Lacaton et Vassal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'agence Lacaton et Vassal est une agence d'architecture formée par l'association d'Anne Lacaton et de Jean-Philippe Vassal en 1987.

Biographie[modifier | modifier le code]

Anne Lacaton[modifier | modifier le code]

Anne Lacaton (née le 2 août 1955 à Saint-Pardoux-la-Rivière en Dordogne) est une architecte française.

Diplômée de l’École nationale supérieure d'architecture de Bordeaux en 1980, elle complète son cursus par un DESS d’urbaniste à l'université de Bordeaux en 1984.

De 1982 à 1988, elle travaille en tant que chargée d’étude et architecte pour le laboratoire et l’atelier pédagogique d’Arc en rêve centre d’architecture à Bordeaux.

Jean-Philippe Vassal[modifier | modifier le code]

Jean-Philippe Vassal (né le 22 février 1954 à Casablanca au Maroc) est un architecte français.

Diplômé de l’École nationale supérieure d'architecture de Bordeaux en 1980, il travaille comme architecte-urbaniste en Afrique de l'Ouest (Niger) de 1980 à 1985.

Association[modifier | modifier le code]

Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal s'associent en 1987 et créent l'agence Lacaton et Vassal.

Réalisations et démarches[modifier | modifier le code]

La maison Latapie, qu’ils réalisent en 1993, à Floirac, en Gironde, ainsi que leurs premières réalisations à l’université de Grenoble, apparaissent tels des laboratoires de leurs convictions architecturales. Dès leurs premiers travaux, ils se font remarquer en exploitant des techniques issues de l’industrie ou de l’agriculture, à la fois minimale et économique, leur architecture évite tout monumentalisme et valorise une « esthétique de l’essentiel ».

La démarche d'Anne Lacaton et de Jean-Philippe Vassal se fonde sur une préoccupation constante vis-à-vis de la qualité d’usage et sur la certitude qu’il faut inventer de nouveaux espaces d’habitation, plus ouverts et plus spacieux ; les standard en logement, vieux d’un demi siècle et toujours en usage, ne répondant absolument plus aux besoins et au mode de vie contemporains.

Pour réaliser ces objectifs d'espaces et de confort, et produire ses architectures généreuses offrant la plus grande capacité d'usage et d'appropriation, Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal sont attentif au contexte, à l'économie générale du projet et l'optimisation des systèmes constructifs.

Nominés pour l’Équerre d’argent du moniteur en 1996 pour l'université Pierre-Mendès-France de Grenoble, sélectionnés en 1997 pour le Ve prix Européen d’Architecture de la Fondation Mies van der Rohe à Barcelone, ils reçoivent le Grand prix national de l'architecture Jeune Talent, du ministère de la Culture, en 1999 ; presque dix ans plus tard, Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal sont lauréats du Grand prix national de l'architecture 2008, prix remis le 2 juillet au ministère de la Culture à Paris.

À la fin de l'année 2009, le plasticien français Xavier Veilhan l'intégra dans la série "Les Architectes", présentée dans les jardins du château de Versailles. Les statues de A. Lacaton et J.-P. Vassal ont ainsi été présentées aux côtés de celles de Claude Parent, Norman Foster ou encore Renzo Piano.

Le 23 juin 2010, le ministère de la culture et de la communication retient le duo d'architectes pour la maîtrise d'œuvre de l'aménagement des friches du Palais de Tokyo à Paris. Ils avaient déjà présidé à la réhabilitation d'une partie de l'aile Ouest de ce bâtiment dédié à la création contemporaine. Le chantier démarrera en février 2011. L'objectif est d'ouvrir les nouveaux espaces en avril 2012.

En novembre 2011, Frédéric Druot, Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal remportent l'Équerre d'argent pour la réhabilitation de la tour Bois-le-Prêtre[1].

Projets[modifier | modifier le code]

Projets réalisés[modifier | modifier le code]

(première tranche, 1995 / deuxième tranche, 2001)

Projets non réalisés[modifier | modifier le code]

  • Maison du Japon, Paris 15e, (1990) - concours perdu
  • École André Meunier à Bordeaux (1993) - concours perdu
  • École d’architecture de Compiègne, (1996) - concours perdu avec Jacques Hondelatte, architecte
  • Institut universitaire de technologie, département journalisme, publicité, métiers du livre, Bordeaux, (1998) - concours perdu
  • Hôtel 5 étoiles et casino, Lugano,Suisse (1999) - concours perdu
  • École d'architecture Paris Val de Seine - (2002) - concours perdu
  • Centre commercial Porte jeune, Mulhouse (2003) - concours perdu
  • Transformation du quartier du Petit Maroc à Saint-Nazaire - études
  • PLUS : études pour la transformation des grands ensembles d'habitations (2004)
  • Immeuble multifonction sur le bassin de la Villette à Paris, (2004) - concours perdu
  • Le Louvre Lens, (2005) - concours perdu
  • Maison des sciences de l'homme, Saint-Denis, (2007) - concours perdu

Prix[modifier | modifier le code]

  • Albums de la jeune architecture en 1991
  • Grand Prix national d’architecture jeune talent du ministère de la Culture et de la Communication en 1999
  • Prix « Innovation, Habitat et Développement durable » de la Ville de Madrid en 2006
  • Prix d’architecture de la Ville de Bordeaux pour le pôle universitaire de Science de gestion de Bordeaux en 2008
  • Grand prix national de l'architecture du ministère de la Culture et de la Communication en 2008
  • Prix de l'Équerre d'argent 2011

Références[modifier | modifier le code]

  1. En 2011, l'Équerre d'argent est un cadeau aux habitants dans Libération du 28 novembre 2011.

Liens externes[modifier | modifier le code]