Kelly Ayotte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kelly Ayotte
Image illustrative de l'article Kelly Ayotte
Fonctions
Sénatrice des États-Unis
pour le New Hampshire

(6 ans)
Prédécesseur Judd Gregg
Successeur Maggie Hassan
Procureure générale du New Hampshire

(5 ans, 1 mois et 2 jours)
Gouverneur Craig Benson
John Lynch
Prédécesseur Peter Heed
Successeur Mike Delaney
Biographie
Date de naissance (49 ans)
Lieu de naissance Nashua (New Hampshire)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti républicain
Diplômée de Université d'État de Pennsylvanie
Université Villanova

Kelly Ann Ayotte, née le à Nashua (New Hampshire), est une femme politique américaine membre du Parti républicain. Attorney general du New Hampshire entre 2004 et 2009, elle est sénatrice de l'État au Congrès des États-Unis entre 2011 et 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Kelly Ayotte obtient un B. A en science politique de l'université d'État de Pennsylvanie en 1990 et un diplôme de Juris Doctor de l'université Villanova en 1993. Elle est admise aux barreaux du New Hampshire et du Maine.

Elle travaille un an comme assistante de Sherman D. Horton, juge à la cour suprême du New Hampshire. De 1994 à 1998, Ayotte est employée dans le cabinet d'avocats à Manchester.

En 1998, elle rejoint le bureau de l'attorney general de l'État où elle est procureur dans des affaires de corruption publique et de meurtre. Il se spécialise ensuite dans les affaires de meurtre.

En février 2003, elle quitte le bureau pour servir de conseillère légale au gouverneur Craig Benson. Benson la nomme en juillet deputy attorney general, puis attorney general en juillet 2004. Ayotte devient la première femme attorney general du New Hampshire. En 2006, en tant qu'attorney general, elle défend avec succès devant la Cour suprême des États-Unis la constitutionnalité d'une loi de cet État exigeant que les parents d'une mineure soient avertis de son intention d'avorter dans le dossier Ayotte v. Planned Parenthood of Northern New England (en). La loi est cependant annulée par l'assemblée du New Hampshire en 2007.

En 2009, le sénateur républicain Judd Gregg annonce qu'il ne se représente pas pour l'élection de 2010. Ayotte annonce le 7 juillet qu'elle démissionne de son poste d'attorney general. La démission est acceptée le 16 juillet.

Le , soutenue par Sarah Palin, elle remporte de peu la primaire républicaine face à Ovide Lamontagne, candidat du Tea Party (38,1 % contre 37,2 %).

Le 2 novembre 2010, elle est élue sénatrice face au candidat démocrate Paul Hodes (60 % contre 37 %[1]).

Elle est candidate à un second mandat lors des élections de 2016. Elle affronte la gouverneure démocrate Maggie Hassan. Les deux femmes sont populaires et au coude-à-coude dans les sondages. Hassan remporte l'élection avec 1 019 voix d'avance (sur un total de 738 000 bulletins). Ayotte choisit de ne pas demander un recomptage des bulletins malgré le faible écart de voix : elle admet sa défaite le lendemain de l'élection[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jillian Jorgensen, « Ayotte beats Hodes in U.S. Senate race », Eagle-Tribune,‎ (lire en ligne).
  2. (en) Burgess Everett, « Ayotte concedes to Hassan in New Hampshire », sur Politico, (consulté le 10 novembre 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]