Jamaal Bowman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jamaal Bowman
Illustration.
Jamaal Bowman en 2015.
Biographie
Nom de naissance Jamaal Bowman
Date de naissance (44 ans)
Lieu de naissance New York (États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate

Jamaal Bowman, né le à New York, est un homme politique américain membre du Parti démocrate.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Jamaal Bowman est afro-américain. Il est élevé par sa mère célibataire, postière, dans un logement social d'East Harlem[1]. Il emménage par la suite avec ses grands-parents dans le quartier de Yorkville[1], alors que sa mère et ses deux sœurs ainées travaillent[2]. Sa famille déménage dans le New Jersey lorsqu'il a 16 ans[2].

Diplômé en management du sport de l'université de New Haven en 1999[2], il est enseignant et conseiller d'orientation pendant dix ans[1]. En 2009, il fonde la Cornerstone Academy for Social Action[2], un collège du Bronx dont il devient principal[1],[3]. Il démissionne de son poste de principal en pour se lancer en politique[1].

Jamaal Bowman réside à Yonkers. Il est marié à une enseignante avec qui il a trois enfants[1].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Bowman participe aux élections primaires du Parti démocrate de juin 2020 en vue des élections à la Chambre des représentants des États-Unis de novembre. Il se présente dans le 16e district de l'État de New York face à Eliot Engel, élu depuis 16 mandats et président de la commission des affaires étrangères[3]. Ce district comprend le nord du Bronx et le sud du comté de Westchester ; les Afro-Américains et les Hispaniques y sont majoritaires[1]. Durant la campagne, Engel est critiqué pour être resté pendant deux mois entiers à Washington alors que la circonscription comprend la ville New Rochelle, épicentre de la pandémie de Covid-19 dans l'État de New York[4]. Le représentant sortant est par ailleurs filmé lors des manifestations suivant la mort de George Floyd, estimant qu'il ne serait pas là s'il n'avait pas d'opposants durant la primaire démocrate (« If I didn't have a primary, I wouldn't care »)[5]. Bowman reçoit le soutien de plusieurs figures de la gauche du parti dont Alexandria Ocasio-Cortez, Bernie Sanders et Elizabeth Warren[3]. Engel est de son côté soutenu par l'establishment du parti, dont Hillary Clinton, Nancy Pelosi et le Caucus noir du Congrès[6]. Bowman remporte finalement la primaire démocrate avec 55,5 % des suffrages contre 40,4 % pour Engel[6]. Sa victoire, comparée à celle d'Alexandria Ocasio-Cortez deux ans plus tôt, intervient dans un contexte de montée en puissance de jeunes candidats progressistes issus des minorités, à l'image de Mondaire Jones (en) et Ritchie Torres[3],[6],[7]. N'affrontant qu'un candidat du Parti conservateur de New York en novembre, il est assuré d'être élu représentant des États-Unis[3].

Positions politiques[modifier | modifier le code]

Jamaal Bowman fait partie de l'aile gauche du Parti démocrate. Il est en faveur du « Medicare pour tous » (une couverture santé universelle) et du Green New Deal[7]. En matière de politique étrangère, il critique la politique de Benyamin Netanyahou et souhaite conditionner l'aide américaine à Israël[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g (en) Jada Yuan, « How a middle school principal used the Ocasio-Cortez playbook against a 16-term incumbent », sur washingtonpost.com, The Washington Post, (consulté le 17 juillet 2020).
  2. a b c et d (en) Stephon Johnson, « Jamaal Bowman stumbled into education and doesn’t regret it », sur amsterdamnews.com, New York Amsterdam News, (consulté le 17 juillet 2020).
  3. a b c d et e Isabelle Hanne, « Primaires de New York : le progressiste Jamaal Bowman revendique sa victoire », sur liberation.fr, Libération, (consulté le 17 juillet 2020).
  4. (en) Edward-Isaac Dovere, « Why This Democrat Won’t Go Home », sur theatlantic.com, The Atlantic, (consulté le 5 juin 2020).
  5. (en) Jason Silverstein, « New York congressman caught on hot mic at protest event: "If I didn't have a primary, I wouldn't care" », sur cbsnews.com, CBS News, (consulté le 5 juin 2020).
  6. a b et c (en) Elena Moore, « Progressive Jamaal Bowman Projected To Oust Longtime Rep. Engel In N.Y. Primary », sur npr.org, National Public Radio, (consulté le 17 juillet 2020).
  7. a et b (en) Gregory Krieg, « A new face of the Democratic Party emerges: Black progressives », sur edition.cnn.com, Cable News Network, (consulté le 17 juillet 2020).
  8. (en) Ron Kampeas, « USA : les effets de la probable défaite d’Eliot Engel, et les autres primaires », sur timesofisrael.com, The Times of Israel, (consulté le 17 juillet 2020).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]