Kay Hagan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hagan.
Kay Hagan
Image illustrative de l'article Kay Hagan
Fonctions
Sénateur junior de Caroline du Nord
Élection 4 novembre 2008
Prédécesseur Elizabeth Dole
Successeur Thom Tillis
Biographie
Nom de naissance Janet Kay Ruthven
Date de naissance (62 ans)
Lieu de naissance Shelby, Caroline du Nord
(États-Unis)
Parti politique Parti démocrate
Conjoint Chip Hagan
Religion Presbytérianisme

Janet Kay Ruthven Hagan[1], née le à Shelby (Caroline du Nord), est une femme politique américaine, membre du Parti démocrate[2]. Elle est sénatrice de Caroline du Nord au Congrès des États-Unis de 2009 à 2015.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Kay Ruthven est née à Shelby en Caroline du Nord, dans une famille de la classe moyenne américaine, d'un père vendeur de pneus et d'une mère au foyer. Son enfance se partage entre Lakeland en Floride, ville dont son père est maire, et la ferme de ses grands-parents à Chesterfield en Caroline du Sud, où Kay passe ses étés en les aidant dans la culture du tabac et la récolte de pastèques.

Sa première activité politique est de placer des autocollants sur les voitures pour son oncle, Lawton Chiles, l'ancien gouverneur et sénateur de Floride. Dans les années 1970, elle est stagiaire au Capitole, avant d'obtenir son baccalauréat à l'université d'État de Floride, ainsi qu'un master en droit de l'université de Wake Forest. Elle travaille ensuite comme avocate pour la Banque nationale de Caroline du Nord, dont elle deviendra la vice-présidente de la division des successions et de la fiducie. Enfin Kay participe comme manager aux campagnes victorieuses pour le poste de gouverneur de Jim Hunt en 1992 et 1996

Mariage et enfants[modifier | modifier le code]

Kay est mariée à Charles T. "Chip" Hagan III, un avocat d'affaires, dont la fortune est estimée à 40 millions de dollars. Ils sont les parents de trois enfants prénommés Tilden, Jeanette et Carrie[3].

Sénatrice de Caroline du Nord[modifier | modifier le code]

Voir l'article : Sénat de Caroline du Nord.

En 1998, Mme Hagan est élue pour la première fois à l'Assemblée générale de Caroline du Nord, en qualité de sénatrice du trente-deuxième district jusqu'en 2003. À la suite d'un redécoupage, elle devient ensuite sénatrice du vingt-septième district jusqu'à son élection au Sénat des États-Unis. Les districts où elle est élue comprennent le centre du comté de Guilford et la majeure partie de la ville de Greensboro[4].

Lors de sa première campagne en 1998, son oncle Lawton Chiles, ancien gouverneur et sénateur de Floride, parcourt les quartiers avec Kay pour lui prêter main forte. Elle est élue cinq fois pour des mandats de deux ans, à l'Assemblée générale de Caroline du Nord. Pendant sa carrière au Sénat de Caroline du Nord, elle est présidente de la commission sénatoriale des pensions, du vieillissement et des retraites de l'État. Kay Hagan est notamment à l'origine d'une législation prônant la hausse des salaires des enseignants et l'accroissement des dépenses d'éducation pour les jeunes enfants.

Elle est connue comme une démocrate « pro-business » au sein du Sénat de l'État[5].

Campagne pour le Sénat des États Unis[modifier | modifier le code]

Primaire démocrate[modifier | modifier le code]

Au départ, Hagan annonce qu'elle n'avait pas l'intention de se présenter au Sénat des États Unis[6], cependant elle reconsidère sa décision et déclare finalement sa candidature au Sénat américain le 30 octobre 2007[7]. Le 6 mai 2008, Kay Hagan est investie par le Parti démocrate de Caroline du Nord, après avoir largement remportée la primaire démocrate avec 60 % des voix contre 18 % à Jim Neal, 13 % à Marcus Williams et 9 % aux autres candidats[8].

Campagne contre la républicaine Dole[modifier | modifier le code]

Kay Hagan dans un meeting de Barack Obama en 2008

Au début de la campagne, les républicains comme les démocrates ne donnent pas cher de la candidature de Kay Hagan face à la républicaine Elizabeth Dole. Par ailleurs, malgré les nombreux appels du pied des démocrates de Caroline du Nord au gouverneur Mike Easley, à l'ancien gouverneur Jim Hunt et au représentant Brad Miller (en) pour qu'il se présentent, tous refusent malgré des sondages favorables.

Dans les sondages, Hagan est largement distancée jusqu'au mois de septembre et la crise financière qui la propulse en tête des sondages jusqu'au jour de l'élection[9]. De plus, Kay Hagan fut associée à la campagne agressive d'Obama en Caroline du Nord et bénéficia de la controverse émise par la sénatrice Dole selon laquelle elle serait Kay Hagan serait athée[10]. Enfin, le comité de campagne démocrate du Sénat a dépensé plus d'argent en Caroline du Nord que dans n'importe quelle autre État au cours des élections sénatoriales de 2008.

Résultat de l'élection sénatoriale[modifier | modifier le code]

Le au soir, la victoire de Kay Hagan sur sa concurrente républicaine se dessine très vite. Elle obtient 2 249 311 voix soit 52,65 %, contre 1 887 510 voix et 44,18 % à Dole et 133 430 voix et 3,12 % au candidat libertarien Chris Cole[11]. Cet écart est alors le plus grand jamais obtenu à une sénatoriale en Caroline du Nord, et ceux depuis plus de trente ans.

Sénatrice des États-Unis[modifier | modifier le code]

Le 3 janvier 2009, Kay Hagan prête serment devant le vice-président Dick Cheney, comme sénateur de Caroline du Nord[12].

Votes et prises de position au Sénat[modifier | modifier le code]

2009[modifier | modifier le code]

Avant d'entrer au Sénat, Kay Hagan est considérée comme une démocrate centriste et modérée[13]. Peu après sa prise de fonction, elle rejoint le groupe nouvellement créé de sénateurs démocrates modérés, le Moderate Dems Working Group[14].

Lors de ses premiers votes de confirmation qui suivent l'investiture de Barack Obama, la sénatrice Hagan apporte son soutien à des nominations importantes notamment celle de Geithner[15] et de Clinton[16]. Le 2 février elle confirme l'opposant aux armes à feu Eric Holder dans les fonctions de ministre de la justice des États-Unis[17]. Le 13 février, bien qu'opposée en 2008 au Plan Paulson elle vote en faveur du gigantesque plan de relance de l'économie du président Obama[18], estimé à 787 milliards de dollars[19].

Près de trois mois après sa prise de fonction, le Washington Post indique que la sénatrice de Caroline du Nord suit la ligne du Parti démocrate à 95,3 % lors de ses soixante-trois premiers votes de loi[20].

En mars, Kay Hagan soutient la taxation à 90 % des 165 millions de dollars de bonus versés aux trader du groupe américain AIG alors que celui-ci recevait de l'argent des contribuables américains[21].

Fin mai, elle rend visite aux troupes américaines présentes en Afghanistan[22].

Le 11 juin, elle est avec son collègue républicain Richard Burr l'un des 17 sénateurs à s'opposer à une loi imposant des restrictions à l'industrie du tabac adoptée par 79 sénateurs. Cette loi octroie à l'autorité de contrôle de la sécurité alimentaire et des médicaments (FDA) le contrôle de l'utilisation du tabac chez les jeunes et la dépendance envers ce produit. Ce texte autorise l'administration à restreindre la vente et la distribution de tabac et de produits du tabac, sans toutefois lui permettre de les interdire totalement tout en réglementant davantage la publicité. Le fait que la Caroline du Nord soit l'un des principaux producteurs de tabac des États-Unis motive le refus des deux sénateurs fédéraux de l'État[23].

Le 6 août, Hagan vote en faveur de la nomination de Sonia Sotomayor à la Cour suprême des États-Unis[24].

Elle vote également le Matthew Shepard act, qui prévoit des peines plus lourdes pour les crimes de haine motivés par l'orientation sexuelle, l'identité de genre ou le handicap[25].

Enfin sur la très controversée réforme de santé de Barack Obama, Hagan à l'instar du sénateur Lieberman milite pour le retrait de « l'option publique » du plan sénatorial[26]. Elle obtiendra gain de cause et votera donc en faveur de plan, comme la totalité des soixante sénateurs du groupe démocrate[27].

2010[modifier | modifier le code]

Au début de l'année, le Washington Post indique que la sénatrice Hagan suit la ligne démocrate à 91,7 % lors de ses 409 votes de loi[20].

Confirmations[modifier | modifier le code]

Membres de l'administration Obama[modifier | modifier le code]
Article détaillé : Administration Obama.

Confirmations importantes

Nominés Poste Date de la confirmation Vote de Kay Hagan Vote Global
Hillary Clinton Secrétaire d'État Yes check.svg Yes check.svg 94 - 2
Tim Geithner Secrétaire du Trésor Yes check.svg Yes check.svg 60 - 34
Eric Holder Procureur général Yes check.svg Yes check.svg 75 - 21
Hilda Solis Secrétaire au Travail Yes check.svg Yes check.svg 80 - 17
Ron Kirk Commerce Yes check.svg Yes check.svg 92 - 5
Kathleen Sebelius Secrétaire à la Santé Yes check.svg Yes check.svg 65 - 31

Autres confirmations

De nombreuses confirmations de membres du cabinet présidentielle se sont faites avec l'approbation de la totalité des sénateurs américains (notamment celle de Ken Salazar, Janet Napolitano, Tom Vilsack, Gary Locke...).

Juges à la cour suprême des États-Unis[modifier | modifier le code]
Article détaillé : Cour suprême des États-Unis.
Nominés Date de la confirmation Vote de Kay Hagan Vote Global
Sonia Sotomayor Yes check.svg Yes check.svg 68 - 31
Elena Kagan Yes check.svg Yes check.svg 63 - 37

Kay Hagan particippera pour la première fois à la confirmation d'un juge à la cour suprême des États-Unis avec la nomination Sonia Sotomayor. Le 8 juin 2009, Kay Hagan rencontre dans son bureau du sénat celle qui doit remplacer le juge David Souter à la Cour suprême, Sonia Sotomayor[28].

Vote des lois[modifier | modifier le code]

Plan de relance de l'économie[modifier | modifier le code]

Le 13 février, bien qu'opposée en 2008 au Plan Paulson, elle vote en faveur du gigantesque plan de relance de l'économie du président Obama[29] estimé à 787 milliards de dollars[30].

Bonus d'AIG[modifier | modifier le code]

En mars 2009, Kay Hagan soutient la taxation à 90 % des 165 millions de dollars de bonus versés aux trader du groupe américain AIG alors que celui-ci recevait de l'argent des contribuables américains[31].

Loi sur les restrictions contre l'industrie du tabac[modifier | modifier le code]

Le 11 juin 2009, elle est avec son collègue républicain Richard Burr l'un des 17 sénateurs des États-Unis à s'opposer à une loi du sénat imposant des restrictions à l'industrie du tabac adoptée par 79 sénateurs. Cette loi octroie à une agence du gouvernement fédéral l'autorité de contrôle de la sécurité alimentaire et des médicaments (FDA) afin de contrôler l'utilisation du tabac chez les jeunes et la dépendance envers ce produit. Ce texte adopté par le Sénat autorise l'administration à restreindre la vente et la distribution de tabac et de produits du tabac, sans toutefois lui permettre de les interdire totalement tout en réglementant davantage la publicité. Le fait que la Caroline du Nord soit l'un des principales producteurs de tabac des États-Unis motive le refus des deux sénateurs fédéraux de l'État[32].

Voyages sénatoriaux[modifier | modifier le code]

Afghanistan[modifier | modifier le code]

Fin mai 2009, la sénatrice Hagan se rend en Afghanistan accompagnés de plusieurs collègues membres du comité des forces armés du sénat américain.

En 2013, elle soutient le mariage entre personnes de même sexe, alors même qu'elle doit faire face a une réélection en 2014 dans un État conservateur.

Défaite électorale de 2014[modifier | modifier le code]

Candidate à un second mandat de sénateur lors des élections du 4 novembre 2014, elle est battue de justesse par le candidat républicain Thom Tillis[33]. Ce dernier obtient 48,8 % des voix, contre 47,3 % à Kay Hagan.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Kay Hagan sur le site NNDB
  2. (en) Kay Hagan sur le site North Carolina Democratic Party
  3. (en) Profile of Sen. Kay Hagan of North Carolina sur le site About
  4. (en) 10 Things You Didn't Know About Kay Hagan sur le site U.S News and World Report
  5. (en) Kay Hagan's giving Elizabeth Dole a fight she never expected sur le site McClatchydc
  6. (en) Hagan will not run against Dole sur le site news observer
  7. (en) Hagan to run sur le site news observer
  8. (en) Kay Hagan To Face Elizabeth Dole In November
  9. (en) 2008 North Carolina Senate General Election:Dole (R-i) vs Hagan (D) sur le site Pollster
  10. (en) Dole Sued for 'Godless' Attack Ad sur le site ABC News
  11. (en) 2008 Senatorial General Election Results - North Carolina sur le site US election atlas
  12. (en) Hagan takes oath, co-sponsors first bill sur le site news-record
  13. (en) Kay Hagan sur le site OnTheIssues
  14. (en) 'Moderate Dems Working Group' organized in Senate sur le site Politicalticker
  15. (en) NC Sen. Burr to vote against Obama’s Treasury pick sur le site du Boston Herald
  16. (en) Hillary is back sur le site Salon.com
  17. (en) États-Unis: Hagan confirme Holder à la justice
  18. (en) États-Unis: Hagan appuie le plan de relance de l'économie d'Obama
  19. (fr) États-Unis: le Congrès a adopté le plan de relance d'Obama sur le site de l'AFP
  20. a et b (en) 111th Congress / Senate / Members voting with their parties sur le site du Washington Post
  21. (en) États-Unis: Hagan s'oppose aux bonus versés au trader d'AIG,
  22. (en) Sen. Hagan will benefit from seeing Afghanistan firsthand,
  23. « Les É.-U. serrent la vis à l'industrie du tabac »,
  24. (en) Judge Sotomayor Senate Confirmation Process sur le site C-SPAN
  25. (en) The Matthew Shepard and James Byrd, Jr. Hate Crimes Prevention Act
  26. (en) NC's Sen. Hagan remains key barrier to "public option" for health care
  27. (fr) Le Sénat américain adopte la réforme de la santé voulue par Barack Obama sur le site du Monde
  28. Etats-Unis: Hagan rencontre Sotomayor
  29. Etats-Unis: Hagan appuie le plan de relance de l'économie d'Obama
  30. Etats-Unis: le plan de relance de l'économie estimé à 787 milliards de dollars,
  31. Etats-Unis: Hagan s'oppose aux bonus versés au trader d'AIG,
  32. Etats-Unis: Hagan s'oppose à des restrictions sur l'industrie du tabac.,
  33. (en) "Tillis declared winner in NC Senate race", WCNC.com, 5 novembre 2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]