Astérix et les Indiens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Astérix et les Indiens
Réalisation Gerhard Hahn
Scénario Thomas Platt et Rhett Rooster d'après Albert Uderzo, Pierre Tchernia et René Goscinny
Acteurs principaux
Sociétés de production Extrafilm
Fox Pathé Europa
Hahn Film AG
20th Century Fox
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre Animation
Durée 85 minutes
Sortie 1994

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Astérix et les Indiens est un film d'animation franco-allemand réalisé par Gerhard Hahn et sorti en 1994. Il a été produit en Allemagne sous le nom Asterix in Amerika. C'est le seul film de la série Astérix à ne pas avoir été produit en France.

Le film est une libre adaptation de l'album de bande dessinée La Grande Traversée (1975).

Synopsis[modifier | modifier le code]

La légion romaine a été humiliée une fois de plus par les irréductibles Gaulois. C'en est trop pour le grand César qui charge l'infâme Tumullus de capturer Panoramix et de l'envoyer par delà les mers, loin à l'ouest, pour qu'il tombe dans le vide. En effet, ils pensent alors la Terre plate. Pendant ce temps, Panoramix a des soucis : à cause d'une bagarre, presque toute la potion magique qu'il avait préparée s'est répandue par terre. Il doit donc aller cueillir les plantes nécessaires pour en refaire, et charge Astérix et Obélix d'aller pêcher du poisson frais, autre ingrédient indispensable. Seulement Tumullus, déguisé en druide gaulois, et ses sbires le capturent, l'emmènent à bord d'une galère romaine et partent en direction du bout du monde. Astérix et Obélix les aperçoivent et se lancent à leur poursuite.

Ils ne réussissent pas à empêcher les Romains de catapulter Panoramix au-delà du « bout du monde » dissimulé derrière une falaise. Croyant avoir réussi son coup, Tumullus repart pour la Gaule. Pendant ce temps, Astérix, Obélix et Idéfix escaladent la falaise et découvrent que le monde ne s'arrête pas là. Ils découvrent un pays jusque-là inconnu ou presque. Panoramix le désigne comme le « pays secret de l'Indus » dont les habitants sont des Indiens d'Amérique. Il s'agit en fait de l'Amérique. Les Gaulois retrouvent Panoramix aux mains d'une tribu d'Indiens avec lesquels ils finissent par sympathiser. Obélix fait d'ailleurs la rencontre une belle Indienne et en tombe amoureux (et réciproquement). Mais, le sorcier enlève Panoramix et cherche à lui soutirer la recette de la potion avant qu'Astérix ne sauve le druide.

Les trois Gaulois doivent à présent repartir au plus vite pour le village des irréductibles privé de potion et assiégé par les Romains. Lorsqu'ils arrivent, ils découvrent le village désert et incendié. Il ne reste plus qu'Assurancetourix ligoté. Ce dernier leur explique que les villageois sont prisonniers dans un camp romain pour être livrés aux lions dans les arènes de Rome. Astérix et Obélix, déguisés en légionnaires, s'infiltrent dans le camp et remettent à leurs amis de la potion magique cachée dans les deux amphores qui leur permet de se libérer et de raser le camp. César parvient à s'échapper en se cachant dans un tonneau, Tumullus est apparemment avalé par la panthère noire de César. Les Gaulois reconstruisent le village et organisent leur habituel banquet en racontant les exploits d'Astérix, d'Obélix et de Panoramix en Amérique et en chantant la chanson de la tribu indienne que tous les convives reprennent en chœur.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre français : Astérix et les Indiens
  • Titre allemand : Asterix in Amerika
  • Réalisation : Gerhard Hahn
  • Scénario : Thomas Platt, Rhett Rooster, d'après une idée de Pierre Tchernia et Albert Uderzo et la bande dessinée La Grande Traversée de René Goscinny et Albert Uderzo
  • Conception des personnages : Dave Brewster, Andrew Knight, Tahsin Özgür et Bill Speers
  • Décors : Michel Guerin
  • Scénarimage : David Brewster, Juan C. Cerezo, Michael Ekbladh, Sahin Ersöz, Miguel Gaban, Andrew Knight, Rick Morrison, Tashin Özgür, Bill Speers, Teresa Valero et Antonio Zuera
  • Animation : Bill Speers, Angel Izquierdo (supervision)
  • Photographie : Thorsten Falke et Barry Newton
  • Montage : Ulrich Steinvorth
  • Musique : Harold Faltermeyer
  • Production : Jürgen Polaszek, Yannick Piel et Jürgen Wohlrabe
  • Société de production : Extrafilm, Gerhard Hahn Filmproduktion (Allemagne), Milimetros (Espagne)
  • Pays : France et Allemagne
  • Budget : 12 500 000 de dollars
  • Genre : animation, aventure, comédie
  • Durée : 85 minutes (h 25)
  • Format : couleurs - 35 mm - 1,85:1 - son stéréo Dolby
  • Date de sortie :

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Version française réalisée par Alphabet Production ; direction artistique : Jean-Pierre Dorat ; adaptation des dialogues : Philippe Videcoq

Source : Allodoublage[1]

Voix originales allemandes[modifier | modifier le code]

  • Harald Juhnke : le narrateur
  • Peer Augustinski : Astérix
  • Ottfried Fischer : Obélix
  • Ralf Wolter : Miraculix
  • Jochen Busse : Troubadix
  • Jürgen Scheller : Majestix
  • Kristiane Backer : Ha-Tschi
  • Tommy Piper : Medicine Man
  • Michael Habeck : Lucullus

Voix anglaises[modifier | modifier le code]

Chansons du film[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Après le succès du précédent dessin-animé, Astérix et la surprise de César, un studio allemand voulut adapter La grande traversée, pour plusieurs raisons : pénétrer le marché américain et profiter du 500e anniversaire de la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb. Le scénariste Yannick Piel écrivit un scénario, fidèle à l'album, validé par Uderzo, mais en rajoutant Pépé d'Astérix en Hispanie. Le producteur Jürgen Wohlrabe refuse le jet et fit réécrire l'histoire, les personnages de Pépé et des vikings ne sont pas abordés.

Le film eut des prouesses inédites tel des séquences animés en informatique et le doublage anglais en priorité.

Uderzo découvrit que l'humour est largement différent de l'univers habituel et plusieurs séquences le dérangèrent, d'où le report du film pour ne sortir qu'en 1995[4].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Casting français du film » sur Allodoublage, consulté le 24 octobre 2012
  2. http://www.imdb.fr/title/tt0109162/business
  3. http://www.jpbox-office.com/fichfilm.php?id=4004
  4. Philippe Lombard, Goscinny-scope: D'Astérix au Viager, tout le cinéma du maître de la BD « Astérix et les Indiens de Gerhard Hahn »