Joe Donnelly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Joe Donnelly
Illustration.
Portrait officiel de Joe Donnelly (2013).
Fonctions
Sénateur des États-Unis

(6 ans)
Élection 6 novembre 2012
Circonscription Indiana
Législature 113e, 114e et 115e
Prédécesseur Dick Lugar
Successeur Mike Braun
Représentant des États-Unis

(6 ans)
Élection 7 novembre 2006
Réélection 4 novembre 2008
2 novembre 2010
Circonscription 2e district de l’Indiana
Législature 110e, 111e et 112e
Prédécesseur Chris Chocola
Successeur Jackie Walorski
Biographie
Nom de naissance Joseph Simon Donnelly, Sr.
Date de naissance (63 ans)
Lieu de naissance Flushing (New York, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate
Diplômé de Université Notre-Dame-du-Lac
Religion Catholicisme[1]

Joseph Simon Donnelly, Sr. dit Joe Donnelly, né le à New York, est un homme politique américain membre du Parti démocrate.

Sénateur de l'Indiana au Sénat des États-Unis depuis 2013, il est battu le 6 novembre 2018 par son adversaire républicain, Mike Braun. Avant d’accéder au Sénat, il était membre de la Chambre fédérale des représentants.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière politique[modifier | modifier le code]

En 1988, il est candidat au poste de Procureur général de l'Indiana mais sera désavoué lors de la convention démocrate de l’État. Deux ans plus tard, il tente sans succès de se faire élire au Sénat de l'Indiana.

Chambre des représentants des États-Unis[modifier | modifier le code]

Candidat malheureux en 2004[modifier | modifier le code]

En 2004, Donnelly se présente à la chambre des représentants des États-Unis dans le deuxième district de l'Indiana, mais il est battu par le républicain Chris Chocola[2].

Élection en 2006[modifier | modifier le code]

Candidat de nouveau dans le même district deux ans plus tard, Donnelly s'impose cette fois avec près 54 % des voix en battant le représentant sortant Chris Chocola[3].

Réélection en 2008 et 2010[modifier | modifier le code]

Réélu triomphalement en 2008 avec plus de 67 % des voix[4], il parviendra à sauver son siège de justesse en 2010 face à Jackie Walorski[5].

Carrière à la chambre[modifier | modifier le code]

En 2007, il entre à la chambre des représentants des États-Unis après avoir défait le sortant Chris Chocola. Dès sa prise fonction, il intègre la Blue Dog Coalition, groupe qui rassemble les démocrates modérés et conservateurs[6].

En 2009, il vote en faveur du plan de relance du président Obama mais s'oppose à la loi « Cape and Trade » qui prévoyait d'instaurer une taxe carbone aux États-Unis[7].

En 2010, il vote pour la réforme de santé du Président Obama. L'année suivante, il s'oppose à son abrogation[8].

Il s’associe aux républicains pour contrer le Procureur général démocrate Eric Holder, après le fiasco de l'opération « Fast and Furious » contre le trafic d'armes[9]. Lors de la session 2011-2013, Donnelly a voté à 67 % avec la ligne de son parti[10]. À la veille de quitter chambre, il vote pour le relèvement du plafond de la dette américaine[11].

Sénat des États-Unis[modifier | modifier le code]

Campagne sénatoriale de 2012[modifier | modifier le code]

Le 9 mai 2011, Joe Donnelly annonce qu'il est candidat à l'investiture démocrate pour le siège de sénateur des États-Unis actuellement occupé par Richard Lugar[12].

Le 8 mai 2012, il est investi sans aucune opposition par les démocrates[13]. Le même jour, le modéré Richard Lugar est battu l'ultra-conservateur Richard Mourdock. Donnelly est avantagé par cette défaite, puisque face à Mourdock il est au coude-à-coude dans les sondages, alors qu'il aurait été largement devancé par Lugar.

Les axes de sa campagne sont l'équilibre budgétaire, la baisse des dépenses et la défense de la classe moyenne. Il se définit comme un démocrate indépendant, prêt à travailler avec les républicains pour faire avancer les dossiers.

Lors d'un débat télévisé entre lui et le trésorier Mourdock, ce dernier dérape en déclarant que si une femme violée tombe enceinte c’est la volonté de Dieu[14]. Ces déclarations lui font perdre de nombreux soutiens et propulse Donnelly dans les sondages[15]. À l'approche de l’élection, Donnelly est désormais favori.

Le , avec près de 50 % des suffrages, il bat son rival républicain qui n'obtient que 44 %[16]. Il s'impose malgré la nette victoire de Mitt Romney dans l'Indiana[17].

Carrière sénatoriale[modifier | modifier le code]

Donnelly prête serment comme sénateur le .

Le 8 mai 2018, candidat incontesté dans son propre camp, il remporte largement la primaire démocrate et redevient officiellement le candidat de son parti pour sa réélection lors des élections sénatoriales de novembre[18]. Il affronte le candidat officiel du Parti républicain, l'entrepreneur Mike Braun, qui le bat au soir de l'élection[19].

Positions politiques[modifier | modifier le code]

L'analyse de ses votes et de ses prises de positions montre que Joe Donnelly est un populiste légèrement libéral[20]. Pro-vie[21], favorable à la peine de mort, opposé au mariage homosexuel (jusqu'en 2013[22]) et à l'amnistie des clandestins, Donnelly est un démocrate relativement conservateur.

Historique électoral[modifier | modifier le code]

Sénat[modifier | modifier le code]

Résultats de Joe Donnelly[23]
Année Joe Donnelly Républicain Libertarien
2012 50,0 % 44,3 % 5,7 %
2018 45,0 % 50,9 % 4,0 %

Chambre des représentants[modifier | modifier le code]

Résultats de Joe Donnelly[23]
Année Joe Donnelly Républicain Libertarien
2010 48,2 % 46,8 % 5,0 %

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « The Voter's Self Defense System », sur Vote Smart.
  2. (en) « IN - District 02 Race - Nov 02, 2004 », sur www.ourcampaigns.com.
  3. (en) « IN - District 02 Race - Nov 07, 2006 », sur www.ourcampaigns.com.
  4. (en) « IN - District 02 Race - Nov 04, 2008 », sur www.ourcampaigns.com.
  5. (en) « IN - District 02 Race - Nov 02, 2010 », sur www.ourcampaigns.com.
  6. (en) « Blue Dog Members », sur house.gov.
  7. (en) Evan Lehmann, « Democrats, After Opposing Climate Bill, Still Face GOP Attacks - NYTimes.com », sur nytimes.com.
  8. (en) « Donnelly Votes Against Repealing ObamaCare », sur nrsc.org.
  9. (en) « Profile: Indiana Sen.-elect Joe Donnelly », sur usatoday.com, .
  10. (en) « Joe Donnelly - U.S. Congress Votes Database - The Washington Post », sur projects.washingtonpost.com.
  11. (en) « Donnelly voted yes on fiscal cliff bill, Stutzman voted no », sur etruth.com, .
  12. (en) « Donnelly to Announce Senate Run in Indiana », sur www.rollcall.com, .
  13. (en) « IN US Senate - D Primary Race - May 08, 2012 », sur www.ourcampaigns.com.
  14. (en) « Une grossesse après un viol, un "don de Dieu" : ces républicains qui plombent Romney », sur nouvelobs.com.
  15. (en) « Donnelly Leads Mourdock by 11 Points in Indiana », sur realclearpolitics.com, .
  16. (en) « IN US Senate Race - Nov 06, 2012 », sur www.ourcampaigns.com.
  17. (en) « Indiana Senate Race - 2012 Election Center », sur cnn.com.
  18. (en) « United States Senate election in Indiana, 2018 », sur Ballotpedia (consulté le 29 juillet 2018).
  19. (en) « Indiana Election Results 2018 », sur politico.com (consulté le 7 novembre 2018).
  20. (en) « Joe Donnelly on the Issues », sur www.ontheissues.org.
  21. (en) Sean Salai, S.J., « Pro-Life Democrats and the Catholic Church: 21 Questions for Kristen Day », sur America, (consulté le 13 juillet 2016).
  22. (en) Kevin Robillard, « 2 more Dems back gay marriage », sur Politico, (consulté le 13 juillet 2016).
  23. a et b (en) « Joe Donnelly », sur ballotpedia.org (consulté le 25 octobre 2014).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]