Eric Esch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eric Esch
Image illustrative de l'article Eric Esch
Fiche d’identité
Nom complet Eric Scott Esch
Surnom Butterbean
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de naissance 3 août 1966
Lieu de naissance Bay City, Michigan
Taille 1,82 m (6 0)
Catégorie Poids lourds et super-lourds
Palmarès
  Professionnel
Combats 89
Victoires 77
Victoires par KO 58
Défaites 8
Matchs nuls 4
Dernière mise à jour : 9 février 2014

Eric Esch est un boxeur professionnel américain, né à Bay City le 3 août 1966. Il est notoirement surnommé « Butterbean » en raison de son obésité (205 kilos pour 1 mètre 82). Il a également concouru en kickboxing au K-1, et en combat libre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Boxe anglaise[modifier | modifier le code]

Il s'est fait connaitre en boxe amateur dans les tournois « Toughman Contest », organisés dans sa ville natale. Il a compté dans ce domaine 56 victoires (dont 36 par KO) pour 5 défaites.

« Butterbean » passe professionnel en 1994. Ni rapide, ni très technique, mais disposant d'un grand « punch », il combat près de dix fois par an, essentiellement contre des boxeurs locaux peu connus qu'il bat presque tous avant la limite ; en 1997, il remporte le titre IBA des poids super-lourds (titre de notoriété très marginale). Il est alors considéré par la presse comme un « monstre humain[1] ».

Ses seuls adversaires réputés seront Peter McNeeley, ancien adversaire de Mike Tyson (qui le bat dès le premier round), et surtout le légendaire Larry Holmes, âgé alors de 52 ans, lors d'un combat d'exhibition: s'il réussit à mettre à terre l'ancien champion du monde au dernier round (il s'agit d'une glissade selon certains), il est dominé par le jab de Holmes, et doit s'incliner par décision unanime[2].

En 2005, il perd par décision partagée contre un certain George Linberger, pour un autre titre marginal, celui des poids super-lourds d'Amérique du Nord. En octobre 2009, date de son dernier combat, il compte 89 matches, avec 77 victoires (58 par KO), et 8 défaites (1 KO), et 4 matches nuls.

Kickboxing[modifier | modifier le code]

À partir de 2003, « Butterbean » a tenté une carrière au K-1. Son premier combat est une victoire par KO contre Yusuke Fujimoto, mais ne réussit pas à percer, mis au tapis par des adversaires tirant avantage de leurs jambes, comme Mike Bernardo et Wesley Correira (2 défaites par high-kick). Son palmarès est de 3 victoires pour 4 défaites.

Combat libre[modifier | modifier le code]

Son premier adversaire fut en 2003 Genki Sudo, qui l'a soumis par une clé de jambe. Au Pride FC, il a affronté Ikuhisa Minowa (défaite par clé de bras), l'ancien catcheur Sean O'Haire (victoire expéditive par TKO), et le Zuluzinho (autre combattant obèse, qu'il a battu par clé de bras).

Comme en boxe, « Butterbean » s'avère être un « journeyman », et combat rarement plusieurs fois dans la même organisation. Parmi ses autres adversaires: James Thompson (victoire par KO), Tengiz Tedoradze et un ancien pratiquant de sport de force Mariusz Pudzianowski (défaites par KO technique).

En décembre 2010, son palmarès est de 16-8-1.

Il est l'un des promoteurs « Moosin », organisation coréenne de combat libre, dont les galas se déroulent aux États-Unis.

Divers[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Sideshow freak » ou « Freak show », terme péjoratif dans le monde de la boxe, assimilé à celui des phénomènes de foire. Cf. notamment le chroniqueur sportif Budd Schulberg, Ringside. A Treasury of Boxing Reportage, Mainstream Publishing, 2010, p.98-99. L'auteur compare Esch à Primo Carnera, également doté d'un physique imposant, mais mauvais boxeur.
  2. « Veteran Holmes crushes Butterbean », BBC Sport, 28 juillet 2002
  3. Mr. Bean's BBQ
  4. Palmarès de Brandon Esch sur le site boxrec.com

Liens externes[modifier | modifier le code]