David Vitter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vitter.
David Vitter
Portrait officiel de David Vitter.
Portrait officiel de David Vitter.
Fonctions
Sénateur des États-Unis
pour la Louisiane

(12 ans)
Élection 2 novembre 2004
Réélection 2 novembre 2010
Prédécesseur John Breaux
Successeur John Neely Kennedy
Représentant des États-Unis
pour le 1er district de Louisiane

(5 ans, 7 mois et 5 jours)
Prédécesseur Bob Livingston
Successeur Bobby Jindal
Biographie
Date de naissance (56 ans)
Lieu de naissance La Nouvelle-Orléans (Louisiane, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Républicain
Religion Catholicisme romain

David Bruce Vitter, né le à La Nouvelle-Orléans, est un avocat et homme politique américain, membre du Parti républicain et sénateur de Louisiane au Congrès des États-Unis de 2005 à 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé en droit après des études à Harvard, Oxford (Bourse scolaire Rhodes) et Tulane, David Vitter est avocat et entame rapidement une carrière politique en se faisant élire en 1991 à la Chambre des représentants de l'État de Louisiane, avec 68 % des suffrages.

En 1999, il est élu lors d'une élection partielle à la Chambre des représentants à Washington pour le 1er district de l'État avec 51 % des suffrages, reprenant le siège de Bob Livingston, démissionnaire. Il est réélu en 2002 avec 81 % des voix.

En 2004, il est élu le premier sénateur républicain élu en Louisiane au Congrès des États-Unis depuis la fin de la guerre de Sécession et la mise en place du 17e amendement sur l'élection des sénateurs au suffrage direct en 1913. Il reprend le siège du vénérable démocrate (et conservateur) John Breaux.

Durant l'été 2005, la Louisiane est confrontée à l'ouragan Katrina qui ravage La Nouvelle-Orléans et ses environs. Dans une sorte de surenchère avec l'autre sénateur de Louisiane, Mary Landrieu, qui avait estimé le nombre de morts autour d'un millier, David Vitter avance que ce cyclone pouvait avoir fait 10 000 morts dans ce seul État, alors que le bilan final de ce désastre s'avérera être de 832 victimes.

Le 9 juillet 2007, alors qu'il est le directeur de campagne pour les États du Sud de Rudolph Giuliani, David Vitter doit reconnaître avoir des liens avec Deborah Jeane Palfrey, la « Madame de Washington D.C. », accusée de gérer un réseau de call-girls[1].

Le 21 janvier 2009, il est l'un des deux seuls sénateurs à s'opposer à la nomination d'Hillary Clinton au Département d'État[2].

Le , il est reconduit pour un deuxième mandat lors des élections sénatoriales de mi-mandat.

Candidat au poste de gouverneur de Louisiane, il est battu le par le démocrate John Bel Edwards qui obtient 56,1 % des voix[3].

En 2015, il annonce ne pas être candidat à sa succession lors des élections sénatoriales de 2016[4].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Marié, catholique pratiquant, David Vitter est père de quatre enfants.

Historique électoral[modifier | modifier le code]

Sénat[modifier | modifier le code]

Résultats de David Vitter[5]
Année David Vitter Démocrate Libertarien RPUSA Indépendants
2004 51,0 % 47,5 % 1,5 %
2010 56,6 % 37,7 % 1,1 % 0,5 % 4,1 %
2016

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) "Senator Caught In "D.C. Madam" Scandal", CBSNews, 9 juillet 2007
  2. « Hillary Clinton confirmée comme secrétaire d'État », La Presse, 21 janvier 2009
  3. (en) "John Bel Edwards, Democrat, Defeats David Vitter in Louisiana Governor’s Race", The New York Times, 21 novembre 2015
  4. (en) « Edwards beats Vitter in Louisiana governor’s race », sur politico.com, (consulté le 6 septembre 2016)
  5. (en) « David Vitter », sur ballotpedia.org (consulté le 25 octobre 2014).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]