaire républicaine par le fermier Larry Butcher et Allen Whitt, président du Conseil de politique familiale de Virginie-Occidentale. La militante écologiste Paula Jean Swearengin, candidate au Sénat américain en 2018, a remporté la primaire démocrate, battant l'ancien maire de South Charleston Richie Robb et l'ancien sénateur d'État Richard Ojeda, candidat à la Chambre des représentants des États-Unis au 3e district de Virginie-Occidentale district en 2018 et brièvement candidat à la présidentielle 2020. Le candidat libertarien David Moran figure également sur le bulletin de vote des élections générales.

Le , Shelley Moore Capito est réélue.


Wyoming[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales de 2020 dans le Wyoming
Voir et modifier les données sur Wikidata
CynthiaLummis.jpg Cynthia Lummis – Parti républicain
Voix 198 100
72,8 %
Transparent - replace this image female on Infobox lightgrey background.svg
Merav Ben David – Parti démocrate
Voix 72 766
26,8 %
Sénateur des États-Unis pour le Wyoming
Sortant Élu
Mike Enzi
Parti républicain
Cynthia Lummis
Parti républicain

Le républicain Mike Enzi a été réélu en 2014 et a annoncé en qu'il ne se représenterait pas. Cynthia Lummis remporte la primaire républicaine. Merav Ben-David, la directrice du département de zoologie et de physiologie de l'Université du Wyoming a ensuite battu l'activiste communautaire Yana Ludwig, le directeur du groupe de réflexion Nathan Wendt, l'activiste communautaire James DeBrine et les candidats pérennes Rex Wilde et Kenneth R. Casner pour l'investiture démocrate.

Le , Cynthia Lummis est élue pour succéder à Mark Enzi.

Analyse[modifier | modifier le code]

Le scrutin s'avère particulièrement serré, les démocrates et leurs alliés indépendants obtenant 48 sièges, à égalité avec les républicains. Les deux sièges de sénateurs de la Géorgie se retrouvent en ballotage pour des second tours décisifs le . Avec la victoire de Joe Biden à la présidentielle, la présidence du Sénat doit revenir à sa colistière Kamala Harris, permettant une éventuelle majorité démocrate si le « parti de l'âne » remporte les deux sièges géorgiens[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Sénateur ne se représentant pas

Références[modifier | modifier le code]

  1. « USA en bref Élections », sur fr.usembassy.gov (consulté le ).
  2. (en) Nate Silver, « 2020 Senate Election Forecast », sur FiveThirtyEight, FiveThirtyEight, (consulté le ).
  3. (en) « Election Statistics, 1920 to Present », sur history.house.gov (consulté le ).
  4. Nommée à la suite du décès de John McCain.
  5. Nommée à la suite de la démission de Johnny Isakson.
  6. (en) « Résultats en Alabama ».
  7. « Résultats en Alaska », sur www.elections.alaska.gov (consulté le ).
  8. (en) « Résultats en Arizona », sur azsos.gov (consulté le ).
  9. (en) « Election Night Reporting », sur results.enr.clarityelections.com (consulté le ).
  10. a et b (la) « Voter Registration Statistics », sur sos.ga.gov (consulté le ).
  11. (en) « Election Night Reporting », sur results.enr.clarityelections.com (consulté le ).
  12. (en-US) Josh Peter, « Georgia runoff elections will determine control of US Senate: How we got here », The Palm Beach Post,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Articles connexes[modifier | modifier le code]