Kyrsten Sinema

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Kyrsten Sinema
Illustration.
Portrait officiel de Kyrsten Sinema (2018).
Fonctions
Sénatrice des États-Unis
En fonction depuis le
(4 mois et 20 jours)
Élection 6 novembre 2018
Circonscription Arizona
Législature 116e
Prédécesseur Jeff Flake
Représentante des États-Unis

(6 ans)
Élection 6 novembre 2012
Réélection 4 novembre 2014
8 novembre 2016
Circonscription 9e district de l'Arizona
Législature 113e, 114e et 115e
Prédécesseur District créé
Successeur Greg Stanton
Sénatrice de l'Arizona

(11 mois et 24 jours)
Circonscription 15e district
Prédécesseur Ken Cheuvront
Successeur David Lujan
Représentante de l'Arizona

(6 ans)
Circonscription 15e district
Prédécesseur Wally Straughn
Ken Clark
Successeur Lela Alston
Katie Hobbs
Biographie
Nom de naissance Kyrsten Lea Sinema
Date de naissance (42 ans)
Lieu de naissance Tucson (Arizona, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Indépendante (jusqu'à 2004)
Parti démocrate (depuis 2004)
Diplômée de Université Brigham Young
Université d'État de l'Arizona

Kyrsten Sinema, née le à Tucson (Arizona), est une femme politique américaine, membre du Parti démocrate et sénatrice de l'Arizona au Congrès des États-Unis depuis 2019. Élue à la Chambre des représentants des États-Unis à partir de 2013, elle est la première femme ouvertement bisexuelle à siéger à la législature fédérale.

Lors des élections de 2018, elle bat Martha McSally, candidate du Parti républicain, devenant ainsi la première femme élue au Sénat des États-Unis dans l'histoire de l'Arizona. La nomination de Sinema par le Parti démocrate lui permet de gagner sa première élection sénatoriale fédérale dans l'État depuis la victoire de Dennis DeConcini en 1988.

Biographie[modifier | modifier le code]

Premiers engagements politiques[modifier | modifier le code]

Kyrsten Sinema est élue à la Chambre des représentants de l'Arizona en 2004 et réélue en 2006 et 2008[1]. Élue au Sénat de l'Arizona en 2010, elle est par la suite élue à la Chambre des représentants des États-Unis en 2012. Elle y est la première femme ouvertement bisexuelle[2]. Elle est estimée représenter une nouvelle génération de personnalités politiques américaines[3].

Chambre des représentants des États-Unis[modifier | modifier le code]

Classée politiquement comme centriste, elle s'oppose à diverses initiatives visant à limiter le mariage à l'union d'un homme et d'une femme, dans l'État qu'elle représente, l'Arizona[4]. Elle s'est également prononcée pour le DREAM Act (Development, Relief, and Education for Alien Minors Act, « loi pour le développement, le secours et l'éducation pour les mineurs étrangers »).

Sénat des États-Unis[modifier | modifier le code]

En , elle annonce sa candidature à la primaire démocrate pour les élections sénatoriales de 2018[5], afin de succéder au républicain Jeff Flake, qui n'est pas candidat à sa réélection[6].

Kyrsten Sinema en campagne pour le Sénat des États-Unis, en 2018.

Elle remporte l'investiture officielle de son parti en obtenant lors de la primaire démocrate 319 242 voix, soit l'équivalent de 80,5 % des suffrages exprimés[7]. Lors de l'élection sénatoriale du suivant, elle affronte la candidate du Parti républicain, Martha McSally, ancienne pilote de la United States Air Force. McSally est également représentante de l'État au Congrès des États-Unis (depuis 2015).

Le décompte des suffrages en Arizona est particulièrement long en raison du nombre élevé de votes par procuration. Alors que McSally bénéficie d'une faible avance le soir de l'élection, Sinema la dépasse dans les jours qui suivent lorsque les votes qui sont postés sont comptés, ce qui attire l'ire du président Donald Trump qui va jusqu'à faire flotter l'idée d'une nouvelle élection[8],[9].

Le , presque une semaine après le jour du vote, les autorités annoncent que Sinema remporte l'élection[10], une première en 30 ans pour les démocrates en Arizona[11]. McSally, qui concède peu de temps après, est cependant nommée au Sénat des États-Unis dans les heures qui suivent l'investiture de Sinema par le gouverneur Doug Ducey, le 3 janvier 2019, suite à la démission de l'autre sénateur fédéral de l'État, Jon Kyl, lui-même nommé après le décès de John McCain en 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « House Member », sur www.azleg.gov (consulté le 13 novembre 2018).
  2. (en) Peter O'Dowd, « Sinema, First Openly Bisexual Member Of Congress, Represents 'Changing Arizona' », sur National Public Radio, .
  3. (en) Ann Friedman, « America's Most Colorful Congresswoman: Krysten Sinema », sur Elle, .
  4. (en) « Kyrsten Sinema: 'We’re Optimistic' in Arizona », sur The Advocate, .
  5. (en) Kevin Robillard et Heather Caygle, « Democratic Rep. Sinema launches Arizona senate bid », Politico,‎ (lire en ligne, consulté le 9 novembre 2017).
  6. « Un deuxième sénateur républicain dénonce le « danger » Trump », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le 9 novembre 2017).
  7. (en) « United States Senate election in Arizona, 2018 », sur ballotpedia.org.
  8. (en) Simon Romero, « Who Won That Arizona Senate Race? What Day Is It? », The New York Times, .
  9. (en) Eric Bradner, « Sinema's lead in Arizona grows as some GOP officials distance themselves from Trump's claims of misconduct », CNN, .
  10. (en) Simon Romero, « Kyrsten Sinema Declared Winner in Arizona Senate Race », The New York Times, .
  11. (en) Andy Towle, « Kyrsten Sinema Wins Arizona Senate Race, First Dem in 25 Years », Towleroad, .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :