Jeff Flake

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jeff Flake
Illustration.
Portrait officiel de Jeff Flake (2013).
Fonctions
Sénateur des États-Unis

(6 ans)
Élection 6 novembre 2012
Circonscription Arizona
Législature 113e, 114e et 115e
Prédécesseur Jon Kyl
Successeur Kyrsten Sinema
Représentant des États-Unis

(12 ans)
Élection 7 novembre 2000
Réélection 5 novembre 2002
2 novembre 2004
7 novembre 2006
4 novembre 2008
2 novembre 2010
Circonscription 1er district de l'Arizona
(2001-2003)
6e district de l'Arizona
(2003-2013)
Législature 107e, 108e, 109e, 110e, 111e, 112e et 113e
Prédécesseur Matt Salmon (1er district)
J. D. Hayworth (6e district)
Successeur Rick Renzi (1er district)
David Schweikert (6e district)
Biographie
Nom de naissance Jeffrey Lane Flake
Date de naissance (56 ans)
Lieu de naissance Snowflake (Arizona, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti républicain
Diplômé de Université Brigham Young
Religion Mormonisme[1]

Jeffrey Lane Flake, dit Jeff Flake, né le à Snowflake (Arizona), est un homme politique américain. Membre du Parti républicain, il est élu de l'Arizona à la Chambre des représentants des États-Unis de 2001 à 2013 puis au Sénat des États-Unis de 2013 à 2019.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Chambre des représentants des États-Unis[modifier | modifier le code]

En 2001, il succède à Matt Salmon à la Chambre des représentants des États-Unis dans le premier district congressionnel de l'Arizona (en). Deux ans plus tard, à la suite du redécoupage électoral, il est élu dans le sixième district du même État. L'analyse de ses votes et de ses prises de positions montre que Jeff Flake est un conservateur [2]. Lors de sa dernière session à la Chambre des représentants, Flake a voté à 89 % avec la ligne de son parti[3].

Sénat des États-Unis[modifier | modifier le code]

Alors que le sénateur sortant Jon Kyl décide de ne pas solliciter un nouveau mandat, Flake annonce sa candidature au Sénat des États-Unis. Le 6 novembre 2012, il est élu avec 49,23 % des voix contre 46,20 % à l'ancien chirurgien général des États-Unis Richard Carmona (en). Le 3 janvier 2013, il prête serment comme sénateur devant Joe Biden, vice-président des États-Unis et président du Sénat.

Publication[modifier | modifier le code]

Le , son livre Conscience of a Conservative: A Rejection of Destructive Politics and a Return to Principle parait[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]