Cité de la musique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cité de la musique
Image illustrative de l'article Cité de la musique

Région Ile-de-France
Création 1995
Type Établissement public à caractère industriel et commercial
Siège Drapeau de la France France
Coordonnées 48° 53′ 23″ N 2° 23′ 38″ E / 48.889722, 2.39388948° 53′ 23″ N 2° 23′ 38″ E / 48.889722, 2.393889  
Langue Français
Site web citedelamusique.fr

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Cité de la musique
Exposition Pink Floyd au Musée de la musique en 2003

La Cité de la musique est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) placé sous tutelle du ministère de la Culture et qui regroupe un ensemble de services et lieux dédiés à la musique. Elle est située sur la place de la Fontaine-aux-Lions à la porte de Pantin dans le quartier du Pont-de-Flandres, dans le 19e arrondissement de Paris. Conçue par l'architecte Christian de Portzamparc, elle a été inaugurée le 7 décembre 1995.

La Cité comprend :

  • un amphithéâtre ;
  • une salle de concert entièrement modulable, pouvant accueillir de 800 à 1 500 spectateurs ;
  • le musée de la musique contenant une importante collection d'instruments de musique classique datés pour l'essentiel entre les XVe et XXe siècles ;
  • des expositions ;
  • des lieux d'ateliers ;
  • des espaces de documentation très importants.

La Cité de la musique gère directement la Salle Pleyel par l'intermédiaire de sa filiale Cité-Pleyel et sera étroitement liée à la future Philharmonie de Paris en 2014.

Programmation[modifier | modifier le code]

La Cité de la musique valorise tous les types de musique : musique classique (à la Salle Pleyel en particulier), jazz, rap, soul, funk, pop-rock, musique du monde ou encore musique électronique… Ces différents domaines sont présents au sein de la programmation annuelle, au-delà des différents festivals (Jazz à la Villette, et Festival Days Off à partir de 2010).

Chaque saison fait l’objet d’une thématique à la fois proche des préoccupations actuelles et liée aux réflexions séculaires de la société (« Un monde, des mondes » en 2009-2010, « Les utopies » en 2010-2011, « Corps et âmes » en 2011-2012). Parmi les artistes ayant marqué l’histoire de la Cité de la musique, on peut citer Alain Bashung, le groupe Sonic Youth, invités à plusieurs reprises, ainsi que des formations baroques ou le compositeur contemporain Pierre Boulez.

L'Ensemble intercontemporain est résident de la Cité de la musique.

Enregistrements et diffusion des concerts[modifier | modifier le code]

La médiathèque propose de nombreuses archives sonores et vidéo de concerts ayant eu lieu à la Cité de la musique. Depuis 2008, la Cité de la musique a entamé une politique de captation vidéo des concerts. À partir de 2010, le site citedelamusiquelive.tv rend accessibles 100 heures de concerts enregistrés, et permet la diffusion en direct d’une soixantaine de concerts annuels.

Activités pédagogiques et pratique musicale[modifier | modifier le code]

La Cité de la musique propose un large choix de formations, de cycles d’initiation à destination de l’ensemble des publics, dès le plus jeune âge. Elle est membre de RESEO (Réseau européen pour la sensibilisation à l'opéra et à la danse).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]