Martin Heinrich (homme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Martin Heinrich.
Martin Heinrich
Portrait officiel de Martin Heinrich.
Portrait officiel de Martin Heinrich.
Fonctions
Sénateur des États-Unis
pour le Nouveau-Mexique
En fonction depuis le
(3 ans 6 mois et 20 jours)
En tandem avec Tom Udall
Prédécesseur Jeff Bingaman
Représentant des États-Unis
pour le 1er district du Nouveau-Mexique

(4 ans)
Prédécesseur Heather Wilson
Successeur Michelle Lujan Grisham
Biographie
Nom de naissance Martin T. Heinrich
Date de naissance (44 ans)
Lieu de naissance Fallon, Nevada
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate
Religion Luthéranisme

Martin Heinrich, né le à Fallon (Nevada), est un homme politique américain, membre du Parti démocrate. Il siège actuellement au Sénat des États-Unis pour le Nouveau-Mexique. Avant son élection, il représentait le premier district du même État à la Chambre des représentants fédérale.

Jeunesse et carrière privée[modifier | modifier le code]

Heinrich est né à Fallon, dans Nevada, et est le fils de Shirley et Peter Heinrich. Il est diplômé de l'université du Missouri en 1995 avec un baccalauréat en sciences et en génie, et a ensuite étudié à l'université du Nouveau-Mexique. De 1996 à 2001, il a été directeur exécutif de la Fondation Cottonwood Gulch, une entreprise à but non lucratif dédiée à l'éducation des jeunes sur les sciences de la nature et de l'environnement, et a fondé sa propre cabinet de conseils en affaires publiques.

Vie politique[modifier | modifier le code]

Heinrich a siégé au Conseil municipal d'Albuquerque de 2003 à 2007, qu'il a dirigé en 2006. En tant que conseiller municipal, il a déclaré que ses objectifs étaient de réduire la criminalité, augmenter le salaire minimum et créer de nouveaux emplois. Il a également préconisé l'utilisation de l'énergie solaire.

Chambre des représentants des États-Unis[modifier | modifier le code]

Heinrich a initialement prévu de se présenter face à la républicaine sortante Heather Wilson, représetante 1er district du Nouveau-Mexique au Congrès, mais celle-ci a choisi de se présenter au Sénat pour le siège laissé vacant par le retrait du républicain Pete Domenici. Heinrich a remporté les primaires démocrates le 3 juin 2008, battant la secrétaire d’État Rebecca Vigil-Giron, la secrétaire à la santé Michelle Lujan Grisham, et le vétéran Robert Pidcock avec 44 % des voix contre respectivement 25 %, 24 % et 8 %.

Lors de l'élection à la Chambre des représentants, Martin Heinrich est opposé au shérif Darren White. Sa campagne est axée sur un lien de son adversaire avec le président George W. Bush. Heinrich a également milité pour l'indépendance énergétique et la fin de la guerre en Irak. Il bat son adversaire avec 56 % des voix, gagnant trois des cinq comtés du district. Lors de sa prestation de serment le , Heinrich est devenu le premier démocrate à représenter le district.

L'analyse de ses votes et de ses prises de positions montre que Martin Heinrich est un populiste légèrement libéral « dans le sens gauchiste »[1].

Heinrich a été contestée par le républicain Jon Barela, qui a dit à Politico qu'il ne pensait pas qu'Heinrich reflète le district. Il serait trop à gauche sur les questions budgétaires et les dépenses. Malgré les critiques, Martin Heinrich est réélu pour un second mandat en 2010, en battant Barela avec 52% des voix.

Candidature au Sénat des États-Unis[modifier | modifier le code]

Alors que le sénateur sortant Jeff Bingaman décide de ne pas sollicité un nouveau mandat, Heinrich annonce sa candidature au Sénat des États-Unis[2]. Le 5 juin 2012, il remporte l'investiture démocrate avec près de 59 % des voix face à l'auditeur de l’État Hector Balderas[3].

Durant la campagne il a reçu le soutien d'Al Gore ce qui lui permit de soulever pour sa campagne plus de 3,8 millions de dollars. Il axa sa campagne sur la défense de la classe moyenne et sur sa proximité avec les électeurs.

Il doit désormais affronter celle à qui il a succéder à la Chambre des représentants des États-Unis, la républicaine Heather Wilson. Lors de l’élection générale, il s'impose avec près de six points d'avance.

Prises de position[modifier | modifier le code]

Avortement[modifier | modifier le code]

Martin Heinrich est pro-choix. Son action politique est publiquement désapprouvée par le comité pour la vie.

Environnement[modifier | modifier le code]

Heinrich s'est identifié comme un écologiste. Il a servi comme directeur de la fondation Cottonwood gulch. Il s'oppose à la construction de l'oléoduc Keystone.

Mariage homosexuel[modifier | modifier le code]

Durant sa première candidature au Congrès, il s'oppose au mariage gay mais soutien les unions civiles. Cependant, lors de sa campagne pour le poste de sénateur fédéral, il a déclaré au journal du Nouveau-Mexique : « Je suis favorable au mariage gay, car je crois que tout le monde aux États-Unis a les mêmes droits civils devant le gouvernement ».

Législations sur les armes[modifier | modifier le code]

Il a reçu la note A de la National Rifle Association, notamment grâce à son opposition aux lois restreignant l'accès aux armes.

Notes et références[modifier | modifier le code]