Cathédrale Saint-Benoît de Castres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cathédrale Saint-Benoît de Castres
Présentation
Culte Catholique
Type Église paroissiale
Ancienne cathédrale (jusqu'en 1802)
Rattachement Archidiocèse d'Albi, Castres et Lavaur (co-siège)
Début de la construction XIe siècle pour le clocher et XVIIe siècle pour le corps de la cathédrale
Fin des travaux XVIIIe siècle
Style dominant Roman (clocher), Baroque
Protection Logo monument historique Classée MH (1953)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Tarn
Ville Castres
Coordonnées 43° 36′ 15″ nord, 2° 14′ 30″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Cathédrale Saint-Benoît de Castres
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
(Voir situation sur carte : région Occitanie)
Cathédrale Saint-Benoît de Castres
Géolocalisation sur la carte : Tarn
(Voir situation sur carte : Tarn)
Cathédrale Saint-Benoît de Castres

La cathédrale Saint-Benoît de Castres est l'une des églises-mères de l'archidiocèse d'Albi, Castres et Lavaur et est la plus grande église de la ville de Castres. Elle est élevée au rang de cathédrale en 1317 avant de prendre le titre d'église paroissiale en 1801, le diocèse de Castres, supprimé au moment de la Révolution, n'étant pas rétabli par le Concordat. En 1922, le titre d'évêque de Castres est repris par l'archevêque d'Albi.

Elle fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par arrêté du [1].

Historique[modifier | modifier le code]

Bâtie à l'emplacement d'une abbatiale bénédictine du IXe siècle (dont il ne demeure que le clocher)[2], la cathédrale Saint-Benoît a connu de nombreux malheurs. Tout d'abord détruite par les huguenots lors des Guerres de Religions, elle est reconstruite en 1624, et séparée du clocher par une rue. Des restaurations sont confiées à Mr. Caillau à partir de 1673, puis à Eustache Lagon dès 1710. Consacrée en 1718, elle ne sera jamais réellement achevée pour des raisons pécuniaires.

L'évêché de Castres a été créé le 11 juillet 1317, par détachement de celui d'Albi. Il a été supprimé le 29 novembre 1801 et son territoire a été de nouveau rattaché à celui de l'archevêché d'Albi (voir Liste des évêques de Castres).

Entrée principale de la Cathédrale Saint Benoît de Castres
Cathédrale Saint-Benoit inachevée à cause des guerres de religion. Il manque la nef.

Architecture[modifier | modifier le code]

Construite à partir du XIe siècle, la cathédrale Saint-Benoît de Castres conserve de cette époque uniquement son clocher. Vestige de style roman, ce clocher domine cette étonnante architecture qui fut largement modifiée au cours des siècles. En effet, lui-même a été grandement remanié au XVIIe siècle. Ainsi, l’édifice présente un langage architectural baroque des plus aboutis[3]. La cathédrale possède une nef resserrée de quatre travées bordées de six chapelles et deux vestibules, ainsi qu'un chœur décoré de trophées en bois doré et encadré par quatre statues de marbre du XVIIe siècle, originaires de la chartreuse de Saïx[1].

Le clocher est encore séparée du corps de l'église aujourd'hui, et a été rattaché aupalais épiscopal de Castres lors de sa construction.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Notice no PA00095507, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. « Église Saint Benoît À Castres », sur Fondation du patrimoine (consulté le 12 janvier 2020)
  3. « Église Saint-Benoît à Castres, visite », sur www.campanile.fr (consulté le 30 octobre 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]