Jerry Moran

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jerry Moran
Illustration.
Portrait officiel de Jerry Moran.
Fonctions
Sénateur des États-Unis
pour le Kansas
En fonction depuis le
(7 ans, 9 mois et 19 jours)
Prédécesseur Sam Brownback
Représentant des États-Unis

(14 ans)
Circonscription 1er district du Kansas
Prédécesseur Pat Roberts
Successeur Tim Huelskamp
Biographie
Nom de naissance Gerald W. Moran
Date de naissance (64 ans)
Lieu de naissance Great Bend (Kansas, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti républicain
Diplômé de Université du Kansas
Religion Méthodisme

Jerry Moran, né le 29 mai 1954, est un homme politique américain membre du Parti républicain, élu sénateur du Kansas le . De 1997 à 2011, il siège à la Chambre des représentants.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jerry Moran grandit à Plainville. Diplômé d'un juris doctor de l'université du Kansas en 1981, il devient assistant du procureur du Kansas[1].

Il est élu au Sénat du Kansas en 1988, où il deviendra chef de la majorité républicaine. Durant son mandat, il vote en faveur d'une réduction des impôts et des dépenses et pour le renforcement des sanctions contre la délinquance juvénile[2]. Il travaille parallèlement comme procureur adjoint du comté de Rooks (de 1987 à 1995) et participe à la direction de plusieurs institutions, dont la faculté de droit de l'université du Kansas ou la chambre de commerce et d'industrie de l'État[1].

En 1996, il est élu à la Chambre des représentants des États-Unis pour succéder à Pat Roberts[2], rassemblant 73,5 % des voix face au démocrate John Divine[3]. Il représente le 1er district du Kansas, qui regroupe les terres rurales du centre et l'ouest de l'État[4]. Il est réélu tous les deux ans avec des scores compris entre 78 % et 92 % des suffrages[3].

Lors des élections de 2010, Moran se présente au Sénat des États-Unis pour succéder à Sam Brownback, candidat au poste de gouverneur. Longtemps donné largement favori, il remporte une primaire plus serrée que prévue face à son collègue Todd Tiahrt, soutenu par Sarah Palin et des associations opposées à l'avortement[5], avec 49,7 % des voix contre 44,6 %[6]. La campagne a été jugée particulièrement négative par la presse, chaque représentant souhaitant apparaître comme le plus conservateur des candidats[4]. Dans un Etat qui n'a pas élu de sénateur démocrate depuis 1932[4], Moran est facilement élu sénateur avec 70,1 % des suffrages, devant la démocrate Lisa Johnston (26,4 %)[3].

En 2012, Moran prend la tête du National Republican Senatorial Committee, participant ainsi au recrutement et aux levées de fonds qui ont permis la prise du Sénat par les républicains en 2014. Il est facilement réélu pour un second mandat en 2016[7].

Positions politiques[modifier | modifier le code]

Jerry Moran est un républicain conservateur. En juillet 2017, il s'oppose à la réforme de la santé républicaine, estimant qu'elle ne va pas assez loin dans l'abrogation de l'Obamacare[8].

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Jerry Moran » (voir la liste des auteurs).
  1. a et b (en) « MORAN, Jerry, (1954 - ) », sur bioguide.congress.gov (consulté le 22 janvier 2018).
  2. a et b (en) « Kansas - 1st District: Representative-Elect Jerry Moran (R-Kan.) », sur edition.cnn.com, Congressional Quarterly Inc., (consulté le 22 janvier 2018).
  3. a b et c (en) « Sen. Jerry Moran, R-Kan. », sur media.cq.com (consulté le 22 janvier 2018).
  4. a b et c (en) Rick Plumlee, Jeannine Koranda et Roy Wenzl, « Moran squeaks out victory over Tiahrt », sur kansas.com, (consulté le 22 janvier 2018).
  5. (en) Ken Rudin, « Primary Colors: Moran (R) Wins In Kansas; Kilpatrick Out In Mich. 13 », sur npr.org, (consulté le 22 janvier 2018).
  6. (en) Kansas Secretary of State, « 2010 Primary Election: Official Vote Totals », sur kssos.org (consulté le 22 janvier 2018).
  7. (en) Lindsay Wise, « Sen. Jerry Moran of Kansas easily wins second term in U.S. Senate », sur mcclatchydc.com, (consulté le 22 janvier 2018).
  8. Gilles Biassette, « Jerry Moran, le conservateur des plaines qui défie la Maison-Blanche », sur la-croix.com, (consulté le 22 janvier 2018).