WWE WrestleMania (série de jeux vidéo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wrestlemania.jpg

WWE Wrestlemania est une série de jeux vidéo de catch en "pay per view" organisé par la World Wrestling Entertainment réunissant les divisions RAW, SmackDown! et désormais ECW, se déroulant chaque année au mois de mars/avril depuis 1985. Vince McMahon président de la WWF (World Wrestling Federation, aujourd'hui WWE) après la WWE la adapté en jeux vidéo.

WWF WrestleMania[modifier | modifier le code]

C'est le premier jeu basé sur WrestleMania. Il est sorti en 1989 aux États-Unis et en 1990 en Europe sur Nintendo Entertainment System (NES). Le jeu se composait d'un roster de six catcheurs.

WWF WrestleMania Challenge[modifier | modifier le code]

Article détaillé : WWF WrestleMania Challenge.

Deuxième jeu sur WrestleMania, il est sorti sur NES en 1990 aux États-Unis et en 1992 en Europe.

WWF Super WrestleMania[modifier | modifier le code]

Article détaillé : WWF Super WrestleMania.

Le troisième jeux sur WrestleMania en sortie en 1992 sur Version Super Nintendo et sur Version Mega Drive.

WWF WrestleMania: The Arcade Game[modifier | modifier le code]

Article détaillé : WWF WrestleMania: The Arcade Game.

Développé par Midway Games et édité par Acclaim Entertainment, sorti à partir de 1995 sur borne d'arcade puis porté sur :

WWF WrestleMania: Steel Cage Challenge[modifier | modifier le code]

Sortie en 1992, développé par Sculptured Software et édité par Flying Edge, ce jeu de WrestleMania était le premier à ajouter une option "Steel Cage". Il est sorti sur quelques plateformes telles que :

WWF Road to WrestleMania[modifier | modifier le code]

Article détaillé : WWF Road to WrestleMania.

Il est le tout premier jeu vidéo de la WWF à être commercialisé sur Game Boy Advance. Premier produit par THQ.


WWF WrestleMania 2000[modifier | modifier le code]

Article détaillé : WWF WrestleMania 2000.

WrestleMania 2000 utilise un moteur de jeu auparavant utilisé dans WCW/nWo Revenge. Plus de 50 superstars ont été incluses dans le jeu, et, à l'exception de la liste de mouvements déjà existants, chacune d'entre elles peuvent être éditées au bon vouloir du jeu. Faisant usage du même système, le mode Create-a-Wrestler (créer un catcheur) est étendu. Le joueur peut également assigner des mouvements en provenance d'une grande liste.

Les modes WWF habituels tels que les modes Royal Rumble et King of the Ring ont été inclus, en plus d'un mode pay-per-view, permettant au joueur de créer un style unique ou de recréer les pay-per-views diffusés par l'émission de télévision. Le joueur peut également créer ses propre ceintures et titres.

Le mode histoire (story mode) met en scène le parcours du joueur. Dans la peau d'un catcheur débutant, le joueur grimpe d'échelon en échelon au fur et à mesure de la progression du jeu, entrant en compétition avec d'autres catcheurs, gagnant de nombreux titres et accéder à l’évènement de WrestleMania 2000. Bien que le mode histoire soit long, selon le nombre de matchs auxquels le joueur participe, il n'existe pas de scénario concret et si le joueur perd un match, celui-ci est simplement enregistré et ne modifie en aucun cas le parcours. En réalité, les catcheurs doivent défendre les titres des pay-per-view.

sorti en 1999 sur Game Boy Color et en 2000 sur Nintendo 64.

WWE WrestleMania X8[modifier | modifier le code]

Article détaillé : WWE WrestleMania X8.

Ce fut le dernier WrestleMania à porter le nom World Wrestling Federation. Il est sorti sur gamecube en 2002.

Le match Hell in a Cell permet des prises uniquement exécutables sur les façades de la cage et la capacité de se battre au-dessus de la cage, avec l'option de jeter l'adversaire depuis le haut de la cage[1].

WWE WrestleMania XIX[modifier | modifier le code]

Article détaillé : WWE WrestleMania XIX.

Ce fut le premier jeu WrestleMania après que la World Wrestling Federation (WWF) ait été renommée World Wrestling Entertainment (WWE). Il est sorti sur gamecube en 2003.

WWE WrestleMania21[modifier | modifier le code]

Article détaillé : WWE WrestleMania 21.

WWE WrestleMania 21, sortie sur Xbox par THQ.Ce jeu est le tout dernier jeu vidéo de la WWE en date à avoir été commercialisé sur Xbox. Ce jeu a été pour la première fois annoncé par THQ juste avant l'E3 2004[2].

WWE Legends of Wrestlemania[modifier | modifier le code]

Article détaillé : WWE Legends of WrestleMania.

Sorti en mars 2009 sur PlayStation 3 et sur la XBox 360. La jaquette met en scène 4 légendes (Stone Cold Steve Austin, Hulk Hogan, Andre The Giant et The Rock) et 2 managers (Jimmy Hart et Bobby "The Brain" Heenan) et retrace la saison des années 1980-90.

Ce jeu ressemble à SmackDown vs. Raw 2009, mais possède un gameplay, des arènes et un choix de personnages totalement différent de la série SvR. Grande nouveauté, le mode Wrestlemania Tour, dans lequel on peut revivre, réécrire et redéfinir des anciens matchs de l'époque WWF comme si on y était ! Le choix des matchs est pauvre mais la nostalgie des décors de ces matchs fait de l'effet. Dans cette version, il n'y a que des légendes ! Mais petite nouveauté, il y a possibilité de télécharger les persos de WWE Smackdown vs Raw 2009 avec une sauvegarde de ce jeu. Dans ce jeu, on retrouve les versions légendes de Shawn Michaels, The Undertaker, Triple H (dit Hunter Hearst Hemsley, son ancien nom) et le nature boy Ric Flair aussi présents dans WWE Smackdown vs Raw 2009. Dans ce jeu, l'annonceur des matchs est Howard Finkel. Les managers ne sont plus comme dans le SvR 2009 (qui étaient des catcheurs) ce sont maintenant de "vrais" managers tels que Jimmy Hart, M.Fuji, Bobby "The Brain" Heenan et Paul Bearer l'ancien manager de Undertaker. Les arènes ne sont que des arènes de Wrestlemania excepté une qui est celle du Royal Rumble.

Ce jeu n'est disponible que sur PlayStation 3 et Xbox 360.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « WWF WrestleMania X8 Review », sur IGN (consulté le 17 octobre 2008)
  2. (en) Perry Douglass, « Wrestlemania 21: First Shot », sur IGN,‎ 17 novembre 2004 (consulté le 22 janvier 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]