Jerry Lawler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lawler.

Jerry O'Neil Lawler

Description de cette image, également commentée ci-après

Jerry Lawler en octobre 2010.

Données générales
Nom complet Jerry O'Neil Lawler
Nom de ring Jerry "The King" Lawler
Jerry Lawler
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Né(e) le (64 ans),
Memphis, Tennessee, Drapeau des États-Unis États-Unis[1],[2]
Taille 1,83 m (6 0) [2]
Poids 110 kg (242 lb)[2],[1]
Catcheur (ou catcheuse) retraité(e)
Fédération(s) American Wrestling Association
NWA Mid-America/Polynesian Wrestling/Virginia
Continental Wrestling Association
Championship Wrestling Association
Georgia Championship Wrestling
Gulf Coast Championship Wrestling
International Wrestling Association
Jersey All Pro Wrestling
Maryland Championship Wrestling
Memphis Championship Wrestling
Memphis Wrestling
Power Pro Wrestling
Smoky Mountain Wrestling
Traditional Championship Wrestling
United States Wrestling Association
World Class Wrestling Association
World Wrestling Federation/Entertainment
Entraîné(e) par Jackie Fargo [2]
Carrière pro. 1970 [1]2012

Jerry O'Neil Lawler (né le à Memphis au Tennessee) est un catcheur professionnel et un commentateur à la World Wrestling Entertainment.

Il a possédé 164 titres au cours de sa carrière de catcheur, ce qui fait de lui l'actuel employé de la WWE le plus titré (bien qu'il n'aie jamais remporté de titre à la fédération elle-même). Il a notamment été plus de 50 fois Champion poids-lourds du Sud de la American Wrestling Association, et il a également été 36 fois champion par équipe dans diverses fédérations. Il a été honoré du Hall of Fame de la WWE en 2007.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts (1970-1992)[modifier | modifier le code]

World Wrestling Federation (1992-...)[modifier | modifier le code]

Lawler débute sa carrière à la WWF en décembre 1992, il est annoncé comme l'une des superstars du catch. De 1993 à 1995, il entre en rivalité avec Bret Hart et la famille des Harts. La rivalité débute au King of the Ring 1993 quand Lawler interrompt la cérémonie de Bret et l'agresse. Lawler déclare qu'il est le seul et vrai King de la World Wrestling Federation (WWF), au SummerSlam 1993, il doit catcher Bret, mais simule un accident de voiture, Doink le remplace, mais à la fin du match, Lawler attaque Bret Hart, le match a alors lieu entre les deux, Bret lui porte le Sharpshooter et l'oblige à abandonner. Mais Bret ne lâchant pas la prise, Lawler est déclaré vainqueur.

À la même époque, Lawler engage une petite rivalité avec Vince McMahon.

Le 30 mars 2009 à RAW, il catche Chris Jericho pour le remettre à sa place après qu'il a détruit Ric Flair, mais il est obligé d'abandonner après un Walls Of Jericho de ce dernier.

Lors du Raw du 25 mai 2009, il participera à un match par équipes 5 contre 5. Il affrontera Randy Orton, Cody Rhodes, Ted DiBiase Jr., Big Show et The Miz. Son équipe sera constituée de lui, John Cena, Batista, MVP et un 5e homme non dévoilé, mais qui sera M. Kennedy, effectuant son retour après avoir été annoncé durant les deux épisodes précédents.

Le 20 juillet à Raw, il se fait provoquer par The Brian Kendrick. Alors que Lilian Garcia allait annoncer l'adversaire de Kendrick, Lawler interrompt Lilian et annonce qu'il est l'adversaire de Brian Kendrick. Le match: après que Lawler a donné un coup de poing à The Brian Kendrick, ce dernier s'énerve et prend le dessus sur Lawler, mais celui-ci reviendra avec des coups de poings et un dropkick. Mais Kendrick revient et lui applique un heel kick et pleine tête, puis il tente The Kendrick mais est contré par Jerry Lawler et ce dernier en profite pour faire le tombé victorieux après un Diving fist drop depuis la seconde corde.

Rivalité avec la Nexus (2010-2011)[modifier | modifier le code]

Lors de l'édition de Monday Night Raw du 7 juin 2010, le roster de la NXT attaque John Cena. Jerry Lawler est l'une des victimes de la faction N. Durant le RAW du 17 juin, la Faction N intervient à nouveau mais "Le King" vient aider John Cena avec tout le roster de RAW à WWE 4-Way Finale 2010. Il sent que The Nexus allait venir et part lors du Raw du 28 juin. Il se fait de nouveau attaquer par Nexus alors que celui-ci rendait hommage à Ricky (The Dragon Steamboat) accompagné des autres légendes de la WWE. Lors du Raw suivant il fait partie de la Team WWE contre Nexus dans un match d'élimination, match qu'il perd.

Rivalités avec Michael Cole et The Miz (2010-2011)[modifier | modifier le code]

Lors du Raw du 29 novembre 2010, alors âgé de 61 ans, il reçoit pour la première fois de sa carrière un match de championnat (la stipulation était un TLC Match) pour le WWE Championship contre The Miz (de 31 ans son cadet), alors qu'il allais décrocher le WWE Championship, Michael Cole lui attrape la jambe et Lawler enchaîne Michael Cole d'une série de droite, pendant ce temps la, The Miz avait décrocher le titre. Cet évènement marquera le début d'une rivalité entre les 2 commentateurs de WWE Raw. Lors du Raw du 6 décembre, il retient Michael Cole sur le ring, ce qui va permettre à Randy Orton de lui porter un RKO, pour lancer un message au WWE Champion, The Miz. Lors du Raw du 20 décembre, il gagne un match par équipe avec Randy Orton et John Morrison contre The Miz, Alex Riley et Sheamus, qui était en rivalité avec Morrison (il avait perdu un Ladder match contre ce dernier pour devenir le prétendant numéro 1 au titre du Miz). Lors de Raw du 27 décembre, il bat The Miz par décompte extérieur grâce à une intervention de John Morrison. Plus tard dans la soirée, il se fait attaquer par The Miz. Lors du RAW du 10 janvier 2011, il remporte son match avec Randy Orton contre The Miz et Alex Riley. Lors du Raw du 31 janvier, il remporte le Raw Rumble (un Rumble match incluant uniquement des catcheurs de Raw) et s'assure un 2e match pour le WWE Championship face à The Miz qui aura lieu à l'Elimination Chamber 2011. Lors du Raw du 14 février 2011, Jerry Lawler est absent suite au décès de sa mère. À l'Elimination Chamber, il perd contre The Miz et ne remporte donc pas le WWE Championship. Le Raw suivant, Michael Cole interviewe Lawler après sa défaite à Elimination Chamber face à The Miz, cependant il ne cesse de le provoquer en faisant référence à sa mère. Suite à cela, Jerry défie Cole pour un match à Wrestlemania XXVII. Cole refuse le défi mais jette de l'eau sur Lawler avant de s'enfuir dans les coulisses.

Le Raw du 28 février, Michael Cole accepte finalement son challenge à deux conditions : que le match soit un Special Guest Referee Match et c'est Cole qui choisira l'arbitre et aussi un manager / entraîneur qui se révélera être Jack Swagger. Jack Swagger fera son entrée sur le ring et portera son Ankle Lock sur Jerry Lawler qui se fera provoquer par Cole en même temps en lui disant "What do you think now ?" (t'en pense quoi maintenant ?). La semaine suivante, Cole révèle l'arbitre spécial pour le match de WrestleMania qui devait signer un contrat pour l'être officiellement. Il dit qu'il a choisi John Layfield, mais ce sera finalement "Stone Cold" Steve Austin qui signera le contrat après avoir porté deux Stone Cold Stunners sur JBL et avoir renversé 4 bières sur Cole. À WrestleMania XXVII, il gagnera son match contre Cole par la prise de soumission de Jack Swagger, mais après l'intervention du general manager de Raw, qui estime que le comportement d'Austin était en sa faveur, il sera disqualifié et perdra donc son match. Lors d'Extreme Rules 2011 il perd son match avec Jim Ross contre Michael Cole et Jack Swagger dans un Country Whipping Tag Team match. A Over The Limit, il gagne contre Michael Cole dans un Kiss My Foot match, et évite d'introduire Michael Cole au WWE Hall Of Fame. Lors du Raw du 23 mai, il fait la paix avec Michael Cole.

Diverses rivalités (2011-2012)[modifier | modifier le code]

Lors du Raw du 5 septembre, il gagne son match avec Zack Ryder contre David Otunga et Michael McGillicutty[3]. Lors du Raw du 12 septembre, il gagne avec Sheamus contre Michael McGillicutty et David Otunga[4].

Lors du Royal Rumble (2012), il participe au Royal Rumble Match en entrant avec le n°12. Il élimine Michael Cole, avec l'aide de Booker T, et se fait ensuite éliminer par Cody Rhodes[5].

Lors du Raw du 30 avril, il perd contre Daniel Bryan dans un Beat the Clock Match pour devenir challenger no 1 au championnat de la WWE[6].

Il perd contre Michael Cole par disqualification après que le Manager Général Anonyme de la soirée (il s'agissait en réalité d'Hornswoggle) ait renversé la décision après l'intervention de Booker T.

Le 20 aout à Raw, il se fait attaquer par le Champion de la WWE, CM Punk. Le 27 août à Raw, il accepte le défi de CM Punk pour le WWE Championship dans un match en cage, match qu'il perd par soumission. Il remonte sur le ring le 10 septembre pour un match par équipe, avec Randy Orton contre CM Punk et Dolph Ziggler, match que son équipe remporte. Peu après, il est évacué de la salle, sans que le show ne s'arrête, et amené à l'hôpital pour une attaque cardiaque[7]. Il subit une angioplastie et fait un arrêt respiratoire, mais ne subit aucun dommage cérébral[8].

Retour en commentateur stable (2012-...)[modifier | modifier le code]

Il fait son retour comme commentateur à Raw, le 12 novembre 2012[9]. Il a eu un nouveau malaise sans gravité avant le Raw Old Schooll du 6 janvier 2014[10].

Caractéristiques au catch[modifier | modifier le code]

Jerry "The King" Lawler en 2007.
  • Prises favorites et prises de finition
    • Spike Piledriver
    • Diving fist drop de la deuxième corde
    • Elbow Drop
    • Brainbuster
    • Back Suplex
    • Dirty attacks
    • Throwing fire
    • Dropkick
  • Managers
    • Sam Bass
    • Scott Bowden
    • Ronnie P. Gossett
    • Jimmy Hart
    • Jimmy Kent
    • Mickey Poole
  • Surnoms
    • "The King"

Palmarès et accomplissements[modifier | modifier le code]

  • NWA Mid-America - Continental Wrestling Association - Championship Wrestling Association
    • AWA Southern Heavyweight Championship (52 fois)
    • AWA Southern Tag Team Championship (10 fois) avec Gorgeous George, Jr. (2), Bill Dundee (4), Mongolian Stomper (1), Jos LeDuc (1), Austin Idol (1) et Big Bubba (1)
    • AWA World Heavyweight Championship (1 fois)
    • AWA World Tag Team Championship (2 fois) avec Bill Dundee
    • CWA Heavyweight Championship (1 fois)
    • CWA International Heavyweight Championship (3 fois)
    • CWA World Tag Team Championship (2 fois) avec Austin Idol (1) et Tommy Rich
    • NWA Mid-America Heavyweight Championship (3 fois)
    • NWA Southern Heavyweight Championship (Memphis version) (13 fois)
    • NWA Southern Junior Heavyweight Championship (4 fois)
    • NWA Southern Tag Team Championship (Mid-America version) (8 fois) avec Jim White (4), Tojo Yamamoto (2), Playboy Frazier (1) et The Scorpion (1)
    • NWA United States Tag Team Championship (Mid-America version) (1 fois) avec Jackie Fargo
    • WCWA World Heavyweight Championship (1 fois)
    • CWA Lord of the Ring vainqueur en 1988
  • Gulf Coast Championship Wrestling
    • NWA Tennessee Tag Team Championship (1 fois) avec Jim White
  • Jersey All Pro Wrestling
    • JAPW Heavyweight Championship (1 fois)
  • Maryland Championship Wrestling
    • MCW Heavyweight Championship (1 fois)
    • MCW Tag Team Championship (1 fois) avec The Bruiser
  • Memphis Championship Wrestling
    • MCW Southern Heavyweight Championship (2 fois)
  • Memphis Wrestling
    • Memphis Wrestling Southern Heavyweight Championship (2 fois)
    • Memphis Wrestling Television Championship (1 fois)
  • NWA Polynesian Wrestling
    • NWA Polynesian Pacific Heavyweight Championship (1 fois)
 
  • NWA Virginia
    • NWA All-Star Heavyweight Championship (1 fois)
  • Power Pro Wrestling
  • World Class Wrestling Association
    • WCWA Texas Heavyweight Championship (1 fois)

Classements de magazines[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Profil de Jerry Lawler », CANOE - SLAM! Sports (consulté le )
  2. a, b, c et d (en) « Profil de Jerry Lawler », WWE (consulté le )
  3. (en) Greg Adkins, « WWE Raw Supershow results: Cena fends off Del Rio », sur WWE.com,‎ (consulté le )
  4. (en) Greg Adkins, « WWE Raw SuperShow results: Punk explodes on The Game », sur WWE.com,‎ (consulté le )
  5. (en) Ryan Murphy, « Full list of Royal Rumble Match participants and eliminations », sur WWE.com,‎ (consulté le )
  6. (en)Tom Herrera, « Daniel Bryan def. Jerry "The King" Lawler – Beat the Clock Challenge Match », sur WWE.com,‎ (consulté le )
  7. (en) Greg Adkins, « Jerry "The King" Lawler collapses ringside at Raw in Montreal », sur WWE.com,‎ (consulté le )
  8. (en) David Bixenspan, « Jerry Lawler Update: No Brain Damage According to Friends and Family », sur BleacherReport.com,‎ (consulté le )
  9. (en) « WWE Raw: Jerry Lawler's Return, Rumors, News and Preview for November 12 », sur Bleacher Report (consulté le 8 janvier 2014)
  10. (en) « Jerry Lawler is doing ‘fine’ after visiting a Baltimore hospital », sur Memphis Sport (consulté le 8 janvier 2014)
  11. (fr)« Casting de Man On The Moon », sur allocine.fr (consulté le )