Daniel Leconte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Leconte.

Daniel Leconte

Nom de naissance Daniel Leconte
Naissance 1949
Oran, Drapeau de l'Algérie Algérie
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Producteur de cinéma
Producteur de télévision
Journaliste
Films notables Carlos
Site internet http://daniel-leconte.com


Daniel Leconte est un journaliste français, producteur de cinéma et de télévision, né en 1949 à Oran, en Algérie.

Personnalité médiatique[modifier | modifier le code]

Daniel Leconte a été grand reporter pour la presse écrite et pour la télévision. Il a produit les émissions L’Histoire Immédiate (Antenne 2), Zanzibar (France 3) et Transit (Arte[1]). Il a aussi été présentateur du journal télévisé sur Antenne 2 et directeur-adjoint de l’information sur Arte. Après avoir produit pendant plusieurs années pour ARTE un magazine régulier d’information et de société "THEMA / De quoi j’me mêle ! » dont la vocation était d’ouvrir le débat sur des sujets extrêmement variés mais toujours sensibles, il crée et produit en 2012 la collection documentaire géopolitique "I love democracy".

Daniel Leconte est également réalisateur de plus d’une cinquantaine de grands reportages et documentaires, diffusés en France et à l’étranger, parmi lesquels La deuxième vie de Klaus Barbie (1986), Le rêve perdu de Nicolas Kazakov (1991), L’enfance d’un chef (2001), La guerre pour de vrai (2002)[2], Vous avez dit antisémite ? (2003), Juan Carlos, enfance d’un chef (2007), C’est dur d’être aimé par des cons (2008)[3].

Doc en Stock/Film en Stock[modifier | modifier le code]

Président de Doc en Stock et Film en Stock[4] qu’il crée en 1994, Daniel Leconte a produit plus de 400 films documentaires. Producteur de fictions, Daniel Leconte a notamment porté à l’écran « Princesse Marie » de Benoit Jacquot avec Catherine Deneuve. Il a produit et réalisé « C’est dur d’être aimé par des cons »[5], sorti en salles et en sélection officielle du Festival de Cannes 2008. En 2010, il produit Carlos, mini-série événement, réalisée par Olivier Assayas, (et dont il a écrit l'idée originale) et en sélection pour le festival de Cannes[6]. Carlos, salué par la critique dans le monde entier a remporté le Golden Globe Award de la meilleure mini série à l'occasion de la 68eme cérémonie des Golden Globe Awards à Los Angeles le 17 janvier 2011[7]. Carlos a également fait l'objet de 2 nominations aux Emmy Awards 2011[8]. Daniel Leconte a produit et réalisé « Le Bal des menteurs » qui a été nommé aux Césars 2012 dans la catégorie meilleur film Documentaire[9].

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Carnaval, 1980. (France)
  • Refuzniks ou la liberté refusée, 1982. (U.R.S.S).
  • Voyage à l’intérieur de la résistance polonaise, 1984 (Pologne).
  • Corse : Un dimanche pas comme les autres', 1984. (Corse).
  • Les esprits sont tombés dans la boite', 1985. (Brésil).
  • L’Angleterre à l’heure de Madame Tatcher', 1986. (G.B).
  • La deuxième vie de Klaus Barbie, 1986. (Bolivie).
  • L’Afrique malade du Sida, 1987. (Centrafrique).
  • Entre deux mondes, 1989. (Europe, U.S.A., Israël)
  • Le rêve perdu de Nicolas Vassiliévitch Kazakov, 1991. (URSS)
  • Le palais des illusions
  • La passion selon Staline
  • Natacha, Tatiana et Lena
  • Les enfants de l’utopie
  • Les amants de Tokyo Bay, 1992 (Japon)
  • Tanger, 36ème parallèle, 1993 (Maroc)
  • Quelle était verte ma campagne, 1993 (France)
  • Le monde selon Bouddha, 1993 (Tibet-Inde)
  • My name is Angie, 1994 (France)
  • Klein : un cas allemand, 1995 (France)
  • Les soldats de Dieu, 1995 (France)
  • Les enfants du Bon Dieu ou La vie quotidienne au Vatican, 1995 (Italie)
  • Bons baisers de Berlin, 1995 (Allemagne)
  • Que la Reine sauve la BBC..., 1996 (G.B.)
  • To Beef or not to beef, 1996 (G.B.)
  • Les troubadours de l’info, 1997 (France)
  • Scènes de classe en Bavière, 1997 (Allemagne)
  • L’affaire Boeing, 1997 (Belgique)
  • Gouverner, c’est choisir ?, 1997 (France)
  • Lénine si tu savais..., 1998 (Russie)
  • Le pope, le communiste et le manager (2ème partie)
  • Le Tsar, le docteur du tsar et l’espion, 1998 (Russie)
  • 42, été meurtrier 1998 - Sélection FIPA 99 - (France)
  • Avant la guerre, 1999 (France)
  • Boris Eltsine, l’enfance d’un chef, 2001 (France)
  • La faute à Lénine, 2001 (France)
  • Que reste-t-il du rêve américain ?, 2001 (France)
  • Afghanistan la guerre pour de vrai, 2002 (France) coréalisé avec Damien Degueldre
  • Vous avez dit antisémite ?, 2003 (France) coréalisé Barbara Necek
  • Fidel Castro, l'enfance d’un chef, 2004 (France)
  • C'est dur d'être aimé par des cons, 2008 (France)
  • Carlos, 2010 (France)
  • Le Bal des Menteurs, 2011

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Au nom du Père, ed. NEB
  • Les pieds noirs, ed. du Seuil
  • Camus si tu savais..., 308 pages, ed. du Seuil, 2006, ISBN 978-2-02-090764-4

Prix et Distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Les présentateurs d'Arté, arte.tv
  2. Afghanistan, la guerre pour de vrai, extrait vidéo
  3. La bio de Daniel Leconte sur evene.fr
  4. Le site de Film en Stock
  5. Fiche du film Carlos sur Allociné
  6. Entretien vidéo avec Daniel Leconte pour la sortie de Carlos, premiere.fr
  7. Golden Globe de la meilleure mini série, YouTube.com, 19 janvier 2011
  8. Martin Bureau, USA : deux nominations aux Emmy Awards pour "Carlos", AFP via Yahoo, 14 juillet 2011
  9. Lucie Dancoing, César 2012. Polisse maitrise les nominations, Paris Match, 24 février 2012

Liens externes[modifier | modifier le code]