Astérix : Le Domaine des dieux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Astérix : Le Domaine des dieux
Description de l'image Astérix, le domaine de dieux - Logo affiche.png.
Réalisation Alexandre Astier
Louis Clichy
Scénario Alexandre Astier
Jean-Rémy François
Philip LaZebnik
Acteurs principaux
Sociétés de production M6
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de la Belgique Belgique
Genre Animation 3D
Durée 85 minutes
Sortie 2014

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Astérix : Le Domaine des dieux est un film d'animation franco-belge[1] réalisé par Alexandre Astier et Louis Clichy, sorti en 2014[2],[3]. Il s'agit de l'adaptation de l'album d'Astérix Le Domaine des dieux[4]. C'est également le dernier film où Roger Carel interprète la voix du personnage-titre.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Le Domaine des dieux.

Jules César a un nouveau plan pour soumettre le village d'irréductibles Gaulois : construire un quartier résidentiel romain, le Domaine des dieux, dans la forêt environnante afin de séduire les villageois et les forcer à se conformer au mode de vie de Rome. Si les méthodes habituelles des Gaulois fonctionnent dans un premier temps pour éloigner les Romains, Astérix va vite comprendre qu'il faut une stratégie moins violente pour faire échouer le plan de César.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre : Astérix : Le Domaine des dieux
  • Réalisation : Alexandre Astier et Louis Clichy
  • Scénario : Alexandre Astier, d'après l'œuvre Le Domaine des dieux de René Goscinny et Albert Uderzo
  • Direction artistique : Thierry Fournier
  • Direction animation : Patrick Delage
  • Son : Raphaël Seydoux
  • Montage : Soline Guyonneau
  • Musique : Philippe Rombi
  • Production : Alexandre Astier et Louis Clichy
    • Production déléguée : Philippe Bony et Thomas Valentin
    • Production exécutive : Natalie Altmann
  • Sociétés de production : M6 Studio, Mikros Image Animation Paris, Dreamwall et Nozon[2]
  • Société de distribution : SND
  • Pays d'origine : Drapeau de la France France, Drapeau de la Belgique Belgique
  • Langue originale : français
  • Budget : 30 000 000 (selon un article de Metronews)[5] ou 31 000 000 (selon un site de box-office)[6], ou 37 000 000 (selon un article du Journal du geek)[7]
  • Format : couleur - 2,35:1 - son Dolby numérique
  • Genre : animation 3D
  • Durée : 85 minutes
  • Date de sortie :

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Le , les Éditions Albert René annoncent la préparation d'un nouveau film d'animation en animation 3D prévu pour une sortie en 2014[9]. Le , Alexandre Astier révèle qu'il co-réalisera le film, participera à son scénario et que celui-ci sera inspiré de l'album Le Domaine des dieux[10].

Casting[modifier | modifier le code]

La voix d'Astérix a été attribuée à Roger Carel. L'homme qui a doublé tous les Astérix animés depuis Astérix le Gaulois, le premier de la série sorti en 1967, a eu connaissance de ce nouveau projet et s'est présenté spontanément pour la voix du petit Gaulois[11]. À 87 ans, c'est la dernière fois que Roger Carel double Astérix[12]. Après quoi il prend définitivement sa retraite.

Accueil[modifier | modifier le code]

Promotion[modifier | modifier le code]

Le , les premières images du film sont dévoilées[13].

Sortie[modifier | modifier le code]

Les Éditions Albert René annoncent le que le film sortira en 2014[9]. Cependant, Alexandre Astier révèle en février et en juillet 2013 que le film sortira au printemps 2015[14],[15]. Finalement, le , le film obtient une date de sortie pour le [4].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

En France, le film reçoit un accueil globalement favorable dans la presse et sur les sites Internet spécialisés. Le site Allociné confère au film une moyenne de 3,7 sur 5, sur la base de 27 critiques de presse[16]. Parmi les critiques les mieux convaincus, Caroline Vié, dans 20 Minutes, évoque « un film d'animation beau, drôle et intelligent »[16]. L'article de Direct Matin juge l'adaptation réussie : l'animation « [souligne] le design des décors et des personnages » tandis qu'Alexandre Astier « a conservé l'esprit original de la BD » tout en insérant quelques gags proches de sa série Kaamelott (notamment les problèmes de politesse entre le centurion romain et ses légionnaires)[17]. Dans Le Monde, Franck Nouchi trouve au film « toute la saveur de l’album, publié en 1971, agrémentée de trouvailles cinématographiques et scénaristiques réjouissantes », une réussite qu'il attribue à une coopération réussie entre Louis Clichy et Alexandre Astier[18]. Sur le site Écran large, Simon Riaux confère au film 4 étoiles sur 5 et estime que le film « s'impose assez facilement comme la meilleure adaptation des aventures de nos gaulois préférés, toute époque et médias confondus ». Il attribue cette réussite à trois qualités du film : son scénario bien conçu formant « un récit à la fois limpide et complexe, dont chaque acte s'avère radicalement différent du précédent » ; des « dialogues ciselés » qui respectent l'esprit de la BD en le combinant avec les qualités de dialoguiste d'Astier ; et « une des plus malines et intéressantes réflexions qu'on ait vues sur la question du rapport des Gaulois à leur culture »[19].

Parmi les critiques en demi-teinte, Renaud Baronian, dans Le Parisien, estime que « les enfants adorent, les parents moins » et transcrit des avis de spectateurs divergents[20]. Dans Ouest-France, Pierre Fornerod trouve que « le récit patine ici et là » mais apprécie la qualité des doublages[16]. Dans Les Inrockuptibles, Théo Ribeton admet que « le contrat ciné-famille est rempli » mais regrette de ne pas retrouver dans Astérix : Le Domaine des dieux l'esprit mordant qu'Alexandre Astier avait déployé dans Kaamelott : le résultat lui paraît être « un film d'animation très sage »[21]. Dans Libération, Guillaume Tion apprécie l'animation en images de synthèses soignée, mais estime que, pour ce qui est de l'histoire et de l'humour, « le film hésite, du superbement original au commun banal »[22]. Selon Le Canard enchaîné, le film fait partie des films « qu'on peut voir à la rigueur » et est décrit comme « réjouissant mais un peu fade »[23].

La critique la plus mauvaise est celle de Bernard Génin dans Positif[16]. Il juge que l'animation en images de synthèse est manquée, faute d'avoir su rendre la vivacité du trait d'Uderzo, et que les personnages semblent « en caoutchouc » dans les gros plans. Le scénario le convainc tout aussi peu : selon lui, « le rythme n'y est pas et les trouvailles sont rares ».

Les auteurs de la bande dessinée originale et leurs familles, de leur côté, sont convaincus par cette adaptation. Selon Anne Goscinny, « ce film inscrit Astérix au XXIe siècle, avec la 3D, cette animation incroyable »[11]. Uderzo le considère comme la meilleure adaptation de tous les films Astérix[24].

Box-office[modifier | modifier le code]

Astérix : Le Domaine des dieux attire 186 046 personnes lors de sa première journée d'exploitation, il s'agit alors du deuxième meilleur démarrage de l'année pour un film d'animation, derrière Dragons 2 et ses 427 234 spectateurs[25],[26]. En fin d'exploitation, le film occupe la 13e place au box-office France 2014 avec 2 996 184 entrées[27].

Le film connaît une bonne carrière en salles hors de France : il figure parmi les dix films français ayant connu le plus de succès en salles à l'étranger en 2015[28].

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Un jeu vidéo basé sur le film, également intitulé Astérix : Le Domaine des dieux, édité par Bigben Interactive et développé par Neopica[29], est sorti le en France exclusivement sur Nintendo 3DS[30].

Références et clins d'œils[modifier | modifier le code]

Le Domaine des dieux fait certaines références à des films, des séries ou encore à des personnages historiques tels que :

  • Ratatouille : dans une scène du film, Apeldjus guide Obélix en le tirant par ses nattes, comme le rat Rémy le fait avec le jeune cuisiner Linguini dans le film d'animation des studios Pixar.
  • King Kong : à un moment donné, Obélix grimpe à l'immeuble en poussant un rugissement de bête et en tenant un gâteau contre lui, à la façon du singe gigantesque King Kong grimpant sur l'Empire State Building dans le film d'aventure américain de 1933.
  • Le Seigneur des anneaux : pendant la bataille entre légionnaires et Gaulois dans l'immeuble, Panoramix défend le chaudron magique contre plusieurs légionnaires romains et leur dit : « Vous ne passerez pas ! ». Il s'agit d'une référence à une scène du roman de fantasy de J.R.R. Tolkien Le Seigneur des anneaux où le magicien Gandalf tient tête à un gigantesque démon, un Balrog.
  • Kaamelott : quand Humerus dit : « c'est pas faux ». Il s'agit d'une référence à la célèbre phrase de Perceval dans la série. Perceval y est incarné par Franck Pitiot, qui est aussi l'acteur chargé du doublage de la voix d'Humerus.
  • Spartacus : le slow motion des gladiateurs dans l'arène.
  • Superman : quand Astérix porte Obélix, lors de la chasse au sanglier au début du film.
  • La réplique d'Abraracourcix, « Je vous ai compris », fait référence à un discours du général de Gaulle[31].
  • RTL : au début du film, à la fin du duel entre deux gladiateurs, les trompettes jouent le générique horaire de la radio.
  • Les Aventures de Tintin : Quand Obélix meurt de faim et qu'il voit les Romains comme des sangliers, référence au capitaine Haddock dans Le Crabe aux pinces d'or où ce dernier meurt de soif et voit Tintin comme une bouteille[32]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Astérix : Le Domaine des dieux - Dossier de presse » [PDF], sur Unifrance.com (consulté le 12 décembre 2014)
  2. a et b Jérôme Durant et Daniel Barbieux, « Astérix va prendre ses quartiers à Charleroi », sur RTBF.be,
  3. a et b Laëtitia Forhan, « Une date de sortie pour Astérix : Le Domaine des Dieux d’Alexandre Astier », sur Allociné.fr,
  4. a, b et c Maximilien Pierrette, « Quand Alexandre Astier dévoile le casting vocal de son Astérix sur Twitter... », sur Allociné.fr,
  5. Jennifer Lesieur, « Astérix et le Domaine des dieux, bientôt le film en 3D », sur Metronews.fr
  6. http://www.jpbox-office.com/fichfilm.php?id=13803
  7. Elodie, « Critique Astérix, le Domaine des Dieux : c’est pas de la Kaamelott ! », sur journaldugeek.com, (consulté le 3 janvier 2015).
  8. Guillaume Guguen, « Avec Le Domaine des Dieux, Astérix retrouve la potion du rire », sur France 24, (consulté le 29 novembre 2014).
  9. a et b Thomas Imbert, « Astérix revient en animé... et en 3D ! », sur Allociné.fr, (consulté le 23 décembre 2014)
  10. Clément Cuyer, « Alexandre Astier co-réalisera le prochain Astérix animé », sur Allociné.fr, (consulté le 23 décembre 2014)
  11. a et b Magali Rangin, « Astérix: comment Astier a trouvé la recette de la potion magique », sur BFM TV.com, (consulté le 26 novembre 2014)
  12. « Carel, la voix d'Astérix, tire sa révérence », sur Europe 1.fr,
  13. « Astérix : Le domaine des Dieux 3D – Découvrez les premiers visuels exclusifs de l’adaptation par Alexandre Astier », sur Lyricis.fr, (consulté le 23 décembre 2014)
  14. « Alexandre Astier : « la comédie doit être un genre sérieusement fait » », sur Direct Matin.fr, (consulté le 23 décembre 2014)
  15. Maxime Lambert, « Kaamelott : Alexandre Astier annonce que de nouveaux épisodes de la série seront diffusés sur M6 », sur Gentside.com, (consulté le 23 décembre 2014)
  16. a, b, c et d « Critiques presse pour le film Astérix : Le Domaine des Dieux », sur Allociné.fr (consulté le 3 janvier 2015)
  17. « Astérix - Le Domaine des Dieux : les irréductibles Gaulois prennent du relief », sur Direct Matin.fr, (consulté le 3 janvier 2015)
  18. Franck Nouchi, « « Astérix, le Domaine des Dieux » : les Gaulois en 3Déix », sur Le Monde.fr, (consulté le 3 janvier 2015)
  19. Simon Riaux, « Critique : Astérix - Le domaine des Dieux », (consulté le 3 janvier 2015)
  20. Renaud Baronian, « « Le Domaine des dieux » : Astérix sème la zizanie », sur Le Parisien.fr, (consulté le 3 janvier 2015)
  21. Théo Ribeton, « Astérix – Le Domaine des Dieux », sur Lesinrocks.com, (consulté le 3 janvier 2015)
  22. Guillaume Tion, « Astier risque le gaulois », sur Next.liberation.fr, (consulté le 3 janvier 2015)
  23. J-F J, « Astérix - Le Domaine des dieux », Le Canard enchaîné, no 4909,‎ , p. 6.
  24. « Albert Uderzo ravi du nouvel Astérix en 3D », sur YouTube.com, (consulté le 2 décembre 2014)
  25. Simon Riaux, « Box-office : Astérix triomphe, Night Call tombe dans la potion tragique », sur Ecranlarge.com, (consulté le 7 septembre 2015).
  26. « Démarrage record pour Dragons 2 en France ! », sur Focusonanimation.com, (consulté le 7 septembre 2015).
  27. « Astérix : Le Domaine des Dieux (2014) », sur Jpbox-office.com (consulté le 7 septembre 2015).
  28. « Une année 2015 record pour les films français d’animation à l'international », sur Unifrance, (consulté le 14 août 2016).
  29. « Astérix : le domaine des Dieux », sur Bigben.fr (consulté le 14 août 2016)
  30. Maxime Chao, « Astérix Le Domaine des Dieux : trailer de lancement sur 3DS », sur JeuxActu.com, (consulté le 23 décembre 2014)
  31. François Menia et Olivier Delcroix, « 10 choses à savoir sur le nouvel Astérix », sur Le Figaro, (consulté le 30 septembre 2015).
  32. Commentaire audio d'Alexandre Astier et Louis Clichy sur le DVD du film.

Liens externes[modifier | modifier le code]