Astérix en Corse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Astérix en Corse
20e album de la série Astérix
Scénario René Goscinny
Dessin Albert Uderzo

Personnages principaux Astérix, Obélix
Lieu de l’action Gaule
Corse

Éditeur Dargaud
Première publication 1973
ISBN 2-01-210152-6
Nb. de pages 48

Prépublication 1973
Albums de la série Astérix

Astérix en Corse est le vingtième album de la série de bande dessinée Astérix de René Goscinny (scénario) et Albert Uderzo (dessin), prépublié dans Pilote (c'est le dernier album à faire l'objet d'une prépublication dans Pilote[1]) du no 687 (4 janvier 1973) au no 708 (31 mai 1973) et publié en album en 1973. L'album a été tiré à 1 300 000 exemplaires.

Résumé[modifier | modifier le code]

Lors de la fête d’anniversaire de Gergovie, les Gaulois du village d’Astérix qui invitent la plupart des protagonistes qu'ils ont rencontré au cours des précédents aventures décident de fêter la victoire de la bataille en attaquant le camp de Babaorum (les autres camps ayant été abandonnés par leurs occupants pour décourager les Gaulois). Alors que les Romains sont battus à plate couture, Astérix et ses amis découvrent un prisonnier corse qui s’appelle Ocatarinetabellatchitchix. Ce dernier leur explique qu’il a été enlevé par les Romains et qu’il est le chef d'un petit village corse qui résiste lui aussi à l’envahisseur. Suelburnus, le gouverneur romain de la Corse, va bientôt partir pour Rome ramener tout l’argent des impôts de l’année, il ne veut pas qu’Ocatarinetabellatchitchix lui prenne une fois de plus l'argent. Astérix et Obélix sont chargés de l’aider et se rendent sur place en utilisant le navire pirate.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Astérix. N'a pas un rôle très important dans cet épisode, même s'il joue parfaitement bien le rôle du médiateur, comme d'habitude (page 46).
  • Obélix. Involontairement, Obélix s'attire l'amitié d'Ocatarinetabellatchitchix en étant fier, paresseux et gourmand.
  • Ocatarinetabellatchitchix, chef de clan corse, fier et susceptible. Il a été exilé sur le continent par le préteur romain, mais il revient et reprend sa place. Il veut montrer aux gens du « continent » comment on se bat chez lui et reprendre aux Romains ce qu'ils ont volé aux Corses. Assurancetourix trouve que « le nom de cet homme l'inspire », et veut composer une chanson...
  • Gazpachoandalus (caricature de Pierre Tchernia[2]), centurion du camp romain de Babaorum. Au courant que les Gaulois vont attaquer le camp à l'occasion de la fête du village, il prépare sa légion à aller rejoindre les autres camps en arrière-pays pour faire des manœuvres. Mais il est contraint de rester au camp pour surveiller Ocatarinetabellatchitchix qui vient d'y arriver. Ils se feront démolir par le village et ses invités. À noter que 29 ans plus tard, à l'affiche du film Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre, Pierre Tchernia est crédité au générique du même patronyme Caius Gaspachoandalus[3], avec une orthographe légèrement modifiée (un s remplaçant le z).
  • Caféolix, ami d'Ocatarinetabellatchitchix, il tient une auberge à Massilia où il lui trouvera un transport pour aller sur l'Île. Ce transport, ce sont les pirates. L'aubergiste donnera un fromage corse à son ami et celui-ci explosera à l'intérieur du bateau pirate.
  • Figatellix, autre chef de clan corse, fâché avec celui d'Ocatarinetabellatchitchix depuis très longtemps. Malgré les explications de Carferrix, on ne sait pas exactement pourquoi. « Mais en tout cas, c'est très grave ».
  • Carferrix, aide de camp d'Ocatarinetabellatchitchix, il n'aime pas que l'on adresse la parole à sa sœur, Chipolata, sans sa permission.
  • Sciencinfus, le seul romain volontaire pour servir en Corse, il est une caricature du jeune cyrard (élève de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr qui forme les officiers de l'armée de terre française). Il aura à faire à Carferrix, à propos de sa sœur.
  • Salamix, seul légionnaire corse et qui n'a plus toute sa tête depuis une chute sur icelle. Étant corse et non romain, Suelburnus le désigne pour une mission confidentielle.
  • Le préteur Suelburnus, envoyé de Jules César en Corse pour un an, veut piller la Corse.
  • Les quatre vieux Corses, toujours assis sur leur tronc d'arbre, ils laissent faire les jeunes, mais commentent abondamment le déroulement des évènements, en y mêlant les histoires de famille.
  • Les pirates, à qui il n'arrive que des déboires.

Détails[modifier | modifier le code]

  • Lors du banquet organisé pour fêter l'anniversaire de Gergovie (c'est aussi, pour les auteurs, une manière de rendre hommage au journal Pilote à l'occasion de cette dernière parution en prépublication), les irréductibles Gaulois reçoivent leurs amis rencontrés lors des aventures précédentes (par ordre d'arrivée dans le village) :
  • La personnalité ainsi que le visage d'Ocatarinetabellatchitchix sont inspirés d'un journaliste corse du nom de Paul Gianolli[4], qui travaillait à Pilote. Uderzo a en effet lui-même contredit[5] les déclarations d'un restaurateur de Bonifacio nommé Mimi Pugliesi[6], que Goscinny et Uderzo auraient rencontré alors qu'ils faisaient des repérages pour l'album et qui prétend depuis lors être à l'origine de la caricature[7]. Son nom provient de la chanson Tchi-tchi interprétée par Tino Rossi. Page 14, Astérix l'appelle par erreur « Omarinella » qui est une allusion à une autre chanson de Tino Rossi, Marinella.
  • Le fromage corse qui exhale une odeur fétide au point de faire exploser le bateau des pirates est un casgiu merzu. Ce fromage fort, emblématique de l'Île de Beauté, est aussi produit en Sardaigne (sous le nom de casu marzu). Au cours de sa préparation, il est envahi de larves de la mouche du fromage, Piophila casei, qui amènent le fromage à un stade de décomposition avancé, d'où son odeur et son goût très forts[8].
  • Lorsque les héros approchent de la Corse, Ocatarinetabellatchitchix reconnaît l'odeur de son pays natal et en livre une description poétique, y évoquant sa flore caractéristique : « Attendez !... Ce parfum !... Ce parfum léger et subtil, fait de thym et d'amandier, de figuier et de châtaignier... Et là encore, ce souffle imperceptible de pin, cette touche d'armoise, ce soupçon de romarin et de lavande... Mes amis !... Ce parfum... C'est la Corse !" ». On remarque qu'à l'évocation de son île, cet homme habituellement impassible exulte et va jusqu'à se précipiter dans la mer pour la rejoindre à la nage[8].
  • Ocatarinetabellatchitchix est une allusion à Napoléon Ier qui était lui-même corse (pages 38 et 45). Notamment, il déclare à Suelbernus : « pour que les Corses acceptent un empereur, il faudra qu'il soit corse lui-même ». Il met à ce moment-là la main droite dans son gilet. Il parlera également, montrant les colonnes des révoltés corses, de « ses grognards », ainsi que du « sommeil d'Osterlix » (soleil d'Austerlitz), un de leurs chefs.
  • On dit que les voyages forment la jeunesse. C'est ce que confirme Idéfix en adoptant les coutumes corses dès son retour au village (page 48).
  • Cet album a deux particularités par rapport aux autres de la série.
    • Tout d'abord, on ne trouve pas la fameuse carte de la Gaule avec la loupe montrant le village d'Astérix entouré des camps retranchés romains. On trouve la carte de la Corse dont les côtes sont couvertes de camps romains (on apprendra plus tard que les Romains hésitent à s'enfoncer dans le maquis de peur de se perdre). Là aussi, ces camps portent tous des noms finissant en -um, par jeu de mot. Sur cette carte, sur la pointe nord-est, on trouve Tartopum, que César confond avec Babaorum dans Astérix en Hispanie. Goscinny s'est également amusé à situer le camp de Mariapacum (allusion à l'actrice Maria Pacôme) sur l'emplacement de la ville de Porto.
    • Ensuite, on trouve un préambule en lieu et place de la page de présentation des « quelques Gaulois » récurrents. Ce préambule présente la Corse et ses fiers habitants.
  • C’est le vingtième album de la série, soit le même numéro que le département de la Corse, département unique au moment de la publication de l’album.

Remarques[modifier | modifier le code]

  • À la page 14, lorsque Ocatarinetabellatchitchix se présente, une faute d'orthographe a été commise dans son prénom qui ne comporte alors qu'un seul l, alors qu'il en comporte deux lors de toutes les autres occurrences du nom.
  • Les noms des personnages corses se terminent tous en « ix » comme ceux des Gaulois ; or la Corse n'a jamais été de culture celtique. C'est probablement une allusion à l'actuelle appartenance de la Corse à la France.

Citations latines[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Bernard de Choisy, Uderzo-storix, Jean-Claude Lattès, 1991, p.195
  2. L'encyclopedix : Gazpachoandalous
  3. Astérix & Obélix: Mission Cléopâtre, Full Cast & Crew sur Internet Movie Database
  4. Asterix.com : Ocatarinetabellatchixtchix.
  5. « Ocatarinetabellatchitchix », sur Astérix, le site officiel (consulté le 20 août 2015)
  6. Cité notamment dans le Guide du routard : Corse 2010, Hachette, 2010, (ISBN 978-2-01-244864-3), p. 80
  7. « Astérix en 32 albums commentés par Uderzo », sur lexpress.fr, (consulté le 20 août 2015)
  8. a et b Jérôme Ferrari, "Elle te plait pas ma Corse ?", Astérix chez les philosophes,

Annexes[modifier | modifier le code]

Documentation[modifier | modifier le code]