WrestleMania I

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

WrestleMania I

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo du 1re Wrestlemania

Main event Hulk Hogan et Mr. T (avec Jimmy Snuka) contre Roddy Piper et Paul Orndorff (avec Bob Orton)
Slogan « Le Plus Grand événement de catch de tous les temps ! »
Thème musical Easy Lover de Philip Bailey et Phil Collins
Informations
Fédération World Wrestling Federation
Date 31 mars 1985
Spectateurs 19 121 personnes
Lieu Madison Square Garden
Ville New York (New York), Drapeau des États-Unis États-Unis

Chronologie des évènements

Chronologie des WrestleMania

WrestleMania (chronologiquement connu comme WrestleMania I) est le premier pay-per-view annuel[1],[2] produit par la World Wrestling Federation. Il s'est déroulé le 31 mars 1985, au Madison Square Garden, de New York. La présence durant le show était de 19 121 fans. Le show a été regardé par plus d'un million de fans à travers le monde. Le show vit le début de la Rock 'n' Wrestling, rassemblant le catch et la musique.

Le show était composé de neuf matchs de catch. Le main event vit s'affronter Hulk Hogan et Mr. T contre Roddy Piper et Paul Orndorff. Hogan et Mr. T ont gagné le match après une interférence de "Cowboy" Bob Orton. Aussi dans le show, Wendi Richter (accompagnée par Cindy Lauper) a battu Leilani Kai pour gagner le WWF Women's Championship, et Nikolai Volkoff et The Iron Sheik ont battu les U.S. Express (Mike Rotundo et Barry Windham) pour le WWF Tag Team Championship.

Arrière-plan et production[modifier | modifier le code]

Durant les années 1980, la compétition principale de la World Wrestling Federation (WWF) de Vince McMahon venait de Jim Crokett's Promotion. McMahon contra le fructueux pay-per-view Starrcade de Jim Crokett, lancer en 1983, en créant WrestleMania[3].

Pour le premier WrestleMania, Vince McMahon commença une promotion avec MTV. En addition, des célébrités, comme Mohamed Ali, Liberace ou encore Cindy Lauper, étaient présentent pendant le show. La WWF avait produit deux spectacles spéciaux sur MTV. Le premier fut The Brawl to End It All, prenant place le 23 juillet 1984, avec un match diffusé en direct sur MTV. Wendi Richter battant The Fabulous Moolah pour gagner le WWF Women's Championship avec Cindy Lauper à ses cotés[4]. A The War to Settle the Score, qui prit place 24 septembre 1985, Leilani Kai, accompagnée par Moolah, battue Richter, encore accompagnée par Lauper, pour gagner le WWE Women's Championship[5].

Deux autres championnat ont été aussi défendus à WrestleMania, le WWF Intercontinental Championship et le WWE Tag Team Championship. Avant le show, Greg Valentine a eu une rivalité avec Tito Santana pour la ceinture. Valentine a battu Santana le 24 septembre 1984 pour le titre[6]. Mike Rotunda et Barry Windham ont gagné le WWF Tag Team Championship trois mois avant WrestleMania face à l'équipe formé de Adrian Adonis et Dick Murdoch[7].

Dans les mois précédents le premier WrestleMania, Roddy Piper commença un talk-show s'intitulant "Piper's Pit". Dans un épisode du show, il frappa Jimmy Snuka avec une noix de coco, menant à une rivalité entre les deux. Piper engagea "Cowboy" Bob Orton comme son garde du corps. Dans un autre épisode du Piper's Pite, Piper critiqua la Rock 'n' Wrestling connection, menant à une confrontation avec Hulk Hogan. En février 1985, les deux hommes se sont affrontés à The War to Settle the Score, où Hogan gagna par disqualification après une interférence de Paul Orndorff et Mr. T. Leur rivalité mènera à un match à WrestleMania[8].

Faisant partie de la promotion pour le show, Hogan apparut à Hot Properties quatre jours avant WrestleMania, où il exécuta un front chinlock à Richard Belzer. Belzer tomba au sol et commença à saigner abondamment. Cette blessures lui valut huit agrafes[9]. Belzer suivit Hogan en justice. Hogan reçu une amande de 5 million de dollars. Ils réglèrent l'affaire à l'amiable[10]. Le soir avant WrestleMania, Hogan et Mr. T furent les invités spéciaux d'un épisode de Saturday Night Live pour aider à promouvoir le show[11].

Show[modifier | modifier le code]

Matchs Préliminaires[modifier | modifier le code]

Le premier match fut entre Tito Santana et The Executioner. Santana gagna le match après avoir exécuté un figure four leglock sur The Executioner. Après le match, King Kong Bundy, accompagné par Jimmy Hart et Special Delivery Jones (Conrad Efraim), firent leurs entrées sur le ring. Après avoir écrasé son adversaire contre le turnbuckle et en s'écrasant sur son estomac, Bundy battu Jones en un temps record. Le temps officiel du match est de neuf secondes[12], bien qu'il a actuellement duré au moins 24 secondes[13].

Le prochain fut entre Ricky Steamboat et Matt Borne. Steamboat prit l'avantage en début de combat, lorsque Borne écrasa Steamboat sur le tapis du ring en utilisant une belly-to-belly suplex. Après avoir exécuté un flying crossbody Steamboat fit le tombé sur Borne pour la victoire. Après la fin du match, David Sammartino, accompagné par son père Bruno Sammartino, et Brutus Beefcake, accompagné par Johnny Valiant, firent leurs entrés sur le ring. L'action favorise les participants, chacun leur tour ils prennent l'avantage. Après que Beefcake lança David Sammartino en dehors du ring, Valiant le récupéra et l'écrasa sur le sol en ciment. Il poussa Sammartino sur le ring avant d'être attaqué par Bruno. Quelque peu après, les quatre hommes commencèrent à se battre sur le ring terminant le combat par un match nul[12],[14].

Autres personnes présentes à l'écran
Rolle: Nom:
Commentateurs Gorilla Monsoon
Jesse "The Body" Ventura
Interviewers "Mean" Gene Okerlund
Lord Alfred Hayes
Annonceurs du ring Howard Finkel
Billy Martin (Main Event)
Arbitres Jack Lutz
Dick Kroll
Joey Marella
Pat Patterson
Responsable du temps spécial Liberace (Main Event)
Arbitre spécial Mohamed Ali (Main Event)
Invités spéciaux The Rockettes (Main Event)

La première défense de titre de WrestleMania fut entre The Junkyard Dog et le champion en titre Greg Valentine, accompagné par son manager Jimmy Hart. Junkyard Dog débuta le match en position offensive, performant des coups de tête et de poings. Plus tard dans le match, Hart monta sur le bord du ring, Valentine frappa accidentellement sur Hart. Plus tard, Valentine exécuta le tembé sur Junkyard Dog avec les pieds sur les cordes, ce qui est une manœuvre illégale. Résultat, Tito Santana couru jusqu'au ring et expliqua ce qu'il s'était passé à l'officiel du match. Le match redémarra et Junkyard Dog gagna le match par décompte extérieur. Valentine conserva sa ceinture, car les titre ne changent pas de mains par décompte extérieur.

Le match qui suivit fut pour le WWF Tag Team Championship. Nikolai Volkoff et Iron Sheik, accompgnés par Freddie Blassie, affrontèrent les champions en règne, The U.S. Express (Mike Rotundo et Barry Windham), qui sont accompagnés par Lou Albano. The U.S. Express ont dominé une grande partie du match jusqu'à ce que Volkoff et The Sheik passe à l'offensive sur Rotundo. Rotundo alla faire le tag à Windham, qui exécuta un bulldog sur The Sheik. Après s'être dégagé de peu d'un tombé, The Sheik frappa la tête de Windham avec la canne de Blassie lorsque l'arbitre eu le dos tourné. Après que Volkoff effectua le tombé, Volkoff et The Sheik furent les nouveaux WWF Tag Team Champions[14].

Évènements principaux[modifier | modifier le code]

Le prochain match de la carte fut un Body Slam Challenge à 15 000 dollars entre André the Giant et Big John Studd, qui était accompagné par Bobby Heenan. La stipulation du match était que si André the Giant réussissait à porter un boddy slam sur Studd, il gagnait 15 000 dollars, et s'il échouait, il serait forcer de prendre se retraite. Après avoir débuté le match sur la défensive, il contra avec des chops et des coups de tête. Après avoir affaibli ses genoux avec des coups de pied, André fut capable de porter Studd sur ses épaules et fut capable de porter un body slam pour gagner le match. Après qu'André eut récolté son prix, il jeta quelques billets dans le public.

Après que les deux hommes eurent quitté le ring, il fut l'heure du match pour le WWF Women's Championship entre Wendi Richter, managé par Cindy Lauper, et Leilani Kai, mangé par l'ancienne championne The Fabulous Moolah. Rapidement après que le match eut commencé, Moolah attrapa Richter et l’entraîna à l'extérieur du ring sur le sol, mais Lauper la sauva d'une attaque. Kai exécuta ensuite un flying crossbody de la troisième corde, mais Richter utilisa l’élan de Kai pour la rouler en position de tombé. Avec ce tombé, Richter devint WWF Women's Champion[15].

Le prochain et dernier match concerna Hulk Hogan, le WWF Champion, et Mr. T, accompagnés par Jimmy Snuka, contre Roddy Piper et Paul Orndorff, accompagnés par Cowboy Bob Orton. Mohamed Ali fut l'arbitre spécial du match. D'abord, Piper, Orndorff, et Orton firent leurs entrées sur le ring. Les favoris de la foule, Hogan, Mr. T et Snuka, ont ensuite fais leurs entrées sur le ring. Le match commença entre Mr. T et Piper. Vers le milieu du match, les quatre hommes se mirent à battre dans le ring, et Muhammad Ali frappa Piper dans la tempe pour restaurer l'ordre. Après que l'ordre du match fut restauré, Orndorff et Piper prirent l'avantage offensif. Orndorff coinça Hogan dans une full nelson, Orton monta sur la troisième corde pour essayer de le mettre KO. Mais par mégarde, Orton frappa Orndorff, et Hogan fit le tombé pour gagner le match. Frustré, Piper mit KO l'autre officiel, Pat Patterson, et reparti au vestiaire[15],[16].

Conséquences[modifier | modifier le code]

Approximativement trois mois après WrestleMania, Nikolai Volkoff et The Iron Sheik perdirent le WWF Tag Team Championship contre The U.S. Express[17]. Ils retinrent le titre jusqu'en août, jusqu'à ce que Brutus Beefcake et Greg Valentine, plus tard connus comme la Dream Team, devinrent les nouveaux champions[17]. Plus tard, le duo eurent une rivalité Les British Bulldogs[18]. Valentine, de son côté, perdit son Intercontinental Championship contre Tito Santana après WrestleMania. Santana gagna le titre dans un cage match le 6 juillet 1985—un an après que leur rivalité commence[19].

Après qu'André the Giant bat Big John Studd lors du show, Studd forma une équipe avec King Kong Bundy, et le duo ont affronté André et Hulk Hogan à bon nombres d’occasions[20]. Plus tard, l'équipe de Studd et Bundy combattirent dans des Handicap matchs---un match à deux contre un---contre André, ce qui réveilla la rivalité entre André et Studd[21].

À la fin de l'année 1985, Wendi Richter fut battue par The Fabulous Moolah, perdant son WWF Women's Championship[4]. Moolah, qui catchait avec un masque et était connue comme The Spider Lady, gagna le titre en convaincant un officiel de tourner le match en sa faveur[4]. Richter quitta la WWF peu de temps avant, et Moolah garda le titre approximativement deux ans[4].

Après WrestleMania, Roddy Piper commença à entrainer Bob Orton à boxer. Hulk Hogan accepta un challenge dans le dos de Mr. T pour affronter Orton dans un match dans l'édition du 15 février 1986 de Saturday Night's Main Event. Après que Mr. T eut gagné le match, Orton et Piper l'attaquèrent, menant à un match de boxe à WrestleMania 2 entre Piper et Mr. T. Au second WrestleMania annuel, Piper fut disqualifié au troisième round[8].

Production[modifier | modifier le code]

Le nombre de spectateurs lors du show, qui prit place au Madison Square Garden à New York, fut de 19 121 personnes[12],[22]. En addition, le show fut suivi par plus d'un million de fans via un système de vidéosurveillance, faisant de ce show, le show le plus regardé sur le CCTV aux Etats-Unis[22].

Gene Okerlund chanta "The Star-Spangled Banner", et Gorilla Monsoon et Jesse "The Body" Ventura l'annoncèrent. Okerlund fit aussi des interviews dans les vestiaires, et "Lord" Alfred Hayes fit des interviews près de l'entrée. Howard Finkel était l'annonceur du ring[15],[22].

Résultats[modifier | modifier le code]

# Résultats Stipulations Commentaires Durée
1 Tito Santana bat The Exécutioner[12] Match simple 04:50
2 King Kong Bundy (avec Jimmy Hart) bat Special Delivery Jones[12] Match simple
  • Bundy a effectué le tombé sur Jones après un avalanche et un big splash
  • La WWF annonçait que la durée du match était de 29 secondes
00:24[13]
3 Ricky Steamboat bat Matt Borne[14] Match simple 04:38
4 David Sammartino (avec Bruno Sammartino) a combattu Brutus Beefcake (avec Johnny Valiant) pour une double-disqualification[14]. Match simple
  • Sammartino et Beefcake ont luttés pour une double disqualification quand Johnny Valiant attaquait David Sammartino en dehors du ring, ammenant Bruno Sammarino à répondre, et finir par avoir les quatre hommes à se battre sur le ring.
11:44
5 The Junkyard Dog bat Greg Valentine (c) (avec Jimmy Hart) par décompte à l'extérieur[14]. Match simple pour le WWF Intercontinental Championship
  • Valentine à l'origine battait JYD avec un roll-up alors qu'il s'aidait des cordes. Mécontent de ce résultat, Tito Santana venait sur le ring et racontait à l'arbitre que Valentine avait remporté le match de manière illégale, causant ainsi le recommencement du match. Valentine quittait le match, donnant à JYD la victoire par décompte à l'extérieur. Valentine conservait cependant le titre Intercontinental.
06:55
6 Nikolai Volkoff et The Iron Sheik (avec Classy Freddie Blassie) battent The U.S. Express (c) (Mike Rotundo et Barry Windham) (avec Lou Albano)[14] Tag team match pour le WWF Tag Team Championship
  • Volkoff a effectué le tombé sur Windham après que Sheik frappait Windham avec la cane de Blassie
06:56
7 André the Giant bat Big John Studd (avec Bobby Heenan)[15] 15 000$ Body Slam match
  • André the Giant a porté un body slam sur Big John Studd pour remporter le match. Après le match, André jettait la monnaie à la foule au malheur d'Heenan.
  • La stipulation de ce match était que si André échouait à porter un slam sur Studd, il devait prendre sa retraite du catch.
05:54
8 Wendi Richter (avec Cyndi Lauper) bat Leilani Kai (c) (avec The Fabulous Moolah)[15] Match simple pour le WWF Women's Championship
  • Richter a battu Kai après avoir renversé le flying bodypress de Kai en tombé.
06:12
9 Hulk Hogan et Mr. T (avec Jimmy Snuka) battent Roddy Piper et Paul Orndorff (avec Cowboy Bob Orton)[15] Tag team match avec Mohamed Ali et Pat Patterson comme arbitres spéciaux.
  • Hogan a effectué le tombé sur Orndorff après qu'Orton le frappait accidentellement.
  • Après le combat, Roddy Piper a collé une droite à l'arbitre Pat Patterson.
  • C'était le seul tag team match à être main-event d'un WrestleMania.
  • Ce fut le seul WrestleMania où le WWE Championship ne fut pas en jeu.
13:24
(c) - désigne le champion défendant son titre dans le match.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. [William Taaffe (1985-04-29). "How Wrestling Got Tv In Its Clutches - 04.29.85 - Sl Vault" Sportsillustrated.cnn.com. Retrieved 2011-02-03.
  2. Shields, Brian. Main Event: WWE in the Raging 80s, p.148.
  3. Assael, Shaun; Mooneyham, Mike (2002). Sex, Lies and Headlocks: The Real Story of Vince McMahon and the World Wrestling Federation. Crown Publishing Group. p. 74. ISBN 978-0-609-60690-2.
  4. a, b, c et d Schramm, Chris (October 5, 1998). "Moolah: Twenty-eight yearswas the reign". Slam! Sports. Canoe.ca Retrieved 2008-05-07.
  5. "Lelani Kai's reign (1)". WWE. Retrieved 2008-05-07.
  6. "Greg Valentine's reign". WWE. Retrieved 2008-08-11.
  7. "Rotundo and Windham's reign". WWE. Retrieved 2008-08-11.
  8. a et b Milner, John (March 22, 2005). "Rowdy Roddy Piper". Slam! Sports. Canoe.ca. Retrieved 2008-05-08.
  9. Corliss, Richard (2001-06-24). "Hype! Hell Raising! Hulk Hogan!". Time.com. Retrieved 2008-07-08.
  10. Wilser, Jeff (2006-04-30). "20 Things You Didn't Know About Hulk Hogan". VH1.com. Retrieved 2008-07-08.
  11. "Hulk Hogan, Mr. T, and The Commodores". Saturday Night Live. Saison 10. Épisode 193. NBC.
  12. a, b, c, d et e Clapp, John (2012-04-03). "10 Show of Show Shorties: Return to sender". WWE.
  13. a et b Shields, Brian. Main Event: WWE in the Raging 80s, p.150.
  14. a, b, c, d, e et f Shields, Brian. Main Event: WWE in the Raging 80s, p.149.
  15. a, b, c, d, e et f Shields, Brian. Main Event: WWE in the Raging 80s, p.150.
  16. "WrestleMania 1: Main Event". WWE. Retrieved January 6, 2013.
  17. a et b "Title history: World Tag Team". WWE. Retrieved 2008-05-07.
  18. Powell, John (1998-12-08). "Velentine still "hammering" away". Slam! Sports. Canoe.ca. Retrieved 2008-05-08.
  19. "Tito Santanas' Reign (2)". WWE. retrieved 2008-08-11.
  20. "Hall of Fame: Big John Studd". WWE. Retrieved 2009-09-16.
  21. Nevada, Vance (2005-07-30). "Andre the Giant's results". Slam! Sports. Canoe.ca. Retrieved 2008-08-11.
  22. a, b et c Powel, John. "WrestleMania: The Dynasty Begins". Slam! Sports. Canoe.ca. Retrieved 2008-05-06.

Références[modifier | modifier le code]

  • Assael, Shaun et Mike Mooneyham (2002). Sex, Lies, and Headlocks: The Real Story of Vince McMahon and the World Wrestling Federation. Crown. ISBN 978-0-609-60690-2.
  • Shields, Brian (2006). Main Event: WWE in the Raging 80s (4e éd.). Pocket Books. pp. 148–150. ISBN 978-1-4165-3257-6.

Liens externes[modifier | modifier le code]