Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Astérix et Obélix :
Mission Cléopâtre
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo du film.
Réalisation Alain Chabat
Scénario Alain Chabat
Musique Philippe Chany
Acteurs principaux
Sociétés de production Chez Wam
La Petite Reine
Katharina
Renn Productions
KC Medien
TF1 Films Productions
Canal+
CNC
Pays de production Drapeau de la France France
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre Comédie
Aventures
Durée 107 minutes
Sortie 2002

Série Astérix et Obélix

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre est un film franco-allemand réalisé par Alain Chabat, sorti en 2002.

Il s'agit d'une adaptation de la bande dessinée Astérix et Cléopâtre de René Goscinny et Albert Uderzo, publiée en 1963.

Il est le deuxième film de la saga Astérix et Obélix sur grand écran et à ce jour celui qui rencontre le plus de succès en France, avec plus de 14 millions d'entrées, ce qui le place au 4e rang des films français au box-office national et au premier rang des films de l'année 2002.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Cléopâtre, la reine d'Égypte, décide, pour prouver à Jules César la grandeur de la civilisation égyptienne, de construire un palais en plein désert en l'espace de trois mois. Pour cela, elle fait appel à l'architecte Numérobis. Ce choix déplaît fortement à l'architecte royal, Amonbofis, jaloux de n'avoir pas été désigné pour mener à bien le projet. Numérobis, inquiet du délai extrêmement court dont il dispose, décide de se rendre en Gaule pour demander de l'aide à un vieil ami, le druide gaulois Panoramix, détenteur du secret de la potion magique, ainsi qu'à ses amis, Astérix et Obélix. Les trois Gaulois accompagnent Numérobis à Alexandrie où ils devront déjouer les manigances d'Amonbofis et des Romains, car si Numérobis ne termine pas à temps la construction du palais, il sera jeté aux crocodiles sacrés.

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Dans le palais de Cléopâtre, César provoque la colère de Cléopâtre lui disant que son peuple est inférieur aux Romains car ils ne construisent que des pyramides mais Cléopâtre est bien décidée à lui prouver le contraire par un pari : si le peuple de Cléopâtre parvient à construire un plus beau palais pour César en moins de trois mois, il devra admettre devant tout le monde que les Égyptiens sont meilleurs que les Romains.

Cléopâtre envoie alors chercher l'architecte Numerobis qui est en retard sur les travaux de la maison de Malococsis. Elle lui demande de superviser les travaux du palais de César en lui promettant de l’or en cas de réussite. Il sera jeté en pâture aux crocodiles sacrés en cas d’échec. En sortant, Numerobis est menacé par Amonbofis, bien décidé à gâcher les constructions de Numerobis faute d’avoir été choisi à sa place. Numerobis commence à mesurer le terrain du palais avec l’aide de son scribe Otis qui pense qu’ils n’ont pas la puissance nécessaire pour y arriver jusqu’à ce que Numerobis repense à une vielle histoire de son père qui parlait d'un druide gaulois qui pouvait préparer une potion magique donnant des pouvoirs surhumains. Numerobis décide de se rendre en Gaule pour trouver le druide Panoramix.

Dans leur village gaulois, Astérix et Obélix tapent sur des Romains jusqu’à ce qu’ils tombent sur Numerobis qui cherche Panoramix. Ils décident de le présenter au druide qui le reconnaît dès que celui-ci évoque son père. Après avoir refusé les négociations de Numerobis, Panoramix accepte de l’aider tout en en profitant pour découvrir l’Égypte avec Astérix, Obélix et Idéfix. Pendant le voyage vers l’Égypte, ils croisent le navire pirate de Barbe-Rouge qui s’apprête à aborder leurs navires jusqu’à ce qu’ils reconnaissent les Gaulois, ce qui pousse Barbe-Rouge à saborder son propre navire plutôt que de se battre contre eux.

Une fois arrivés en Égypte, Numerobis présente à Cléopâtre ses amis gaulois venus pour l’aider à la construction du palais, ce qui ne la dérange pas, tandis qu’Astérix tombe amoureux d’une demoiselle de Cléopâtre, Guimieukis. Alors que le groupe se rend sur le chantier, Amonbofis convainc les travailleurs de faire grève. Ceux-ci se présentent à Numerobis pour réclamer de meilleures conditions de travail. Panoramix accepte les conditions et décide de faire boire aux ouvriers la potion magique pour faire avancer les travaux.

Voyant l’avancement du chantier, Amonbofis envoie Nexusis soudoyer le fournisseur de pierres pour qu’il apporte des pierres de mauvaise qualité pour ralentir les constructions mais Obélix réussit à faire avouer ses méfaits au fournisseur. Le trio gaulois décide de se rendre aux carrières pour trouver de nouveaux pierres. En chemin, Obélix casse le nez du sphinx, tandis que Panoramix pose pour une gravure souvenir. Ils visitent une pyramide avec Nexusis qui les enferme dans un tombeau ce qui oblige Panoramix à donner trois gouttes de potion magique à Obélix pour en sortir mais ils ne parviennent pas à trouver la sortie jusqu’à ce qu’Idefix la retrouve grâce à son flair. Idefix est récompensé en os. Sur le chemin du retour, Obélix tire à toute vitesse sur les navires de charge et fait couler le navire de Barbe-Rouge sur sa trajectoire.

En voyant les Gaulois de retour sur le chantier, Amonbofis décide de s'allier à César pour saboter le chantier car César ne veut pas perdre la face contre Cléopâtre. Amonbofis échafaude un nouveau plan qui consiste à envoyer un gâteau empoisonné à Cléopâtre en lui faisant croire que c’est un cadeau des Gaulois. Cléopâtre ordonne l’arrestation des trois Gaulois et les enferment dans un cachot. Pour prouver leur innocence, le trio boit un antidote préparé par Panoramix avant de sortir de prison, puis chacun d’entre eux mange une part (Obélix mangeant le reste) du gâteau empoisonné sans ressentir les effets. Ils sont libérés.

César envoie un espion évaluer l’avancée du chantier et apprend que les ouvriers utilisent la potion magique. Il charge le Centurion Caius Céplus de donner l’assaut pour que les Romains détruisent le palais mais Astérix et Obélix tabassent toutes les légions au point qu’elles battent en retraite, ce qui pousse Caius Ceplus à utiliser les catapultes pour démolir le palais. Désespéré, Numerobis écrit un message, qu’Idefix doit transmettre à Cléopâtre, sous la protection d’Astérix qui utilise la potion magique pour y arriver mais il fait tomber sa gourde en partant et Amonbofis en profite pour boire les dernières gouttes.

Tandis qu'Obélix essaye de défendre au maximum le palais, Numerobis boit la potion et affronte Amonbofis dans un combat de karaté. Après un combat acharné, Numerobis triomphe face à Amonbofis. Pendant ce temps, Astérix poursuit sa route en char. Il est poursuivi par des Romains mais il réussit à leur échapper grâce à Malococsis qui l’escorte jusqu’à Cléopâtre. Elle prête attention au message et demande à Guimieukis de raccompagner Astérix pendant qu’elle s’occupe du reste. Après quelques échanges de baisers avec Guimieukis, Astérix obtient une force égale à celle donnée par la potion magique, ce qui lui permet de revenir sur le chantier. César confronte Cléopâtre qui est en colère après lui et exige que ses hommes stoppent l’assaut et qu’ils aident à reconstruire le palais. César transmet les ordres de Cléopâtre aux Romains.

Le palais est terminé dans les temps et Jules César admet sa défaite et la supériorité des Égyptiens lors de l’inauguration. Durant la visite du nouveau palais, César et Cléopâtre découvrent l’invention d’Otis, le sansefforteur (ascenseur) qui est tiré par l’équipage de Barbe-Rouge. Ils se réconcilient en partageant un moment romantique en privé. Numerobis reçoit sa récompense en pièces d'or comme promis pour avoir terminé les travaux à temps : il peut maintenant redevenir fainéant (Hémorroïdes l'attend toujours).

Le film se termine par une grande fête au palais de César.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse[modifier | modifier le code]

Après le succès critique et commercial du film Didier, qui avait valu le César de la meilleure première œuvre à Alain Chabat en 1998, le producteur Claude Berri l'encourage à tourner un prochain film, en lui indiquant notamment qu'il possède les droits d'adaptations de la bande dessinée Astérix[12]. Il avait produit Astérix et Obélix contre César, la première adaptation en prise de vues réelle d'Astérix pour le cinéma, qui fut un succès commercial, le film le plus vu dans les salles de cinéma en France durant l'année 1999, avec près de neuf millions de spectateurs.

Ravi par la proposition, Chabat se lance dans la recherche d'un album à adapter, en écartant d'emblée Astérix et Cléopâtre, qui serait trop difficile à tourner et nécessiterait de trop gros moyens[12]. Il s'oriente alors vers Astérix gladiateur, Le Combat des chefs ou encore Astérix légionnaire[12]. Claude Berri, lui, pense directement à Astérix et Cléopâtre comme base d'une adaptation, jugeant qu'avec ses costumes et ses décors somptueux l'album est le « plus cinématographique » d'Astérix, Goscinny et Uderzo l'ayant imaginé après avoir vu au cinéma le Cléopâtre de Joseph L. Mankiewicz[12],[13]. Malgré l'énorme budget qu'un tel projet devra coûter, il est décidé à lancer cette adaptation et convainc Chabat, lui déclarant : « le sphinx, les Romains, les pyramides, Cléopâtreetc. Ce sera un spectacle génial à filer aux spectateurs ! »[12].

Tournage[modifier | modifier le code]

Bande originale[modifier | modifier le code]

La musique originale du film est composée par Philippe Chany, ami d'Alain Chabat depuis le lycée et compositeur des musiques originales des émissions des Nuls, telles que Objectif : Nul, TVN 595, ABCD Nuls et Nulle part ailleurs ainsi que des bandes originales des films La Cité de la peur et Didier. Par ailleurs, appréciant l'idée que « l’acteur principal du film interprète une chanson sur la bande originale du film, à l'instar de Will Smith dans Men in Black ou Wild Wild West », Alain Chabat propose à Jamel Debbouze de chanter un titre pour le générique[13]. Pour ce faire, ils demandent au rappeur américain Snoop Dogg de réaliser une collaboration. Ce dernier accepte, sous l'incitation de ses enfants, fans d'Astérix[13]. Il interprète donc aux côtés de Jamel la chanson Mission Cleopatra (en), qui constitue le générique de fin du film[13].

« Jamel est parti enregistrer pendant dix jours à Los Angeles. Le courant est très bien passé entre eux. Snoop aurait même déclaré à propos de Jamel : « he’s my brother ! ». J’avais donné des directives concernant les paroles : la chanson devait parler d’amour et de paix. »

— Alain Chabat, 2002[13].

Chansons présentes dans le film :

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre
Score cumulé
SiteNote
Rotten Tomatoes86 %[15]
Allociné3.8 étoiles sur 5[16]
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Aden4 étoiles sur 5
Cine Libre4 étoiles sur 5
Ciné Livre4 étoiles sur 5
L'Express4 étoiles sur 5
Le Figaro4 étoiles sur 5
Les Inrockuptibles4 étoiles sur 5
Libération4 étoiles sur 5
Radio Nova4 étoiles sur 5
Première4 étoiles sur 5
Studio Magazine4 étoiles sur 5
TéléCinéObs4 étoiles sur 5
Télérama4 étoiles sur 5
Urbuz4 étoiles sur 5
Zurban4 étoiles sur 5
Le Monde3 étoiles sur 5
Chronic'art2 étoiles sur 5

Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, le film récolte 86 % d'opinions favorables pour 7 critiques[15].

En France, le site Allociné propose une note moyenne de 3,85 à partir de l'interprétation de critiques provenant de 16 titres de presse[16]. La note de 4,1/5 lui a été attribuée par les spectateurs.

Box-office[modifier | modifier le code]

Avec un total de 14 559 509 entrées en France[17], ce film se place l'année de sa sortie en seconde position des films de nationalité française au box-office français, derrière La Grande Vadrouille, mais devant Les Visiteurs. Il est dépassé en 2008 par Bienvenue chez les Ch'tis puis en 2012 par Intouchables, occupant depuis lors la quatrième position des films de nationalité française au box-office français et la neuvième position du box-office français. En Europe, le film a enregistré 21 525 941 entrées.

Pays Box-office (entrées) Date de sortie Distributeur Source
Drapeau de la France France 14 565 506 Pathé Distribution [18]
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1 621 762 07 [19]
Drapeau de la Belgique Belgique 793 389 Alternative Films [20]
Drapeau de la Suisse Suisse 497 008 Pathé Films AG [21]
Drapeau du Luxembourg Luxembourg 39 000 2006 [22]
Drapeau de l’Union européenne Union européenne 21 567 233 [23]
Drapeau du Québec Québec 651 582 2002-2003 Christals Films/Pathé Distribution [24]
Drapeau des États-Unis États-Unis 451 762 2006 [25]
Monde Total hors France 10 200 000 [26]
Monde Total 24 800 000

Le film est également un succès lors de ses rediffusions à la télévision[27].

Diffusions télévisées et audience
Date Chaîne Téléspectateurs Part d'audience
TF1 8,9 millions[28] 35,5 %[29]
TF1 8,16 millions 31,3 %[30]
TF1 6,4 millions 25,6 %[31]
TF1 6 millions 25,1 %[32]
TF1 5,7 millions 24,3 %[33].
TF1 6,45 millions 25,4 %[34].
TF1 5,31 millions 25,3 %[35].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Entre 2002 et 2003, Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre a été sélectionné 5 fois dans diverses catégories et a remporté 1 récompense[36],[37].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre - Titres et dates de sortie » sur l’Internet Movie Database (consulté le ).
  2. (en) « Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre - Société de Production / Sociétés de distribution » sur l’Internet Movie Database (consulté le ).
  3. « Budget du film Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre », sur JP box-office.com (consulté le ).
  4. (en) « Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre - Spécifications techniques » sur l’Internet Movie Database (consulté le ).
  5. a et b « Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre », sur cinebel.dhnet.be (consulté le ).
  6. « Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre », sur cineman.ch (consulté le ).
  7. a et b « Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre », sur cinoche.com (consulté le ).
  8. (en) « Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre - Guide Parental » sur l’Internet Movie Database (consulté le ).
  9. « Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre – Classification » sur Allociné (consulté le ).
  10. « Visa et Classification - Fiche œuvre Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre », sur CNC (consulté le ).
  11. « Guide Parental suisse », sur filmrating.ch (consulté le ).
  12. a b c d et e [vidéo] La leçon de cinéma d'Alain Chabat - ARTE Cinema sur YouTube, Cinémathèque française de Paris, 7 octobre 2017.
  13. a b c d et e « Interview d'Alain Chabat », sur Écran Noir, (consulté le ).
  14. (en) Thierry Méranger, « Aquatic shooting in Malta », sur INA, (consulté le )
  15. a et b (en) « Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre (2002) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le )
  16. a et b « Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre - critiques presse », sur Allociné (consulté le ).
  17. Astérix et Obélix: Mission Cléopatre, sur jpbox-office.com, consulté le 28 octobre 2017
  18. Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre (FR), sur coe.int, consulté le 28 octobre 2017
  19. (de)Top 100 Deutschland 2002, sur insidekino.de, consulté le 28 octobre 2017
  20. Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre (FR), sur coe.int, consulté le 28 octobre 2017
  21. Asterix & obelix mission cleopatre, sur procinema.ch
  22. Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre (FR), sur coe.int, consulté le 28 octobre 2017
  23. Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre (FR), sur coe.int, consulté le 28 octobre 2017
  24. Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre (FR), sur coe.int, consulté le 28 octobre 2017
  25. Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre (FR), sur coe.int, consulté le 28 octobre 2017
  26. Top 20 des films français à l'étranger - semaine du 6 au 12 avril 2012, sur unifrance.org, consulté le 28 octobre 2017
  27. A.H., « "Astérix et Obélix" : grandeur et décadence au cinéma », sur europe1.fr, (consulté le ).
  28. « TF1 a battu Faites entrer l’accusé avec Astérix et Cléopâtre », sur voici.fr, (consulté le ).
  29. Romain, « Audiences 17/02 : 9 millions devant Astérix, mission Cléôpatre », sur leblogtvnews.com, (consulté le ).
  30. « Audiences TV : TF1 en tête avec Astérix et Obélix, bon score pour Les Choristes sur France 2 », sur premiere.fr, (consulté le ).
  31. « Audiences TV : Astérix et Obélix : mission Cléopâtre (TF1) écrase Iron Man 2 (France 2) », sur programme-television.org, (consulté le ).
  32. Laure-Hélène de Vriendt, « Audiences TV : "Astérix et Obélix" distance "Capitaine Marleau" », sur rtl.fr, .
  33. Carine Didier, « Audiences TV : «Astérix», potion magique de TF1 », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  34. Kevin Boucher, « Audiences : "Astérix" large leader devant "Meurtres au paradis" en hausse, Arte plus forte que France 3 », sur ozap.com, (consulté le ).
  35. Kévin Boucher, « Audiences TV : «Astérix et Obélix» en tête sur TF1, «L’amour est dans le pré» se maintient », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  36. (en) « Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre - Distinctions » sur l’Internet Movie Database (consulté le ).
  37. « Palmares du film Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre », sur Allociné (consulté le ).
  38. (en) « Description de Ouarzazate », TravBuddy.com (consulté le )
  39. « Interview - Edouard Baer », sur ecranlarge.com, (consulté le ).
  40. « Biathlon : quand Martin Fourcade se prend pour Édouard Baer dans «Mission Cléopâtre» », sur Le Parisien, (consulté le ).
  41. (de) « Asterix & Obelix: Mission Kleopatra Blu-ray », sur bluray-disc.de (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Saga Astérix et Obélix[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]