Astérix chez les Pictes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Astérix chez les Pictes
35e album de la série Astérix
Logo de l'album.
Logo de l'album.

Scénario Jean-Yves Ferri
Dessin Didier Conrad

Personnages principaux Astérix et Obélix
Lieu de l’action Calédonie

Pays Drapeau de la France France
Langue originale Français
Éditeur Les Éditions Albert René
Première publication
ISBN 978-2-86497-266-2
Nb. de pages 48
Albums de la série

Astérix chez les Pictes est le trente-cinquième album de la bande dessinée Astérix, publié le , scénarisé par Jean-Yves Ferri et dessiné par Didier Conrad[1].

Résumé[modifier | modifier le code]

En plein hiver, alors que le village gaulois est recouvert par la neige, Astérix et Obélix, à la recherche d'huîtres sur la plage, découvrent un énorme glaçon échoué venu de la mer[2], dans lequel un guerrier picte enchaîné est congelé. Ils le ramènent au village pour le décongeler et lui faire reprendre vie chez le druide Panoramix.

Une fois réveillé, le mystérieux Picte, aphone à cause de son voyage dans la glace, essaie en vain de raconter son histoire en faisant des mimes et des sculptures dans la neige. Pendant ce temps, Numérusclausus, un agent romain du recensement, arrive dans le village et a du mal à faire son travail. Les dames du village sont admiratives de la tenue vestimentaire du Picte et obligent leur maris à porter des kilts comme lui.

En gravant sur un menhir d'Obélix une carte de la Calédonie et un endroit précis, le Picte se fait enfin comprendre des Gaulois : il veut retourner chez lui dans son village, où il se passe des choses graves. Astérix et Obélix partent donc avec lui en bateau, avec une gourde d'élixir préparé par Panoramix pour soigner la voix du Picte.

En mer, ils croisent les pirates dont ils coulent le bateau, et le Picte retrouve enfin sa voix, ce qui lui permet de raconter son histoire : il s'appelle Mac Oloch, et souhaite retourner dans son clan du Loch Andloll pour y retrouver sa fiancée Camomilla, fille du défunt roi des Pictes Mac II, et que son ennemi Mac Abbeh souhaite épouser pour devenir le nouveau roi[3]. Mac Abbeh a tendu une embuscade à Mac Oloch et l'a fait passer pour mort.

Pour ne rien arranger, le sinistre Mac Abbeh décide de s'allier aux Romains (qui voient là l'opportunité d'agrandir leur empire) pour réussir à se faire élire roi par les chefs pictes. Une troupe de Romains, menée par les centurions Taglabribus et Zaplézactus, est reçue chez lui.

Astérix, Obélix et Mac Loch arrive en Calédonie, sur le Loch Andloll où ils croisent une énorme créature aquatique pacifique, nommé Afnor – ancêtre du monstre du Loch Ness –, qui vole la gourde d'élixir de Mac Loch.

Mac Oloch, accompagné des Gaulois, retrouve son village et sa famille, dont son petit frère Mac Mini. On lui apprend que Camomilla a été enlevé par Mac Abbeh, qui s'apprête d'épouser la jeune fille. Afin de faire connaître son retour et confondre Mac Abbeh, Mac Oloch a besoin de retrouver pleinement sa voix : or il n'a plus l'élixir pour se soigner. Conduits de nuit par le petit Mac Mini en barque sur le lac, Astérix et Obélix retrouve la créature Afnor, et plongent dans sa grotte où se trouvent des objets accumulés par l'animal. Ils n'y trouvent pas l'élixir, mais découvre une galerie souterraine qui les mènent à Camomilla, retenue prisonnière dans une geôle souterraine près du village de Mac Abbeh. Ils se perdent ensuite avec elle dans les souterrains.

Au matin, sur une île au milieu du Loch Andloll, les chefs pictes de la Calédonie débarquent pour choisir leur nouveau roi. Certains candidats font leurs discours de campagne, dont Mac Abbeh. Mais il est interrompu par l'arrivée inattendue de Mac Loch, puis par Astérix, Obélix et Camomilla qui surgissent d'une sortie de galerie souterraine. Camomilla retrouve son fiancé Mac Oloch, tandis que Mac Abbeh, pris au dépourvu, fait appel à ses alliés romains qui débarquent sur l'île, et une bataille a lieu.

Les Pictes s'unissent finalement pour vaincre les Romains et Mac Abbeh, puis élisent pour nouveau roi des Pictes Mac Oloch ; celui-ci demande en mariage Camomilla, qui accepte.

Astérix et Obélix repartent pour la Gaule à bord de leur bateau. Sur le loch, Afnor leur rend, à présent trop tard, l'élixir qu'il avait volé, mais Astérix le jette à nouveau dans le lac, n'en ayant plus besoin, et Afnor replonge à sa recherche.

De retour dans leur village, les Gaulois retrouvent leurs compatriotes, chez qui règnent un engouement pour la mode picte. Pour aider le recenseur Numérusclausus qui désespère de ne jamais pouvoir compter les Gaulois (il en manquait deux), un grand banquet final lui permet de compter enfin tous les habitants du village réunis.

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

  • Taglabribus, centurion romain ;
  • Zaplézactus, centurion romain ;
  • légionnaires romains, dont Légéiatus, cousin de Numérusclausus ;
  • Afnor, monstre du Loch Andloll ;
  • Mac Aye, Picte du clan de Mac Abbeh ;
  • Mac Lop, Picte du clan de Mac Abbeh ;
  • Mac Abbeh, Picte chef du clan de la rive opposée du Loch Andloll ;
  • Mac Atrell, grand-oncle de Mac Oloch ;
  • Mac Mini, petit frère de Mac Oloch ;
  • Mac Mamah, membre de la famille recomposée de Mac Oloch ;
  • Mac Ramp, membre de la famille recomposée de Mac Oloch ;
  • Mac Reese, membre de la famille recomposée de Mac Oloch ;
  • Catalpa, membre de la famille recomposée de Mac Oloch ;
  • Arnica, membre de la famille recomposée de Mac Oloch ;
  • Mac Robiotik, druide picte ;
  • Mac Keul, barde picte ;
  • Camomilla, fiancée de Mac Oloch, fille adoptive du roi défunt Mac II ;
  • chefs des tribus pictes, dont Mac Stock ;
  • Jules César, imperator romain.

Analyse[modifier | modifier le code]

Conception[modifier | modifier le code]

Il s'agit du premier album qui ne soit pas dessiné par Albert Uderzo ; toutefois, ce dernier a pu contrôler chacune des vignettes, s'assurer de la conformité des personnages[6] et demander des corrections s'il les jugeait nécessaires[7].

La couverture (qui rappelle celles d'Astérix chez les Bretons et du Cadeau de César[8]) a d'ailleurs été dessinée par Albert Uderzo (pour le personnage d'Obélix) et Didier Conrad (pour le reste de la couverture) : elle porte ainsi la signature de deux dessinateurs[9].

Avant la sortie de l'album, une vidéo des Éditions Albert René indique que le lecteur retrouvera de nombreux ingrédients qui ont fait le succès de la série (un voyage, des Romains, de la potion magique, des jeux de mots…)[10]. À l'occasion d'un séjour en Écosse fin , Jean-Yves Ferri indique que les Gaulois vont découvrir le whisky, les cornemuses, l'origine du mur d'Hadrien, ainsi que la localisation du monstre du Loch Ness[11].

Écosse et Pictes[modifier | modifier le code]

Astérix et Obélix partent une nouvelle fois en voyage pour découvrir l'Écosse, à travers tous ses clichés caractéristiques : kilts, whisky, cornemuses, monstre du Loch Ness, caber, clans familiaux, etc.

Dans ce « conte celtique »[12], Astérix se rend chez les Pictes (« Les hommes peints »), confédération de tribus britanniques vivant en Calédonie (territoire qui constitue aujourd'hui l'Écosse)[13].

Personnages[modifier | modifier le code]

Idéfix ne participe pas au voyage en Écosse.

Le chef picte ennemi Mac Abbeh a les traits de l'acteur Vincent Cassel.

Le barde rockeur picte Mac Keul a les traits du chanteur Johnny Hallyday, et lorsqu'il dit « Quoi, Mac Keul ? Qu'est-ce qu'il a Mac Keul ? », c'est une référence à sa chanson Ma gueule[3].

Sculpture en béton du Monstre du loch Ness, interprétation d'artiste, à Drumnadrochit.

Afnor, la créature du lac Loch Andloll, est une parodie du légendaire monstre du Loch Ness. Généralement désigné comme « l'énorme Afnor », son nom est un jeu de mots avec « les normes AFNOR ».

Tous les hommes pictes ont un nom commençant par « Mac » : Mac Oloch, Mac Aye, Mac Lop, Mac Abbeh, Mac Atrell, Mac Mini, Mac Ramp, Mac Reese, Mac Robiotik, Mac Quenoth, Mac Keul, Mac Stock : en réalité, le préfixe Mac, typique des patronymes écossais, signifie « fils de » en gaélique.

Les femmes pictes semblent avoir ici des noms finissant en « -a » : Camomilla, Catalpa, Arnica, à l'exception curieuse de Mac Mamah.

Mac Oloch est tatoué et porte un kilt à tartan vert et jaune. Ressemblant un peu au personnage de Oumpah-Pah dans la bande dessinée du même nom, il est ainsi un hommage à une autre série créée par le duo Uderzo-Goscinny[14],[15].

Par ailleurs, Mac Oloch congelé dans un glaçon rappelle l'histoire du film Hibernatus.

La famille de Mac Oloch est une curieuse parodie de famille recomposée moderne : en plus de son petit frère Mac Mini, il a pour grand-oncle Mac Atrell, lui-même « oncle par alliance de Catalpa, la nièce adoptive de Mac Mamah, seconde épouse de Mac Reese, beau-papa [de Mac Oloch et] qui est aussi le parrain d'Arnica, sa petite-cousine du côté Mac Quenoth ».

Chansons[modifier | modifier le code]

Borborygmes de Mac Oloch[modifier | modifier le code]

Citations latines[modifier | modifier le code]

  • Verba volant (Les paroles s'envolent) : phrase prononcée par un légionnaire romain.

Accueil[modifier | modifier le code]

Albert Uderzo et Anne Goscinny pour la sortie de l'album, en octobre 2013.
Le scénariste Jean-Yves Ferri, le dessinateur Didier Conrad et la responsable des éditions Albert-René Isabelle Magnac, pour la promotion de l'album en octobre 2013.

Accueil critique[modifier | modifier le code]

L'album reçoit de la part de la presse généraliste un accueil très inégal.

Pour certains, la BD est globalement une réussite. Ainsi, pour The Huffington Post, « dans l'ensemble le pari d'Astérix chez les Pictes est réussi, bien supérieur aux derniers albums réalisés par Uderzo en solo »[16], et le Case à part, blog BD de France TV, juge qu'il « est respectueux du mythe Astérix et de tous les ingrédients qui font le succès de la série »[17]. Mais pour d'autres médias, le bilan est plus mitigé, on reproche aux auteurs l'absence de surprise : Libération ressort de l'album « avec un goût, pur malt, de déjà-vu », même s'« il n'y a rien à reprocher » à l'album[18]. De même, L'Express parle d'un « album prudent », s'il « n'est pas foncièrement mauvais, il n'est pas non plus génial »[19]. Enfin, l'album est une déception complète pour L'Obs, pour qui l'album « a échappé complètement à l'identité de la collection »[20].

Accueil du public[modifier | modifier le code]

Initialement sorti en vingt-trois langues[21], les versions turques et chinoises sont venues s'y ajouter en [22]. 2,2 millions d'exemplaires sont annoncés pour la France, et 2,2 autres millions pour le reste du monde[23], dont plus d'1,6 million en allemand[24]. L'objectif est d'écouler cinq millions d'exemplaires à travers le monde[9].

Astérix chez les Pictes a fait un démarrage plus fort que les précédents opus en France selon Livres Hebdo[25] (330 000 exemplaires vendus en moins d'une semaine[26]), tandis que les ventes sont également bonnes en Espagne et en Allemagne. Cette bande dessinée est le livre qui s'est le mieux vendu en France en 2013, avec des ventes estimées à 943 184 exemplaires par Edistat[27], 1 287 500 exemplaires par Livres Hebdo[28], et 1 634 490 exemplaires par GfK[29]. Le score final officiel est connu en , il est de 2 387 000 exemplaires vendus en France en 2013.

Hommages[modifier | modifier le code]

La Monnaie de Paris a sorti une collection de pièces d'or et d'argent, ainsi que différents produits[30].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Albert Uderzo indique que l'album sort avec un an de retard sur le calendrier initial, en raison du changement de dessinateur : "Ferri et Conrad succèdent à Goscinny et Uderzo", par Romuald Boissard dans Casemate. Les Éditions Albert René ont annoncé que l'album était terminé, en vidéo, le 8 juillet 2013.
  2. Conrad dans le pinceau d'Uderzo, Le Monde, 16 août 2013.
  3. a et b Astérix chez les Pictes : l'Écossais redonne le sourire au Gaulois, Le Figaro, 22 octobre 2013
  4. « "Astérix chez les Pictes" : de nombreuses nouveautés au programme », RTL.fr, .
  5. « Trois dessinateurs dans un même bateau », Le Monde, .
  6. Nouvel Astérix en octobre : les auteurs ont voulu faire "un Astérix pur et dur" , Sud-Ouest, 4 septembre 2013
  7. Astérix : trois dessinateurs dans un même bateau…, Le Monde, 15 août 2013.
  8. Astérix chez les Pictes: voici la vraie couverture, Le Figaro, 3 octobre 2013
  9. a et b BD : le 35e album d'Astérix sort le 24 octobre, Le Monde, 2 octobre 2013
  10. Le dessinateur Lewis Trondheim ironise (?) sur son blog sur les conditions de test du scénario.
  11. Asterix inspired by Scotland, myScience, 28 juin 2013
  12. Astérix chez les Pictes: la couverture des nouvelles aventures des irréductibles gaulois, Le Huffington Post, 2 octobre 2013
  13. Astérix ira chez les Pictes, Livres Hebdo, 26 mars 2013.
  14. « Astérix : du Oumpah-Pah dans l'air… », Le Monde, . Voir aussi : Les premières cases d'Astérix chez les Pictes, Tumblr officiel d'Astérix, .
  15. « Astérix chez les Pictes, les origines de Mac Oloch », Le Figaro, .
  16. "Astérix chez les Pictes" : on a lu le premier bébé de Ferri et Conrad. Au niveau de Goscinny et Uderzo?, The Huffington Post, 24 octobre 2013
  17. "Astérix chez les Pictes" : Lu et approuvé., Case à part, 24 octobre 2013
  18. «ASTÉRIX CHEZ LES PICTES», ASSURANCE TOUS RISQUES, Libération, 24 octobre 2013
  19. 3 raisons de lire Astérix chez les Pictes... ou pas, L'Express, 25 octobre 2013
  20. "Astérix chez les Pictes"? C'est pathétix, L'Obs, 24 octobre 2013
  21. français, allemand, néerlandais, espagnol, anglais, portugais, brésilien (portugais), tchèque, finnois, catalan, italien, suédois, norvégien, polonais, danois, basque, galicien, hongrois, afrikaans, gallois, écossais, gaélique, bable, slovène
  22. Astérix chez les Pictes : nouvelles infos, Wart Mag, 27 mai 2013
  23. Comment Uderzo a cédé le flambeau, Le Monde, 13 août 2013
  24. Astérix chez les pictes (2/3) - À la poursuite d' "Asterix bei den Pikten", ActuBD, 12 octobre 2013
  25. cité par : "Astérix chez les Pictes" au top des ventes en Gaule, metronews.fr, 31 octobre 2013 : Une réimpression est d'ailleurs prévue pour le 12 novembre
  26. «Astérix chez les Pictes» passe le test de la page 48, Mediapart, 5 novembre 2013
  27. Ventes de livres 2013: cinquante nuances de blé et Astérix chez les Pictes-sous, Slate.fr, 17 janvier 2014
  28. "Astérix chez les Pictes" domine le classement annuel des meilleures ventes, Livres Hebdo, 23 janvier 2014
  29. "Astérix chez les Pictes" largement en tête des ventes de livres en France en 2013, Boursorama, 14 janvier 2014.
  30. « Nouvelle collection Monnaie de Paris, à l'éffigie d'Astérix : Achat-or », sur Achat or.com - Actualités et cours de l'Or d'investissement, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]