John Foster Dulles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dulles.
John Foster Dulles
Image illustrative de l'article John Foster Dulles
Fonctions
52e secrétaire d'État des États-Unis

(6 ans, 3 mois et 1 jour)
Président Dwight D. Eisenhower
Gouvernement Administration Eisenhower
Prédécesseur Dean Acheson
Successeur Christian Herter
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Washington (district de Columbia)
Date de décès (à 71 ans)
Lieu de décès Washington (district de Columbia)
Parti politique Parti républicain
Fratrie Allen Welsh Dulles
Entourage Robert Lansing (neveu)
Diplômé de Université de Princeton
Université George Washington

John Foster Dulles
Secrétaires d'État des États-Unis

John Foster Dulles, né le à Washington (district de Columbia) et mort le au même endroit, est un diplomate et homme politique américain.

Membre du Parti républicain, il est secrétaire d'État des États-Unis entre 1953 et 1959 dans l'administration du président Dwight D. Eisenhower. Il a consacré la notion de refoulement (« rollback ») de l'URSS.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille, études et début de carrière[modifier | modifier le code]

Il est le frère de Allen Welsh Dulles, premier directeur civil de la CIA, le neveu de Robert Lansing (1864-1928), secrétaire d'État sous la présidence de Woodrow Wilson et le petit-fils de John W. Foster (1836-1917), secrétaire d'État sous la présidence de Benjamin Harrison.

Il fait des études de droit pour devenir avocat d'affaires. Lors de son cursus universitaire, il fréquente les universités Princeton et George Washington. Il occupe rapidement des postes diplomatiques et est envoyé en mission à Panama en 1917, avant de participer à la conférence de la paix de Versailles.

Secrétaire d'État des États-Unis de Dwight D. Eisenhower[modifier | modifier le code]

Il est nommé secrétaire d'État des États-Unis en 1953 par Dwight D. Eisenhower et reste en poste jusqu'en 1959.

URSS[modifier | modifier le code]

Guatemala[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Il intervient dans le coup d'État qui renverse Jacobo Árbenz Guzmán. Ce dernier fut président du Guatemala de 1951 à 1954, lorsqu'il a été renversé par un coup d'État organisé par la CIA, connu sous le nom de code d'opération PBSUCCESS, et fut remplacé par une junte militaire, dirigée par le colonel Carlos Castillo Armas, plongeant le pays dans une longue période de violente instabilité politique.

La United Fruit Company, multinationale américaine et le plus grand propriétaire terrien du Guatemala, s'est opposée à la réforme agraire décidée par Jacobo Árbenz Guzmán. Elle avait délibérément sous-évalué la valeur de ses terres pour se soustraire à l'impôt, en déclarant une valeur de 3 $ de l'acre. Elle refusa d'être dédommagée sur cette base, réclama 75 $ de l'acre et tira prétexte du refus qui lui fut signifié pour s'opposer à la réforme agraire.

La United Fruit avait des liens avec le secrétaire d'État américain, John Foster Dulles et son frère, directeur de la CIA Allen Dulles. Les frères Dulles possédaient le plus important cabinet juridique de Wall Street et avaient pour client United Fruit. Le conseiller et sous-secrétaire d'État du Président Eisenhower, Walter Bedell Smith avait également des liens étroits avec cette société où il avait postulé un poste de direction en son sein.

John Foster Dulles et son frère Allen Dulles, comme Walter Bedell Smith étaient actionnaires United Fruit Company.

Fin de vie[modifier | modifier le code]

Il meurt en 1959 et son épouse en 1969.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :