Bob Corker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bob Corker
Image illustrative de l'article Bob Corker
Fonctions
Sénateur des États-Unis
pour le Tennessee
En fonction depuis le
(10 ans, 8 mois et 17 jours)
Prédécesseur Bill Frist
71e maire de Chattanooga

(4 ans et 2 jours)
Prédécesseur Jon Kinsey
Successeur Ron Littlefield
Biographie
Date de naissance (65 ans)
Lieu de naissance Orangeburg (Caroline du Sud)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti républicain
Religion Presbytérianisme

Robert Phillips Corker, Jr. dit Bob Corker, né le à Orangeburg (Caroline du Sud), est un homme d'affaires et politique américain, membre du Parti républicain, maire de Chattanooga de 2001 à 2005 et sénateur du Tennessee au Congrès des États-Unis depuis 2007.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études et carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Bob Corker est né à Orangeburg en Caroline du Sud. Il n'a que 11 ans lorsque ses parents s'installent dans le Tennessee.

Diplômé en 1974 de l'université du Tennessee, il travaille pendant quatre ans comme superintendant dans la construction. Il fonde ensuite sa propre compagnie de construction, Bencor, qu'il revend en 1990.

En 1999, il achète les deux plus grandes compagnies immobilières de Chattanooga, faisant de lui le plus important propriétaire terrien du comté de Hamilton (Tennessee). Il les revend en 2006 après qu'elles ont fait de lui un multi-millionnaire.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

En 1994, il se présente aux primaires républicaines pour l'élection du poste de sénateur au Congrès des États-Unis, mais il est alors battu par Bill Frist.

En 1995, Corker est nommé Commissaire des finances et de l'administration du Tennessee, sous le mandat du gouverneur Don Sundquist (en).

De 2001 à 2005, il est maire de Chattanooga où son mandat est marqué par l'adoption d'un important projet de rénovation de la ville, des berges de la rivière qui la traverse et la restauration du pont historique de la rue Walnut, deuxième pont piétonnier le plus long après celui de Nashville.

En 2004, il annonce son intention de succéder à Bill Frist au Sénat après la décision du sénateur sortant de ne pas se représenter.

Corker est nommé à la candidature républicaine lors des primaires avec 48 % des suffrages contre 34 % à Ed Bryant et 17 % à Van Hilleary.

Le , il est élu sénateur du Tennessee avec 51 % des voix face au démocrate Harold Ford, Jr. qui obtient 48 % des suffrages. Il fut le seul nouveau sénateur républicain élu lors des élections de mi-mandat du président George W. Bush. Il siège au Sénat depuis janvier 2007, et est réélu en 2012.

En 2016, il est cité comme possible candidat du Parti républicain au poste de vice-président pour la campagne présidentielle de 2016 aux côtés de Donald Trump[1]. Président depuis 2015 le comité sénatorial des affaires étrangères, il est considéré après la victoire de Trump comme probable futur secrétaire d'État des États-Unis.

Opinions politiques[modifier | modifier le code]

Corker se définit comme un conservateur fiscal. Sur les questions sociales, il est moins clair. Ainsi, en 1994, il exprimait une position nuancée et progressiste du droit à l'avortement puis en 2006, à l'occasion des élections sénatoriales, exprimait une conception plus conservatrice, déclarant être hostile à l'avortement sauf dans les cas de viols, d'incestes et de mise en danger de la vie de la mère.

En 2007, il a rejoint l'association Republican Main Street Partnership, un groupe d'élus centristes du parti républicain, fiscalement conservateurs, partisans d'un État fédéral aux compétences limitées et relativement progressistes sur les questions sociales. Ce ralliement a provoqué le sarcasme des sociaux-conservateurs qui ont accusé Corker d'avoir trahi ses électeurs conservateurs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :