Astérix et Obélix : L'Empire du Milieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Astérix et Obélix :
L’Empire du Milieu
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo du film.
Réalisation Guillaume Canet
Scénario Guillaume Canet
Julien Hervé
Philippe Mechelen
Musique -M-
Acteurs principaux
Sociétés de production Pathé
TF1 Productions
Les Éditions Albert René
Les Enfants Terribles
Trésor Films
Pays de production Drapeau de la France France
Genre Comédie d’aventure
Durée 111 minutes
Sortie 2023

Série Astérix et Obélix

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution.

Astérix et Obélix : L’Empire du Milieu est un film français réalisé par Guillaume Canet, sorti en 2023.

Il s’agit du cinquième film en prise de vues réelles de la série Astérix et Obélix et l’adaptation des personnages créés par René Goscinny et Albert Uderzo.

Il s’agit également du premier film en prise de vue réelle d’après une histoire originale[1], ainsi que du premier de cette série dans lequel Obélix n’est pas interprété par Gérard Depardieu mais par Gilles Lellouche. Le budget de ce film s’élève à 66 millions d’euros, ce qui en fait le sixième film français le plus cher jamais produit.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Nous sommes en 50 avant Jésus-Christ. L’impératrice de Chine est emprisonnée à la suite d’un coup d’État fomenté par Deng Tsin Qin, un prince félon.

Aidée par Graindemaïs, le marchand phénicien, et par sa fidèle guerrière Tat Han, la princesse Fu Yi, fille unique de l’impératrice, s’enfuit en Gaule pour demander de l’aide aux deux valeureux guerriers Astérix et Obélix, dotés d’une force surhumaine grâce à leur potion magique.

Nos deux inséparables Gaulois acceptent bien sûr de venir en aide à la princesse pour sauver sa mère et libérer son pays. Et les voici tous en route pour une grande aventure vers la Chine.

Mais César et sa puissante armée, toujours en soif de conquêtes, ont eux aussi pris la direction de l’Empire du Milieu.

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

En 50 avant Jésus-Christ, Astérix s'inquiète de l'impact à long terme sur la santé de l'utilisation excessive de la potion magique et de la consommation constante de viande. Il sait que les Gaulois ne peuvent pas combattre les Romains sans la potion, mais il tente néanmoins de le prouver en affrontant les Romains sans succès. Obélix essaie de nouveau de séduire Falbala, mais elle n'est toujours pas intéressée. Fu Yi se rend en Gaule avec Graindemaïs, le conducteur de l'entraîneur, et son garde du corps Tat Han. Astérix est attiré par Fu Yi.

Fu Yi révèle que sa mère, l'impératrice de l'Empire du Milieu, a lutté pour garder le contrôle du royaume après la mort de l'empereur. Les princes convoitent le trône et menacent la vie de Fu Yi. Le prince Deng Tsin Qin défie l'impératrice et impose une nouvelle taxe sur sa part du royaume. Deng souhaite épouser Fu Yi, mais elle et sa mère se moquent de cette idée. L'impératrice, sentant le danger pour Fu Yi, demande l'aide d'Epidemaïs, un commerçant occidental déguisé en Gaulois où il s’est même teint les cheveux pour être convainquant. Graindemaïs est le neveu d'Epidemaïs. Lorsque Deng attaque, l'impératrice demande à Epidemaïs d'emmener Fu Yi en Gaule pour la mettre à l'abri. Epidemaïs confie cette tâche à Graindemaïs, tout en tentant de courtiser la princesse. L'impératrice est capturée par Deng, tout comme Epidemaïs.

Abraracourcix refuse d'aider car l'Empire du Milieu est trop loin et l'histoire de Fu Yi lui semble incroyable. Astérix propose d'aller avec Fu Yi pour aider sa mère et elle-même, et Obélix décide de les accompagner, emportant une gourde de potion magique malgré le souhait d'Astérix de s'en passer. Pendant ce temps, Jules César est à Rome avec Cléopâtre. Celle-ci, exaspérée par Jules, décide de rompre avec lui pour Tabascos. Ri Qi Qi, conseiller de Deng, propose des richesses à César en échange de son aide militaire. Cléopâtre se moque de César, lui disant que personne ne le connaît en dehors de Rome. En colère, César décide d'aller à l'Empire du Milieu pour y laisser son nom. Il emmène ses légions pour défendre Deng Tsin Qin, mais reste coincé sur la route de la soie.

Astérix, Obélix, Tat Han, Fu Yi et Graindemaïs se rendent en Afrique du Nord en traversant la Méditerranée. Graindemaïs révèle à Astérix son amour (exagéré) pour Fu Yi et son intention de l'épouser, ce qui crée une rivalité entre les deux pour son affection. Le groupe traverse le désert égyptien pour atteindre la ville de Klysma, où ils rencontrent Titanix, un capitaine de bateau et l’engage pour les conduire au pays. Quand la taverne de Bibine se fait braquer, Fu Yi assiste à l'effet de la potion magique lorsque Astérix et Obélix combattent des bandits.

Le groupe croise le navire pirate de Barbe-Rouge. Tat Han demande à Astérix de se retirer et affronte seule les pirates, gagnant l'admiration d'Obélix. Pendant ce temps, l'armée de César traverse la Perse, l'Inde et la Mongolie pour atteindre l'Empire du Milieu. César s'allie avec Deng pour conquérir le pays, utilisant le guerrier Caius Antivirus pour vaincre 4 royaumes. Le dernier debout est le clan Ku Koo.

Arrivés à l'Empire du Milieu, Astérix avoue à Obélix ses sentiments pour Fu Yi et lui demande de quitter la cabane car elle appartient à ses parents. Obélix révèle son intérêt pour Tat Han mais Astérix rit à cet nouvel ce qui provoque une nouvelle dispute entre les deux gaulois. Deng et César annoncent qu'ils vont exécuter l'impératrice (et Epidemaïs) dans 7 jours.

César envoie un message à Cléopâtre pour affirmer ses actions mais il reçoit ensuite des excuses de sa part, le faisant regretter ses actions. Fu Yi et son groupe séjournent chez le maître de Tat Han, Ban Han, qui révèle que l'impératrice est captive au temple abandonné de Xuan. Le groupe font évader l'impératrice en laissant Epidemaïs car il a insisté pour rester afin d’aller au bout de sa négociation avec ses ravisseurs, puis il se rend au royaume de Ku Koo pour y obtenir l’armée pendant que l'impératrice et Tat Han partent rassemble leurs alliés. Le prince héritier Du Deng est réputé laids mais se révèle être un belle homme aux cheveux blonds (qui est considéré comme sa principal laideur) et Fu Yi semble attiré par le prince à la grande déception d’Astérix et d’Epidemaïs.

Fu Yi et Du Deng rassemblent une armée de 10 000 personnes contre les 80 000 de César. Astérix partage sa potion avec Fu Yi et Du Deng. Mais au milieu de la bataille, une flèche perce la gourde, la faisant se vider. Obélix défend Astérix de toute attaque de la part des Romains mais malgré leurs efforts, Fu Yi se fait encercler. C'est à ce moment L'impératrice arrive avec une grande armée de 1 000 000 personnes, obligeant les Romains à se rendre. Deng et César sont contraints de rentrer à Rome où même temps, Jules reçoit la réponse négative de Cléopâtre.

L'impératrice célèbre la victoire en Gaule. Le prince Deng épouse Fu Yi. Obélix préfère Tat Han à Falbala malgré la distance et Astérix se remet à manger de la viande. Deng et Ri Qi Qi deviennent des domestiques pour César. À Bibine, Cléopâtre se réconcilie avec Jules, et Astérix fait de même avec Obélix.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Médias externes
Images
Affiche du film sur le site internet de Pathé
Vidéos
Première bande-annonce officielle sur la chaîne YouTube de Pathé

Distribution[modifier | modifier le code]

Source : Allociné[6]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Citroën concept-char d'Astérix

En 2016, après les résultats mitigés au niveau critique et commercial des deux précédents films en prises de vue réelles d’Astérix, Astérix aux Jeux olympiques et Astérix et Obélix : Au service de Sa Majesté, Anne Goscinny déclare que les prochains films nécessitent un reboot au niveau des idées et de la distribution des rôles, les réalisateurs envisagés étaient notamment Michel Hazanavicius et Franck Gastambide[7],[8].

En , Le Film français révèle que Les Éditions Albert René, les producteurs Alain Attal et Yohan Baiada projettent le tournage fin 2020 d’un nouveau long métrage en prise de vues réelles dont le scénario ne sera pas l’adaptation d’un album publié, et dont l’action se situera en Chine[9],[10].

Fin , Guillaume Canet annonce sur son compte Instagram sa prochaine réalisation[1],[11]. Début novembre, le scénario est terminé, ainsi que l’accord des partenaires classiques et de la maison Hachette pour l’adaptation[12]. Le , le réalisateur et producteur Alain Attal assiste à l’inauguration du Centre Pompidou de Shanghaï pour « rencontrer des acteurs et des actrices, des partenaires chinois », précise Guillaume Canet[12].

Début 2020, la pandémie de Covid-19 se déclare en Chine, puis progressivement dans le reste du monde sans épargner la France. La conséquence directe pour le film est un retard de production qui décale d’un an les possibilités de réalisation de ce 5e opus[13]. En raison de ce retard lié à la pandémie, Guillaume Canet écrit le scénario d’un autre film, Lui, dont le tournage — plus simple et moins ambitieux — débute en [14].

Attribution des rôles[modifier | modifier le code]

Fin , Guillaume Canet annonce sur son compte Instagram qu’il prendra le rôle d’Astérix aux côtés de Gilles Lellouche qui endossera le costume d’Obélix[1],[11].

En , on annonce que Marion Cotillard sera Cléopâtre, que Vincent Cassel sera Jules César et que Jonathan Cohen, Vincent Desagnat et Alex Lutz sont engagés[2]. En , l’acteur Donnie Yen partage une photo sur les réseaux sociaux pour parler des nombreux scripts qu’on lui a envoyés. Sur cette image, on peut y apercevoir le début du logo Astérix, que l’on retrouve sur les bandes dessinées. L’intrigue se passant en partie, en Asie, il se pourrait que les producteurs lui aient envoyé le script. Mais l’acteur n’a, pour le moment, donné aucune confirmation sur sa participation[15].

La même année Guillaume Canet choisit pour le rôle d’Ordralfabétix[16] l’humoriste Chicandier connu pour sa « gouaille »[17] et ses rôles de « bon vivant »[18],[19].

Le , une série de publication sur les réseaux sociaux ont annoncé le casting complet du film[13], dont celui de Jérôme Commandeur et du footballeur suédois Zlatan Ibrahimović sur leurs comptes Instagram, respectivement dans les rôles d’Abraracourcix et d’Antivirus (dans le second volet de la saga cinématographique, ce rôle était tenu par Jean-Paul Rouve). La distribution principale est dévoilée via un poster officiel[20],[21].

Les vidéastes Mcfly et Carlito « gagnent » leurs rôles dans le film dans une de leurs vidéos de concours d’anecdotes avec Guillaume Canet et Gilles Lellouche, publiée le [22].

La bande annonce est sortie en .

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage est d’abord prévu au printemps[1],[11] ou à l’été[12] 2020, « en partie en Chine »[12]. Le magazine Closer annonce à tort l’annulation du tournage à cause de la pandémie de Covid-19, mais, le , la société Trésor Films explique qu’il est toujours prévu à partir du pour le tournage en France et en septembre pour les séquences filmées en Chine[23],[24]. Le tournage doit durer 70 jours[24].

En , les producteurs annoncent que le tournage est finalement repoussé en . Les prises de vues sont prévues majoritairement en France, notamment dans les studios de Bry-sur-Marne et sur l’ancienne base aérienne 217 entre Brétigny-sur-Orge et Le Plessis-Pâté, pour la construction du village gaulois, mais aussi en extérieur pour des séquences épiques nécessitant beaucoup de figurants[25],[26].

Selon le producteur Alain Attal, le tournage doit ensuite se poursuivre en Chine pour de nombreux extérieurs et décors naturels. Finalement, pour des raisons sanitaires[23], la partie du tournage prévue en Chine est abandonnée. Le début des prises de vues est alors confirmé pour le printemps 2021. Le tournage aura principalement lieu en France (studios de Bry-sur-Marne et Plessis-Pâté confirmés) ainsi que quelques jours dans le désert marocain[13],[21]. Les décors naturels de l’Himalaya qui devaient être tournés en Chine sont finalement tournés en Auvergne dans le Massif du Sancy[27].

Le tournage débute officiellement le [28]. Après les studios de Bry-sur-Marne, l’équipe se rend en Auvergne-Rhône-Alpes, notamment dans le massif du Sancy[29]. Après des intempéries dans la région, début , Guillaume Canet publie sur les réseaux sociaux une vidéo humoristique parodiant les coups de sang de Jean-Pierre Mocky[30]. Les prises de vues s’achèvent début août, après 17 semaines de tournage[31].

Musique[modifier | modifier le code]

La musique du film est composée par -M-[32], qui collabore de nouveau avec Canet après Ne le dis à personne (2006).

Plusieurs chansons additionnelles contemporaines de la production composent la bande-originale ou sont parodiées : The Ecstasy of Gold, Mon homme, We Will Rock You, Kung Fu Fighting, (I've Had) The Time of My Life, Elle préfère l'amour en mer ou Say You, Say Me. Des musiques furent créées pour le film et sa bande-originale : Ils sont fous ces humains de -M- et Bigflo et Oli, Chang Chu Wo De Xin Yuan de Pomme, La chanson du Barde de Philippe Katerine et Pourquoi parler quand on peut voler ? de -M- et Anna Chedid[33].

Accueil[modifier | modifier le code]

Sortie[modifier | modifier le code]

Au cinéma, le film est diffusé notamment avec les technologies Dolby Cinema et 4DX[34].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Astérix et Obélix : L’Empire du Milieu reçoit des critiques majoritairement négatives[35]. En France, le site Allociné propose une moyenne des critiques presse de 2.45, après avoir recensé 39 titres de presse[36]. Ses notes des spectateurs sont, elles, accusées d'avoir été manipulées par la publication de fausses critiques élogieuses[37].

Louis Nadau de Marianne qualifie le film de « navet à 66 millions d’euros », dont il déplore l'« écriture défaillante, davantage soucieuse de la rentabilité commerciale que de la cohérence narrative »[38]. Le site CinéSéries se montre plus sévère : « Écrit avec un pied, tourné avec l’autre et monté avec ce qui reste, on se demande bien ce que Guillaume Canet a fait de ses mains sur cet Astérix et Obélix : L’Empire du Milieu[39]. »

Hugues Dayez de la RTBF qualifie le film de « pathétix ». « Les dialogues sont poussifs, les gags éculés, les scènes de bagarre musclées par des effets spéciaux numériques d’une laideur repoussante[40]. »

Dans Paris Match, Martin Stameschkine évoque une histoire trop alambiquée, un manque de rythme criant et de nombreuses séquences qui tombent à plat. Il considère que le duo formé par Guillaume Canet et Gilles Lellouche ne fonctionne pas, que Vincent Cassel en César passe à côté de son rôle et que le scénario, bancal, manque de justesse[41].

Julien Rousset de Sud Ouest est également mitigé : « Malgré des clins d’œil amusants à l’époque (Angèle, Orelsan, Zlatan Ibrahimović en guest stars), quelques trouvailles scénaristiques (Astérix veut soigner son addiction à la potion magique), l’ensemble paraît bien lisse et sage par rapport, par exemple, à la réjouissante dinguerie d’Alain Chabat dans Mission Cléopâtre[42]. »

Caroline Vié de 20 minutes se montre plus positive, saluant notamment la performance de Gilles Lellouche : « Il embrasse le rôle d’Obélix avec une gourmandise palpable[43]. »

De son côté, Grégory Plouviez du journal Le Parisien se montre mitigé. Même s'il estime que ce nouvel Astérix n'est pas à la hauteur des espoirs placés en lui, il note que le film « n’est pas non plus un navet ». Selon le journaliste, le film n'est « pas désagréable », mais « sans grande saveur ni originalité ». Dans la même lignée que sa consœur de 20 Minutes, il salue cependant la prestation de Gilles Lellouche qui réussit à « faire oublier Gérard Depardieu dans le costume d’Obélix. Pas un mince exploit[44]. »

À l'inverse, David Fontaine, dans Le Canard enchaîné, déplore que Gilles Lellouche « imite désespérément Gérard Depardieu » et qualifie le film de « divertissement honnête mais manquant de verve et dopé aux effets numériques [...] où sortent du lot José Garcia, Jonathan Cohen et Philippe Katerine, face à un Zlatan en apparition gadget[45]. »

Au sein de l'équipe du film, l'acteur Gilles Lellouche indique avoir été surpris et touché par la virulence des critiques envers ce nouvel opus d'Astérix : « Tous les films sont attaquables et j'entends les raisons pour lesquelles le film ne plaît pas. Mais les attaques personnelles sur un film familial, qui n'a rien d'un brûlot, qui n’a pas d’autre prétention que divertir le plus grand nombre, je ne les comprends pas[46]. »

Box-office[modifier | modifier le code]

Le film engendre près de 191 045 entrées lors de son premier jour d’exploitation[47] et 275 658 entrées en avant-premières, pour un total de 466 703 entrées[48],[49].

Après cinq jours d’exploitation, il comptabilise 1 637 948 entrées, réalisant ainsi le troisième meilleur démarrage pour un film depuis la pandémie de Covid-19[50]. Il s’agit du meilleur démarrage en salle d’un film français depuis 2008.

Pour sa deuxième semaine d'exploitation en France, le long-métrage réussit à engranger 1 009 899 entrées supplémentaires pour un total de 22 134 séances proposées. De fait, le film se place en deuxième position du box-office hebdomadaire, derrière la nouveauté française Alibi.com 2 (1 017 788, hors AP) et devant le blockbuster américain Avatar : La Voie de l'eau (298 132)[51]. En semaine 3, le long-métrage reste en deuxième place avec 756 276 entrées supplémentaires, toujours derrière Alibi.com 2[52].

La comédie passe la barre symbolique des 4 millions d'entrées en France au cours de sa quatrième semaine d'exploitation. Au cours de cette semaine, le film reste dominé par la comédie Alibi.com 2 et ses 798 133 entrées hebdomadaires[53].

Box-office détaillé du film, semaine par semaine, en France[54]
En 2023, semaine du France
Rang Entrées Cumul
1er au 7 février 1 1 882 686 1 882 686
8 au 14 février 2 1 009 899 2 892 585
15 au 21 février 2 756 276 3 648 861
22 au 28 février 2 514 149 4 163 010
1er au 7 mars 7 190 917 4 353 927
8 au 14 mars 9 95 037 4 448 964
15 au 21 mars 11 90 453 4 539 417
22 au 28 mars 16 33 736 4 573 153
29 mars au 4 avril 15 108 4 588 261
5 au 11 avril 4 982 4 593 243
12 au 18 avril 2 630 4 595 873
19 au 25 avril 2 270 4 598 143
26 avril au 2 mai 494 4 598 637

En Europe, le film cumule près de 115 000 entrées après 2 semaines d'exploitation en Italie et 78 000 entrées cumulées lors de ses deux premières semaine en salle en Espagne[55],[56],[57].

Après 8 semaines d'exploitation en France et dans d'autres pays d'Europe, le film cumule plus de 6 millions d'entrées[58],[59].

Au total, Astérix et Obélix : l'Empire du Milieu est sorti dans une trentaine de pays à travers le monde. Il devient le film français le plus vu à l’international depuis la pandémie avec 2,1 millions d’entrées[60].

En juin 2023, près de 4 mois après sa sortie, le film parvient à dépasser les 7 millions d’entrées, grâce à notamment sa sortie en salle en Allemagne le même mois où le film cumule à ce jour près de 200 000 entrées.

Début juillet 2023, le film cumule à l’international 2 603 935 entrées (1 643 428 entrées cumulé fin février, 500 056 entrées supplémentaires engendrées en mars puis 123 120 entrées en avril et 215 359 entrées en mai. Fin juin le film engendre également 121 972 entrées portant le total à plus de 2,6 millions d’entrées hors France[61].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau de la France France 4 622 711 entrées[62]

35 398 462 $[62]

3 mai 14
Monde Monde hors France 2 670 461 entrées[63]

11 099 216 $[62]

en cours 14
Drapeau de la Pologne Pologne 727 000 entrées[59] n/a n/a
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 242 392 entrées[62] n/a n/a
Drapeau de la Belgique Belgique 228 000 entrées[59] n/a n/a
Drapeau de l'Espagne Espagne 111 693 entrées[62] n/a n/a
Drapeau de l'Italie Italie 145 000 entrées[62] n/a n/a

Monde Total mondial 7 269 098 entrées

46 497 678 $[64]

3 mai n/a

Exploitation ultérieure[modifier | modifier le code]

Le film est disponible à partir de la mi-mai 2023 dans le catalogue mondial de Netflix à l'exception de la France en raison de la chronologie des médias. Il s'impose à la cinquième place des films non-anglophones avec plus de cinq millions d'heures de visionnage[65].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Brigitte Baronnet, « Astérix et Obélix : la photo de Guillaume Canet et Gilles Lellouche en costumes ! », sur Allociné, (consulté le ).
  2. a et b Adam Sanchez, « Marion Cotillard sera Cléopâtre dans le prochain film Astérix », sur GQ, (consulté le ).
  3. Manon Bricard, « Astérix et Obélix : L'Empire du Milieu se dévoile dans une bande-annonce avant la sortie », sur L'Internaute, (consulté le ).
  4. Astérix et Obélix : l'Empire du Milieu sur Unifrance (consulté le ).
  5. « fiche acteur Samuel Hibon », sur agencesartistiques.com (consulté le ).
  6. « Astérix et Obélix : L'Empire du milieu : le casting du film » sur AlloCiné.fr.
  7. « Astérix au cinéma : dites adieu à Depardieu et Edouard Baer ! », sur Allociné, (consulté le ).
  8. « Astérix : Deux nouveaux films réalisés par Michel Hazanavicius et Alexandre Astier ? », sur Première, (consulté le ).
  9. « Astérix met le cap sur la Chine dans un film annoncé pour fin 2020 », sur Europe 1, (consulté le ).
  10. Bastien Hauguel, « Astérix s'en va-t-en Chine pour sa prochaine aventure au cinéma », sur Le Point Pop, (consulté le ).
  11. a b et c Catherine Balle, « Guillaume Canet réalisera le cinquième Astérix », sur Le Parisien, (consulté le ).
  12. a b c et d William Galibert et Capucine Trollion, « Guillaume Canet sur RTL : son film sur Astérix et Obélix tourné « en partie en Chine » », sur RTL, (consulté le ).
  13. a b et c Brigitte Baronnet, « Astérix et Obélix : l’empire du Milieu : Pierre Richard, Zlatan, Angèle… le casting complet du film de Guillaume Canet ! », sur Allociné, (consulté le ).
  14. William Galibert et Capucine Trollion, « Son « Astérix » a pris du retard… Guillaume Canet a terminé un autre film », sur La Voix du Nord, (consulté le ).
  15. Ciné Asie, « Tiens tiens, petite lecture de script pour #DonnieYen ! », sur Twitter, (consulté le ).
  16. Tommy Cattaneo, « Le Stéphanois Jason Chicandier au casting du prochain Astérix », sur francebleu.fr ; site officiel de la chaîne de radio France Bleu, (consulté le ).
  17. « Jason Chicandier dans Astérix : "Guillaume Canet a dû apprécier ma gouaille" », sur Radio Scoop, (consulté le ).
  18. Mélody Husson Garnier, « Astérix et Obélix, L'Empire du milieu : découvrez quel humoriste jouera le rôle du poissonnier Ordralfabétix », Télé Star,‎ (ISSN 0150-2581, lire en ligne).
  19. Jérôme Lachasse, « Astérix et Obélix, l'Empire du Milieu : le casting du film de Guillaume Canet s'étoffe avec Jason Chicandier », sur BFM TV, (consulté le ).
  20. Thierry Fiorile, « Zlatan, Philippe Katerine, McFly et Carlito, Angèle : le casting trois étoiles du prochain "Astérix" », sur France Info, (consulté le ).
  21. a et b « Un casting imposant pour le prochain Astérix et Obélix », sur The Moviewer, (consulté le ).
  22. « Astérix et Obélix : l'empire du Milieu : comment McFly et Carlito ont gagné leur place dans le film », sur Allociné, (consulté le ).
  23. a et b Louise Wessbecher, « Le tournage d'"Astérix et Obélix: l'Empire du milieu" n’a pas été annulé à cause du coronavirus », sur Le HuffPost, (consulté le ).
  24. a et b « Chine. Astérix et Obélix n’est pas annulé à cause du coronavirus, son tournage aura bien lieu », sur Ouest-France, (consulté le ).
  25. « Cinéma. Le tournage du « Astérix et Obélix » de Guillaume Canet reporté à mars 2021 à cause du Covid-19 », sur Ouest-France, (consulté le ).
  26. « Guillaume Canet va y tourner son Astérix : une ancienne base aérienne de l’Essonne, future Hollywood à la française ? », sur France TV Info, (consulté le ).
  27. « “Astérix et Obélix : L’Empire du milieu” sera tourné sur le plateau du Guéry dans le Puy-de-Dôme », La Montagne,‎ (ISSN 0767-4007, lire en ligne).
  28. « Astérix et Obélix : L'Empire du milieu : Guillaume Canet partage un premier cliché du film », sur Allociné (consulté le ).
  29. « Le tournage du nouvel "Astérix" de Guillaume Canet a débuté dans les magnifiques paysages du Sancy en Auvergne », sur France Info, (consulté le ).
  30. « Astérix et Obélix : pris dans les intempéries, Guillaume Canet partage une vidéo décalée », sur Allociné, (consulté le ).
  31. « Astérix & Obélix : Guillaume Canet annonce la fin du tournage en rasant sa moustache de gaulois », sur Allociné, (consulté le ).
  32. (en) « Matthieu Chedid to Score Guillaume Canet’s Asterix & Obelix: The Middle Kingdom », sur Film music reporter, (consulté le ).
  33. « Astérix et Obélix : L'Empire du milieu (2023) », sur Cinézik.
  34. « « Astérix et Obélix : L'empire du Milieu » : le pari à gros budget d'une franchise à la française », sur Les Échos, (consulté le ).
  35. « "Envie de Canet", "le pire du milieu", "poisson pas frais"… les critiques fracassent le dernier "Astérix et Obélix" », sur Nice-Matin, (consulté le ).
  36. « Astérix et Obélix : L'Empire du milieu : Les critiques presse », sur Allociné (consulté le ).
  37. Elsa de La Roche Saint-André et Savinien de Rivet, « «Astérix», «Vaincre ou mourir» : ces films ont-ils bénéficié de notes et commentaires truqués sur Allociné ? », sur Libération (consulté le ).
  38. Louis Nadau, « "Astérix & Obélix : L’Empire du milieu" de Guillaume Canet : il est pas frais, son poisson », sur Marianne, (consulté le ).
  39. « Critique de Astérix et Obélix : L'Empire du milieu (Film, 2023) », sur CinéSéries, (consulté le ).
  40. Hugues Dayez, « Les critiques d’Hugues Dayez : 'Astérix' par et avec Guillaume Canet, c’est pathétix ! », sur RTBF, (consulté le ).
  41. Martin Stameschkine, « Astérix et Obélix – L’Empire du Milieu : ce que nous en avons pensé », sur Paris Match, (consulté le ).
  42. Julien Rousset, « “Astérix et Obélix, l’Empire du Milieu” : un budget XXL pour une comédie beaucoup trop sage », sur Sud Ouest, (consulté le ).
  43. Caroline Vié, « Comment Guillaume Canet et Gilles Lellouche renouvellent Astérix et Obélix », sur 20 minutes, (consulté le ).
  44. Grégory Plouviez, « Trop sévères, nos critiques sur le nouvel « Astérix » ? », sur Le Parisien, .
  45. David Fontaine, Le Canard enchaîné, 1er février 2023, p.6.
  46. «C’est un peu le drame de l’époque»: Gilles Lellouche ne comprend pas les critiques contre «Astérix et Obélix, L’Empire du milieu», sur Le Soir mag, .
  47. « Box-office 1er jour : Astérix & Obélix : L’Empire du Milieu séduit la Gaule », sur Boxoffice Pro, (consulté le ).
  48. Jérôme Lachasse, « "Astérix et Obélix: L'Empire du milieu" réalise le meilleur démarrage pour un film français depuis 15 ans », sur BFM TV, (consulté le ).
  49. « Astérix et Obélix : l'Empire du milieu" réalise le meilleur démarrage pour un film français depuis 10 ans », sur Le Parisien, (consulté le ).
  50. Catherine Balle, « « Astérix et Obélix : l’Empire du milieu » réalise un démarrage en trombe, mais… », sur Le Parisien, .
  51. Tanguy Colon, « Box-office hebdo : Alibi.com 2 détrône Astérix & Obélix », (consulté le ).
  52. Brigitte Baronnet, « Alibi.com 2 : déjà 2 millions d'entrées au box-office France ! », sur Allociné, (consulté le ).
  53. Brigitte Baronnet, « Box-office France : Alibi 2 et Astérix multimillionnaires », sur Allociné, (consulté le ).
  54. « Les chiffres du Box Office, semaine par semaine, pour le film "Astérix et Obélix : L'Empire du milieu" », sur allocine.fr (consulté le ).
  55. (es) « Top25 DEFINITIVO 3 al 5 febrero de 2023 », sur TAQUILLA ESPAÑA, (consulté le ).
  56. « BoxOffice Hebdo (Mobile) », sur www.jpbox-office.com (consulté le ).
  57. « Astérix et Obélix : l\'Empire du milieu (2023) - JP Box-Office (Mobile) », sur www.jpbox-office.com (consulté le ).
  58. « Asterix & Obelix: The Middle Kingdom », sur Box Office Mojo (consulté le ).
  59. a b et c Jérôme Lachasse, « Malgré son succès à l'international, Astérix et Obélix : L'Empire du Milieu déçoit en France », sur bfmtv.com, (consulté le ).
  60. « 'Astérix et Obélix : L’Empire du Milieu' franchit les 2 millions d’entrées à l’international », sur www.unifrance.org (consulté le ).
  61. « Home - Unifrance », sur www.unifrance.org (consulté le ).
  62. a b c d e et f « Astérix et Obélix : l'Empire du Milieu », sur JPBox-office (consulté le ).
  63. https://www.unifrance.org/actualites/16672/box-office-international-des-films-francais-juin-2023
  64. (en) « Asterix & Obelix: The Middle Kingdom (2023) », sur Box Office Mojo (consulté le ).
  65. Jérôme Lachasse, « "ASTÉRIX" DE GUILLAUME CANET SE HISSE DANS LE TOP 10 MONDIAL DE NETFLIX », sur bfmtv.com, .

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]