Passerelle Léopold-Sédar-Senghor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Senghor.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Pont Léopold-Sédar-Senghor.
Passerelle Léopold-Sédar-Senghor
Image illustrative de l'article Passerelle Léopold-Sédar-Senghor
Géographie
Pays France
Région Île-de-France
Département Paris
Localité Paris
Coordonnées géographiques 48° 51′ 43″ N 2° 19′ 29″ E / 48.861944, 2.324722 ()48° 51′ 43″ N 2° 19′ 29″ E / 48.861944, 2.324722 ()  
Fonction
Franchit la Seine
Caractéristiques techniques
Type Pont en arc
Longueur 106 m
Largeur 15 m
Matériau(x) Acier, bois
Construction
Construction 1997 - 1999
Architecte(s) Marc Mimram

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Passerelle Léopold-Sédar-Senghor

Géolocalisation sur la carte : 7e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 7e arrondissement de Paris)
Passerelle Léopold-Sédar-Senghor

Géolocalisation sur la carte : 1er arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 1er arrondissement de Paris)
Passerelle Léopold-Sédar-Senghor

La passerelle Léopold-Sédar-Senghor, anciennement passerelle Solférino, est un pont piéton situé à Paris dans le 7e arrondissement et traversant la Seine à partir du port de Solférino vers le port des Tuileries.

(M) La passerelle est desservie par la station de métro Solférino.
Elle est toute proche de l'une des sorties de la gare du Musée d'Orsay (ligne C du RER).

Les premiers ponts[modifier | modifier le code]

Pendant un siècle, c'est le pont en fonte inauguré par Napoléon III en 1861 qui permettait le passage de véhicules entre le quai Anatole-France et le quai des Tuileries. Construit par les ingénieurs du pont des Invalides Paul-Martin Gallocher de Lagalisserie et Jules Savarin, c'est la victoire en juin 1859 de la bataille de Solférino qui donne son nom à l'ouvrage, le pont de Solférino ainsi qu'à une rue dans son prolongement. Fragilisé (notamment par des chocs avec les péniches), il est détruit et remplacé en 1961 par une passerelle piétonne en acier reposant sur deux piles de béton construite une trentaine de mètres en amont et démolie à son tour en 1992.

La passerelle actuelle[modifier | modifier le code]

La passerelle actuelle vue du pont de la Concorde

La nouvelle passerelle de Solférino reliant le quai Anatole-France au jardin des Tuileries a été construite entre 1997 et 1999 sous la direction de l'ingénieur architecte Marc Mimram à l'emplacement de l'ancien pont. Elle a été inaugurée le 14 décembre 1999[1]. Franchissant la Seine d'une seule arche sans appui dans le fleuve, cette passerelle métallique est couverte de bois exotique (l’ipé, bois brésilien également choisi pour recouvrir la dalle supérieure et les marches de la Bibliothèque nationale de France). Construite sur deux niveaux qui se rejoignent dans la partie centrale, la passerelle dessert, sur chaque rive, les berges de la Seine et les quais proprement dits. À chacune de ses extrémités, les fondations sous forme de piliers en béton s’enfoncent de quinze mètres sous terre et sa structure est un assemblage de six éléments de 150 tonnes fabriqués par les établissements Eiffel. L’architecture de l’ouvrage a valu à Marc Mimram de recevoir le prix de l’Équerre d’argent pour l’année 1999.

Elle propose des bancs aux promeneurs, qui peuvent rejoindre le jardin des Tuileries par le souterrain de la rive droite.

Elle a été rebaptisée du nom de Léopold Sédar Senghor le 9 octobre 2006 à l’occasion du centième anniversaire de la naissance du poète, écrivain et homme d'État sénégalais[2].

C'est en regardant la Seine et le ciel couvert depuis le pont de Solférino, un soir, que le compositeur français Claude Debussy (1862-1918) eut l'idée d'écrire un de ses Nocturnes pour orchestre, prénommé Nuages.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

En aval Situation sur la Seine En amont
Pont de la Concorde
Situation sur la Seine dans Paris
Pont Royal