Prix Albert-Londres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Prix Albert-Londres, créé en 1932 et décerné pour la première fois en 1933, couronne chaque année, à la date anniversaire de la mort d'Albert Londres, le meilleur « Grand Reporter de la presse écrite » et depuis 1985 le meilleur « Grand Reporter de l'audiovisuel ».

Historique[modifier | modifier le code]

À la mort d'Albert Londres, le 16 mai 1932, sa fille, Florise Martinet-Londres, décide de créer un prix à sa mémoire. À partir de 1933, le prix Albert-Londres couronnera chaque année, le 16 mai, un jeune journaliste de moins de quarante ans.

Florise Martinet-Londres qui consacre sa vie à la mémoire de son père, décède en 1975. Le prix Albert-Londres est géré par l'Association du prix Albert-Londres, composée des divers lauréats. Présidée pendant 21 ans par Henri Amouroux, elle est ensuite présidée par Josette Alia à compter de mai 2006, puis par Annick Cojean depuis 2011. Le prix est attribué par un jury qui comprend : Lise Blanchet, Hervé Brusini, Annick Cojean (présidente), Thierry Desjardins, Catherine Jentile, Jean-Claude Guillebaud, François Hauter, Christian Hoche, Marc Kravetz, Jean-Xavier de Lestrade, Manon Loizeau, Alain Louyot, Jean-Paul Mari, Michel Moutot, Philippe Rochot, Patrick de Saint-Exupèry, Henri de Turenne, Olivier Weber et les lauréats des deux dernières années.

Ont fait partie du jury : Henri Amouroux, Henri Béraud, Lucien Bodard, Max Clos, James de Coquet, Yves Courrière, Roland Dorgelès, Robert Guillain, Edouard Helsey, Katia Kaupp, Joseph Kessel, Max Olivier Lacamp, René Mauriès, Pierre Mille, Christophe de Ponfilly, Georges Oudard, Bernard Ullmann ou encore Andrée Viollis.

Depuis 1974, l'association du Prix Albert Londres est reconnue d'utilité publique. En 1985, sous l'influence de Henri de Turenne, par ailleurs réalisateur, un prix est créé pour le documentaire audiovisuel. Depuis cette date également, l'association est administrée par la société civile des auteurs multimédia (SCAM), société d'auteurs regroupant les auteurs d'œuvres documentaires.

Les lauréats[modifier | modifier le code]

Les lauréats du prix de la presse écrite[modifier | modifier le code]

Les lauréats du prix audiovisuel[modifier | modifier le code]

Les villes qui ont accueillis les cérémonies de remise des Prix Albert Londres :

  • de 1933 à 1981 : Paris
  • 1982 : Vichy,
  • 1983 à 1998 : Paris,
  • 1999 : Saint-Laurent du Maroni,
  • 2000 : Courchevel (une étape du tour de France),
  • 2001 : Reims,
  • 2002 : Moscou,
  • 2003 : Paris,
  • 2004 : Pékin,
  • 2005 : Istanbul,
  • 2006 : Marseille,
  • 2007 : Beyrouth,
  • 2008 : Dakar,
  • 2009 : Sao Paulo,
  • 2010 : Paris,
  • 2011 : Tunis,
  • 2012 : Paris,
  • 2013 : Montréal,
  • 2014 : Bordeaux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Albert Londres : des journalistes de « La Marseillaise » et d'« Envoyé spécial » primés, sur lemonde.fr, 12 mai 2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Grands reportages. Les Quarante-Trois Prix Albert-Londres 1946–1989, Seuil, 1989
  • Grands reporters prix Albert-Londres. 100 reportages d’exception de 1950 à aujourd'hui, Les Arènes, 2010
  • Grands reportages. Les Films du prix Albert-Londres (1985–2010, 10 DVD), Éditions Montparnasse, 2010

Lien externe[modifier | modifier le code]