Groupe TF1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'entreprise. Pour la chaîne de télévision, voir TF1.
Groupe TF1
logo de Groupe TF1
Création
Dates clés  : Première émission
 : Achat de TF1 par Bouygues et création de TF1 SA
 : Patrick Le Lay PDG du groupe TF1
 : Installation du siège à Boulogne-Billancourt  : Achat de FLCP, holding du groupe Newen  : Gilles Pélisson PDG du groupe TF1
Forme juridique Société anonyme
Action Euronext : TF1
Siège social Drapeau de France Tour TF1, Boulogne-Billancourt (France)
Direction Gilles Pélisson, PDG depuis le
Actionnaires Bouygues 43,5 %
Salariés 6,88 %
Artisan Partners Limited Partnership 5,05 %
First Eagle Investment Management 4,90 %[3]
Activité Audiovisuel
Produits Chaînes de télévision, production audiovisuelle, publicité et Internet
Société mère Bouygues
Filiales TF1 Films Production, TF1 Production, MYTF1, Studio 107, TF1 Games, Music One[1]
Effectif 3 451 (2013)[2]
Site web www.groupe-tf1.fr
Capitalisation 2,82 milliards d'euros (18 novembre 2013)[4]
Chiffre d’affaires 2,004 milliards d'euros (2015)[5]
en diminution 4,2 % vs 2014
Résultat net 103,3 millions d'euros (2015)[5]
en diminution 75,3 % vs 2014

Le groupe TF1 SA est un groupe audiovisuel français qui s'est construit autour de la chaîne de télévision commerciale hertzienne TF1, créé le 6 janvier 1975 et privatisée en 1987.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire de TF1.

TF1 a été créé en 1987, par privatisation de la Première chaine du service public.

En 1992, le groupe quitte son siège historique le 13-15 rue Cognacq-Jay pour la Tour TF1.

En mai 2009, le groupe TF1 a annoncé vouloir racheter 40 % des parts de TMC que possédait AB Groupe, ainsi que les 100 % de NT1. L'autorité de la concurrence a autorisé l'opération le 26 janvier[6], ainsi que le CSA le 24 mars 2010[7].

Depuis mai 2009, le groupe TF1 est passé de 33,5 % à 49 % de participations dans la Holding WB Télévision[8]. En 2013, le Groupe TF1 vend sa participation dans WB Télévision.

En janvier 2015, Discovery Communications porte sa participation à 51 % d'Eurosport International (contre 20 % auparavant, aux dépens de TF1)[9]. En juillet 2015, Discovery acquiert au groupe TF1 la participation restante 49 % dans Eurosport pour 491 millions d'euros[10]. En parallèle le groupe TF1 acquiert les 20 % que détenait Discovery dans TV Breizh, Histoire et Ushuaia[11].

En novembre 2015, le groupe TF1 acquiert 70 % de la holding (FLCP) de la société de production Newen, qui produit notamment Plus Belle la vie ou encore Le Magazine de la santé, le reste du capital appartenant aux anciens actionnaires, dont l'équipe dirigeante[12].

Activités du groupe[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Chaînes appartenant intégralement ou partiellement au groupe TF1 en France[modifier | modifier le code]

Logo Chaîne Actionnaire Date de création Date d'acquisition
TF1 (2013).svg TF1
Chaîne généraliste. Disponible en HD.
100 % Groupe TF1
TMC new.svg TMC
Chaîne généraliste. Disponible en HD.
2010[13]
NT1 2012.svg NT1
Chaîne généraliste. Disponible en HD.
Mars 2010[13]
Logo HD1 2012.svg HD1
Chaine généraliste consacrée à la fiction. Disponible en HD.
LCI logo (2016).png LCI
Chaîne d'information en continu. Disponible en HD.
2014 TVBreizh.png TV Breizh
Chaîne thématique consacré aux fictions et aux séries. Disponible en HD.
mars 2007
Histoire TF1.png Histoire
Chaîne thématique consacré à l'histoire.
Juin 2004
Ushuaia TV 2012.png Ushuaïa TV
Chaîne thématique consacré au développement durable. Disponible en HD.
Serieclub (2012).svg Serieclub
Chaîne consacrée aux séries. Disponible en HD.
50 % Groupe TF1
50 % Groupe M6
2000

Chaînes disparues[modifier | modifier le code]

  • Tfou TV (lancée en 2003 puis stoppée en avril 2008).
  • JET (lancée en octobre 2006 puis stoppée en décembre 2007).
  • TF6 (lancée en 2000 en partenariat avec M6 puis stoppée en décembre 2014).
  • Stylia (lancée en 1996 puis stoppée en décembre 2014, nommée Odyssée jusqu'en 2010).

Chaînes où le groupe TF1 n'est plus actionnaire[modifier | modifier le code]

  • Pink TV (participation à 11,4 %), vendue en 2007.
  • France 24 (en partenariat avec France Télévisions). L'État français a intégralement racheté la chaîne en 2008.
  • AB3 (chaine de télévision belge).
  • AB4 (chaine de télévision belge).
  • Eurosport (chaînes paneuropéennes de sport). Vendues à Discovery Communications en 2015.

Audiences des chaînes gratuites du groupe TF1[modifier | modifier le code]

Année TF1 TMC NT1 HD1 Moyenne annuelle
2007 30.7% 1.2% 0.6% 32.5%
2008 27.2% 2.1% 1% 30.3%
2009 26.1% 2.6% 1.4% 30.1%
2010 24.5% 3.3% 1.6% 29.4%
2011 23.7% 3.5% 1.9% 29.1%
2012 22.7% 3.6% 2.1% 0.5% 28.9%
2013 22.8% 3.4% 2% 0.6% 28.8%
2014 22.9% 3.1% 1.8% 0.9% 28.7%
2015 21.4% 3.1% 2% 1.2% 28.7%

Source : Médiamétrie [14]

Régie publicitaire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : TF1 Publicité.

TF1 Publicité, est la régie publicitaire qui commercialise les espaces publicitaires des chaînes du Groupe TF1, de Turner Broadcasting System, de Numéro 23, du GIE Les Indés Radios[15], ainsi que ceux de MFM Radio[16], des sites internet du Groupe TF1 et de Finder Studios.

Société de production[modifier | modifier le code]

  • TF1 Films Production.
  • TF1 Production (depuis le 01/01/2009, anciennement Glem (Gérard Louvin Éditions Musicales), Quai Sud Télévision, Yagan, Alma Productions, Tout audiovisuel Productions, TF1 Publicité production) : produit pour le compte de l'antenne de TF1 et de ses filiales.
  • TF1 Entreprises : regroupe les activités dans les domaines de l'édition et des licences : TF1 Licences, TF1 Games, Dujardin, TF1 Musique, TF1 Publishing, TF1 Éditions, TF1 Hors média.
  • Groupe Newen : principal producteur français au travers de ses quatre filiales Telfrance, Capa, Be Aware et 17 juin Media.

Le groupe TF1 a en projet la création d'un nouveau bouquet satellite gratuit reprenant ses chaînes, les 26 chaînes gratuites de la TNT et des chaînes du groupe AB, afin de permettre à tous les français de recevoir la télévision en numérique.

Droits audiovisuels[modifier | modifier le code]

  • TF1 International.
  • TFM Diffusion (filiale de diffusion créée en 2001 avec Miramax, participation à 50 %).
  • TF1 Vidéo : commercialisation de vidéos.

Vente à distance[modifier | modifier le code]

  • Téléshopping

Internet et vidéo à la demande[modifier | modifier le code]

Le groupe TF1 a filialisé son département activités internet TF1 Interactif en janvier 2000 en créant la société e-TF1. Celle-ci a en charge à ce jour la gestion (entre autres) :

Ce service donne accès à tout l'univers de TF1, et il permet de revoir une large sélection de programmes gratuitement et d'accéder à l'offre de vidéos à la demande de TF1 Vision. De nombreux services complètent cette offre dans tous les domaines (information, sport, jeux...).

e-TF1 a réalisé, au premier semestre 2005, un chiffre d'affaires de 31 millions d'euros.

Téléphonie mobile[modifier | modifier le code]

En mai 2006, le groupe TF1 créa une licence de marque de téléphonie mobile en partenariat avec Bouygues Telecom qui porte le nom de TF1 Mobile. TF1 Mobile visait un public âgé de plus de 25 ans.

Faute d'un réel engouement par le public l'aventure TF1 Mobile s'arrêta en février 2007.

Radio[modifier | modifier le code]

  • LCI Radio, radio d'information en continu. Fermée depuis février 2011.

Organisation[modifier | modifier le code]

Chiffre d'affaires[modifier | modifier le code]

  • Les revenus publicitaires représentent 59,7 % du CA du groupe TF1 SA (pour une part du marché publicitaire de 54 %).
  • l'édition et la distribution représentent 13,5 %.
  • la télévision numérique 12,9 %.
  • les chaînes thématiques 12,2 %.
  • la production et les droits audiovisuels 3,5 % (source rapport d'activité du groupe TF1).

Capital[modifier | modifier le code]

TF1 SA est cotée à la bourse de Paris.

Le capital de TF1 SA majoritairement détenu par le groupe Bouygues (43,7 %) et réparti entre : Manning and Napier Advisors (10,13%), First Eagle Investment Management (>5 %), Putnam Investmet Management (4,95 %), Sanford C. Bernstein (4,70 %) et les salariés du groupe (7.2 %). Les 0,01 % restants sont détenus en autocontrôle.

En le capital est détenu par Bouygues à hauteur de 43,7 % des parts, les salariés du groupe TF1 possèdent 7 %, Artisan Partners Limited Partnership a 5,06 %, en:First Eagle Investment Management 4,9 % et Autocontrôle 0,05 %[3].

Le groupe TF1 employait 3 990 personnes dont 3680 CDI en 2012[17].

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Président-directeur général

Vice-présidents - Directeur général

Directeur adjoint de TF1 Production

Directeur général de TF1 Publicité

Directeur général de TF1 Vision

  • Tristan Du Laz.

Données financières[modifier | modifier le code]

Données financières en millions d'euros
Années 1997 [N 1] 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Chiffres d'affaires - - - - 2282,2 2624 2743 2835,4 2508,4 2653,7 2763,6 2595 2365 2622,4 2619,7 2620,6 2470,3 2091,8 2004,3
Résultats nets part du groupe 73,4 109,1 158,4 250,3 210,3 155,2 191,5 224,7 236,3 452,5 227,8 164 115 228,3 182,7 139,3 151,7 419 103,3
Fonds propres 406,2 442,8 530,4 684,9 770,4 806,2 866,2 951,9 1049,8 1358,0 1394,0 1377,0 1396,6 1547,6 1587,2 1801,8 1841,9 2039,9 1761,8
Dettes - 882,6 979,3 1217,8 1516,0 2258,3 2244,0 2188,2 - - - - - - - - - - -
Résultats d'exploitation - 215,4 292,3 423,3 375,9 281,1 289,8 354,9 - - -

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. les résultats sont convertis en euros. En effet avant 2002, la monnaie utilisée en France est le Franc français.

Références[modifier | modifier le code]

  1. TF1 crée sa propre maison de disques : Music One - 15 janvier 2007, Groupe Newen
  2. Comment TF1 réduit discrètement ses effectifs
  3. a et b Thierry Wojciak, « Artisan Partners Limited Partnership troisième actionnaire de TF1 », sur cbnews.fr,‎
  4. [1] sur le site de Boursorama, consulté le 03 décembre 2011.
  5. a et b Chiffres clés et faits marquants 2016 | Groupe TF1
  6. TF1 autorisé à racheter TMC et NT1 - Economie - MYTF1News
  7. http://www.lesechos.fr/info/comm/020436310059-le-feu-vert-du-csa-inquiete-les-autres-groupes-audiovisuels-francais.htm
  8. TF1 se renforce en Belgique - Tuner.be, 29 mai 2009
  9. « L'américain Discovery prend le contrôle d'Eurosport », sur lemonde.fr,‎ (consulté le 26 février 2015)
  10. Discovery takes full ownership of Eurosport from TF1 Group, Reuters, 22 juillet 2015
  11. TF1 gonfle sa trésorerie en se désengageant totalement d’Eurosport, Alexis Delcambre, Le Monde, 22 juillet 2015
  12. « Groupe TF1 - Communiqués financiers, audience, corporate, activités du Groupe TF1 », sur groupe-tf1.fr (consulté le 12 novembre 2015)
  13. a et b Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées monde.
  14. Médiamétrie, mesure d'audience, Mediametrie.fr
  15. « Les Indés Radio : Reconduction de TF1 Publicité », sur cbnews.fr,‎
  16. « Nouvelle campagne pour MFM Radio », sur ladn.eu,‎
  17. http://www.groupe-tf1.fr/rse/talents-et-cadre-social-nre/effectif/l-effectif-7199527-843.html
  18. (fr) « Axel Duroux, Directeur général du groupe TF1 » sur le site internet du groupe TF1,
  19. (fr) « TF1 : LES DÉFIS D'AXEL DUROUX » dans Le Figaro,
  20. (fr) « Axel Duroux quitte TF1 » sur le site internet du groupe TF1,
  21. (fr) « Biographie d'Édouard Boccon-Gibod » sur le site internet du groupe TF1,
  22. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées :0.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]