Nice-Matin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nice-Matin
Image illustrative de l'article Nice-Matin

Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité Quotidien
Genre Presse régionale
Prix au numéro 1,10 et 1,40€ le samedi et dimanche
Diffusion 108 826 ex. (2010)
Fondateur Michel Bavastro, Michel Comboul
Date de fondation septembre 1944[réf. nécessaire]
Ville d’édition Nice

Propriétaire Groupe Nice-Matin
Directeur de publication Dominique Bernard
Directeur de la rédaction Olivier Biscaye
ISSN 0224-5477
Site web www.nicematin.com

Nice-Matin est un journal quotidien français régional, dont le siège se trouve à Nice (Alpes-Maritimes). Il fait partie du Groupe Nice-Matin. Sa zone de diffusion est le département des Alpes-Maritimes en sept éditions, d'après les bassins de vie. Var-Matin, Corse-Matin et Monaco-Matin sont les autres titres du groupe.

Nouvelle formule[modifier | modifier le code]

En réaction à une baisse constante des ventes, Nice-Matin a changé de formule le 8 octobre 2005 avec une nouvelle maquette simplifiée. Il a aussi changé son format le 8 avril 2006 pour adopter un format tabloïd avec une répartition à six colonnes. Il compte plus de pages (64 pages en moyenne) qu’auparavant mais les articles sont plus courts. Cette nouvelle formule suit la tendance générale de la presse quotidienne régionale (PQR) en France. Néanmoins, le journal peut atteindre exceptionnellement 96 pages.

Le journal est également en plein développement de son offre numérique notamment grâce aux applications smartphones et à la possibilité de recevoir son journal en format numérique.

Les éditions locales[modifier | modifier le code]

06 Alpes-Maritimes - Nice-Matin

20 Corse - Corse-Matin

83 Var - Var-Matin

Organisation[modifier | modifier le code]

Président-directeur général :

  • Dominique Bernard

Directeur de la rédaction :

  • Olivier Biscaye

Anciens dirigeants :

  • Michel Bavastro, de 1949 à 1996[1]
  • Gérard Bavastro, de 1996 à 1998
  • Michel Comboul, de mars 1998[2] au 31 janvier 2008[3]
  • Jean-Paul Louveau, du 31 janvier 2008 à janvier 2009[4]
  • Éric Debry, de janvier 2009 à avril 2010[5]

Diffusion[modifier | modifier le code]

Diffusion totale de Nice-Matin par année d'après Diffusion Contrôle puis l'OJD[6]
2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
133 924 128 655 124 065 119 748 115 791 117 679 114 598 110 619[7] 108 826 104 138 98 304

Suppléments[modifier | modifier le code]

  • Sports (supplément du lundi)
  • L'éco (supplément du lundi)
  • L'immobilier (supplément du mardi)
  • Sortir le magazine des loisirs (supplément du mercredi)
  • Campus (supplément du mercredi)
  • Mag Sport" (supplément du Jeudi)
  • L'auto (supplément du vendredi)
  • TV Mag (supplément du samedi)
  • Juniors (supplément du samedi)
  • Version Fémina (supplément du dimanche et le samedi pour la Corse)
  • Santé (supplément du dimanche)
  • Détente (supplément du dimanche)
  • Sports (supplément du dimanche)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fabrice Tassel, « Michel Bavastro, un demi-siècle de règne à «Nice-Matin». Une partie du personnel se sent trahie par celui qui a incarné l'indépendance du journal. », Libération,‎ 23 février 1998 (lire en ligne)
  2. « Michel Comboul », Les Échos,‎ 24 mars 1998 (lire en ligne)
  3. AFP, « Nice-Matin : Michel Comboul révoqué », sur http://www.lefigaro.fr/, Le Figaro,‎ 31 janvier 2008 (consulté en 7 février 2014)
  4. Jean-Pierre Largillet, « Nice-Matin : Jean-Paul Louveau remplacé par Eric Debry à la présidence », sur http://www.webtimemedias.com/,‎ 14 janvier 2009 (consulté en 7 février 2014)
  5. Frédérique Roussel, « Éric Debry quitte Nice-Matin », sur http://www.liberation.fr/, Libération,‎ 26 avril 2010 (consulté en 7 février 2014)
  6. Nice-Matin sur le site de l'OJD. Consulté le 15 octobre 2011.
  7. [PDF] Book 2009 Presse Payante GP, OJD, p. 5. Consulté le 19 avril 2010.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]