Cathédrale Saint-Étienne de Saint-Brieuc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cette cathédrale n’est pas la seule cathédrale Saint-Étienne.
Cathédrale
Saint-Étienne de Saint-Brieuc
Image illustrative de l'article Cathédrale Saint-Étienne de Saint-Brieuc
Cathédrale Saint-Étienne
Présentation
Culte Catholique romain
Type Cathédrale
Rattachement Diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier (siège)
Début de la construction XIVe siècle
Fin des travaux XVe siècle
Style dominant Gothique
Protection Logo monument historique Classée MH (1906)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Commune Saint-Brieuc
Coordonnées 48° 30′ 51″ nord, 2° 45′ 51″ ouest

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
CathédraleSaint-Étienne de Saint-Brieuc

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
CathédraleSaint-Étienne de Saint-Brieuc

Géolocalisation sur la carte : Saint-Brieuc

(Voir situation sur carte : Saint-Brieuc)
CathédraleSaint-Étienne de Saint-Brieuc

La cathédrale Saint-Étienne de Saint-Brieuc est une cathédrale catholique romaine, située dans la ville de Saint-Brieuc, dans le département des Côtes-d'Armor en Bretagne.

C’est l’une des neuf cathédrales historiques de Bretagne. Elle est actuellement le siège du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier, connu sous ce nom depuis 1852.

Elle fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le [1].

Historique[modifier | modifier le code]

La cathédrale actuelle, de style gothique, a été construite du XIIIe au XVIIIe siècle. Certaines reliques de saint Brieuc lui-même, datant du VIe siècle, y sont conservées.

Elle a été construite sur un marécage avec des piliers en bois.

Quelques dates importante de la construction de la cathédrale :

  • 1220 : plan du fronton occidental de la cathédrale d'après la cathédrale de Noyon, dans l'Oise. Construction de la tour nord. Elle devient le donjon épiscopal.
  • 1431-1436 : construction de la tour sud (« Marie ») à la suite du don généreux du duc Jean V.
  • XVIIe siècle : construction de corbelets soutenant la balustrade.
  • Achèvement de la rosace de la nef en 1728.
  • 1789-1794 : la cathédrale sert d'entrepôt et de remise.
  • 1852 : sur la tour Marie, une flèche en charpente et en ardoise est frappée par la foudre.
  • 1853 : construction d'un hourd en bois surmonté d'un pyramidion par l'architecte en chef des Monuments Historiques, Ruprich Robert. Les corbelets sont transformés en consoles de mâchicoulis.
  • 1889 : construction du porche central.

Hubert de Sainte-Marie est réputé avoir réalisé des travaux sur certains vitraux de la cathédrale.

La cathédrale Saint-Étienne de la ville de Saint-Brieuc subit en ce moment de gros travaux d'entretiens[2], sur tous les transepts, et est actuellement partiellement ouverte, pour les visiteurs.

Architecture[modifier | modifier le code]

Les six pentures de la porte latérale nord dite « Porte du Martray » ont été réalisées vers 1860 par le ferronnier d'art Pierre Boulanger. Quatre de ces pentures ont été sciées pour permettre l'ouverture de deux petites portes[3].

La Porte du Martray

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Marie Pérouse de Montclos, Guide du patrimoine. Bretagne, Monum. Éditions du patrimoine, Paris (France), (ISBN 2-85822-728-4), 2002, p. 426-427.
  • Chantal Leroy et Dominique de La Rivière, Cathédrales et basiliques de Bretagne, Éditions Ereme, Paris, 2009, 207p., (ISBN 2-91-5337-69-1), p. 132-143.
  • Maurice Dilasser (dir.), Patrimoine religieux de Bretagne, Éditions Le Télégramme, Brest, 2006, 381 p., (ISBN 2-84833-173-9), p. 129-130.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

http://fr.topic-topos.com/cathedrale-saint-etienne-facade-occidentale-saint-brieuc