Chokeslam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un chokeslam effectué par Kane sur CM Punk.

Le Chokeslam ou en japonais Nodowa otoshi est une prise de lutte professionnelle utilisée au catch proche du side slam qui appartient au Body slam et qui se rapporte à un claquement du dos en saisissant la gorge de l'adversaire, le soulevant vers le haut pour le claquer vers le bas[1]. Cette prise est plutôt utilisée comme prise de finition par la majorité des lutteurs de grand taille, comme Big Show, Kane (qui en fait sa prise de finition), Akira Taue, etc. mais c'est The Undertaker qui est le premier catcheur à populariser le chokeslam.

Habituellement, pour effectuer un chokeslam, l'attaquant prend son adversaire en single arm choke, mais comme l'étranglement est illégal, l'attaquant délivre tout de suite un chokeslam.

Cette prise peut être employée par un attaquant sur deux adversaires, chaque main saisit la gorge de chaque adversaire, c'est le Double chokeslam.

Variantes[modifier | modifier le code]

Back suplex chokeslam[modifier | modifier le code]

Inventé par Akira Taue. L'attaquant met sa tête sous un des bras de l'adversaire, enroule le corps avec ses bras comme dans un belly to back suplex, le soulève jusqu'aux épaules, il tourne en arrière et saisit la gorge de l'adversaire puis délivre le chokeslam.

Falling Chokeslam[modifier | modifier le code]

Aussi utilisé par McRiley. Cette prise est considérée comment Elevated Chokeslam, mais l'attaquant est obligé de tenir le dos de L'adversaire, très efficace sur les poids Vraiment lourds.

Chokeslam Spinebuster[modifier | modifier le code]

Introduit par Vladimir Kozlov qui en fait sa prise de finition le Chokeslam Spinebuter ou The Iron Curtain consiste à prendre l'adversaire en chokeslam puis à le faire retomber en Spinebuster. Cette prise est très efficace sur les poids légers.

Un chokeslam effectué par The Big Show sur Doug Basham.

Sit-Out Chokeslam[modifier | modifier le code]

Cette variation est un Chokeslam qui n'a pratiquement jamais été utilisé, mais qui est quand même utilisé par McRiley. L'attaquant se tient devant l'adversaire, fait l'étranglement, puis saute et se met en position assise, très efficace si l'adversaire est lourd.

Chokebomb[modifier | modifier le code]

L'attaquant porte un two handed chokeslam mais s'agenouille. C'est l'une des prises de finition de Big Daddy V, et l'ancienne prise de finition de Beth Phoenix.

Leg trap chokeslam[modifier | modifier le code]

Connu aussi sous le nom de Leg hook chokeslam, l'attaquant saisit une des jambes de l'adversaire en le soulevant, il saisit la gorge de l'adversaire avec l'autre main et le soulève en l'air puis tourne vers le côté pour claquer le dos de ce dernier. Cette prise peut être utilisée pour contrer un coup de pied. Une variante existe, où l'attaquant agrippe la gorge de l'adversaire avec une main, et lui crochette la jambe avec le pied pour le soulever et le rabattre au sol comme dans un chokeslam.

Two handed chokeslam[modifier | modifier le code]

Appelé aussi Chokedrop, l'attaquant applique un two handed chokelift pour soulever son adversaire puis projette celui-ci par terre sur son dos. The Great Khali emploie cette prise en tant que prise de finition, le Punjabi Plunge ou en anglais the khali bomb.

Il en existe une autre version où l'attaquant applique un two handed chokelift mais au lieu de le projeter directement l'adversaire l'attaquant l'étrangle en l'air avant de le projeter au sol ; cette prise a été popularisée par Kane et plus tard par Batista.

Vertical suplex chokeslam[modifier | modifier le code]

L'attaquant prend son adversaire en souplesse verticale, puis il déplace sa main (qui enroulait le cou de l'adversaire) pour agripper la gorge de l'adversaire et l'attaquant projette l'adversaire vers le bas sur le dos comme un chokeslam.

Double chokeslam[modifier | modifier le code]

Il en existe deux versions : l'une est un chokeslam porté seul sur deux personnes en même temps mais sans placer la main au-dessus de son épaule[1]. Le double chokeslam est très utilisé par The Undertaker.

L'autre version est en équipe. L'équipe se met devant leurs adversaires l'un à côté de l'autre. Les deux catcheurs effectuent un étranglement et portent à deux un chokeslam. Cette prise a été notamment popularisée par Kane, Undertaker, Batista et le Big Show. Elle était utilisée comme prise de finition par équipe des anciens TNA World Tag Team Champions, Crimson et Matt Morgan.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Professional Wrestling Moves: Part 1 - Slam, Choke », sur Death Valley Driver.com (consulté le 12 novembre 2009)