Gary Peters (homme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gary Peters.

Gary Peters
Illustration.
Fonctions
Sénateur des États-Unis
pour le Michigan
En fonction depuis le
(3 ans, 10 mois et 12 jours)
Élection 4 novembre 2014
Prédécesseur Carl Levin
Représentant des États-Unis

(6 ans)
Élection 4 novembre 2008
Réélection 2 novembre 2010
6 novembre 2012
Circonscription 9e district du Michigan (2009-2013)
14e district du Michigan (2013-2015)
Prédécesseur Joe Knollenberg (en) (9e)
Successeur Brenda Lawrence (14e)
Biographie
Nom de naissance Gary Peters
Date de naissance (59 ans)
Lieu de naissance Pontiac (Michigan, États-Unis)
Nationalité américaine
Parti politique Parti démocrate
Religion Épiscopalisme

Gary Peters, né le à Pontiac, est un homme politique américain, membre du Parti démocrate. Il est sénateur fédéral du Michigan depuis 2015.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après un échec au Sénat du Michigan en 1990, Gary Peters est conseiller municipal de Rochester Hills de 1991 à 1993[1]. Il est élu au Sénat de l'État entre 1995 et 2002. Cette année-là, il perd de justesse l'élection pour être procureur général du Michigan face au républicain Mike Cox (devancé de 1 500 voix sur trois millions)[2]. Il est ensuite nommé commissaire de la loterie de l'État par la gouverneure Jennifer Granholm[2],[3].

En 2008, Peters est candidat à la Chambre des représentants des États-Unis dans le 9e district du Michigan, dans le comté d'Oakland. Surfant sur l'élection de Barack Obama, il bat le représentant républicain sortant Joe Knollenberg (en)[4] (52,1 % des voix contre 42,6 %)[1]. Candidat à un second mandat en 2010, Peters se retrouve au coude-à-coude dans les sondages avec le républicain Rocky Raczkowski[5]. Il est réélu de justesse en rassemblant 49,8 % des suffrages contre 47,2 % pour Raczkowski[1].

Après le recensement américain de 2010, le Michigan perd une circonscription au Congrès. Peters se trouve désormais dans le même district que son collègue Sander Levin[6]. Le représentant choisit de postuler dans le nouveau 14e district, qui s'étend de l'ouest de Détroit à Pontiac. Majoritairement afro-américaine, la circonscription a été dessinée pour regrouper les électeurs démocrates[6],[7]. Peters remporte la primaire démocrate avec environ 47 % des voix devant un autre sortant, Hansen Clarke (en) (35 %), et la maire de Southfield Brenda Lawrence (13 %)[7]. En novembre 2012, il est réélu avec 82,3 % des suffrages, devançant largement le républicain John Hauler (15,6 %)[1].

Lors des élections de mi-mandat de 2014, Peters se présente au Sénat des États-Unis pour succéder au démocrate Carl Levin. Il est le seul candidat lors de la primaire démocrate[3]. Les républicains pensent d'abord pouvoir conquérir ce siège, dans un contexte d'impopularité du président Obama. Leur candidate, l'ancienne secrétaire d'État Terri Lynn Land, devance Peters dans plusieurs sondages au début de la campagne. Land mène cependant une mauvaise campagne et, à un mois de l'élection, Peters est largement en tête des enquêtes d'opinions. Les républicains choisissent alors d'investir dans d'autres élections[8],[9]. Le , Gary Peters est facilement élu sénateur avec 54,6 % des voix contre 41,3 % pour son adversaire républicaine[1],[3]. Il entre en fonction le .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) « Sen. Gary Peters, D-Mich. », sur media.cq.com (consulté le 7 décembre 2017).
  2. a et b (en) Aaron Blake, « Peters to challenge Knollenberg », sur thehill.com, (consulté le 7 décembre 2017).
  3. a b et c (en) Fritz Klug, « Gary Peters takes U.S. Senate seat in Michigan; trounces Terri Lynn Land », sur mlive.com, (consulté le 7 décembre 2017).
  4. (en) Ken Thomas, « Gary Peters unseats Knollenberg; Schauer defeats GOP's Walberg », sur themorningsun.com, (consulté le 7 décembre 2017).
  5. (en) Ann Zaniewski et Dave Phillips, « Gary Peters declares win over Rocky Raczkowski », sur theoaklandpress.com, (consulté le 7 décembre 2017).
  6. a et b (en) « Gary Peters Finds Strength Along 8 Mile », sur rollcall.com, (consulté le 7 décembre 2017).
  7. a et b (en) Jonathan Oosting, « Gary Peters wins incumbent battle with Hansen Clarke in Michigan's 14th Congressional District », sur mlive.com, (consulté le 7 décembre 2017).
  8. (en) Molly Ball, « Did Republicans Blow the Michigan Senate Race? », sur theatlantic.com, (consulté le 7 décembre 2017).
  9. (en) Rachel Bade, « Peters beats Land in Mich. Senate », sur politico.com, (consulté le 7 décembre 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]