Cathédrale de la Nativité-de-Marie de Rieux-Volvestre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cathédrale de la Nativité-de-Marie de Rieux-Volvestre
Image illustrative de l’article Cathédrale de la Nativité-de-Marie de Rieux-Volvestre
Présentation
Culte Catholique
Dédicataire Nativité de Marie
Type ancienne cathédrale
Rattachement Archidiocèse de Toulouse
Début de la construction 1317
Style dominant Gothique méridional
Protection Logo monument historique Classée MH (1923)
Site web Ensemble paroissial de Carbonne Cazères
Géographie
Pays France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Ville Rieux-Volvestre
Coordonnées 43° 15′ 30″ nord, 1° 12′ 12″ est
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
(Voir situation sur carte : région Occitanie)
Cathédrale de la Nativité-de-Marie de Rieux-Volvestre
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Cathédrale de la Nativité-de-Marie de Rieux-Volvestre
Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne
(Voir situation sur carte : Haute-Garonne)
Cathédrale de la Nativité-de-Marie de Rieux-Volvestre

La cathédrale de la Nativité-de-Marie de Rieux-Volvestre est une cathédrale catholique romaine située sur la commune de Rieux-Volvestre département de la Haute-Garonne, dans la région Occitanie, en bordure de l'Arize.

Cette ancienne cathédrale est connue pour son trésor épiscopal. Elle est protégée au titre des monuments historiques.

Histoire[modifier | modifier le code]

Autours de l'an mil un certain Amelius Simplicius offre un petit domaine à l'abbaye de Lézat. Ce n'est qu'un siècle plus tard que l'existence d'un prieuré est attestée.

L'ancienne église prieurale est érigée en cathédrale en 1317 par le pape Jean XXII, dans le but d'augmenter la présence de l'Église catholique dans l'évêché de Toulouse où le catharisme faisait encore des adeptes.

La cathédrale de la Nativité-de-Marie de Rieux était la cathédrale du diocèse de Rieux jusqu'au , date à laquelle le pape Pie VII a établi la bulle Qui Christi Domini rattachant le territoire du diocèse de Rieux à celui de l'archidiocèse de Toulouse.

La cathédrale Saint-Étienne de Toulouse est alors devenu la cathédrale de l'archidiocèse de Toulouse où siège l'archevêque.

Depuis 1801, la cathédrale est devenue l'église paroissiale de la Nativité-de-Marie[1].

En 1923, elle est classée au titre des monuments historiques[1].

Architecture[modifier | modifier le code]

Le chemin de ronde, côté sud.

L'édifice fut construit en tant que cathédrale au XIVe siècle dans une architecture d'inspiration méridionale. De la première église du XIIIe siècle ne reste que le chevet plat fortifié. De la reconstruction gothique du XIVe siècle subsistent la nef principale et le portail.

La cathédrale a gardé cependant son aspect massif d'origine, avec des murs épais de trois mètres à certains endroits. Elle possède échauguettes et meurtrières, afin d'en faciliter la défense.

Son clocher octogonal de 43 mètres de haut est de style toulousain : ses trois étages ajourés sont percés de baies géminées couvertes d'arcs en mitre.

Le chœur des chanoines a été construit au XVIIe siècle avec ses 61 stalles en noyer sculptées.

Objets classés[modifier | modifier le code]

Outre les deux cloches du XVIe siècle[2] et du XVIIIe siècle[3], une dalle funéraire du XVe ou du XVIe siècle[4], et les très nombreux objets composant le trésor de la cathédrale (reliquaires, statues, tableaux, habits ecclésiastiques, objets liturgiques), plusieurs meubles sont également classés monuments historiques :

  • l'orgue, de la manufacture Puget mais possédant du matériel du XVIIe siècle[5] ; restauré au début des années 2000, il fait face au chœur des chanoines,
  • deux armoires du XVIe siècle[6],[7],
  • une commode du XVIIIe siècle[8],
  • les stalles du XVIIe siècle[9] du chœur des chanoines,
  • également dans le chœur des chanoines, le maître-autel en marbre, XVIIIe siècle[10],
  • le monument sépulcral des évêques de Rieux, en marbre, XVIIIe siècle[11],
  • un lutrin du XVIIe siècle[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Ancienne cathédrale Sainte-Marie », notice no PA00094436, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 7 septembre 2011.
  2. « Cloche du XVIe siècle », notice no PM31000526, base Palissy, ministère français de la Culture, consultée le 7 septembre 2011.
  3. « Cloche du XVIIIe siècle », notice no PM31000534, base Palissy, ministère français de la Culture, consultée le 7 septembre 2011.
  4. « Dalle funéraire », notice no PM31000525, base Palissy, ministère français de la Culture, consultée le 7 septembre 2011.
  5. « Orgue de tribune », notice no PM31001478, base Palissy, ministère français de la Culture, consultée le 7 septembre 2011.
  6. « Armoire », notice no PM31000548, base Palissy, ministère français de la Culture, consultée le 7 septembre 2011.
  7. « Armoire », notice no PM31000520, base Palissy, ministère français de la Culture, consultée le 7 septembre 2011.
  8. « Commode », notice no PM31000546, base Palissy, ministère français de la Culture, consultée le 7 septembre 2011.
  9. « Stalles », notice no PM31000524, base Palissy, ministère français de la Culture, consultée le 7 septembre 2011.
  10. « Maître-autel », notice no PM31000535, base Palissy, ministère français de la Culture, consultée le 7 septembre 2011.
  11. « Monument sépulcral des évêques de Rieux », notice no PM31000533, base Palissy, ministère français de la Culture, consultée le 7 septembre 2011.
  12. « Lutrin », notice no PM31000523, base Palissy, ministère français de la Culture, consultée le 7 septembre 2011.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [Jimenez 1996] Christine Jimenez, « La cathédrale de Rieux-Volvestre », dans Congrès Archéologique de France, 154e session : Monuments en Toulousain et Comminges, Paris, Société française d'archéologie, (1re éd. 1996), 355 p. (ISBN 978-2-369190-95-0, lire en ligne), p. 67-80.
  • [Latour 1996] Louis Latour, « Le “Trésor” de la cathédrale de Rieux aux XVIIe et XVIIIe siècles », Revue de Comminges et des Pyrénées centrales, t. 111,‎ , p. 369-387 (lire en ligne).
  • [Munuz 2009] Sarah Munoz, Rieux‐Volvestre ancienne cathédrale Sainte‐Marie : Bibliographie critique, Patrimoine région Midi-Pyrénées, (lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]