Astérix (jeu vidéo, 1993)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Astérix (homonymie).
Astérix
Éditeur Infogrames
Développeur Infogrames (SNES)
New Frontier (NES et Game Boy)

Date de sortie 1993 (Europe seulement)
Genre Plate-forme
Mode de jeu 2 joueurs
Plate-forme
Console(s) :
Console(s) portable(s) :
Média Cartouche
Langue français, anglais, allemand et espagnol
Contrôle Manette de jeu

Astérix est un jeu vidéo de plates-formes développé par New Frontier et Infogrames[1],[2],[3] et édité par Infogrames. Le jeu est sorti en 1993, uniquement en Europe, sur Nintendo Entertainment System, Super Nintendo et Game Boy. Le jeu est basé sur la série de bande dessinée du même nom d'Uderzo et Goscinny.

Il a été suivi par Astérix et Obélix des mêmes développeurs en 1995.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Les romains ont enlevé Obélix. Un conseil se tient au village, Astérix est désigné afin de le retrouver. S'ensuit alors un long périple à travers L'Empire romain, avec la Gaule, l'Helvétie, l'Égypte, la Grèce, et Rome.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Astérix est un jeu de plates-formes en 2D à scrolling, présentant trois modes de difficulté. Le joueur incarne Astérix et progresse dans un jeu de plates-formes découpé en niveaux. Chaque niveau doit être terminé dans un temps limité, et aucune sauvegarde n'est possible au long du jeu.

Le jeu Astérix est sorti en deux versions différentes : une version 8 bits développée par le studio espagnol New Frontier sur Game Boy et NES et une version 16 bits développée par Infogrames, Super Nintendo. Bien que portant toutes deux le même nom, ces deux versions sont très différentes, de la musique aux défis à relever, en passant par les animations graphiques.

Version 8 bits[modifier | modifier le code]

Le jeu comporte 12 niveaux au sein de quatre chapitres, chacun de ces chapitres se déroulant dans un pays différent. Astérix rencontre des ennemis et des pièges variés (soldats, sangliers, catapultes...) et sa vie représentée par quatre ailes. Il peut venir à bout de la plupart des ennemis rencontrés, en leur assénant un coup de poing, mais certains sont invincibles. A la fin de certains niveaux, un jeu d'adresse prenant la forme d'une catapulte permet d'accéder à un jeu bonus.

Le joueur trouve divers objets bonus, disposés le long de son parcours ou cachés dans des blocs qu'Astérix casse avec un coup de poing : - des vies (représentées par des couronnes de laurier) - des points de vie (ailes ou sangliers) - des étoiles (quarante étoiles fournissent une vie supplémentaire) - des amphores (une amphore contient 10 étoiles) - de la potion magique (redonne un point de vie et rend invincible pendant quelques secondes) - un bouclier arverne (rend invincible quelques secondes mais sans redonner de point de vie) - une clé donnant accès à une salle mystère remplie de bonus.

Les deux versions Game Boy et Nes sont très semblables. Les seules différences portent sur les musiques (certaines sont communes, d'autres non) et sur les décors : la version game boy est à défilement parallaxe tandis que la version NES est à simple scrolling horizontal.

Version 16 bits[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]