Prix de l'Équerre d'argent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Prix de l'Équerre d'argent
Description Prix d'architecture
Organisateur L'Architecture française puis, Le Moniteur des travaux publics et du bâtiment-AMC (groupe Moniteur)
Pays Drapeau de la France France
Date de création 1960-1974, 1983
Site officiel equerredargent.com

Le prix de l'Équerre d'argent est un prix créé dès 1960 puis repris en 1983 par la revue Le Moniteur des travaux publics et du bâtiment (groupe Moniteur) après une interruption de neuf ans pour devenir le prix de l'Équerre d'argent d’Architecture du Moniteur[1], depuis associé au titre AMC Le Moniteur Architecture.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'Équerre d'argent est un prix créé dès 1960 par Paul-Marcel Durand-Souffland par la revue L'Architecture française, il est décerné jusqu'à la disparition de la revue en 1974. Le prix ensuite est repris en 1983 par la revue Le Moniteur des travaux publics et du bâtiment (groupe Moniteur) soit après une interruption de neuf ans[2].

L'Équerre d'argent est un prix attribué chaque année en France depuis 1983 par un jury composé d'architectes, de critiques d'architecture et de promoteurs, mis en place par la revue Le Moniteur des travaux publics et du bâtiment ainsi que le titre AMC Le Moniteur Architecture. C'est un prix qui récompense une équipe composée du maître d'ouvrage et du maître d'œuvre (architecte et ingénieurs) qui a contribué à la construction d'un bâtiment sur le sol français (bâtiment terminé dans l'année).

Depuis 1991, les lauréats reçoivent une sculpture en bronze de Bruno Romeda ; abstraite, elle est constituée d'un cercle, un triangle et un carré.

Les lauréats[modifier | modifier le code]

Lauréats du prix de L'Architecture française[modifier | modifier le code]

Lauréats du prix du Moniteur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Georges Pencreac'h, « Précision sur l'historique de l'Équerre d'argent », sur lemoniteur.fr,‎ 23 novembre 2007.
  2. Georges Pencreac'h, « Précision sur l'historique de l'Équerre d'argent », sur lemoniteur.fr,‎ 23 novembre 2007.
  3. Notice d'un article de L'Architecture d'aujourd'hui sur Archires
  4. « Dossier AUBAN-B-51-01 », sur Archiwebture (consulté le 18 mai 2010).
  5. « Notice biographique de Michel Ducharme », sur Archiwebture (consulté le 18 mai 2010).
  6. « Hôtel de voyageurs dit hôtel des Dromonts », sur Dossiers électroniques de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel de Rhône-Alpes (consulté le 23 mai 2010).
  7. Joseph Abram, « Louis Fleck : L'Union des coopérateurs de Lorraine, Nancy, 1966-1969 », AMC Le Moniteur architecture, no 109,‎ septembre 2000, p. 92–98 (ISBN 2-281-16047-5, ISSN 0998-4194, résumé).
  8. « Les bibliothèques et l'architecture », BBF, vol. 19, no 2,‎ 1974, p. 82–83 (lire en ligne).
  9. « Georges Pencreac'h », sur Structurae (consulté le 23 mai 2010).
  10. a et b Ministère de la culture et de la communication, « Les Rendez-vous de l’architecture 2005 », sur culture.gouv.fr,‎ 2005 (consulté le 20 juillet 2014)
  11. Lauréats 2013

Annexe[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]