Booker T (catcheur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Booker Huffman

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

King Booker

Données générales
Nom complet Booker Huffman
Nom de ring Black Snow[1]
Booker[1]
Booker T[1]
GI Bro[2]
King Booker[1]
Kole[1]
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Né(e) le 1er mars 1965 (49 ans)[2],
Houston, Drapeau du Texas Texas[1]
Taille 1,91 m (6 3)[1]
Poids 115 kg (253 lb)[1]
Catcheur (ou catcheuse) retraité(e)
Fédération(s) American Wrestling Rampage
Nu-Wrestling Evolution
Total Nonstop Action Wrestling
World Championship Wrestling
World Wrestling Entertainment
Entraîné(e) par Scott Casey[1]
Carrière pro. 1989[1]aujourd'hui

Robert Booker Tio Huffman[3] (né le 1er mars 1965[4]) est un ancien catcheur américain, plus connu sous les pseudonymes de Booker T. Il travaille actuellement à la World Wrestling Entertainment.

Il a remporté six titres mondiaux au cours de sa carrière : cinq fois le Championnat du Monde poids-lourds de la WCW (quatre fois en tant que titre de la WCW, une fois en tant que titre de la WWE) et une fois le Championnat du Monde poids-lourds de la WWE. Il a également été le tout premier TNA Legend Champion (titre qu'il a créé).

Huffman est l'un des catcheurs les plus décorés par équipe, avec quinze titres mondiaux en équipe: trois fois Champion du Monde par équipe de la WWE, une fois Champion du Monde par équipe de la TNA et onze fois Champion du Monde par équipe de la WCW.
Dans cette catégorie, il est également connu pour son travail dans l'équipe Harlem Heat, qu'il formait avec son frère Lane Huffman (Stevie Ray). Ensemble, ils ont remporté le titre par équipe de la WCW un record de dix fois.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

World Championship Wrestling (1993-2001)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Harlem Heat.

Il débuta à la WCW en 1993. Lors du WCW Nitro du 28 décembre (dernier nitro de 1997 après Starrcade 1997),il bat Disco Inferno pour gagner son premier titre solo le WCW World Television Championship et après le match son frère Stevie Ray le félicite. Vers avril 1998,Booker T commença une rivalité avec Chris Benoit qui avait perdu ses chances pour le titre U.S. de Diamond Dallas Page. La rivalité se poursuit à WCW Spring Stampede 1998 lorsque Benoit essaya de relever l'arbitre et Booker lui donne un Harlem Sidekick pour permettre de conserver le titre Télévisé. Le 20 avril 1998 à Nitro,il conserve son titre face à Psychosis. Mais Benoit réussit sa revanche dans un house show à Augusta pour enfin gagner son premier titre solo et tout premier titre à la WCW et les deux commença à échanger le titre dans les house show jusqu’à début mai 98.

Au dernier Monday Nitro, il remporte le WCW World Heavyweight Championship[5] et il conserve aussi sa ceinture de champion du WCW United States Championship. Pendant ses 8 ans à la WCW, il remporta 11 fois le WCW World Tag Team Championship (10 fois avec Stevie Ray et 1 fois avec Test), 5 fois le WCW World Heavyweight Championship, 6 fois le WCW World Television Championship, 1 fois le WCW United States Championship.

La WCW se fait acheter en 2001 par la World Wrestling Federation, Booker T y perdra sa ceinture contre The Rock.

World Wrestling Federation/Entertainment (2001-2007)[modifier | modifier le code]

Débuts (2001-2004)[modifier | modifier le code]

Lors du pay-per-view King Of The Ring, à l'occasion d'un match entre Chris Jericho, Chris Benoit et Stone Cold Steve Austin, il attaque Stone Cold avec un Book End sur la table des commentateurs et le blesse au cou. Lors du dernier show de Monday Nitro organisé par la WWF, alors qu'il est le WCW USA Champion, il gagne le WCW World Championship pour la 4e fois face à Scott Steiner. Dès lors, lui et quelques autres catcheurs de la WCW et de la ECW envahissent les shows de la WWF. Le groupe de la WCW et de la ECW s'appelle l'Alliance. Lors d'InVasion, il fait partie de l'équipe de l'Alliance et affronte la Team WWF dans un match à 5 contre 5. Il fait le tombé victorieux sur Kurt Angle à la suite de la trahison de Stone Cold envers la WWF, ce dernier ayant rejoint l'Alliance. Lors du 26 juillet 2001, à WWE SmackDown, il donne son titre de WCW USA à Chris Kanyon, mais dans le main event il perd le WCW Championship face à Kurt Angle. Il le regagne cependant lors du RAW suivant, à la suite de l'intervention de Stone Cold. Il entre ensuite en rivalité avec The Rock pour le WCW World Heavyweight Championship, qu'il perd lors de SummerSlam. Il perd également son match revanche à l'occasion d'Unforgiven.

Il forme ensuite une équipe avec Test et gagne le WCW Tag Team Championship avec lui en septembre 2001. Ils le perdent cependant début octobre face au Hardy Boyz. Lors de No Mercy, il affronte The Undertaker et gagne. Il gagne ensuite avec Test le WWF Tag Team Championship fin octobre face à The Rock et Chris Jericho, mais ils le perdent en novembre face au Hardy Boyz. Lors des Survivors Series, lui et l'Alliance perdent face à l'équipe WWF et se retrouvent congédiés. Il intervient cependant à Vengeance lors du match entre Chris Jericho et Stone Cold en mettant un coup de ceinture dans le dos de ce dernier, et permettant donc à Jericho de devenir le 1er champion incontesté. Pour la fin de l'année, il affronte Stone Cold à de nombreuses reprises avec plus ou moins de succès. Au Royal Rumble, Booker T obtient une grande opportunité en entrant 30e. Il élimine Rob Van Dam mais est éliminé par Steve Austin après un Stone Cold Stunner. Lors de WrestleMania X8, il affronte Edge et perd.Lors d'un match à Smackdown entre Rikishi et Booker T un match pas très long se terminant par un Stinkiface de Rikishi sur Booker T puis Booker T sortit du ring et regurgit sur Michael Cole

Il gagne deux fois le titre Hardcore durant avril-mai 2002 mais sans rivalité fixe jusqu'à ce qu'il rejoigne le clan New World Order (NWO). Dès lors, il rentre en rivalité avec Goldust, mais celui-ci lui demande de partir de la NWO et de le rejoindre. Chose qui aboutit vu que la NWO l'attaque et le renvoi du groupe. Il rentre en rivalité avec la NWO tout en étant accompagné de Goldust, mais la NWO est dissoute. Dès lors, il combat en équipe avec Goldust toujours en quête du titre par équipes qu'ils gagneront à Armaggedon. Ils le perdent en janvier 2003 face à William Regal et Lance Storm. Lors d'un RAW en mars 2003, Booker T gagne une bataille royale pour devenir challenger numéro 1 au titre Heavyweight à WrestleMania XIX. Mais il perd le match face à Triple H. Puis il redevient mid-carder. Il remporte le WWE Intercontinental Championship en battant Christian à Montréal dans une édition de RAW[6]. Il perd plus tard ce titre au profit de Christian, lors d'un house show.

L'année 2003 se finit avec plus ou moins de succès pour Booker T et il affronte Mark Henry à Armaggedon. Puis il gagne le WWE World Tag Team Championship avec Rob Van Dam. Ils conservent les titres à WrestleMania XX, mais ils les perdent face à Batista et Ric Flair lors du Draft 2004. Il est ensuite drafté à SmackDown. Il affronte l'Undertaker à Judgement Day et perd. Puis il se lance à la poursuite du titre USA et le gagne face à John Cena et Rob Van Dam à SmackDown. Il conserve son titre face à John Cena lors de SummerSlam mais le perd face à John Cena lors de No Mercy.

Fin 2004, lors d'un Smackdown « Night of champions », il fait un match par équipe avec Eddie Guerrero contre Rey Mysterio et Rob Van Dam pour les titres par équipes de la WWE. Rob Van Dam et Rey Mysterio gagnent le match. L'année 2005 fut une mauvaise année pour Booker T qui n'aura rien à se mettre sous la dent.. Il remporte à nouveau le titre USA face à Chris Benoit fin 2005. Le titre sera laissé vacant à la suite d'un double tombé. Il le regagne dans un « Best of Seven match », mais le perd face à Chris Benoit.

SmackDown (2005-2007)[modifier | modifier le code]

King Booker et Sharmell à SmackDown en 2006.

Il remporte le King of the Ring 2006 après avoir battu Bobby Lashley et devient King Booker à Judgment Day 2006[7]. Il gagne le WWE World Heavyweight Championship contre Rey Mysterio à la suite d'une intervention de Chavo Guerrero, Jr[8]. Il s'ensuit une rivalité avec Batista qui veut récupérer son titre. Ils s'affrontent à SummerSlam 2006 dans un match simple pour le titre. Queen Sharmell qui était entrée sur le ring et avait attaqué Batista, provoque la disqualification de Booker qui conserve son titre. À No Mercy 2006, un match « Fatal-4-way » oppose King Booker (avec Queen Sharmell), Batista, Bobby Lashley et Finlay. Booker T conserve son titre. Une semaine plus tard Booker T et Batista signe un « contrat royal » : si Batista perd, il n'aura plus de match pour le titre tant que King Booker sera le champion. Aux Survivor Series 2006, King Booker est battu et Batista devient le WWE World Heavyweight Champion.

Retour à SmackDown (2007)[modifier | modifier le code]

Booker T en tant que "King Booker"

King Booker participe à un match « contre la montre » pour avoir une chance d'affronter le WWE World Heavyweight Champion, Batista, il défait alors Gregory Helms mais c'est Mr.Kennedy qui devient challenger grâce à sa victoire plus rapide que les autres. Il participe alors au Royal Rumble 2007 mais est éliminé par Kane. Une rivalité éclate entre les deux hommes qui se retrouvent à No Way Out 2007 où Kane triomphe. Booker le bat ensuite dans un match de qualification pour le Money in the Bank ladder match à WrestleMania 23 (aidé par The Great Khali), ce match marque la fin de la rivalité. Lors de l'évènement, King Booker a failli gagner le Money in the Bank car Matt Hardy l'ordonnait de redescendre de l'échelle en menaçant de faire un Twist of Fate à sa femme Queen Sharmell si celui-ci refusait. Booker choisit finalement de sauver sa femme. Alors, le 6 avril à SmackDown!, King Booker veut se venger de Matt Hardy, il perd et Queen Sharmell dit qu'elle était déçue de lui puis lui donna une claque. Booker veut impressionner sa femme, il fera alors l'erreur fatale de s'attaquer à The Undertaker puisque ce dernier prit King Booker en tombstone piledriver sur la table des commentateurs et subit des blessures.

King Booker et Queen Sharmell sont draftés à Raw le 11 et 18 juin. Le 16 juillet, King Booker et Queen Sharmell font leur entrée sur la musique de Triple H, alors blessé. Une rivalité éclate entre King Booker et Jerry Lawler où le 6 août, Booker défait Lawler grâce à l'aide de Queen Sharmell. Le 13 août, Jerry déclare à Booker qu'il ne mérite pas d'être le roi, que c'est Triple H le roi et il lui annonce qu'il affrontera Triple H au SummerSlam (2007), où il perd. Le 16 octobre 2007, la WWE annonce sur son site le départ de King Booker et de Sharmell de la fédération.

Total Nonstop Action (2007-2009)[modifier | modifier le code]

Booker fait ses débuts à la TNA 11 novembre 2007 à Genesis dans un match par équipe avec Sting contre Kurt Angle et Kevin Nash. En 2008, il effectuera un heel turn en trahissant Christian Cage. Il a une rivalité avec Samoa Joe pendant tout l'été 2008 pour le titre World Heavyweight de la TNA avec une première chance à Slammiversary sans succès, une autre à Hardcore Justice et une dernière à Victory Road dans un match en cage. Toute sans succès. En septembre, il créé le TNA Legends Championship et se déclare champion. Il défend le titre avec succès à Bound For Glory 2008 contre Christian Cage et AJ Styles. Il le défendra aussi avec succès contre Christian Cage à Turning Point. Entre Bound For Glory et Turning Point, il intègre le Main Event Mafia, un clan qui composé de vétérans, demande le respect face aux jeunes de la TNA. Il perd son titre à Destination X contre AJ Styles et perd sa chance pour le récupéré.Il gagne les titres par équipe de la TNA avec Scott Steiner en juillet 2009 et il les garderont jusqu'en octobre, à Bound For Glory 2009. Il quitte la TNA après ce match, les deux se quittent en très mauvais terme avec quelques différents.

Retour à la World Wrestling Entertainment (2011-...)[modifier | modifier le code]

Commentateur et catcheur occasionnel (2011-2012)[modifier | modifier le code]

Booker T est revenu à la WWE durant le Royal Rumble 2011 en faisant une entrée à la 21e place. Ovationné par le public, il sera éliminé par Mason Ryan[9].

Sa signature à la WWE est confirmée le 1er février 2011 lors des enregistrements de SmackDown du 4 février 2011 où il tient le rôle de commentateur. Il fait partie des entraîneurs de l'émission de télé-réalité WWE Tough Enough[10], diffusée le lendemain de Wrestlemania XXVII. Lors de l'Elimination Chamber 2011, il présente Trish Stratus en tant qu'entraineuse également. À Wrestlemania 27, alors qu'il vient sur le ring pour fêter la victoire de Jerry Lawler face à Michael Cole, il se prend un Stone Cold Stunner de Steve Austin, l'arbitre spécial du match, et animateur de WWE Tough Enough. Le 6 juin lors de Raw, il bat Jack Swagger par décompte à l'extérieur mais Evan Bourne le ramène sur le ring et Booker lui porte son Axe Kick. Evan Bourne place ensuite son Air Bourne puis ils font tous les deux le Spinaruni. Lors de Capitol Punishment il demande à Barack Obama (il s'agit en vérité d'un comédien) de faire le Obamaruni, ce qu'il exécute. Lors de chaque entrées de Cody Rhodes il reçoit de la part des "Bagers" de Cody Rhodes un sac en papier.

Lors du Raw du 14 novembre à la fin du match de Cody Rhodes, ce dernier viens jeter une bouteille d'eau à son visage prétextant avoir entendu ce qu'il lui avait dit. Le 29 novembre lors d'une édition spéciale de WWE SmackDown il devait affronter Cody Rhodes. Cependant ce match n’eut pas lieu après qu'il subisse une attaque de Cody dans une interview avant le match. À TLC (2011), il affronte et perd contre Cody Rhodes pour le WWE Intercontinental Championship[11]. Lors du Raw du 26 décembre, il affronte et bat Cody Rhodes et obtient donc un match pour le titre. Lors du SmackDown du 6 janvier 2012, il perd contre Cody et ne remporte pas le WWE Intercontinental Championship. Malgré sa rivalité avec Cody Rhodes, il continue à commenter des matchs. Lors du Royal Rumble, il entre en 17e position mais se fait éliminer par Cody Rhodes en 13e position.

Après le Rumble, puisque sa rivalité avec Cody Rhodes est terminée, il reprend sa place de commentateur mais cela ne signifie pas que sa carrière de catcheur est terminée car, lors du Raw du 26 mars 2012, alors que Mark Henry attaque Teddy Long, Booker T intervient et porte son Axe Kick à Mark Henry. Après cela, Teddy Long annonce que Booker T est le dernier homme à intégrer la Team Long et fera face à la Team John Laurinatis à WrestleMania XXVIII. Il perd ensuite le match face à la team de John Laurinaitis. Lors d'un House Show de Smackdown à Glasgow en Écosse, il gagne avec Percy Watson contre Mark Henry et Christian.

Manager général de SmackDown, Hall of Famer et blessure (2012-2013)[modifier | modifier le code]

Lors du Smackdown du 3 août, il est nommé general manager de Smackdown par le président de la WWE lui-même Vince McMahon et abandonne son rôle de commentateur auprès de Michael Cole et Josh Matthews. La première décision de Booker T c'est un match pour le WWE Tag Team Championship qui aura lieu à Smackdown de la semaine suivante et pour ça Epico & Primo doivent affronter Darren Young & Titus O'Neil pour devenir challengeurs n°1 au titres par équipe en disant sur son compte. Finalement Darren Young et Titus O'Neil gagnent par disqualification à cause de Kofi Kingston & R-Truth . Lors de Smackdown du 17 août Eve Torres gagne un match contre Kaitlyn et deviens son assistante. Dans une vidéo exclusif en backstage, il éprouve son mécontentement au sujet de l'attaque de Alberto Del Rio, Ricardo Rodriguez et les faux policiers engagées par Del Rio pour frapper Sheamus dans son show. À la suite de la blessure de Ricardo Rodirguez par Sheamus, il bannit le Brogue Kick. A Night Of Champions, il autorise de nouveau le Brogue Kick a Sheamus et permet a ce dernier de conserver son titre face a Alberto Del Rio. Le 6 avril 2013, Booker T est intronisé au Hall of Fame de la WWE.Il était absent depuis quelques mois pour une opération à un de ses coudes.

Apparitions diverses (2013-...)[modifier | modifier le code]

Il fait son retour le 19 juillet, il est annoncé ce soir là que Booker T doit se suspendre de son poste de Général Manager de Smackdown et qu'il sera remplacé par la précédente Général Manger de Raw, Vickie Guerrero. Depuis, il effectue diverses apparitions à RAW et à Smackdown.

Caractéristiques au catch[modifier | modifier le code]

Booker T face à Christian Cage lors de TNA Bound for Glory IV
  • Surnoms
    • "Book"
    • "The Booker-man"
    • "The former 5-Time WCW Champion/ The 5-Time 5-Time 5-Time 5-Time 5-Time WCW Champion"
    • "The Six Times World Champion
    • "Master of the Spin-a-Roonie"
    • "King" Booker
  • Musiques d'entrée
    • "Rap Sheet" de Rene De Wael et Didier Leglise (WCW/WWF/WWE/AAA ; 1993–2006, 2011–...)
    • "Rockhouse" de Frank Shelley (WWF ; utilisé au New World Order ; 2002)
    • "Dead White Guys" de Joseph Saba et Stewart Winter (WWE; 2006–2007; as King Booker)
    • "Sucka" de Dale Oliver (TNA ; 2007–2009)[13]

Palmarès[modifier | modifier le code]

King Booker et sa femme Sharmell
Booker T en tant que TNA Global Champion
  • Global Wrestling Federation
    • 3 fois champion par équipes de la GWF avec Stevie Ray[14]
  • Las Vegas Pro Wrestling
    • 1 fois champion poids lourds de la LVPW UWF
  • Prairie Wrestling Alliance
    • 1 fois champion poids lourds de la PWA

Récompenses de magazines[modifier | modifier le code]

PWI 500, les cinq cents meilleurs catcheurs de l'année
Année 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009
Rang 390[23] en augmentation 200[24] en augmentation 182[25] en diminution 260[26] en augmentation 89[27] en augmentation 86[28] en augmentation 84[29] en augmentation 7[30] en diminution 60[31] en diminution 61[32] en augmentation 5[33] en diminution 14[34] en augmentation 7[35] en diminution 24[36] en augmentation 20[37] en diminution 19[38] en augmentation 18[39] en diminution 34[40] en diminution 38[41]

Autres médias[modifier | modifier le code]

Booker Huffman est apparu dans la série Charmed en 2001, jouant Thunder dans l'épisode L'Académie du mal (Wrestling With Demons). Les membres de la nWo comme Buff Bagwell et Scott Steiner sont aussi apparus dans cet épisode[42].

En 2001, il fait une apparition dans le film américain Ready to Rumble de Brian Robbins avec David Arquette[43].

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Booker apparait dans vingt-trois jeux vidéo. Ceux-ci incluent : TNA IMPACT!, WCW Nitro, WCW/nWo Thunder, WCW/nWo Revenge, WCW Mayhem, WCW Backstage Assault, WWE Raw 2, WWE SmackDown Shut Your Mouth, WWE SmackDown Here Comes the Pain, WWE SmackDown! vs. Raw , WWE SmackDown vs. Raw 2006, WWE SmackDown vs. Raw 2007, WWE SmackDown vs. Raw 2008, WWE WrestleMania X8, WWE WrestleMania XIX, WWE WrestleMania 21, WWE Day of Reckoning, WWE Day of Reckoning 2[44] et WWE '12[45], WWE '13[46]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l (de) « Profil de Booker T » (consulté le 21 mars 2010)
  2. a et b (en) « Bio de Booker T (2007) », sur SLAM! Wrestling (consulté le 21 mars 2010)
  3. (en) Intelius search
  4. (en) « Booker T's bio », sur TNA Wrestling (consulté le 17 avril 2008)
  5. a et b (en)« Historique du WCW World Heavyweight Championship » (consulté le 7 août 2009)
  6. a et b (en)« Historique du WWE Intercontinental Championship » (consulté le 29 août 2009)
  7. a et b (en) « Résultats Judgment Day 2006 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  8. a et b (en) « Résultats The Great American Bash 2006 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 5 juillet 2009)
  9. (en) Adam Martin, « WWE Royal Rumble PPV Results », sur Preview.com,‎ 31 janvier 2011 (consulté le 31 janvier 2011)
  10. (en) Caldwell James, « WWE News: Booker T joining "Stone Cold" Steve Austin as coach on "Tough Enough" (contains Smackdown SPOILER) », sur Pro Wrestling Torch,‎ 4 février 2011 (consulté le 4 février 2011)
  11. (en) « WrestleHeat.com » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-23
  12. (en) « All he's asking for is a little respect: the former WCW champion and master of the Spinarooni is finally getting his props in WWE - Interview », sur bnet.com, Century Publishing,‎ octobre 2002 (consulté le 21 mars 2010)
  13. (en) « Booker T (Sucka) », sur The American Society of Composers, Authors and Publishers (consulté le 20 juillet 2010)
  14. (en)« Historique du GWF Tag Team Championship » (consulté le 29 août 2009)
  15. (en)« Historique du TNA Legends Championship » (consulté le 25 août 2009)
  16. (en)« Historique du TNA World Tag Team Title » (consulté le 25 août 2009)
  17. (en)« Historique du NWA/WCW World Television Championship » (consulté le 29 août 2009)
  18. (en)« Historique du WWE United States Championship » (consulté le 29 août 2009)
  19. (en)« Historique du WWF Hardcore Championship » (consulté le 29 août 2009)
  20. (en)« Historique du WWE World Tag Team Championship » (consulté le 29 août 2009)
  21. (en) « Wrestling Information Archive » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-23
  22. (en) « Wrestling Information Archive (1972-2007) » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-23
  23. « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1991 », Internet Wrestling Database (consulté le 2 août 2011)
  24. « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1992 », Internet Wrestling Database (consulté le 2 août 2011)
  25. « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1993 », Internet Wrestling Database (consulté le 2 août 2011)
  26. « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1994 », Internet Wrestling Database (consulté le 2 août 2011)
  27. « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1995 », Internet Wrestling Database (consulté le 2 août 2011)
  28. « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1996 », Internet Wrestling Database (consulté le 2 août 2011)
  29. « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1997 », Internet Wrestling Database (consulté le 2 août 2011)
  30. « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1998 », Internet Wrestling Database (consulté le 2 août 2011)
  31. « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1999 », Internet Wrestling Database (consulté le 2 août 2011)
  32. « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2000 », Internet Wrestling Database (consulté le 2 août 2011)
  33. « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2001 », Internet Wrestling Database (consulté le 2 août 2011)
  34. « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2002 », Internet Wrestling Database (consulté le 2 août 2011)
  35. « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2003 », Internet Wrestling Database (consulté le 2 août 2011)
  36. « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2004 », Internet Wrestling Database (consulté le 2 août 2011)
  37. « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2005 », Internet Wrestling Database (consulté le 2 août 2011)
  38. « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2006 », Internet Wrestling Database (consulté le 2 août 2011)
  39. « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2007 », Internet Wrestling Database (consulté le 2 août 2011)
  40. « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2008 », Internet Wrestling Database (consulté le 2 août 2011)
  41. « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2009 », Internet Wrestling Database (consulté le 2 août 2011)
  42. (en) Charmed - L'Académie du mal (2001) sur l’Internet Movie Database
  43. (en) Ready to Rumble sur l’Internet Movie Database
  44. (en) Lennon, P. "Why i love to be King" Daily Star (vendredi 25 août 2006), page 56.
  45. http://www.wwe.com/inside/thq/wwe-12/thq-wwe-12-roster-reveal-september
  46. http://wwe13.2k.com/roster

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :