Dominique Perrault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Perrault.
Dominique Perrault
Présentation
Naissance
Clermont-Ferrand (Puy de Dôme)
Nationalité Drapeau de la France France
Activité(s) Architecte - Urbaniste
Diplôme DPLG en 1978
Formation ENSBA - UP6, École nationale des ponts et chaussées
Œuvre
Agence Dominique Perrault Architecture (DPA)
Réalisations ESIEE
Bibliothèque nationale de France
Cour de justice de l'Union européenne
Distinctions Prix de l'Équerre d'argent (1990)
Grand prix national de l'architecture (1992)
Prix Mies van der Rohe (1996)

Dominique Perrault, né en 1953 à Clermont-Ferrand, est un architecte et urbaniste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Étudiant à l'unité pédagogique n°6 Paris-La Villette (future École nationale supérieure d'architecture de Paris-La Villette), il en est diplômé en 1978. Il est employé alors par les agences de Martin van Treek, René Dottelonde et Antoine Grumbach puis fonde sa propre agence en 1981. Il se fait remarquer pour la réalisation du bâtiment de l'ESIEE Paris situé à Marne-la-Vallée en 1987 puis l'hôtel industriel Berlier qui remporte le Prix de l'Équerre d'argent en 1990. Mais c'est surtout en remportant le concours de la Bibliothèque François-Mitterrand de Paris en 1989 à l'âge de 36 ans qu'il acquiert une véritable renommée qui lui permet de commencer une véritable carrière internationale[1]. Il conçoit ainsi le vélodrome et la piscine olympique à Berlin en 1992 puis plus récemment l'université féminine Ewha à Séoul en Corée, inaugurée en avril 2008, l'extension de la cour de justice des communautés européennes à Luxembourg et le centre olympique de tennis à Madrid achevés en 2008 et 2009.

Mais Dominique Perrault réalise aussi des projets non monumentaux, à des échelles variées, par des programmes différents, dans des sites divers. Ainsi, à Kolonihaven au Danemark, en posant une clôture de verre autour d'un arbre ; à Zirl et à Wattens en Autriche, il construit deux petits supermarchés pour Mpreis ; et en juillet 2008, le pavillon du Priory Park a été inauguré à Reigate dans la banlieue de Londres.

Du 11 juin au 22 septembre 2008, le Centre Pompidou de Paris retrace une partie de la carrière de l'architecte dans le cadre d'une exposition monographique à la Galerie Sud. On peut y voir les maquettes des principaux projets achevés, en cours ou simplement de concours illustrés entre autres par des films de Richard Copans[2]. Il a par ailleurs été désigné commissaire du pavillon français de la section architecture de la Biennale de Venise du 29 août au 21 novembre 2010[3]. En 2010 il est également nommé président du conseil d'administration de l'ENSACF à Clermont-Ferrand sa ville natale

Le , le conseil des écoles polytechniques fédérales suisses a annoncé sa nomination en tant que professeur ordinaire d'architecture à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne[4].

Principales réalisations[modifier | modifier le code]

La BNF, site Tolbiac, bibliothèque François-Mitterrand.

Principaux projets en cours[modifier | modifier le code]

Principaux Prix[modifier | modifier le code]

  • 1983 : Lauréat du Programme architecture nouvelle - PAN XII
  • 1983 : Lauréat des Albums de la jeune architecture du ministère de l’Équipement
  • 1990 : Prix de l'Équerre d'argent du Moniteur pour l’Hôtel industriel Berlier
  • 1993 : Grand prix national de l'architecture
  • 1997 : Prix Mies van der Rohe, prix européen d’architecture décerné par la Fondation «Mies van der Rohe» de Barcelone et le Parlement Européen pour la Bibliothèque nationale de France
  • 2001 : « World Architecture Award », 1er prix pour la meilleure construction industrielle pour L’usine APLIX
  • 2002 : « World Architecture Award », 1er prix pour la meilleure construction publique européenne pour la Médiathèque de Vénissieux
  • 2009 : American Institute of Architects, AIA Design Award pour le concours de l'université de droit de Baltimore, USA
  • 2010 : Grande médaille d’or de l’Académie d’architecture, pour l'ensemble de son œuvre

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Article Encyclopædia Universalis
  2. Exposition « Dominique Perrault Architecture » au Centre Pompidou
  3. Site du Pavillon français de la 12e exposition internationale d'architecture Biennale de Venise
  4. http://actu.epfl.ch/news/quatre-nouveaux-professeurs-d-architecture-engag-3/ Article sur la nomination de Dominique Perrault en tant que professeur à l'EPFL, site officiel de l'école
  5. L´hôtel ME de Barcelone : description du projet sur Constructalia
  6. a et b http://actu.epfl.ch/news/un-batiment-haut-en-couleurs-pour-l-administration/ Article sur les réalisations de Dominique Perrault à l'EPFL, site officiel de l'école
  7. http://www.perraultarchitecte.com/fr/projets/2545-grand_theatre_dalbi.html

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]