Astérix et Obélix XXL

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Astérix et Obélix
XXL
Astérix et Obélix XXL Logo.jpg

Développeur
Éditeur

Date de sortie
Genre
Mode de jeu
Plate-forme
Ordinateur(s) :
Console(s) :
Console(s) portable(s) :

Langue

Évaluation
PEGI : 7+ ?

Astérix et Obélix XXL est un jeu vidéo d'action-aventure, développé par Etranges Libellules et édité par Atari Inc., sorti le 21 novembre 2003 sur PlayStation 2, puis le 18 juin 2004 sur Game Boy Advance, GameCube, et PC en Europe, ainsi qu'une version sortie aux États-Unis uniquement sur PlayStation 2, rebaptisée Asterix & Obelix: Kick Buttix (jeu de mot avec Kick Butt litt. « Botter les fesses »)[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Astérix, Obélix et leur chien Idéfix se promènent dans la forêt pour chasser des sangliers, lorsqu'un orage effraie Idéfix et oblige les deux Gaulois à se séparer pour le retrouver. Parvenu à la sortie des bois, Astérix découvre le village gaulois désert et dévasté par les flammes. Seul un petit homme trapu, recouvert d'une cape jusqu'au nez se tient près d'une ouverture dans la barricade (Les connaisseurs en BD d'Astérix reconnaîtront Acidecloridrix, espion figurant dans le tome Astérix Légionnaire, répondant également au nom de code HCL. Ici en revanche, il ne mentionnera jamais son identité). Il explique à Astérix qu'il était le meilleur espion romain avant d'avoir été congédié par Jules César. Pour se venger, il a juré de divulguer tous les secrets de l'Empire romain. Ainsi, il nous rapporte que le village a été attaqué par surprise et ses habitants ont dû, après un rude combat, rendre les armes. Ils ont ensuite été séparés et escortés aux quatre coins de l'Empire par d'entières légions romaines. Astérix retrouve ses compagnons de chasse et part à la recherche des villageois à travers tout l'Empire, rempli de romains.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

Le jeu met en scène Astérix, Obélix et leur chien Idéfix dans un environnement 3D très fidèle à la bande dessinée. Le joueur ne contrôle qu'un seul personnage à la fois mais peut demander de l'aide de la part des deux autres qui restent dans le champ de jeu, un bouton leur étant assigné distinctivement. Certains niveaux sont conçus pour diriger temporairement un personnage afin d'utiliser ses capacités. Les combats font partie intégrante du jeu, ils sont très nombreux et très prenants, le jeu permettant de propulser les Romains dans toutes les directions et toutes les positions. Idéfix, lui, intervient sur un simple sifflet et vient mordre le postérieur de l'ennemi pour tenter de lui faire perdre son arme. Les combats sont répétitifs mais un marchand ambulant vend (contre des casques romains) des combos aussi variés que puissants, outre l'utilisation de la potion magique réservée bien sûr à Astérix. Ces combos, une fois achetés, se déclenchent à l'aide de différentes combinaisons de touches, mais à une condition : le joueur doit avoir au préalable rempli une jauge dans son intégralité à l'aide de baffes distribuées aux Romains avant de pouvoir utiliser un combo. Une fois la jauge pleine, celle-ci décroît doucement, elle peut être re-remplie avant d'être vide pour continuer à utiliser ses effets, tandis que chaque combo utilisé consommera une partie de la jauge, dont la taille varie en fonction du combo et de la vitesse à laquelle les commandes sont exécutées.

Un détail supplémentaire reste souvent non remarqué : à mesure que l'on remplit initialement la jauge, sur 3 niveaux distincts, la vitesse à laquelle le joueur peut distribuer des baffes accroît, ce qui facilite le combat. Normalement, quand la jauge se vide entièrement après avoir atteint son maximum, ce bonus de vitesse sur les baffes se réinitialise. Cependant, si aucun combo n'a été utilisé, il y a de fortes chances que ce bonus reste même après disparition de la jauge, et ne se réinitialisera que si vous engagez de nouveau un combat avec un Romain (auquel cas la jauge repart de zéro).

Version Game Boy Advance[modifier | modifier le code]

Bien que basée sur le même scénario, la version Game Boy Advance du jeu se distingue par quelques différences notables. En effet, même si les niveaux sont également en 3D, ceux-ci sont arrangés d'une tout autre manière. Limités par le nombre de boutons disponibles, les contrôles sont simplifiés, mais la difficulté augmentée (moins de points de vie - 6 contre 15 - et des ennemis plus réactifs).

Développement[modifier | modifier le code]

Le jeu sur Game Boy Advance est entièrement conçu par Fernando Velez et Guillaume Dubail, duo connu également sous le nom de VD-dev et habitué à développer des jeux exploitant les ressources de leurs supports au maximum[2].

Audio[modifier | modifier le code]

Musiques et bande-son[modifier | modifier le code]

La bande originale a été confiée à Fabrice Bouillon-Laforest qui composera par la suite d'autres musiques de jeux vidéo dont Astérix et Obélix XXL 2 et sa suite Astérix Aux Jeux Olympiques[3].

Distribution[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse numérique
Média PC PS2 GCN GBA
Jeuxvideo.com (FR) 12/20[4] 11/20[5] 11/20[6] 13/20[7]
Agrégateurs de notes
Média PC PS2 GCN GBA
Metacritic - 59 %[8] - -

Suites[modifier | modifier le code]

Le jeu est suivi par Astérix et Obélix XXL 2 : Mission Las Vegum sorti en automne 2005. Un troisième jeu, Astérix et Obélix XXL 3 : Le Menhir de cristal, est sorti fin 2019.

Une version remasterisée, intitulée Astérix & Obélix XXL Romastered, est sortie le 22 octobre 2020 sur PS4, Xbox One, PC, Mac et Nintendo Switch[9]. Celle-ci reprend entièrement la version originale avec des graphismes améliorés, bien que le Mode Retro permette de les remettre tel qu'on les voit dans la version originale. Cette version conserve le doublage du jeu original, y compris celui de Roger Carel et Pierre Tornade qui sont morts avant sa sortie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Asterix and Obelix: Kick Buttix (2003) », sur MobyGames (consulté le )
  2. « Astérix & Obélix XXL for Game Boy Advance (2004) », sur MobyGames (consulté le )
  3. « Asterix and Obelix: Kick Buttix (2004) Windows credits », sur MobyGames (consulté le )
  4. superpanda, « Test : Asterix & Obelix XXL », sur Jeuxvideo.com, (consulté le )
  5. Dinowan, « Test : Asterix & Obelix XXL », sur Jeuxvideo.com, (consulté le )
  6. Dinowan, « Test : Asterix & Obelix XXL », sur Jeuxvideo.com, (consulté le )
  7. Dinowan, « Test : Asterix & Obelix XXL », sur Jeuxvideo.com, (consulté le )
  8. (en) « Asterix & Obelix: Kick Buttix for PlayStation 2 Reviews », sur Metacritic (consulté le )
  9. https://www.jeuxvideo-live.com/news/asteerix-obeelix-xxl-romastered-est-disponible-sur-consoles-et-pc-99859