Beverly Jo Scott

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Scott.
Beverly Jo Scott
Description de l'image BJ SCOTT (c) SantinaVaccalluzzo.jpg.
Informations générales
Surnom B. J. Scott
Naissance (59 ans)
Deer Park (en), Alabama, Drapeau des États-Unis
Activité principale auteur-compositrice-interprète
Genre musical Rock, blues rock
Instruments Guitare
Années actives Depuis 1985
Labels Dixiefrog, Quetzal Tunes, Creastars
Site officiel bjscott.com

Beverly Jo Scott, également connue sous le nom B. J. Scott, née le [1] est une auteur-compositrice-interprète américaine vivant à Wezembeek-Oppem, en périphérie bruxelloise. Elle est aussi devenue célèbre en devenant coach de The voice Belgique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Deer Park (en) en Alabama, Beverly Jo Scott grandit à Bay Minette. Elle intègre la chorale de son église à 6 ans.

« Je n’avais pas de stabilité à la maison. Je ne vivais pas dans une famille soudée. »

— Beverly Jo Scott[2]

Bercée par le gospel, la country, le blues, et le rock, Beverly Jo Scott quitte le domicile familial à l'âge de 17 ans et sillonne l’Amérique, notamment La Nouvelle-Orléans et la Californie, puis l'Europe. Elle arrive en Belgique en octobre 1981 et s’y installe[3].

Elle devient mère très jeune et sa fille Jo Anne lui est alors retirée pendant seize ans par la justice américaine[4]. Elle a une fille et deux petites-filles qui vivent aux États-Unis. En avril 2012, lors de son passage dans l'émission Hep Taxi !, la chanteuse y révèle au grand public sa bisexualité, elle l'avait déjà déclarée précédemment[5].

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

Dès 1985, elle devient choriste et apparaît sur de nombreux albums[6]. En 1990, elle sort un single chez Polydor, C'est extra de Léo Ferré[7],[8]. Elle collabore avec de nombreux artistes : Zinno, Triggerfinger, Telex, Viktor Lazlo, Maurane, Bernard Lavilliers, Paul Personne, Alain Souchon, Jacques Higelin, Caroline Loeb, The Scabs, Toots Thielemans, The Sparks, Elliott Murphy, Tucker Zimmerman, The Black Box Revelation, Zap Mama, Deep Forest, Sam Moore, Lara Fabian, Matmatah, Michel Deshays, Alain Chamfort, Niagara, Eddy Mitchell et Arno[7],[9].

Elle participe également au projet Ladies sing the Blues, en compagnie de Dani Klein, Reggie et Verona Davis, de 1981 à 1990[10].

En 1991 sort son premier album, Honey and Hurricane[11], puis son deuxième, Mudcakes, en 1993. En 1999, elle interprète en duo avec Arno, Jean Baltazaarrr, mix dynamique de The Jean Genie de David Bowie et de La fille du Père Noël de Jacques Dutronc. En 2003 sort son troisième album, Divine rebel.

En 2005, B. J. Scott met sur pied la tournée Planet Janis, un spectacle où elle reprend les chansons de Janis Joplin. La tournée est un succès : plus de 100 dates en France, Belgique, Suisse et Allemagne. Son spectacle Planet Janis la mène à l'Olympia[12].Cette année-là sort également Cut and Run, son quatrième album studio.

En 2008, elle sort Dix vagues, un album de dix chansons, pour la première fois toutes en français. Cet album mélange les musiques du sud des États-Unis où elle est née avec sa culture belge d’adoption[13].

En 2009, elle crée le spectacle Woodstock Magic Tour à l'occasion du 40e anniversaire du festival mythique[14]. L'année suivante, elle organise une nouvelle tournée du spectacle Planet Janis et sort un album live dans la foulée[15].

En mars 2012 sort la double compilation Beverly Jo Scott Collection qui reprend tous ses plus grands titres.

En juillet 2012, à la demande des organisateurs du Brosella Folk & Jazz Festival, B. J. Scott présente le « Woody 100 Project » pour célébrer le centenaire de la naissance de Woody Guthrie. Elle était accompagnée d'Eric Erdman (voix et guitare), Ricky Hirsch (guitare), Jan De Smet (accordéon), Thierry Rombaux (basse), Guy Stroobant (banjo) et Raphael Debacker (piano, orgue, clavinet).

En 2014, elle sort Swamp Cabaret. Le titre fait référence pour le « swamp », aux bayous de ses racines sudistes, et pour le « cabaret », aux spectacles intimistes et humoristiques qu'elle aime offrir à son public[16].

En 2016, Berverly Jo participe a l'album de reprises de Blues de Paul Personne Lost in Paris Blues Band avec Ron "Bumblefoot" Thal, Robben Ford, John Jorgenson, Kevin Reveyrand et Francis Arnaud

Carrière télévisuelle[modifier | modifier le code]

En 2011, B. J. Scott intègre le jury de l'émission de télévision The Voice Belgique sur la RTBF aux côtés de Quentin Mosimann, de Lio et du groupe Joshua. Elle rempile pour les saisons 2 à 7 (2013-2018).

Autres activités[modifier | modifier le code]

Beverly Jo Scott est jurée dans The Voice Belgique, une émission de télévision belge de télé-crochet musicale diffusée sur la RTBF depuis le 20 décembre 2011. L'émission a la particularité de reposer sur un principe d'auditions à l'aveugle, où le jury ne voit pas les candidats mais juge uniquement leur voix[17].

En outre, elle écrit les paroles de Rhythm Inside pour Loïc Nottet, ancien candidat de l'émission télévisée qui atteint la finale dans l'équipe de l'américaine en 2014. Il l’interprète pour représenter la Belgique au Concours Eurovision de la Chanson 2015 à Vienne[18],[19].

B. J. Scott anime l'émission BJ Sunday Brunch sur la radio Classic 21 le dimanche de 12 à 13 h.

Accompagnée par sa fille, elle organise un festival annuel de musique à Mobile d'où elle est originaire.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Honey and Hurricanes (1991)
  • Mudcakes (1993)
  • The Wailing Trail (1995) Album live
  • Amnesty for Eve (1999) – Be Ne#30[20]
  • Selective Passion (2000)
  • Divine Rebel (2003)
  • Cut and Run (2005) Album live – Be Fr#98[21]
  • Dix Vagues (2008)
  • Best Stuff (2009) – Be Fr#96[21]
  • Planet Janis (2010) Album live, spectacle en hommage à Janis Joplin
  • Collection (2012) Best of – Be Fr#22[21]
  • DVD concert à Fiestacity (Verviers) (2012)[1]
  • Swamp Cabaret (2014)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche Taratata
  2. Nicolas Dewaelheyns, « Beverly Jo Scott: “J'aime mon mari mais... j'ai aussi aimé des femmes !” », sur sudinfo.be, (consulté le 4 mai 2013)
  3. Thierry Coljon, « Beverly Jo Scott, « on the road again » », sur lesoir.be, (consulté le 4 mai 2013)
  4. Jean-Francois Lauwens, « BJ Scott, the voice of Classic 21 », sur lesoir.be, (consulté le 4 mai 2013)
  5. Philippe Manche, « BJ Scott sur sa « Planet Janis » », sur lesoir.be, (consulté le 4 mai 2013)
  6. « Beverly Jo Scott », sur discogs.com (consulté le 23 décembre 2015)
  7. a et b Thierry Coljon, « BJ Scott rattrape le temps », Le Soir, (consulté le 4 mai 2013)
  8. « BJ Scott* – C'est Extra », sur discogs.com (consulté le 23 décembre 2015)
  9. « Beverly Jo Scott : Biographie », sur music-story.com (consulté le 29 mars 2012)
  10. 1981: Ladies Sing The Blues - Classic 21
  11. Vincent Quittelier, « Hey, Hanna chante le blues alone », Le Soir, (consulté le 4 mai 2013)
  12. « Planet Janis Beverly Joe Scott & Guests », sur laguitare.com, (consulté le 23 décembre 2015)
  13. Éric Bureau, « Épatante Beverly Jo Scott », Le Parisien, (consulté le 23 décembre 2015)
  14. Thierry Coljon, « BJ Scott rattrape le temps », Le Soir, (consulté le 23 décembre 2015)
  15. « "Planet Janis", un hommage à Janis Joplin par Beverly Jo Scott », sur toulouseblog.fr (consulté le 23 décembre 2015)
  16. « BJ Scott - Swamp Cabaret », RTBF, (consulté le 23 décembre 2013)
  17. Les coachs de The Voice Belgique
  18. « Interview de Beverly Jo Scott - L'écriture de "Rythm Inside" avec Loïc Nottet », sur RTBF Auvio (consulté le 5 mai 2016)
  19. Eurovision Song Contest, « Loïc Nottet - Rhythm Inside (Belgium) - LIVE at Eurovision 2015 Grand Final », (consulté le 5 mai 2016)
  20. « Beverly Jo Scott - Amnesty for Eve », sur Ultratop (consulté le 4 mai 2013)
  21. a, b et c « Beverly Jo Scott - Crazy Lazy », sur Ultratop (consulté le 4 mai 2013)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]