Gladys Knight

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Knight.

Gladys Knight

Description de cette image, également commentée ci-après

Gladys Knight en 1981

Informations générales
Naissance 28 mai 1944 (70 ans)
Atlanta, Géorgie
Activité principale Chanteuse
Genre musical Soul, rhythm and blues

Gladys Knight est une chanteuse américaine de soul et de Rhythm and Blues, née le 28 mai 1944 à Atlanta (Géorgie).

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle participe à un groupe vocal familial dès 1952, sous l'appellation The Pips, avec son frère aîné Merald dit Bubba, sa sœur Brenda et deux de leurs cousins germains, Elenor Guest et William Guest. Le groupe de jeunes chanteurs se produit, durant six ans, dans la région d'Atlanta, comme artistes de variétés dans des cabarets et soirées dansantes durant la semaine, et comme chanteurs de gospel dans les églises le week-end.

En 1958, ils obtiennent leur premier engagement auprès de la firme Brunswick Records. Le groupe subit une première mutation à cette occasion, intégrant Edward Patten, un autre de leurs cousins, et Langston George. L'année suivante, Brenda Knight et Elenor Guest quittent le groupe pour aller fonder une famille.

En 1961, le groupe enregistre, pour le petit label Huntom, une nouvelle version de Every Beat Of My Heart, chanson créée par Johnny Otis. Le disque, dans lequel le groupe révèle un certain talent pour le blues, rencontre un succès d'estime, et les droits sont cédés à une firme plus importante, Vee Jay Records et parvient au sommet de plusieurs hit-parades américains. Gladys Knight se révélant la chanteuse la plus en vue du groupe, celui-ci est alors rebaptisé Gladys Knight and the Pips, les quatre hommes se muant en faire-valoir de la chanteuse.

Ils signent un nouveau contrat avec la firme Fury Records, qui leur fait enregistrer une nouvelle version de Every Beat of My Heart, qui est commercialisée concurremment avec la version initiale sortie chez Huntom. Les « simples » suivants, Letter Full Of Tears et Operator, finissent d'établir le groupe comme une valeur montante du rhythm and blues.

L'ascension du groupe subit toutefois un petit coup d'arrêt lorsqu'est signé un nouveau contrat avec la firme Maxx, en 1964, tandis qu'à la même époque, Langston George quitte le groupe, qui présente alors la composition qu'il gardera jusque dans les années 1980 : Gladys Knight, Merald Bubba Knight, William Guest et Edward Patten.

C'est en 1966 que se produit le tournant décisif de leur carrière. Ils sont auditionnés par Berry Gordy, qui leur accorde un engagement de longue durée dans une filiale de sa firme Motown, les disques Soul. Berry Gordy les confie aussitôt à Norman Whitfield, jeune compositeur et producteur de son « écurie », lequel écrit pour eux, en 1967, la version originale de I Heard It Through the Grapevine, qui obtient un grand succès et sera repris par un grand nombre de chanteurs dont, en 1969, Marvin Gaye, autre chanteur de Motown, qui obtiendra un succès plus grand encore que n'avait connu la version originale, à l'échelle internationale cette fois.

Norman Whitfield écrit encore deux grands succès pour eux, The Nitty Gritty, en 1968, et Friendship Train, en 1969. Confiés à d'autres auteurs-compositeurs, Gladys Knight and the Pips, avec la chanson If I Were Your Woman, en 1970, font réaliser à Motown une de ses meilleures ventes. Leur style musical évolue également, passant de nettes influences blues à des mélodies plus « middle-of-the-road ». Cette évolution ne leur est pas nuisible, puisque la chanson Neither One Of Us (Wants To Be The First To Say Goodbye) est sans conteste leur plus grand succès.

En 1973, vivement mécontents de la décision de Berry Gordy de déménager ses studios d'enregistrement de Détroit (Michigan) à Hollywood (Californie), Gladys Knight and the Pips prennent la décision de quitter Motown. Ils enregistrent trois albums avec la firme The Right Stuff, avant de se signer un nouveau contrat avec le label Buddah Records, en 1974. Cette décision leur est provisoirement profitable, puisque leurs disques successifs Midnight Train To Georgia, I've Got To Use My Imagination et The Best Thing That Ever Happened To Me, entre autres, parviennent aussi à se hisser au sommet de divers hit-parades américains.

En 1974, Curtis Mayfield écrit pour eux plusieurs chansons destinées à la bande originale du film Claudine. En 1975, la « chanson-titre » de l'album I Feel A Song leur fait une nouvelle fois atteindre les meilleures ventes. Toujours en 1975, leur album Second Anniversary est également très bien accueilli, notamment le medley de chansons The Way We Were/Try To Remember.

En 1976, Gladys Knight fait ses débuts comme actrice, dans le film Pipe Dreams, réalisé par Jerry Ballew et Stephen Verona, film dans lequel elle occupe un rôle de second plan, tandis que le groupe est chargé d'en interpréter la bande originale. Elle se produira à Paris, le 5 mai 1976 au Théâtre des Champs-Élysées[1]

Un imbroglio juridique, lié à d'obscurs différends du contrat collectif entre le groupe et Buddah Records, force les membres du groupe à enregistrer des disques séparément, jusqu'à ce que, l'horizon judiciaire s'étant éclairci, ils puissent à nouveau se réunir pour signer un contrat avec la firme CBS, en 1980. Ils sont « pris en charge » par le duo d'auteurs-compositeurs Nicholas Ashford et Valerie Simpson, qu'ils avaient déjà croisés à l'époque de Motown, au tournant des années 1960-1970.

Ashford et Simpson écrivent et produisent pour eux l'album About Love, dans lequel on remarque la chanson Bourgie Bourgie, qui est une virulente critique sociale traitée dans le mode rhythm and blues.

Les albums suivants alternent les styles rhythm and blues et middle of the road, démontrant l'aisance du groupe dans les deux genres, leurs « tubes » de l'époque étant Save The Overtime (For Me) et You're Number One In My Book, en 1983 puis, après un nouveau changement de maison de disques au profit de MCA, Love Overboard, chanson qui leur fait obtenir un Grammy Award en 1989 pour leur interprétation.

Le groupe se sépare définitivement après cette distinction, Merald Knight continuant parfois à chanter en choriste auprès de sa sœur, notamment pour la chanson Licence To Kill, bande originale du film Permis de tuer, de la série des James Bond, qui parvient à se hisser parmi les dix meilleures ventes de l'année 1989 au Royaume-Uni.

Bon an mal an, Gladys Knight sort plusieurs albums solo depuis lors, sans toutefois renouer avec le succès international du début des années 1970. Elle fait également plusieurs apparitions dans divers rôles de second plan au cinéma et à la télévision, dont le film Unbeatable Haold, réalisé par Ari Palitz d'après une pièce de Randy Noojin, sorti sur les écrans en 2005.

Gladys Knight a publiquement reconnu, en 1987, avoir souffert d'un penchant maladif pour le jeu de baccara, allant jusqu'à perdre 45 000 dollars en une seule soirée, ce qui la conduisit à se rapprocher de l'association Gamblers Anonymous pour se guérir de son vice.

Par ailleurs, elle s'est jointe, en 1997, à l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, proximité spirituelle dont, depuis le milieu des années 1990, on retrouve la trace dans certaines de ses interprétations, notamment dans l'album Many Different Roads (1999), avec lequel elle renoua avec sa formation initiale de chanteuse de gospel.

En 2004, elle est l'une des interprètes principales du concert caritatif Divas Live 2004, aux côtés de Ashanti, Cyndi Lauper, Jessica Simpson, Joss Stone et Patti LaBelle, en support à "Save The Music Fondation"[2].

En 2006, après quelques années d'absence, elle revient dans un répertoire où on ne l'attendait pas,à savoir un album de jazz nommé Before me.

Gladys Knight a été mariée à Barry Hankerson, oncle de la chanteuse Aaliyah Dana Haughton (1979-2001).

En 2012, elle participe à Dancing with the Stars 14.

Discographie[modifier | modifier le code]

(Liste non exhaustive)

Gladys Knight & the Pips : 1re époque[modifier | modifier le code]

  • 1961-1963 : Letter Full Of Tears, compilation, sortie en 1993, de 25 titres enregistrés pour le label Fury
  • 1967 : Everybody Needs Love, album 12 titres (Motown Records)
  • 1968 : Feelin' Bluesy, album 12 titres (Motown Records)
  • 1969 : Nitty Gritty, album 12 titres (Motown Records)
  • 1969 : Silk N' Soul, album 12 titres (Motown Records)
  • 1971 : If I Were Your Woman, album 12 titres (Motown Records)
  • 1972 : Standing Ovation, album 9 titres (Motown Records)
  • 1973 : Neither One Of Us, album 9 titres (Motown Records)
  • 1973 : Imagination (en), album 9 titres (The Right Stuff)
  • 1973-1978 : Blue Lights In The Basement, album 17 titres (RCA Records, publié en 1996)
  • 1974 : I Feel A Song, album 9 titres (The Right Stuff)
  • 1974 : Claudine, original motion picture soundtrack, album 7 titres (The Right Stuff)
  • 1974 : The Lost Live Album, album 12 titres (Buddah Records, publié en 1996)
  • 1975 : 2nd Anniversary, album 9 titres (Buddah Records)

1973 ALL I NEED IS TIME MOTOWN 1974 KNIGHT TIME MOTOWN 1975 A LITTLE KNIGHT MUSIC MOTOWN

Gladys Knight en solo : 1re époque[modifier | modifier le code]

  • 1978 : The One & Only, album (nombre de titres non connu, Buddah Records)
  • 1979 : Miss Gladys Knight, album (9 titres, Buddah Records)

Gladys Knight & the Pips : 2e époque[modifier | modifier le code]

  • 1981 : Touch, album 9 titres (Legacy Recordings)
  • 1983 : Visions, album 10 titres (Columbia)
  • 1985 : Life, album 9 titres (Columbia)
  • 1987 : All Our Love, album 11 titres (MCA records)
  • 1997 : Workin' Overtime, compilation 10 titres (Sony Music)
  • 1998 : Live at The Roxy, Live 13 titres (Sony Music)

1980 ABOUT LOVE COLUMBIA

Gladys Knight en solo : 2e époque[modifier | modifier le code]

  • 1991 : Good woman, album 11 titres, dont un trio avec Dionne Warwick & Patti Labelle (MCA Records)
  • 1994 : Just For You, album 9 titres, dont 1 medley de 3 titres (MCA Records)
  • 1999 : Many Different Roads, album 13 titres, soul et gospel (MCA Records)
  • 2000 : At Last, album 13 titres, rhythm and blues (MCA Records)
  • 2006 : Before me, album 12 titres (Verve)

2005 ONE VOICE MANY ROADS RECORDS

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jazz hot N° 329 Juillet-Aout 1976 p. 51
  2. Live 2004 on imbd.com

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :