Astérix et Cléopâtre (film d'animation)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Astérix et Cléopâtre (homonymie) et Cléopâtre.
Astérix et Cléopâtre
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo du film.

Réalisation René Goscinny,
Albert Uderzo
Scénario Jos Marissen
et Eddie Lateste,
avec la collaboration de Pierre Tchernia,
d'après la bande dessinée de Goscinny et Uderzo
Sociétés de production Belvision
Dargaud Films
Edifilm
Pays d’origine Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de la France France
Genre Animation
Durée 72 minutes
Sortie 1968

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Astérix et Cléopâtre est un film d'animation franco-belge de René Goscinny et Albert Uderzo, adapté de leur bande dessinée homonyme et sorti en 1968.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Cléopâtre fait le pari de construire un palais en un temps record, afin de montrer à César la grandeur du peuple égyptien. L'architecte Numérobis est chargé des travaux : il a trois mois pour construire le palais, ou il sera livré aux crocodiles. Celui-ci fait appel à Panoramix le druide, qui arrive en Égypte pour lui prêter main-forte avec sa potion magique, accompagné de Astérix, Obélix et Idéfix. Mais les choses s'annoncent compliquées. D'abord parce que Numérobis est objectivement un mauvais architecte, dont les maisons s'écroulent toutes seules, ensuite parce que beaucoup de gens ont intérêt à le voir échouer.

Nos héros ont d'abord affaire à Amonbofis, architecte rival de Numérobis, qui s'ingénie à comploter contre lui et les Gaulois. Il tente d'abord de provoquer une grève parmi les ouvriers, puis avec l'assistance de son acolyte Tournevis, il coupe l'approvisionnement du chantier en matériaux de construction. Les trois Gaulois décident d'aller eux-mêmes chercher les matériaux, mais Tournevis tente de les emmurer vivants dans une pyramide, mais Idéfix permet aux prisonniers de trouver la sortie. Amonbofis a ensuite l'idée d'offrir à Cléopâtre un gâteau empoisonné de la part des Gaulois, qui sont accusés injustement lorsque le goûteur de la reine tombe malade après avoir goûté le pudding. Panoramix guérit le goûteur et les choses s'arrangent. Amonbofis et Tournevis sont capturés par Astérix et Obélix et se retrouvent à travailler de force et sans potion sur le chantier de Numérobis.

Pour finir, Numérobis et les Gaulois doivent faire face à César en personne, bien décidé à ne pas laisser Cléopâtre remporter son pari. Les légions assiègent le chantier et commencent à détruire le palais. Mais les Gaulois parviennent à prévenir Cléopâtre grâce à un message porté par Idéfix. La reine arrive en grande pompe et est furieuse de surprendre César en flagrant délit de tricherie. Ce dernier doit s'incliner et le palais est bientôt terminé dans les délais, puis inauguré avec une grande fête.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Direction artistique : Claude Dupont

Source : Allodoublage[1]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le petit chien blanc Idéfix est apparu pour la première fois au cinéma dans ce deuxième film. Dans la bande dessinée, il était apparu pour la première fois dans l'album Le Tour de Gaule en 1965.
  • Les humains ont cinq doigts pour la première fois dans le deuxième film. Ils n'en avaient que quatre dans le premier film Astérix le Gaulois en 1967.
  • On peut noter certaines différences avec la BD comme les pirates qui ne sont d'autres que Barbe-Rouge et sa bande, Numérobis qui n'a pas de scribe dans le film contrairement à la BD et au film Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre ou le fait que les Romains n'aident pas les Égyptiens à réparer à la fin.
  • Ce film garde le même thème musical que le précédent.

Chansons du film[modifier | modifier le code]

  • La Danse des pyramides - Instrumental
  • Le Bain de Cléopâtre - les Égyptiennes, Cléopâtre et le Lion de Cléopâtre
  • Quand l'appétit va, tout va - Obélix, Astérix, le Lion de Cléopâtre, Cléopâtre et Chœur
  • Le Pudding à l'arsenic - Amonbofis et Tournevis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Casting français du film » sur Allodoublage, consulté le 24 octobre 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :