Annick Cojean

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Annick Cojean

Naissance 2 août 1957 (57 ans)
Brest (Finistère)
Nationalité Drapeau : France Française
Profession
Activité principale
Grand reporter au journal Le Monde
Autres activités
Présidente du Prix Albert Londres, directrice et présentatrice de la Collection Duels sur France 5

Annick Cojean, née le 2 août 1957 à Brest (Finistère), est une journaliste française, grand reporter au journal Le Monde, auteure de plusieurs livres, directrice et présentatrice des collections Empreintes et Duels sur France 5. Elle préside le jury du prix Albert-Londres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une enfance à Commana puis à Taulé en Bretagne entourée de ses parents Louis et Marie-Germaine Cojean et de ses deux frères, Michel (administrateur-trésorier de Médecins Sans Frontières) et Alain (fondateur de la chaîne de restaurants Cojean), elle obtient une licence en droit à l'université de Rennes tout en suivant les cours du Conservatoire d'art dramatique, puis le diplôme de l'Institut d'études politiques de Paris. Après un tour du monde en 1980, elle est engagée au journal Le Monde en octobre 1981, participe à la création du département Médias-communication dont elle est chef-adjointe de 1986 à 1991, avant d'être nommée grand reporter.

Grand reporter au Monde, son interview de Lady Diana Spencer, princesse de Galles, paru quelques jours avant sa mort, ses portraits de nombreuses personnalités internationales ou de la comédienne Isabelle Adjani, l'ont rendue familière du grand public. Mais ce sont ses séries d'articles  Les vétérans du jour J, Les mémoires de la Shoah, Chers parents, Gens de mer, Retour sur Images, Cap au Grand-Nord, ou Gestes rebelles, ainsi que de nombreux reportages et enquêtes sur les violences faites aux femmes, notamment en zone de guerre, qui ont fait sa réputation de grand reporter.

Le prix Albert-Londres a récompensé en 1996 sa série de cinq reportages, Les mémoires de la Shoah, réalisés aux États-Unis et en Europe et publiés dans Le Monde, à l'occasion du cinquantenaire de la libération des camps d'extermination[1].

Parallèlement à ses activités au Monde, elle représente le journal dans les émissions Écran Total aux côtés de Marcel Jullian sur France Inter, puis Zappinge (1990-1991) et crée sur Europe 2 un feuilleton radiophonique consacré aux 10 ans de la FM (1991). Chroniqueuse à la chaîne Voyage de 2005 à 2007, elle représente encore Le Monde dans l'émission Internationales sur TV5-Monde (2008-2009). Entre 2007 et 2013, elle dirige et présente sur France 5 la collection de documentaires Empreintes qui propose des portraits de grandes figures françaises de notre époque dans les arts, les sciences, la littérature, la philosophie, la politique. En 2014, elle lance et dirige, toujours sur France 5, la collection Duels qui propose, dans chaque film, les portraits croisés de deux personnalités rivales. Elle est également l'auteur de trois documentaires: Le parcours des combattantes (2X52') diffusé sur la Cinquième (1998-1999) sur les femmes en politique, et Best-seller à tout prix, avec Vassili Silovic, diffusé sur Arte (2006) .

Publié en 2012, son livre-enquête Les Proies, Dans le harem de Kadhafi dévoile la perversité sexuelle de l'ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi et son utilisation du viol comme arme de pouvoir puis comme arme de guerre. Traduit dans une vingtaine de langues et plusieurs fois primé, il a constitué un événement dans de nombreux pays, notamment dans le monde arabe.

Elle signe le 6 mars 2014 un article dans Le Monde sur l'utilisation du viol comme arme de destruction massive en Syrie au terme d'une enquête sur le terrain.

Elle est membre depuis 2000 de la French American Foundation et préside depuis 2010 le jury de l'association du prix Albert-Londres[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Préfaces[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Prix de l'Association des femmes journalistes, en 1993, pour un article consacré aux femmes de marins-pêcheurs du Guilvinec
  • Prix de la Fondation Mumm pour la presse écrite, en 1995, pour une série intitulée Les vétérans du Jour J et une enquête-tour du monde des grands journaux.
  • Prix ALBERT LONDRES, en 1996, pour un ensemble de cinq reportages consacrés aux Mémoires de la Shoah
  • Prix Arcachon 1997 du meilleur article marin pour une série intitulée Gens de mer parue l'été 1996
  • Prix du grand reportage européen Eléonore-Pimentel-Fonseca, remis à Naples le 8 mars 2000, pour des reportages au Kosovo et au Pakistan
  • Grand Prix International du Club de las 25 à Madrid, le 26 novembre 2012, pour Les Proies
  • Prix International de l'Association de la Presse Étrangère, en décembre 2012, pour Les Proies et les reportages du Monde en Libye
  • Prix de l'Académie Lilas 2014, personnalité de l'année

Références[modifier | modifier le code]

  1. Les mémoires de la Shoah : article paru dans Le Monde du 29 avril 1995, sur anti-rev.org (consulté le 21 janvier 2011)
  2. Ministère de la Culture et de la Communication Annick Cojean : « Il faut former les jeunes à un esprit critique face à la presse ».